Qualité des services mobiles Arcep : tout le monde a gagné, mais surtout Orange

Mickaël Bazoge |

Il y a un hochet pour chacun des opérateurs dans l'enquête 2022 de l'Arcep sur la qualité des services mobiles. Dans un communiqué, Bouygues se réjouit ainsi d'être le « premier opérateur mobile alternatif », Orange est ravi d'être couronné « meilleur réseau mobile en France pour la 12ème fois consécutive », quant à Free Mobile, on a la joie d'être classé « premier opérateur alternatif pour l'usage réel data » (oui, chacun son truc). On n'a rien vu encore chez SFR, mais ça ne devrait pas tarder.

Crédit : Luis Villasmil, Unsplash

Le régulateur des communications électroniques a surtout placé Orange en première position dans la navigation web en 2G, 3G et 4G en zone dense et en zone rurale. Dans les zones denses, le test d'affichage de pages web en moins de 10 secondes est réussi chez Orange dans 98 % des tentatives, 97 % pour Bouygues Telecom, 95 % pour Free Mobile et 94 % pour SFR. Dans les zones rurales, les résultats sont les suivants : 90 % pour Orange, 86 % pour Free Mobile, 81% pour Bouygues Telecom et SFR.

Le visionnage de vidéos en streaming est lui aussi à l'avantage d'Orange : 98 % des vidéos visionnées sont en qualité parfaite chez Orange dans les zones denses, 89 % dans les zones rurales. Sur ce critère, Bouygues est deuxième en zone dense (97 %), suivi par Free Mobile (94 %) et SFR (93 %). Bouygues est troisième ex-æquo avec SFR dans les zones rurales (78 %), Free étant second avec 85 %.

Orange, toujours lui, présente les meilleurs débits en téléchargement (2G/3G/4G/5G) avec une moyenne de 143 Mbit/s sur l'ensemble du territoire, et 217 Mbit/s en zone dense. Bouygues Telecom et SFR sont dans un mouchoir de poche mais assez loin derrière le leader, avec respectivement 84 Mbit/s et 167 Mbit/s (163 Mbit/s pour SFR). Free se contente d'une moyenne de 64 Mbit/s sur l'ensemble de la métropole, mais réussit à se placer en deuxième place dans les zones rurales.

Pris dans leur globalité, les gains de performance des opérateurs sont sensibles d'une année sur l'autre puisque les débits descendants sont plus élevés, en ajoutant la 5G dans le mix. La moyenne est en effet de 94 Mbit/s en 2022, contre 82 Mbit/s en 2021.

L'Arcep réalise également des relevés sur les axes routiers et ferrés. Sur les routes, pas de souci, 95 % des pages web s'affichent en moins de 10 secondes. Par contre, en train la situation est plus contrastée : une page web s'affiche en moins de 10 secondes dans seulement 81 % des cas dans les TGV, Intercités et TER. Dans les RER et Transiliens, les résultats sont meilleurs (90 %), tout comme dans les métros (95 %).

C'est une fois de plus Orange qui se positionne en tête du peloton pour la navigation sur le web, que ce soit sur les routes ou les trains.

Le régulateur a aussi observé une baisse de plusieurs indicateurs entre 2021 et 2022 :

Ce phénomème peut s'expliquer par le fait que les relevés ont été réalisés durant l'été : les réseaux subissent habituellement des pics de fréquentation localisés (dans les zones touristiques, typiquement), la qualité du réseau mobile peut donc être dégradée. Par ailleurs, le coup de sonde de 2021 s'est faite après un confinement mais avec toujours des restrictions de mouvement, à un moment où les réseaux étaient moins sollicités.


Tags
avatar Oracle | 

J’ai l’impression que dès que je suis en 3G, plus rien ne passe. Comme à l’époque de l’arrivée de la 4G, la 2G était devenue anémique…

Donc je suis surpris que tous ces opérateurs continuent à afficher du débit exploitable en 3G et a fortiori en 2G. 😏

avatar nickyrabbit | 

@Oracle

La 3G c’est un réseau voix d’abord, data ensuite. La 4G d’est un réseau 100% data, la voix étant dans la data. Forcément le temps de réponse est différent.

avatar Oracle | 

@nickyrabbit

Je ne compare pas la 4G et la 3G.
Je compare la 3G de 2022 à celle de 2008.

