L'opérateur Google veut réduire le roaming

Mickaël Bazoge |

Google est en train de bâtir petit à petit le bouquet de services qui sera accolé à son offre d’opérateur virtuel. Début mars, on apprenait de la bouche même de Sundar Pichai que le moteur de recherche nourrissait l’ambition de devenir un MVNO, autrement dit un opérateur qui loue les réseaux d’autres opérateurs (lire : Google bientôt opérateur virtuel). L’objectif de Google dans ce domaine n’est pas forcément de concurrencer les poids lourds que sont AT&T ou Verizon, mais de montrer qu’une autre offre, moins chère et plus efficace, est possible ; à l’image de Google Fiber pour l’internet par fibre.

Dans le « paquet » de services que Google proposerait à ses futurs clients mobiles, on trouverait des frais de roaming réduits pour les appels, SMS et données échangés entre les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Italie et quelques autres pays. D’après le Telegraph, Google serait en discussion avec Hutchison Whampoa, maison-mère de Three, qui opère dans les pays visés. Le conglomérat de Hong Kong tourne déjà autour de l’idée d’abolir les frais d’itinérance internationale pour les clients Three.

Google ne prévoirait pas, dans un premier temps du moins, de proposer son offre mobile à d’autres que les utilisateurs du Nexus 6, ce qui limitera fortement la charge (et l’intérêt de cette offre…). De plus, il n’est pas question de sortir des frontières US où le marché est bien plus cloisonné que celui européen. Sur le vieux continent, les frais de roaming sont en sursis : ils pourraient disparaître en 2018.


Tags
avatar babgond | 

Google fait vers du freemobile ? Montrer que l'on peut faire des abonnement à moins de 20€ ...

avatar marc_os | 

@babgond :
En utilisant les installations et investissements des autres, on ne prend pas trop de risque. Dans d'autres domaines qu'internet ou la téléphonie mobile on appelle ce type d'acteurs des parasites; ou des sangsues...

avatar yorick | 

Les opérateurs en situation de monopole s'enrichissent et n'investisse pas.
Chez nous, Les opérateurs s'entendaient sur les prix. Les seules perdant d'une concurrence féroce sont les investisseurs et les grand patron .
Pour éviter de trop perdre on licencie en bas de l'échelle

avatar C1rc3@0rc | 

Ben quand on connait la situation de l'internet et de la telephonie mobile en Amerique du Nord (USA et surtout Canada ), ce que tente de faire Google c'est bel et bien la revolution qu'a fait Free en France il y a maintenant des annees.

Faut se souvenir que le gang des 3 (Orange/SFR/Buygues) se concertaient pour imposer des tarifs et des contenus de services: donc pas de concurence...
En Amerique l'offre est pitoyable, ultra chere et archaique. On paye un abonement de base (le droit d'acceder au reseau) et ensuite il faut payer les com entrantes, sortante, les SMS, le data (au ko), et cela varie entre le local (l'etat ou meme la ville) et le non local (au-dela de la ville, de l'etat, du pays > frais de roaming des que l'on sort de la ville....)

Pour l'internet c'est pareil: on paye l'acces au resau (abonnement de base) et ensuite on paye les donnees... Bien entendu les abonnements tripe-play ou quadruple-play n'existent pas.
Seul moyen d'avoir des serie et des films avec un abo internet de base: NetFlix ou Apple Store...

Donc en France faut encore et toujours dire:Merci Free (et on va esperer qu'en Suisse ce sera bientot le cas)

avatar Mickaël Bazoge | 
L'Amérique du Nord, c'est effectivement la préhistoire de la téléphonie mobile et de l'accès internet. Une démonstration par l'absurde des dangers de la concentration d'une industrie.
avatar bam | 

Google a montrer qu'il est possible d'interpréter en temps réel la voix. J'imagine qu'ils seront à l'écoute des clients pour encore mieux cibler leurs publicités en fonction des conversations.

avatar Pommeduverger | 

A la base s'était pas apple qui sous buteur proposer ce genre de service (à l'époque de l'iPhone 4 vers 2010) ?

avatar juliencavanagh | 

Pas mal de choses fausses:

- le triple play existe aux US: je suis abonné Time Warner avec un forfait tout compris, internet, câble, téléphonie. Les communications vers l'étranger sont à 1¢ la minute avec l'option internationale à $2 par mois. On s'approche de l'illimité.

