La 5G prépare le futur de la voiture connectée et de l’internet des objets

Anthony Nelzin-Santos |

Les réseaux 5G sont à peine activés que le 3GPP présente déjà leurs futures évolutions. Après une dernière réunion le 3 juillet dernier, l’organisme en charge de la codification des standards de réseaux cellulaires a publié les spécifications de la release 16, aussi qualifiée de « deuxième phase de la 5G » ou de « vraie 5G ». Avec des objectifs qui dépassent largement le cadre de la téléphonie.

Image Qualcomm.

Alors que la release 15 était concentrée sur la téléphonie, la release 16 voit « au-delà des services mobiles traditionnels », pour reprendre la formulation de Qualcomm. Avec la technologie integrated access and backhaul (IAB), elle règle d’abord le problème épineux du déploiement des futurs réseaux, qui utiliseront les ondes millimétriques à la portée limitée. L’implantation de nouvelles antennes demande de tirer de nouvelles fibres, une opération lente et couteuse.

IAB permet de mettre en service de nouvelles antennes sans tirer de fibres : les antennes existantes se connectent aux nouvelles par le biais d’un backhaul 5G, pour former un réseau maillé, qui répartit la bande passante et les connexions. Dans un deuxième temps, l’opérateur peut tirer des fibres supplémentaires, dans un subtil équilibre entre la couverture et la capacité. Les réseaux 4G utilisent des techniques similaires de relai.

NR-U ouvre le spectre « sans licence » aux réseaux 5G, notamment la bande des 6 GHz convoitée par le Wi-Fi 6E. Or la release 16 prévoit le déploiement de réseaux privés, gérés indépendamment à l’échelle d’une installation industrielle ou d’un complexe administratif, avec des ressources dédiées. Dans ce cadre, la faible portée des ondes millimétriques serait un atout. Les installations Wi-Fi les plus complexes, dans les stades et d’autres lieux publics, pourraient être concurrencées.

Les équipementiers promeuvent particulièrement les technologies dédiées à l’automobile connectée. V2X, pour vehicle to everything, étend les capacités de la norme LTE-Direct pour permettre aux véhicules de communiquer entre eux et avec le monde qui les entoure. « Le véhicule connecté ouvre les portes pour d’autres domaines », nous confiait récemment Klaus Felsch, « expert 5G » pour Huawei Europe.

La mise au point des technologies de V2X a effectivement demandé de concevoir un système de positionnement très précis, qui n’utilise plus seulement la triangulation, mais aussi les données nécessaires au beamforming. Et puisque l’on parle de boites de métal propulsées à 130 km/h, la norme exige une fiabilité de 99,999 % pour des connexions à plusieurs gigaoctets par seconde avec une latence de l’ordre de la milliseconde.

Des avancées qui bénéficieront aussi aux applications industrielles de la 5G, pour gérer des robots dans les usines ou des millions de petits objets connectés, capables de communiquer entre eux sans repasser par une station centrale. Avec l’ensemble de ces technologies, la release 16 redéfinit subtilement les réseaux cellulaires, qui deviennent des réseaux maillés dont les membres forment une sorte d’intelligence collective.

Les premières puces compatibles devraient être présentées au début de l’année prochaine, pour une mise en service progressive dans les deux années qui viennent, même si le contexte actuel complique les calendriers. Le 3GPP va maintenant plancher sur la release 17, qui va étendre les possibilités de communication entre les appareils, pour concurrencer les réseaux machine to machine, et surtout s’intéresser aux besoins de la réalité augmentée.

