La Suède veut éliminer la monnaie physique

Nicolas Furno | | 14:10 |  63

L’idée de payer avec un bout de papier plutôt qu’avec une pièce en métal qui contient sa propre valeur est très ancienne, elle est sans doute apparue en Chine au VIIe siècle. Mais l’invention du billet de banque moderne, tel qu’on le connaît encore aujourd’hui, date du XVIIe siècle et on la doit à la Suède. Quatre siècles après, ce même pays est peut-être en passe de les éliminer totalement, et avec eux, le concept même de monnaie physique.

Vous n’avez pas de liquide ? Pas de problème, vous pouvez payer avec votre téléphone !
Vous n’avez pas de liquide ? Pas de problème, vous pouvez payer avec votre téléphone !

La Suède est le pays le plus avancé au monde sur la dématérialisation de la monnaie, comme ce reportage publié par Les Échos le rappelle bien. Il ne reste qu’environ 20 % des achats qui exploitent encore ce mode de paiement dans le pays, et les pièces et billets ne représentent plus que 2 à 3 % du PIB suédois. À titre de comparaison, c’est 10 % du PIB dans la zone euro.

Depuis quelques années, le pays a réduit considérablement son utilisation de la monnaie physique, au profit de solutions mobiles qui se sont généralisées. La Suède compte moins de 10 millions d’habitants, mais ils sont déjà près de 4 millions à utiliser Swish, un service de paiement sur smartphone proposé par toutes les banques. Grâce à lui, les habitants peuvent payer un commerçant, mais aussi n’importe quel autre utilisateur, et il n’y a aucuns frais associés.

La popularité de ces moyens de paiement numériques est telle que de plus en plus de lieux n’acceptent plus la monnaie physique. Le quotidien cite le cas du musée ABBA à Stockholm, mais on peut payer avec son téléphone partout, y compris pour la quête du dimanche à l’église et un magazine a même équipé ses vendeurs de rues, des SDF, avec un lecteur de cartes iZettle. Certains hôpitaux ont aussi refusé la monnaie, mais la justice les a forcés à accepter tous les moyens de paiements.

En effet, tous les Suédois ne sont pas sur la même longueur d’onde sur le sujet. L’usage de la monnaie a beaucoup diminué ces dernières années, mais il reste des résistances, avec plusieurs arguments avancés. Celui de l’accessibilité, déjà : les billets ont des tailles différentes, ce qui permet aux mal-voyants de les distinguer. Et puis même si la monnaie est rejetée pour l’insécurité qu’elle provoque — sans monnaie physique, il n’y a rien à voler —, elle garde des avantages pratiques.

On peut l’utiliser sans électricité, ni réseau, ce qui est une situation relativement courante dans le nord du pays. Sans compter la crainte des hackers et des populations les plus défavorisées, privées de comptes bancaires. Bref, l’arrêt total de la monnaie physique, ce n’est pas pour tout de suite, mais s’il y a un pays qui suit cette voie, c’est bien la Suède.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

63 Commentaires

avatar whocancatchme 23/02/2016 - 14:14via iGeneration pour iOS

Fini le black ! Allez dire ca en France tiens

avatar powergeek 23/02/2016 - 14:14via iGeneration pour iOS

La zone euro y pense. Au nom de la lutte anti-terroriste et du blanchiment d'argent. Et en cas de crise les citoyens se feront plumer sans rien pouvoir y faire !

avatar ovea 23/02/2016 - 14:15via iGeneration pour iOS

Je fais parti de la religion qui ne croit pas au payement électronique en l'absence d'extracteur du point zéro dans la monnaie dopé aux z'électrons

avatar Lonesome Boy 23/02/2016 - 14:32via iGeneration pour iOS

La soif de contrôle et de pouvoir de nos États est décidément sans limite! Et dire que normalement c'est l'État qui censé être au service des citoyens, et non l'inverse..:

avatar y0n3l 23/02/2016 - 14:34via iGeneration pour iOS

Un petit peu plus de pouvoir pour les banques ? C'est vrai qu'elles étaient en difficulté .....

avatar ohmydog 23/02/2016 - 14:39via iGeneration pour iOS

@y0n3l :
Ah parce que la monnaie classique, les banques ne sont pas concernées ?

avatar iGnatius Reilley 23/02/2016 - 14:56

Il s'agit justement d'éliminer les bas de laine et autres matelas de cash chez soi afin de procéder, le temps venu, au sauvetage des banques en puisant directement dans les comptes bancaires. Cela s'appelle un bail-in, et, tiens tiens, la législation européenne qui l'autorise est entrée en vigueur le 1er janvier.
Version light : les banques qui voient leurs marges fondre pour cause de taux d'intérêt négatifs (la Suède est championne en la matière) pourront se verser des commissions sur tous vos mouvements, même de paiement. Et n'ayant pas accès au cash (la détention de l'or viendra ensuite, ex. aux Etats-Unis de 1933 à 1975), puisqu'interdit, vous voilà gros-jean-comme-devant ;-)

avatar iGnatius Reilley 23/02/2016 - 15:11

Autre chose bonne à savoir et que beaucoup méconnaissent : l'argent sur vos comptes n'est pas VOTRE argent, c'est un titre de créance entre vous et votre établissement bancaire. Et les dettes, dans des circonstances particulières, on peut toujours s'assoir dessus, a fortiori quand on est un État ou une banque.

avatar TheG 23/02/2016 - 15:37via iGeneration pour iOS

@ohmydog :
Bah non ce ne sont pas elle qui l'émette !

avatar nova313 23/02/2016 - 14:39via iGeneration pour iOS

Les Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay et autres Pay auraient alors un grand rôle à jouer, car il n'y a pas besoin de les éduquer, ils connaissent parfaitement ce système.

avatar leber726 23/02/2016 - 14:46

Comme le sous entend la fin de l'article, en fait c'est pas demain la veille.

avatar le ratiocineur masqué 23/02/2016 - 14:47

on a qu'à abolir la monnaie et revenir au troc. Allez, je propose 1 chèvre contre un Mac Pro, qui dit mieux ??

avatar iphonophile 23/02/2016 - 20:05via iGeneration pour iOS

@le ratiocineur masqué :
Mdr.
Ok moi j'échange mais je veux un bouc avec ;)

avatar MiRouF 23/02/2016 - 14:53

Et beh... Ca fait pas rêver. Le contrôle est donc total, c'est un truc de fou !
Ma banque (et donc le gouvernement, et donc n’importe quel hacker) va désormais tout savoir : combien de fois j’achète des pains au chocolat par jours, combien je donne à la quête, quel musée j’ai visité, où je suis allé (péages), à qui j’ai acheté un manteau d’occasion, combien j’ai décidé de donner à mon neveu à Noël, combien j’ai avancé à ma copine, le nombre de paquets de cigarettes achetés ce mois-ci…
Quid du jour où un gouvernement avec des idées bizarres ou en tout cas en contradiction avec les mienne sera en place (et il ne faut jamais dire jamais…)
Quid du jour où les assurances privées demanderont l’accès à ces données pour déterminer le montant des cotisations (ah il a acheté 20 euros de cigarettes et des sucreries, on va l’augmenter !)
Quid du jour où un hacker va pouvoir diffuser en temps réel les opérations de mes paiements (ah tiens il a payé un péage à 300km de son domicile et vient de s’acheter un snickers à 450km de chez lui, c’est bon il n’y a personne on peut le cambrioler !)
Quid du jour où il y aura un gros bug, un jour sans réseau ou une coupure d’électricité (ah non monsieur vous ne pouvez pas acheter un préservatif même si vous êtes très excité, votre téléphone est à plat).
Quid du jour où mes enfants perdront leur dents de lait et ne trouveront rien sous l'oreiller (ah non mon trésor, la petite souris ne t’a pas oublié, mais elle t’a fait un virement de 2 euros sur ton compte. Comment ça, tu n’as pas encore de compte en banque à 6 ans?)

Non, décidément ça ne me fait pas rêver…

Signé Billy the Quid.

avatar heret 23/02/2016 - 15:01

+1000000000
Le problème est que ça va paraître tellement pratique que 99% de la population se moquera complètement d'être encore un peu plus surveillé, espionné et contrôlé.

avatar reborn 23/02/2016 - 15:16

ou est le problème mirouf, tu ne fais rien de mal, tu n'a rien a caché :)

Bref sinon je suis d'accord avec toi sur toute la ligne

avatar TheG 23/02/2016 - 15:40via iGeneration pour iOS

@MiRouF :
Pour les assurances : certaines au US proposent des bonus en fonction de l'activité physique du client via Health d'Apple car un client sain minimise le risque de frais encouru, c'est intéressant comme pratique mais si on suit le raisonnement ça veut dire qu'un client qui aurait une maladie cotiserai plus alors que ( du moins il me semblait ) le but est d'être solidaire des dépenses

avatar cherbourg 23/02/2016 - 17:15via iGeneration pour iOS

@MiRouF :
Merci MiRouf pour ton commentaire qui m'évite de développer le mien.
J'ai halluciné de ne pas voir la dérive de contrôle de tout ce qu'on fait/achète (+ où et quand) ne serait-ce que survolée dans l'article. Alors que pour moi c'est LE problème de fond.
Il faut croire que la question de la perte des libertés individuelles n'est pas un problème pour les jeunes générations (celles qui rédigent les articles de MacGé par exemple ;)).

avatar brunitou 24/02/2016 - 12:49via iGeneration pour iOS

@MiRouF :
+1 !

avatar Vicken 23/02/2016 - 15:04via iGeneration pour iOS

Les sdf l'ont dans le derrière.

avatar pierre_34 23/02/2016 - 15:16

Et oui pas d'évolution, la France représente les 2/3 de paiement par chèques en Europe !!

Mon carnet de chèque me fait 3 à 4 ans, je paie tout par CB, si la monnaie est supprimée, il restera les chèques et les cartes de crédit.
Sinon plus de prostitution sauf à utiliser la CB ou le smart phone, même chose pour les dealers , plus de black (le boulot), plus de casses de banques ou transports de fonds, plus de DAB donc plus de fauche.

Quelle importance si des organismes privés ou publics connaissent mes transactions, ce qui est déjà le cas, à supposer qu'elles s'y intéressent.

Payant plein pot mes taxes et impots, si tout le monde les paie via un système bien transparent cela devrait réduire la note d'un bon nombre !!!

Moi ça me fait rêver !! :):)

avatar MiRouF 23/02/2016 - 15:27

Chacun ses rêves... Pourtant j'utilise énormément la CB également, mais pour certaines actions je préfère le liquide. Soit parce que c'est nettement plus pratique, soit parce que je ne souhaite pas laisser de traces de la transaction (et cela ne concerne ni drogue, ni prostitution, juste des choses que j'estime personnelles et dont je ne veux avoir à me justifier potentiellement).
Et comme il a été dit plus haut, tant que vous n'avez pas l'argent sur vous en liquide, il ne vous appartient pas, il appartient à la banque. Ce qui est un comble puisqu'il s'agit pourtant bien de votre argent...

avatar iGnatius Reilley 23/02/2016 - 15:47

Et la méthode est ancienne… Exemple : dans ma seigneurie, vous mes ouailles avez l'OBLIGATION de moudre votre grain à mon moulin, ce qui me permet de prélever ma taxe (nommée banalité, c'est dire…). Merci à vous, mes gueux captifs ! ;-)

avatar TheG 23/02/2016 - 16:07via iGeneration pour iOS

@iGnatius Reilley :
Je pleure de rire +1

avatar TheG 23/02/2016 - 15:44via iGeneration pour iOS

@pierre_34 :
Swish, PayPal et autres permettent de faire des paiements entre deux personnes comme un virement. Donc dans la mesure ou tu n'as pas à te justifier de ce que tu fais de ton argent ( et c'est là où le bad viendrait à blesser) tu paies qui tu veux pour quelque transaction que ce soit comme tu le sens. Donc si on suit ta logique Ca voudrait dire qu'on doit justifier toutes nos transactions

avatar oomu 23/02/2016 - 17:25

y a des business que paypal refuse, de son propre chef, sans que ça soit un interdit légal ou quoi que ce soit.

avatar Superboy58 24/02/2016 - 16:26

TheG : Le problème c'est que tu laisses une trace dans ce cas. Le jour où la police épluche tes comptes et qu'on te demande de justifier tes transactions... Surtout si tu fais des virements paypal à un dealer par exemple, il leurs suffira d'arréter le dealer et ils auront une belle liste de clients. Et c'est tant mieux ! Pour arrêter le trafique c'est par la qu'il faut aller plutôt que vers la légalisation du cannabis

avatar Superboy58 24/02/2016 - 16:21

Pour la prostitution ou la drogue il pourrait toujours y en avoir mais au lieu de payer avec un billet tu paies avec un objet de la valeur voulue, qui sera ensuite revendu pour en tirer l'argent.
C'est plus compliqué mais c'est faisable.

avatar comboss 23/02/2016 - 15:21via iGeneration pour iOS

Stupide

avatar umrk 23/02/2016 - 15:31

les uhlans sont pas convaincus .....

avatar enzo0511 23/02/2016 - 15:38via iGeneration pour iOS

Au Canada cela fait une éternité qu'on accepte les cartes sans minimum et on peut même payer un croissant qui coûte quelques centimes avec la carte interac

Le souci en France ce sont les groupements de cartes qui profitent de leur monopole pour imposer des frais importants forçant les commerçants à abuser en imposant donc un minimum

avatar Chris K 23/02/2016 - 15:45

Ils encouragent aussi l'utilisation de la crypto monnaie ? Ca serait bien.

avatar TheG 23/02/2016 - 15:45via iGeneration pour iOS

On parle même pas du fait de plus avoir de batterie et de se retrouver "cash less" ^^
Tu ne sortiras pas ce soir et ira recharger ton téléphone !

avatar macnewbie007 23/02/2016 - 15:52via iGeneration pour iOS

Et comment on fait si on veut donner une pièce à un mendiant ??

avatar oomu 23/02/2016 - 17:24

ben on lui verse sur son compte paypal, et il vérifie via son iphone 6s+ 128Go en 4G+ : rapide et simple. LOL (LeagueOfLegend comme disent les jeunes dans les films de cape et d'épée)

avatar occam 23/02/2016 - 22:08

http://i.imgur.com/MVrlpMO.jpg

(au Brésil)

Comme quoi la réalité finit toujours par dépasser la fiction. Ou du moins la satire : il existe pas mal de caricatures, depuis des années, qui montrent un clochard avec une pancarte au cou : « Now accepting all major credit cards. »

Mais la meilleure est due à Chaval (dessinateur de génie, suicidé en 1968, et dont on a un mal de chien à retrouver les rares dessins sur le web, because l'ongle Google lui substitue toujours et partout "cheval") :
un immense gratte-ciel à New York, portant une affiche géante « CREDIT CARDS ACCEPTED », et une flèche peinte sur toute la longueur de la façade, pointant vers un petit mendiant assis tout en bas de la tour.
C'était il y a plus d'un demi-siècle.

avatar andr3 23/02/2016 - 15:58

A Rome on peut payer son taxi avec un Smartphone et PayPal ...

avatar MiRouF 23/02/2016 - 16:16

Pouvoir, c'est très bien. C'est devoir qui est dangereux.

avatar Kol 23/02/2016 - 18:39

Je trouve au contraire qu’avec le paiement sans contact par smartphone on a plus de liberté.

Avec la monnaie physique on n’a qu’un seul choix, en France par exemple c’est l’euros, on ne peux pas payer en livre sterling.

Sur smartphone déjà on a le choix du service avec Apple Pay, Samsung Pay, Google Pay… Et pour ceux qui veulent de la confidentialité il y aura toujours des monnaies virtuelles alternatives genre bitcoin.

avatar oomu 23/02/2016 - 17:22

Kol: vous payez les frais de conversions.

avatar veurlatonra 23/02/2016 - 16:37via iGeneration pour iOS

Pour les accros à la théorie du complot et autres simili-robins des bois qui soutiennent que cela renforcera la main-mise des banques sur leur argent, sachez que la monnaie sonnante et trébuchante ne vous protège pas plus que la monnaie dématérialisée.
Une banque centrale peut décider à tout moment de:
- dévaluer ou réévaluer une monnaie: votre cash vaut soudainement moins, plus, ou rien.
- changer une monnaie: anciens francs, nouveaux francs, euros, vos parents et vous-mêmes avez déjà vécu l'évaporation, virtuelle et "du jour au lendemain", de votre monnaie physique.
Donc non, la monnaie virtuelle ne change rien.
Et pour les flippés du contrôle, sachez que le gouvernant sait déjà combien de cigarettes, pains au chocolat et autres tubes d'aspirine sont vendus chaque année, ne sous-estimez pas la capacité de votre gouvernement à évaluer sa propre économie, ce qui en soit est plutôt une bonne chose.
Enfin, pour ceux qui se plaignent qu'ils ne pourront plus faire de "black", je penserai fort fort à vous la prochaine fois qu'un hôpital de campagne devra fermer faute de fonds. Le contrôle de la monnaie (physique ou virtuelle) est VITAL dans une économie du 21ème siècle, ça permet d'éviter des emballements des marchés comme des épargnants le temps de rétablir une situation brièvement perturbée (par exemple éviter d'aggraver une crise économique par une fuite de capitaux ou l'écroulement d'une banque parce que ses clients paniquent après une rumeur et retirent tout en quelques jours comme en Argentine il y a peu).
Enfin, arrêtez d'en vouloir à la terre entière parce que les tâches sont de + en + spécialisées. Sinon arrêtez les transports en commun qui vous privent de votre liberté de mouvement, l'école publique qui vous dépossède de votre liberté d'éduquer, et puis arrêtez le restau, tiens d'ailleurs arrêtez de confier votre santé aux hôpitaux, rangez votre pénicilline frelatée faite maison à coté de vos vieux billets crasseux et ô éternels sous votre matelas.

avatar iGnatius Reilley 23/02/2016 - 17:15

Alors, voyons un peu, car il y en a des choses à commenter…
Non, un pays ne peut pas dévaluer, du moins dans un système des changes flottant, ce qui est le cas quasiment partout. Il peut prendre des mesures (taux, quantitative easing) qui vont influer sur la valeur de sa monnaie. Itou, malgré ma mémoire défaillante – certainement due à ma complotite aigüe (je gage qu'il s'agit d'un trop-plein d'informations que je glane sur les sites économiques mainstream et autres en français, anglais, espagnol et portugais) –, je crois me souvenir que le passage à l'euro ne s'est pas fait du jour au lendemain. Du moins le laps de temps pour changer nos bons vieux francs en euros fut-il conséquent.
Deuzio, que diable vient faire ici l'argument des statistiques qui balaierait ce qui a été expliqué plus haut. Je cherche, je cherche…
En revanche, dire que le contrôle de la monnaie est vital dans une économie du XXIe est totalement exact, c'est même justement le problème que certains d'entre nous ont pointé ici. Merci, donc, d'abonder ici en notre sens… ;-)
Enfin, l'exemple de l'Argentine est particulièrement malvenu, car avant la mise en place du "corralito" il n'y avait pas de bank run des particuliers dans ce pays. Ce qui se passa, en revanche, c'est que les épargnants n'ont pu, "du jour au lendemain" comme vous dites, retirer leur argent en banque (limite de 250 pesos/semaine). Pas de souci ensuite pour annuler la convertibilité 1 peso = 1 dollar. Allez parler de complotite aux Argentins, ils riront bien… comme moi, car il se trouve que j'ai vécu en Argentine jusqu'en 2013. Quant à la fin de votre prose, j'essaye de comprendre le schmiblick. C'est un complot comme ma raison, j'en suis sûr ! (mode ironie on)

avatar Paquito06 23/02/2016 - 19:05via iGeneration pour iOS

@iGnatius Reilley :
Juste pour le changement du franc a l'euro, je m'en souviens encore j'avais 13 ans, ca s'est fait en 2 mois en France car on est des assistés, mais du jour au lendemain en Allemagne... Just sayin.

avatar iGnatius Reilley 24/02/2016 - 19:04

Juste pour vous “assister” vous aussi en la matière : www.ecb.europa.eu/euro/exchange/html/index.fr.html

avatar pierre_34 23/02/2016 - 18:01

Tout a fait d'accord avec cet exposé!

Pour ceux qui s'inquiète pour les SDF, il suffit de leur donner quelque chose à manger ou à boire (sans alcool ou avec modération !!) que l'on a acheté.

avatar Raggaman77 23/02/2016 - 20:44

Et pour la drogue, ils font comment??? Pfff... la consommation n'est pas un délit, enfin c'est toléré, du moins en Belgique et c'est très bien comme ça! Chacun est libre de se foutre en l'air s'il le désire

avatar Superboy58 24/02/2016 - 16:18

Faut arrêter de regarder son nombril... Les consommateurs de drogues et de prostituées aident les organisations terroristes et criminels à s'en mettre pleins les poches et attaquer la France. Pas de pitié pour les consommateurs de drogues !

avatar Raggaman77 24/02/2016 - 17:22

Vous me faites bien rire les petits Français... Il y a à peine un peu plus de 50 ans, vous inondiez le monde et principalement les USA avec votre héroïne d'une pureté rare via la French Connection... Et que faisait la France ? Rien du tout !!! Vous avez mis de longues années pour régler le problème car la consommation d'héroïne était presque anecdotique à l'époque en Europe.
Les Français sont plutôt mal placés pour parler de "nombril", vous m'excuserez ;-)
Votre politique répressive sur le sujet ne fera jamais de miracle, regardez autour de vous, aux Pays-Bas par exemple, ça fonctionne beaucoup mieux!
Lorsque c'est bien encadré par la loi, cela coupe un peu l'herbe sous le pied (si j'ose dire) des gens malhonnêtes qui s'en foutent plein les poches, avec le traffic de drogue et d'êtres humains, que je ne cautionne bien évidemment pas!

avatar Superboy58 25/02/2016 - 11:48

Perso si les gens veulent consommer de la drogue, ils se détruisent c'est leurs problème. Mais pour raisonner comme ça il faudrait que la drogue soit légalisée. De cette façon comme pour le tabac ce serait un business géré par les buralistes, encadré par l'état et qui n'engraisse pas les trafiquants et organisations terroristes.
Le problème c'est qu'en légalisant le cannabis, tous les trafiquants actuels vont migrer vers d'autres drogues illégal et plus dure pour continuer leurs trafic. Au final la légalisation ne résoudrait rien (à part à court terme).
Alors finalement cette fin de l'argent liquide deviendra peut etre le seul moyen de supprimer totalement le traffic.

avatar Raggaman77 24/02/2016 - 17:38

Encore un qui pense que lorsqu'on se retrouve à la rue, la bouffe est tout ce dont on a besoin! Et je parie que monsieur s'insurge quand un SDF en refuse...

Pages