- le Free américain c'est T-mobile (d'où l'idée de fusion avortée). J'ai la data illimitée, les appels illimités domestiques et internationaux. Et le data illimitée en roaming dans 110 pays !!! Certes la vitesse de connexion est bridée mais ça c'est révèlé parfaitement fonctionnel au Japon, à Singapour et en Europe.

Au final les abonnements sont certes plus chers mais les salaires sont beaucoup plus élevé aussi. Il faudrair ramener au pouvoir d'achat pour pouvoir comparer.

avatar boubloux | 

@juliencavanagh :
Je pars vivre à L.A. En septembre prochain t mobile donne des détails de ton forfait t mobile stp tu paye combien par mois ?

avatar juliencavanagh | 

@boubloux :
On paie un total d'à peu près $200/mois pour:
- 2 lignes avec data, communications et SMS illimités
- l'option international (portable en UE compris) à $15/mois sur une des deux lignes
- 1 tablette avec 5GO / mois
- le sponsorships de 2 iphone 6 sur deux ans soit 2x$27/mois (en clair nos deux iphone 6 128go nous sont revenus à $250 à l'achat mais on paie la différence à crédit sur deux ans)
- l'abonnement à Jump ($15/mois) qui comprend l'assurance vol/casse etc et le changement annuel du téléphone (cad que tous les ans on peut décider de prolonger de deux ans les $27/mois du crédit expliqué ci-dessus, et échanger les iPhones 6 pour des 6S et ainsi de suite tous les ans)
- les SMS et la data illimitée dans 110 pays. En théorie c'est du EDGE, en pratique tu te connectes quand même sur la 3G et même la LTE mais le débit est très variable. C'est inutilisable aux heures de pointes dans le métro de Singapour. Ça marche comme à la maison en période creuse. Et tu peux toujours ajouter un pack à $15 pour débloquer la vitesse. Le roaming inclus est limité à 30 jours d'afilée.

J'étais assez réticent au départ de passer d'AT&T à T-mobile en raison de la couverture réseau mais au final c'est plutôt mieux dans les zones urbaines et en particulier NYC. En rase campagne (ex Alaska) tu passes en "domestic roaming": ça bascule sur un autre réseau; les communications voix et les SMS restent illimités mais la data non. C'est un peu fou mais j'ai la data illimité en Chine mais pas en Alaska...

Le réseau est aussi compatible appels wifi. En pratique lorsque mon iPhone est en wifi, le réseau qui s'affiche est T-mobile WiFi et quelque soit l'endroit du monde où je suis connecté, les tarifs depuis les US s'appliquent (appels etc). T-mobile propose d'ailleurs gratuitement un rouleur fem-to-cell à ses clients.

Le service client est plutôt sympa. Ils sont basés aux US (dans le Montana de mémoire).

avatar juliencavanagh | 

@boubloux :
NB: il te faudra ton numéro de sécurité sociale US pour t'abonner (quel que soit l'opérateur) afin de vérifier ton "credit report" et la black list de mauvais payeurs. Sinon tu es condamné à payer 6 mois d'abonnement d'avance.

avatar Gleam | 

En complément de ce que dit Julien.
si tu as des potes, vous pouvez vous abonnez ensemble sans aucun engagement de durée. Les 2 premières lignes coûtent $80 et chaque ligne ajoutée $10. Le family plan. Je suis avec 4 autres potes, avec une option à $15 pour les appels vers les mobiles étrangers. En fin de compte nous payons $125 pour 5 lignes.

avatar falemaster | 

Sachant que TMobile offre deja la data en roaming quasiment de partout dans le monde ca va etre difficile de faire mieux...peut etre moins cher !

avatar diegue | 

Je vais tester T Mobile pour les data iPad pendant 1 mois via Holiday Phone (64,90 € pour 4 semaines). Ca m'évitera de me connecter aux sites non sécurisés !!

CONNEXION UTILISATEUR