Tags
#5G
avatar letofzurichois | 

La 5G, les antennes, et les ondes, un excellent cocktail pour certains. Pour ma part, je prépare les boissons et le popcorn :)

avatar roccoyop | 

@letofzurichois

C’est pour le COVID-22 ! 🦠

avatar Oliviou | 

Quel enfer.

avatar CocoRapee | 

Je vous fais une prévision : les voitures connectées , ça ne marchera jamais! Le future c’est un potager dans son jardin et un retour à la nature, pas des voitures informatiques qui roulent dans un brouillard de micro-ondes. On peut déjà déverrouillerfrauduleusemét les voitures dans clefs....alors les voitures qui roulent toutes seules.....

avatar Maestrorocco | 

@CocoRapee

Et les calèches, le troc, les bandits ... ça fait rêver le retour au moyen âge :-)

avatar flux_capacitor | 

@Maestrorocco

Les anciens bandits de grand chemin (plutôt diurnes) sont réapparus en tant que bandits de grands quartiers, plutôt nocturnes. C'est déjà un grand pas vers le retour au Moyen-Âge, selon l'endroit ou vous vivez.

avatar inumerix | 

@CocoRapee

Je souhaite que tu aies raison.

avatar hdam1959 | 

@CocoRapee

"Le future c’est un potager dans son jardin et un retour à la nature"

J’en déduis que vous ne souscrivez pas à l’idée de l’écomodernisme :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Écomodernisme

avatar flux_capacitor | 

@hdam1959

L'écomodernisme ne peut exister que dans un monde où les ressources sont inépuisables, ou à la rigueur très loin d'être épuisées. Dans le premier cas cela paraît utopique en l'absence d'énergie propre virtuellement illimitée (ce que ne sont absolument pas les actuelles énergies dites "renouvelables") ; et dans le second cas sur Terre c'est trop tard depuis un moment.

avatar Brice21 | 

@flux_capacitor

Le soleil nous fournit une énergie illimitée. Le problème est de la capter et de la transporter. La solution arrive avec la production verte d’hydrogène. Une autre source illimitée qui arrive dans la décade : la Fusion nucléaire. Bref désolé pour votre potager.

avatar marveyhumus | 

@Brice21

Haha et comment tu fais fonctionner tout ça sans pétrole ? Et l’hydrogène les plus optimistes parlent de 2060.. on se sera effondré bien avant

avatar Brice21 | 

@marveyhumus

Il y a déjà des bus à hydrogène en circulation. Tu peux déjà acheter une voiture à hydrogène et à Bruxelles il y a meme une pompe.

avatar marveyhumus | 

@Brice21

Oui et tu peux aussi aller dans l’espace et il y a même des protos d’ordinateurs quantiques. Ça veut pas dire que c’est démocratisé et que ça a un impact.. pour 3 bruxellois qui roulent à l’hydrogène il y a des milliers de conducteurs au pétrole. Et le temps de faire la transition il sera déjà trop tard.

avatar Brice21 | 

@marveyhumus

Il est déjà trop tard pour le réchauffement climatique, t’as pas remarqué ?

Par contre pour arrêter de polluer avec des micro particules qui tuent chaque années des millions de personnes, il n’est pas trop tard.

La chine a décide d’abandonner la voiture électrique et de mettre le paquet sur l’hydrogène, l’Union européenne aussi, bref je suis optimiste.

D’autant que c’est la seule possibilité à court terme pour faire voler des avions 100% propres.

Toute la technologie est la, le seul challenge qui reste l’optimisation du rendement de la conversion solaire vers hydrogène, et on avance a pas de géant. Chaque année des brevets sont déposés, qui permettent des progrès extraordinaires.

C’est donc une question de quelques années, on va y arriver et pouvoir consommer comme des gorets, sans limites et à coûts raisonnables.

Tu devrais te réjouir pour tes enfants.

avatar marveyhumus | 

@Brice21

J’espère que tu as raison et que je me trompe. Rendez vous dans quelques années alors ✌️

avatar lil0 | 

"le seul challenge qui reste l’optimisation du rendement de la conversion solaire vers hydrogène" . "C’est donc une question de quelques années, on va y arriver et pouvoir consommer comme des gorets, sans limites et à coûts raisonnables"

Le pourcentage du solaire est encore trop faible dans notre consommation énergétique.
Les batteries et l'hydrogène ne sont pas des sources d'énergie, ce sont des vecteurs d'énergie (l'hydrogène ne se trouve pas abondamment sur terre, on le fabrique artificiellement).
Dis autrement, lorsque tu roules avec un véhicule électrique ou à hydrogène tu ne fais que délocaliser la pollution à l'endroit où sont produits l'électricité et l'hydrogène. Tant que plus de 70% de notre consommation et nos investissements dans l'énergie vont dans les hydrocarbures, l'énergie verte et abondante ce n'est pas pour demain.
La technologie de la fusion et les rendements du solaire progressent lentement p.r à la croissance de nos besoins par conséquent les 2 scénarios les plus réalistes de mon point de vue sont :
1 - On continue de polluer et on se retrouve avec des smogs un peu partout comme dans certaines villes chinoises et indiennes. Suite à quoi on est forcé de diminuer notre consommation afin de polluer moins. Par contre le climat sera déjà bien bousillé.

2 - On est sage et on diminue notre consommation et donc la pollution avant que la situation ne dégénère. Le problème, c'est que les leaders ont du mal à avouer que pollution et consommation sont intimement liées, car diminuer la consommation est une solution taboue, ça reviendrait à remettre en cause notre modèle économique qui encourage la croissance de la consommation.

avatar Brice21 | 

@lil0

"Le pourcentage du solaire est encore trop faible dans notre consommation énergétique."

Oui. Et les batteries polluent, etc.

Le futur est le solaire pour la génération d’énergie, convertie en hydrogène pour le stockage et le transport.

Tu as pas cliqué sur mes liens?

avatar sachouba | 

@Brice21

Pour produire de l'hydrogène, il faut craquer des hydrocarbures (on a connu mieux pour diminuer la dépendance aux énergies fossiles) ou effectuer une électrolyse de l'eau (procédé au rendement moyennement élevé, de l'ordre de 80%).

La pile à combustible ensuite utilisée dans les véhicules a également un rendement assez faible (de l'ordre de 80%), en plus d'utiliser des membranes ultra-polluantes à base de fluor (perfluorosulfonic acid) dont la production a un impact environnemental terrible.

Le rendement final est donc de l'ordre de 60%, contre ~90% pour un véhicule électrique.
Autrement dit, avec la même quantité d'énergie électrique, on peut faire fonctionner soit 2 véhicules à hydrogène, soit 3 véhicules à batterie, et dans les deux cas, la production du véhicule est une catastrophe environnementale.

L'avenir aux voitures à hydrogène me semble bien triste. Les biocarburants de 3e génération me semblent plus prometteurs (avec l'expertise de quelques décennies de l'industrie des véhicules thermiques), même si honnêtement, je pense que nos sociétés connaîtront des problèmes bien plus importants que les voitures dans les années à venir.

avatar Brice21 | 

@sachouba

"L'avenir aux voitures à hydrogène me semble bien triste."

Lis ceci, qui devrait te réjouir :

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_des-chercheurs-belges-developpen...

Imagine un futur proche ou tu auras dans ton jardin de quoi produire par le solaire l’hydrogène dont tu as besoin pour ta voiture sans batteries polluantes).

N’est-ce pas une perspective merveilleuse - à présent qu’elle est aussi très réaliste, voire déjà faisable?

avatar Crkm | 

Un peu paradoxal de promouvoir le potager individuel et le retour à la nature. Si chacun a sa maison individuelle avec son jardin et son potager, avec la densité de population actuelle, bonjour l’étalement urbain et adieu les forêts. Ou alors vous voulez dire potager individuel pour les 10% les plus riches, et entassement dans des taudis pour les 90% les plus pauvres ?

Ah là là, ces bobos et leur greenwashing, qu’est-ce qu’on ferait sans eux !

avatar sachouba | 

@Crkm

D'une part, si tout le monde produisait une partie de sa nourriture, les surfaces agricoles pourraient être significativement réduites.
D'autre part, tout le monde ne survivrait pas.

avatar sebasto72 | 

@CocoRapee

Avec la première twingo, un simple fil de fer pouvait ouvrir la portière aussi.

Un plus loin dans le temps, les chariots de la famille Higgins n’avait pas de verrou du tout 😜

Bref, se lamenter sur les évolutions technologiques n’est pas très constructif, à mon avis...

avatar Moebius13 | 

@CocoRapee

Moi j'en veux pas de ton avenir avec un potager, je veux un avenir fait des progression et de nouvelles technologies. Si tu veux aller vivre dans le Larzac personne ne t'en empêche.

avatar macinoe | 

Le calendrier de deploiement de la 5G en France prévoit une couverture des 2/3 de la population au mieux pour 2025.
https://www.numerama.com/politique/312368-deploiement-de-la-5g-quel-est-...

Sachant que le calendrier aura probablement du retard et que 2/3 de la population ça doit faire moins d'1/3 du territoire, je ne vois pas d'application viable dans le domaine de l'automobile avant un bon bout de temps. A part dans les grandes villes, mais il semble que ce n'est pas vraiment là qu'est le futur de l'automobile non ?

avatar macbookpro2016 | 

Bonne remarque monsieur l'agent ;)

Ils vont juste pollué notre système immunitaire avec toutes ces merdes d'antennes en veux tu en voila, tout sa pour des gros culs incapable de se lever de leur plumard pour aller éteindre la lumière.

La 5G va ammené une génération d'obèze et d'ouasif bref des con quoi.

avatar raoolito | 

@macbookpro2016

je suis certain d'avoir lu un commentaire approximativement semblable dans un magazine lors de la generalisation du minitel au debut des annes 80...

avatar macbookpro2016 | 

un vrai commentaire de primitif dis donc! Si tu ne voit pas la différence entreles enjeux de la 5G et le minitel je ne peux plus rien pour toi légion

avatar armandgz123 | 

@macbookpro2016

T’es vraiment un crack toi

avatar quentinf33 | 

@macbookpro2016

Ouais j’aime bien les éclairages connectés. Ils permettent de régler la luminosité, la couleur, de poser une ambiance. Et je vois pas en quoi c’est un problème.

avatar Brice21 | 

@macbookpro2016

Vu ton post sur la relation entre les ondes et le système immunitaire, il semble que les cons n’ont pas attendu la 5G. Ils pourraient déjà apprendre à mettre con au pluriel.

avatar Berechit | 

@macinoe

Sauf si le déploiement dudit tiers intègre les grands axes de circulation (ce que les lobbies automobiles pourraient « encourager » s’il y a des sous à se faire :)

avatar macinoe | 

D'après le même lien posté plus haut, les routes "principales" ne seront pas couvertes avant 2027.
https://www.numerama.com/politique/312368-deploiement-de-la-5g-quel-est-...

Après je ne sais pas ce que veut dire "routes principales" ni si le calendrier sera tenu, mais ce qui est à peu prêt sûr, c'est que ce n'est vraiment pas pour tout de suite.

avatar vVDB | 

Les véhicules ne sont pas connecté au réseau des opérateurs. Le véhicule est son propre opérateurs et il discute avec les autres véhicule (réseaux) à proximité.
Un véhicule connecté ne serai pas autonome !

avatar Ducletho | 

Avec la 5g il va y avoir de fortes avancées techno, dans le logiciel avec le renforcement de la cloudification et de l’IA.
La medicine va en bénéficier notamment.

C’est curieux de militer de contre les ondes et de poster des messages à l’aide d’un device utilisant soit du wifi ou de la 4G.

avatar raoolito | 

@Ducletho

100 millions d'abonnés 5G en chine et 1 million aux USa et nous en france on débat...
certains ont peur de l'avenir, alors ils tentent de freiner le temps en bloquant toute avancée mais c'est juste la generation suivante qu'ils pénalisent...
(c'est différent que pour les anti-vaccin, eux je les aime. Plus ils seront contre, plus les enfants vaccinés arriveront en pleine santé sur le marché du travail tandis que les leurs seront au mieux fatigués, au pire n'arriveront jamais)

avatar Ducletho | 

@raoolito

Ils seront contre, mais un appareil médical mobile connecté en 5G donnant la possibilité de sauver une vie, ils trouveront ça formidable. Dés appareils d’aide à la conduite diminuant les risques d’accidents...ils trouveront ça formidable...
A la fin ils auront un tel 5g comme tout le monde...et se plaindront de la 6g

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

“Ils seront contre, mais un appareil médical mobile connecté en 5G donnant la possibilité de sauver une vie”

Tu penses à quoi, concrètement ?

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

Des blocks opératoires mobiles, pour des endroits qui sont des déserts médicaux sans specialiste pour opérer surplace

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

“Des blocks opératoires mobiles, pour des endroits qui sont des déserts médicaux sans specialiste pour opérer surplace”

C’est de la science fiction, pour le moment.
Et c’est pas la 5G l’enjeu principal. On en sera à la 10G.

Au mieux, ça peut améliorer le video conferencing en temps réel pour certaines interventions dans des contextes ultra spécialisés.
Utilisation de niche qui n’est qu’une amélioration de l’existant.

A chaque fois que je lis des trucs sur la 5G qui va révolutionner la médecine, sous le titre, c’est du vent.

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

« A chaque fois que je lis des trucs sur la 5G qui va révolutionner la médecine, sous le titre, c’est du vent. »

Pour l’instant c’est du telemonitoring ( la 5g aide pour le temps réel ) et de la teleassistance
Mais on va avoir tous les outils pour aller de l’avant, notamment les assistances comme peuvent avoir les pilotes d’un drone pour le pilotage.

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

“Mais on va avoir tous les outils pour aller de l’avant, notamment les assistances comme peuvent avoir les pilotes d’un drone pour le pilotage.”

Les assistances de quoi ?

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

Pour la télé opération.

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

“Pour la télé opération.”

C’est la télé qui opère ?

Donc, dans tes représentations, il y a un bloc mobile, un chirurgien quelque part dans une cabine de pilotage qui manipule ses manettes et donc un patient opéré.

Il te manque pas un truc ou deux entre le chirurgien à manettes et le patient, autour du patient, après l’intervention ? ;)

Ce dont tu rêves, c’est formidable, je suis d’accord.
Mais si c’est un jour techniquement possible, et on en est très loin, il reste à en démontrer la pertinence médicale et économique. Ne serait-ce que par rapport à transporter le patient dans l’environnement technique existant.

Non, j’ai vraiment du mal à acheter la 5G avec ce qu’on m’en propose actuellement.

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

Je sais pas si c’est de l’imaginaire mais ça a été fait en 2001 le 7 septembre avec les moyens robotiques de l’époque ( robot a 3 bras) et communication de l’époque. Le chirurgien qui opérait était à NY pour un patient en france.

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

En 2000 ?
Bon, ça devait être pour démontrer un concept, quand même..

Bon, tu parles donc de robots chirurgicaux pilotés à distance.
Pourquoi pas, les choses vont si vite, et c’est vrai, que si on compare les robots chirurgicaux d’aujourd’hui à ceux d’il y a quelques années, on est soufflé.
Fait quand même des gens ultra compétents pour s’occuper du robot sur place et du patient au cas où ça se passe mal (du genre, pouf, le paysan d’à coté a brûlé l’antenne 5G).

Je ne crois pas trop à cette chirurgie à distance dans les pays avec une bonne infrastructure, comme le nôtre (en dehors de trucs de niche).

En revanche, tu m’as fait réfléchir, et c’est vrai que quand on ne peut pas transporter les gens, pourquoi pas ?
En zone de guerre par exemple, où on ne peut pas exiger la sécurité opératoire du civil, mais où on peut installer des systèmes de communication.

Eh bien voyons venir, alors, mais bon, l’enjeu est probablement plus celui de la robotique que de la 5G.

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

« En revanche, tu m’as fait réfléchir, et c’est vrai que quand on ne peut pas transporter les gens, pourquoi pas ?
En zone de guerre par exemple, où on ne peut pas exiger la sécurité opératoire du civil, mais où on peut installer des systèmes de communication, tu as raison.« 

Je me suis un peu emporté envers toi, désolé. Mais c’est un sujet qui me tient à coeur.
Il y a des endroits en france où il n’y a plus de maternité, et que certains actes chirurgicaux ne peuvent plus être réalisés sur place avec tous les risques que ça comporte.
Grâce à la 5g, il y aura des possibilités
Et ça bénéficiera à bien d’autres opérations, et même pour des connections qui se feront par satellite.
Comme les possibilités vont augmenter, le développement, l’investissement deviendront rentables et donneront lieu à des applications hors 5g ( satellite) pour des zones sinistrées

avatar Bigdidou | 

@Ducletho

“Grâce à la 5g, il y aura des possibilités “
Je ne crois pas, hélas.

“Il y a des endroits en france où il n’y a plus de maternité, et que certains actes chirurgicaux ne peuvent plus être réalisés sur place avec tous les risques que ça comporte.”
Oui, mais tu comprends bien que le robot accoucheur est pas encore né (désolé pour la blagounette) et qu’amener sur place un bloc mobile, certes, déporte une compétence chirurgicale, mais crée d’autres risques et n’agit aucunement sur d’autres (anesthésiques, post opératoires).
Il faut aussi une équipe bis si ça se passe mal avec le robot.
Un drone, tu peux perdre la communication quelques minute, un robot qui est en train de clamper une aorte..

Je comprends très bien que le sujet te tienne à cœur (il nous tient tout à cœur), mais à mon avis le combat est ailleurs, dans un remaillage des structures médicales de proximité.
Et ce n’est pas un souhait dans le vide : les ARS sont en train de s’apercevoir des dégâts et de rétro pédaler.
Ça permettra en plus de ré-attirer les libéraux qui ne se sentiront plus isolés et ça ne peut que recréer un cercle vertueux.

avatar Ducletho | 

@Bigdidou

« 
Et ce n’est pas un souhait dans le vide : les ARS sont en train de s’apercevoir des dégâts et de rétro pédaler.
Ça permettra en plus de ré-attirer les libéraux qui ne se sentiront plus isolés et ça ne peut que recréer un cercle vertueux. »

Je ne crois pas qu’ils remettent des 2 ou 3 chirurgiens à certains endroits qui ne seront pas débordés tandis qu’ailleurs ils serint overbookés. La techno qui va se servir de la 5g. Ça vadonner plus de latitudes pour adapter les moyens humains.
C’est un schéma gagnant économiquement et gagnant pour la qualité des soins.

Après la 5g, pour l’utilisateur lambda, j’ai du mal à imaginer, mais sûrement que les dev ont déjà des idées en tête. Peut être libérer là réalité augmentée ? Pouvoir traiter plus de données en temps réel par rapport aux solutions existantes ? La météo, la sysmologie, le trafic ...je sais pas je dis peut être une bêtise mais de prédire les Bouchons avant qu’ils ne surviennent et de mieux router la circulation...

avatar Brice21 | 

@Ducletho

"Il y a des endroits en france où il n’y a plus de maternité, et que certains actes chirurgicaux ne peuvent plus être réalisés sur place avec tous les risques que ça comporte."

On peut déjà tele-opérer avec une connection ethernet, pas besoin de 5G.

Par contre pour faire un mesh rapide entre des millions de voitures autonomes, il faut la 5G.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR