Galileo, le GPS européen, en panne depuis quatre jours [MàJ : de retour]

Anthony Nelzin-Santos |

MàJ du 18/07/2019 à 15 h. L’Agence du GNSS européen annonce avoir rétabli les « services initiaux » du système Galileo. Les utilisateurs des offres commerciales « peuvent déjà voir des signes du rétablissement des services de navigation et de synchronisation Galileo ». L’interruption du fonctionnement du système européen de positionnement par satellite « provient de la panne d’un équipement qui calcule les prédictions temporelles et orbitales », qui a affecté différents éléments dans les deux centres de contrôle Galileo. Une enquête sera ouverte pour identifier les causes de cet incident et prévenir sa répétition.

Article original du 15/07/2019 à 18 h. Galileo, le système européen de positionnement par satellite, souffre d’une panne générale. À l’heure de la rédaction de cet article, l’intégralité des satellites de la « constellation » est inutilisable1. L’Agence du GNSS européen parle « d’un incident technique lié aux infrastructures au sol. »

Image Agence du GNSS européen.

Vous n’avez rien remarqué ? C’est normal : tous les téléphones capables d’accrocher le réseau Galileo sont aussi compatibles avec le GPS américain. Depuis l’iPhone 6s, tous les iPhone sont « agnostiques », et peuvent utiliser aussi bien le système américain que le système européen, et même le GLONASS russe et le QZSS japonais.

Opérationnel depuis le 15 décembre 2016, Galileo devrait couvrir la planète entière d’ici à 2020. Complètement gratuit, il offre une meilleure précision que le GPS. Le service SAR de balises de détresse, disponible dans la zone de couverture Galileo, reste disponible. L’Agence du GNSS européen promet travailler à la résolution de la panne « aussi rapidement que possible ».

  1. Vingt-six satellites ont été lancés, mais seuls 20 sont normalement opérationnels. Les deux premiers satellites ont été retirés du service actif en 2012, après avoir rempli leur mission. Le quatrième souffre de problèmes de transmission depuis 2014, le cinquième et le sixième sont toujours dans une phase de test, et le huitième n’est plus utilisé pour « des raisons de gestion de la constellation ». ↩︎
Tags
avatar lulubotine | 

Tes impôts ? Tu les préfères dans le homard 🦞 ou dans l’espace ?

avatar romainB84 | 

@lulubotine

Pas compris l’intérêt de la remarque? 🤔

avatar lulubotine | 

@romainB84

y en a aucun

avatar raoolito | 

nan mais sur la forme il a pas tort, sur le fond ca n'a rien à voir ^^

avatar romainB84 | 

@raoolito

Bah même sur la forme?
Mettre en place un système de gps (qui est utilisé constamment par une majorité de personne sur les smartpjone) pour ne pas être dépendant des États Unis ... je vois pas trop en quoi ça serait un « gaspillage de l’argent public » (car je suppose que la référence au homard voulait dire ça 😉)

avatar raoolito | 

ha ok, j'ai compris que l'argent des "homards" aurait pu servir à maintenir le truc opérationnel.

avatar romainB84 | 

@raoolito

😉

avatar ancampolo | 

@lulubotine

Excellent!!!par contre je pense qu’elon musk a du foutre un peu le bordel avec ses propres satellites gps en cours de déploiement

avatar byte_order | 

@ancampolo
Starlink ? C'est pas un système de positionnement, c'est un système maillé de satellites de communications.

avatar raoolito | 

N'empêche, combien de fois le GPS est tombé en panne depuis sa création ?

avatar Link1993 | 

@raoolito

Aucune idée. En revanche, il est assez courant que le gouvernement coupe le GPS localement pour des essais. C'était le cas du côté de la Californie y'a quelques semaines. Un beau bordel pour les pilotes qui naviguent aux waypoint GPS.

avatar byte_order | 

@raoolito

http://navigationservices.agi.com/SatelliteOutageCalendar/GPSHistoricalO...

Galileo est en service opérationnel depuis 3 ans.
Regardez les pannes complètes les premières années de mise en service du GPS américain. Des pannes complètes de services durant 140h ou plus, y'en a eu aussi.

Mais on aime bien s'auto-flageller de ce côté de l'Atlantique, un vieux syndrome de sentiment d'infériorité persistent.

avatar Tomtomrider | 

@byte_order

Ah bien cette info merci. Je me posais la même question, parce qu’il est vrai que l’on n’en entend jamais parler du gps. Ça marche, c’est tout. Mais il s’avère que parfois, non!

avatar macinoe | 

Ok, mais c'est un flippant. Sans communication précise on peut tout imaginer.
Que ce n'est pas réparable, que c'est un sabotage d'une puissance étrangère...