On peut arguer d’une augmentation des besoins (pour faire tourner toutes ces saloperies de SDK et framework js) mais il n’en reste pas moins que c’est devenu inutilisable meme pour des besoins basiques (whatsapp par exemple)

avatar Korell | 

@Oracle

Parfaitement d’accord !

Je me souviens d’un temps où en H+ on pouvait encore regarder YouTube parfaitement sans soucis.
Aujourd’hui , la 3G ne permet même pas de faire passer YouTube , même en 360 p

avatar Antwan | 

La 3G à été dépouillée de ses fréquences pour approvisionner la 4G et 5G. Bien souvent il ne reste plus que 5MHz d’UMTS900, alors qu’avant il y’a avait 30 MHz sur l’UMTS900 et UMTS2100.
Cela ne sert plus qu’à faire de la voix désormais.

avatar Korell | 

@Antwan

Merci de la précision ! ;)

avatar frascorpion | 

@Oracle
C’est ce que je constate aussi. 🤔

avatar armandgz123 | 

@Oracle

Si t’es en 3g, c’est que tu ne captes pas bien de base

avatar reborn | 

@Oracle

Pareil, la 3G fonctionnait bien. Maintenant elle est inexploitable même sur des pages web légères

avatar Rigby | 

@Oracle

Il faut dire qu’il n’y a plus beaucoup de place en 3G, dans les zones denses les opérateurs tendent à garder le strict minimum ; 5MHz sur la bande 900, le 2,1GHz étant progressivement basculé en 4G.

Mais il suffit de forcer le téléphone en 3G sur des zones bien couvertes en 4G pour constater que cette technologie fonctionne encore correctement.

avatar Insomnia | 

@Rigby

Pas trop le choix sachant que la volte n’est pas encore activée d’officiel sur tous les smartphone, les opérateurs sont pas capable d’obliger les constructeurs à l’activer d’office ou inversement.

avatar david13127 | 

C’est normal pour la 3G. Le spectre 2100 a été : basculé en 4G est une partie (5MHz pour Orange, 5MHz pour SFR) a été rétrocédé à free. Bouygues devra rétrocéder en 2024. Il ne reste plus que la bande 900 en 3G.

avatar Oracle | 

@david13127

Oui on est bien d’accord, d’où ma surprise qu’ils continuent à faire des benchmarks sur ces technos, et à sortir des résultats qui masquent cette réalité d’une baisse évidente de qualité.

avatar Korell | 

@Oracle

+1

avatar PhilippeNC | 

Ce qui m’agace fortement c’est lorsqu’en mobilité les communications sont coupées brutalement ou que l’interlocuteur -qui ne bouge pas- ne m’entend plus. Obligé de couper et de rappeler.
SFR est le champion à ce jeu, les autres opérateurs aucun souci. L’ARCEP mesure t il ces coupures ?

avatar lactel | 

On peut leur faire une liste d’endroits pas dans le désert sans service ? (Orange et Bouygues Telecom)
Déjà chez moi dans Paris même devant la fenêtre côté rue (ouf y’a Volte/wifi) et surtout quasiment partout entre Rennes et Quimper (route, voies ferrées, station services, commerces…)…
Je pourrai en faire une page entière.

avatar Oracle | 

J’ai une SIM Orange et une eSIM SFR et en effet dans Paris il y a des endroits où j’ai l’un des deux réseaux à zéro barres, c’est relativement en alternance d’ailleurs.

avatar Cyrille50 | 

Les services mobiles. Mais quid des services fixes !?

avatar milka | 

Orange et sosh on le meme débit ou c’est légèrement limité ?

avatar franfran94800 | 

La baisse des indicateurs est juste du a la migration de certaines antennes 4G vers la 5G => elles ne servent plus aux utilisateurs 4G et ça s’en ressent dans les tests et l’usage quotidien. Rien a voir avec la période estivale… 🎻

CONNEXION UTILISATEUR