Et étant donné que chacun d'entre nous a participé au financement de ce système, ça nous regarde un peu quand même.

avatar byte_order | 

@macinoe
Le site de contrôle terrestre (a priori en italie) maintenant la référence temporelle de Galileo (horloges atomiques) a rencontré un problème grave (non détaillé).

Du coup le service recalculant et diffusant très régulièrement aux satellites les dernières données d'éphémérides à jour a été interrompu.
Les éphémérides sont des données retransmises ensuite dans le signal jusqu'aux récepteurs - les smartphones par exemple - qui sont indispensables au récepteur pour calculer la position précise en fonction de la position calculée des satellites captés, des paramètres de la ionosphère, d'une correction de la valeur de l'horloge des satellites captés, et d'autres paramètres fatiguants mais qui participent pleinement au calcul de la position.

Les données n'ont plus été mis à jour dans les satellites à partir de de jeudi 12 juillet, 01h50.

Du coup, les données d'éphémérides reçues étant désormais identiques, la précision des calculs des récepteurs s'est dégradé lentement.

Mais surtout, au bout de 3.5 jours, les récepteurs se sont mis à prendre ces paramètres, marqué comme étant "'t0: jeudi, telle heure" comme étant valide pour le jeudi 18 juillet à 01h50, le jeudi le plus proche désormais, aboutissant à des calculs d'éphémérides totalement incohérents par les récepteurs.

C'est pourquoi à partir de lundi matin aucune position, même imprécise, n'était plus possible avec les signaux transmis par les satellites de Galileo.

Pour l’anecdote, dans le signal transmis par chaque satellite y'a 2 indicateurs, dont un sur la qualité des informations transmises, afin que les récepteurs puissent réagir (comme basculer sur d'autres constellations, même si leur signal était plus faible que celui de Galileo). La moitié seulement des satellites de Galileo indiquait "données pas fiables"...

Reste à savoir la cause du problème sur le site italien des horloges atomiques, et pourquoi il s'est transformé en SPOF aussi facilement et pendant aussi longtemps.

avatar flo3183 | 

@byte_order

Merci bcp pour l’info!

avatar rua negundo | 

Il est donc impossible de savoir quel système est utilisé pour nous géolocaliser, encore moins de choisir un système par défaut ou un ordre de priorités.

Quels critères sont utilisés par l’iPhone ? Le signal le plus puissant ? Celui capté en premier ?

avatar alexis83 | 

@rua negundo

Je suis preneur si tu trouves une réponse

avatar armandgz123 | 

@rua negundo

Sur Samsung, c’est le signal le plus puissant, même si chez moi ça alterne aléatoirement sur un Galaxy S7.

avatar raoolito | 

je me souviens avoir lu ca aussi: le plus puissant à l'intant t

avatar Geolem | 

@rua negundo

Jette un œil à l’app suivante : GNSS View de « NEC Corporation » https://apps.apple.com/be/app/gnss-view/id924350018?l=fr c’est amusant et compatible AR kit.

avatar guigus31 | 

@Geolem

Mortel merci !!!

avatar Kost91 | 

3 ans et déjà en panne 😂😂😂

avatar Jacalbert | 

@Kost91
Trois ans et plus de 10 ans de retard 🤣😂🥵🤫

avatar byte_order | 

@Kost91

http://navigationservices.agi.com/SatelliteOutageCalendar/GPSHistoricalO...

Galileo est en service opérationnel depuis 3 ans.
Regardez les pannes complètes les premières années de mise en service du GPS américain. Des pannes complètes de services durant 140h ou plus, y'en a eu aussi.

Mais on aime bien s'auto-flageller de ce côté de l'Atlantique, un vieux syndrome de sentiment d'infériorité persistent.

avatar Ducletho | 

@byte_order

Je pense qu’iCloud doit tomber en panne bien plus souvent que Galileo.
Bref, heureusement que l’on a notre propre système.
Gps, glonass leur arrivent d’être indisponibles aussi.

avatar pim | 

Il n'est pas en panne voyons, c'est juste le temps de retirer la Perfide Albion de la zone de couverture.

D'ailleurs, blague à part, le financement de cette constellation doit très certainement intervenir dans les discussions du Brexit. Car ça doit coûter bonbon une telle constellation ! Il n'y a qu'Elon Musk qui soit capable d'envoyer des satellites dans l'espace aussi facilement qu'il enfile les perles sur son compte Twitter.

avatar raoolito | 

13 milliards sur 20 ans.. pour ensuite un entretien regulier mais pas tres cher..
donc bon...

avatar byte_order | 

> Il n'y a qu'Elon Musk qui soit capable d'envoyer des satellites dans l'espace aussi
> facilement qu'il enfile les perles sur son compte Twitter.

Quelle facilité a réécrire l'histoire. Arianespace lançait des satellites de manière fiable quand Elon Musk n'était encore qu'un adoslecent.

Mais bon, dès qu'on a une occasion de s'auto-déprécier face à nos cousins d'américains, on n'hésite jamais...

Sinon, c'est l'accès au service de qualité militaire de Galileo qui est exclu aux anglais suite au Brexit. Le service civile lui, évidement, reste accessible, les 1,4 milliard d'euro payés par les anglais n'est donc pas totalement perdu, ils vont juste devoir choisir à qui ils veulent faire confiance pour leurs armées.

avatar monsieurg33K | 

Comment savoir quel système l’iPhone utilise ?

avatar CorbeilleNews | 

@monsieurg33K

C'est tout l'avantage de l'iPhone que beaucoup prônent ici : pour des raisons de simplicité d'utilisation vous ne saurez rien.

C'est ainsi dans iOS pour plein de choses

Et après on critique les autres OS ...

🤗

avatar zspy59 | 

@CorbeilleNews

Sur iOS on ne sais peut rien, mais sur Android Google sait tout de vous, et le partage 🤨

avatar byte_order | 

@zspy59

Google ne le partage pas. Google revend un profilage fait dessus plus ou moins précis selon le prix payé par les acheteurs, mais en aucun cas elle est assez folle pour revendre les données brutes collectées, qui sont sa matière première.

Elle fait commerce de son exploitation des données collectées, par commerce des données qu'elle collecte.

avatar 8iMac | 

Pour l’anecdote, je me balladais en forêt ce we, et je m’étais fait la remarque que la précision me semblait être meilleure que d’habitude...

Et moi qui m’était dit que c’était la premiere fois que je voyais les bienfaits du système Galileo par rapport au GPS 😂

avatar DG33 | 

@8iMac

Pour ma part c’est tout l’inverse pour samedi, de NANTES à BORDEAUX je ne compte pas le nombre de fois où WAZE recherchait un signal GPS... et pendant de longues minutes.

Un copain m’a alerté vendredi sur ses difficultés également.
Je lui ai dit de (puis j’ai moi-même) recalibrer la boussole, puis redémarrer, sans succès.

avatar broketschnok | 

Il n’y a pas à dire, les Américains sont plus forts que nous sur beaucoup de choses

avatar julien74 | 

@broketschnok

Alors oui, la techno GPS américaine est pas toute jeune et c’est une prouesse pour cela...
D’un autre côté c’est facile de concevoir des trucs à coups de milliards en finançant avec la planche à billets et en imposant la suprématie du dollar au monde entier.

avatar CGe0h | 

@julien74

Pas tout à fait d’accord.
Le projet Galileo a « aussi » été financé très très grassement, et c’est un projet qui a frôlé le fiasco entre près de 16 ans de retard, des budgets (justement par rapport à ta remarque) explosés des dizaines de fois et où il a fallu remettre de l’argent sur la table systématiquement car sinon l’Europe enterrait définitivement le tout (ce que, d’un point de vue politique elle ne pouvait donc pas se permettre !), des erreurs de choix techniques, etc.
Donc OK le GPS (le système américain donc) a été financé à l’époque avec la planche à billets, mais force est de reconnaître que le taux de disponibilité du système est très très bon et que le GPS a très largement montré son efficacité depuis bientot 25 ans (pour le militaire. Un peu moins pour le civil).
Perso, on passe un peu pour des branquignols côté techno en Europe et en France. À part le concorde et le TGV, finalement, quelles sont les « vrais » projets qu’on a eu depuis ???

avatar julien74 | 

@CGe0h

Le GPS a 2 ans de sa mise en place a-t-il été sans défaut et panne? Personne n’en sais rien car il était à usage uniquement militaire US....

avatar jackWhite92 | 

@julien74

Exactement, on ne peut pas comparer un système tout neuf avec un legacy qui depuis des années.

avatar harisson | 

@CGe0h

Ariane, Airbus, des constructeurs automobiles, le nucléaire, Dassault, IKEA, etc. A mon avis, tu devrais sortir un peu de ta bulle électro-technologique.

avatar CGe0h | 

@harisson

Airbus ? Avec quel projet ? L’A380 qui ne se vend pas et désormais plus ?
Le Nucléaire ? Avec des centrales à risque qu’EDF ne peut pas maintenir ? Et d’ailleurs, je comprends que personnellement tu es pour le nucléaire ?
Dassault ? Avec un Rafale hautement concurrencé et qui ne se vend qu’à coups d’accords plus ou moins pervers ?
Des constructeurs automobiles ? Mazette. Je veux bien parler des autos Allemandes et donc Europe, mais la France, euh... je sais que j’habite au US mais les quelques fois où je rentre dans notre beau pays je n’ai pas l’impression de voir des véhicules technologiquement en avance :-)?
IKEA ? Tu parles bien des meubles en kit ? !!!
Éclaire moi stp. Sans agressivité de ta part, si possible. Sincèrement je suis à l’écoute.

avatar CorbeilleNews | 

@CGe0h

C'est vrai que les autres ne vendent rien à coup de concurrence faussée, forcée ou d'abus de position dominante ?

Microsoft, Boeing, Apple, Amazon, UBER...

Je continue ou j'arrête ?

L'avantage du marché Américain est qu'il suit, en Europe par contre on a tendance à attendre de voir si le marché US est acheteur et on se fait racheter les techno par peur de se voir concurrencer par un local US qui pour le coup finira par vous écraser pour la raison citée plus haut ...

avatar CGe0h | 

@CorbeilleNews

Loin de moi l’idée de botter en touche sur ta réponse qui n’est pas dans le scope que j’attendais : Je ne parle pas de « résultats commerciaux » 😬. J’attends des éléments « innovants » techniquement, je posais donc la question (et je me moquais, j’avoue) de savoir quels étaient les projets techniquement innovants que la France avait développées ces dernières années.
Donc... perso je maintient qu’on est dépassés.
Le slogan fort « en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées », est quelque peu caduque.
Mais sincèrement je lis avec intérêt les messages. Et à priori je suis dans l’erreur mais aucun ne m’apporte d’éléments concrets 🤔🤨

avatar pagaupa | 

@CGe0h

« Et à priori je suis dans l’erreur mais aucun ne m’apporte d’éléments concrets 🤔🤨 »

Et si c’était vous qui nous apportez des éléments concrets pour asseoir votre critique? Les Usa en dehors de ses grandes villes s’est arrêté aux années 50. Des villes entières de mobilehomes... ça c’est une réalité!

avatar CGe0h | 

@pagaupa

Restez courtois SVP... 🙁
Je me relis et je ne vois nulle part dans mes messages « où » j’ai écrit du bien sur les USA, hormis le simple fait de citer que j’y résidais et que lorsque je rentrais en France, je ne découvrais pas des avancées technologiques avancées dans les véhicules français. Et loin de moi l’idée d’ailleurs d’encenser les US. Je m’y trouve à titre professionnel, rien de très extraordinaire donc.
Concernant les US, à la base de cette discussion on parlait « Galileo », et donc « GPS » américain, et on en arrive là 🤔. Alors je reviens à mes premières lignes et Oui, je réitère qu’à mon sens (et sans agressivité, pour ma part), le projet Galiléo est, historiquement et dans son ensemble, un projet entaché de retards, de mauvaise gouvernance, de budgets rallongés moult fois, etc. Pour en arriver là aujourd’hui ?

avatar pagaupa | 

@CGe0h

Entaché ou pas, il a le mérite d’exister et de tendre à l’indépendance de notre pays. La dernière décision de Macron concernant la défense de l’espace va encore renforcer cette volonté et ce n’est pas un mal.
Airbus a aussi été entâché à ses débuts. Il devance maintenant boeing en terme de commandes.
L’A380! Pas pire que le 737max, au moins lui laisse ses passagers en vie.

avatar CGe0h | 

@pagaupa

Sur ce point (qui n’a donc rien à voir avec le sujet de mon message original), oui, je suis parfaitement d’accord : il est important d’être indépendant et d’avoir un système propre.

Concernant l’A380 : C’était facile (737max) 😀😬

avatar pagaupa | 

@CGe0h

« Concernant l’A380 : C’était facile (737max) 😀😬 »
Il fait savoir se mettre au niveau du dialogue! 😊😜

avatar julien74 | 

@CGe0h

Au contraire je ne pense pas que l’on puisse comparer la gestion de ces 2 projets:
- d’un côté GPS, sur fonds militaires, avec un cahier des charges militaire, avec le secret militaire. Géré par une seule gouvernance, qui s’est bien sûr gardé de communiquer sur l avancée du projet avec ses écueils. Il reste que pour l’époque, techniquement, je dis bravo.
- d’un autre côté Galileo, sur fond publics et privés, avec un cahier des charges de service public, de services à des privés, militaires aussi. Obligé de faire s entendre plus de 20 pays, dont certains se font tirer l oreille. Pour lui, la techno qui a bien évoluée, donc « plus facile », mais on lui en demande plus aussi. Et aussi l’inconvénient qu’a notre époque on communique sur le projet et donc, au moindre pb, et bien certains se moquent. Mais aller se faire recruter comme ingénieur par l ESA et on en reparle.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR