Les revenus tirés des apps iOS bien plus importants que les apps Android

Mickaël Bazoge | | 10:20 |  13

App Annie, qui analyse les téléchargements et l’utilisation des applications mobiles, a livré son rapport annuel concernant 2015. Ce ne sont pas des chiffres officiels provenant d’Apple et de Google, mais ces statistiques donnent une bonne idée de l’état des lieux du marché des apps iOS et Android.

Les enseignements sont nombreux, à commencer par les tendances liées aux volumes de téléchargement et des revenus : si Google Play a largement dépassé l’App Store en termes de téléchargement d’apps, les revenus sont bien plus importants sur la plateforme iOS ; et l’écart s’est encore creusé l’an dernier. Ce constat n’est pas nouveau, mais il se confirme une fois de plus.

Cliquer pour agrandir

Pays par pays, les différences sont cependant plus marquées. Ainsi, aux États-Unis, les téléchargements des apps Android sont plus élevés (de peu) que ceux des logiciels iOS ; et au premier trimestre de cette année, la part est de 55% pour le Play Store. Ça n’est pas le cas au Royaume-Uni où les téléchargements iOS sont toujours plus nombreux que ceux d’Android, mais ce dernier a grignoté du terrain tout au long de l’année en s’approchant de la barre des 50%.

Cliquer pour agrandir

Apple ne cesse d’investir en Chine, et ce travail de fond paie : depuis le début de l’année 2015, le volume des téléchargements d’applications y est plus important qu’aux États-Unis, et cette croissance ne cesse d’augmenter. C’est une des conséquences du lancement des iPhone 6 et 6 Plus, qui a marqué un vrai point d’inflexion. En revanche, on note une baisse certaine du téléchargement sur le marché domestique d’Apple.

Cliquer pour agrandir

Les revenus tirés des applications ont doublé en un an en Chine, mais les chiffres partaient d’assez bas quand on les compare avec les revenus japonais et américains, qui eux ont connu une multiplication par 1,3 et 1,2.

Le rapport annuel d’App Annie est plein de graphiques en tout genre pour toutes sortes de données, mais on retiendra en particulier l’évolution des revenus du top 10 des logiciels de streaming :

Cliquer pour agrandir

Les revenus ont été multipliés par 2,2 par rapport à 2014. Le modèle économique de l’abonnement semble donc bel et bien avoir pris chez les utilisateurs d’iPhone et d’Android — il est vrai que les services ont poussé comme des champignons l’an dernier, de Tidal à Apple Music, en passant par l’abonnement à YouTube. Des acteurs locaux tirent leur épingle du jeu, à l’instar de Deezer pour la France ou MelOn en Corée du Sud (lire : Streaming : la SCPP vise les 12 millions d'abonnés payants en France).

App Annie fait également le point sur watchOS, en livrant des statistiques sur les types d’applications Apple Watch les plus populaires : les jeux et les utilitaires se partagent les premières places, suivis par les apps santé et fitness. Il y a actuellement plus de 14 000 apps « prêt à porter » sur l’App Store.

Cliquer pour agrandir

Dans le top 10 de chacune des catégories, ce sont les applications Météo, Shopping, les réseaux sociaux et les apps d’actualité qui proposent le plus souvent une déclinaison pour Apple Watch.

En ce qui concerne la toute jeune plateforme tvOS, les apps gratuites les plus populaires sont les jeux et le divertissement (en particulier aux États-Unis pour cette catégorie).

Les applications mobiles (iOS et Android) les plus populaires en France sont les réseaux sociaux : Facebook place deux applications sur le podium (Messenger et le client officiel), Snapchat terminant troisième. Le classement des jeux, là aussi pour les deux principales plateformes sont Candy Crush Saga, Clash of Clans et Subway Surfers. Les apps les plus rentables sont Adopte un mec, Deezer et iCoyote, tandis qu’au niveau des jeux, ce sont Clash of Clans, Boom Beach et Candy Crush Saga.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

La France est dans le top 10 des pays où les téléchargements et les revenus générés par les apps iOS sont les plus importants. Le pays perd une place en 2015 au niveau des revenus (9e).

Cliquer pour agrandir
Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


13 Commentaires

avatar MiRouF 21/01/2016 - 10:50

Ca ne m'étonne pas... Cela ne concerne que moi, certes, mais sur mon 3GS j'avais acheté de nombreuses applications. Mais depuis que je suis sur Android (quasi 2 ans) je n'en ai acheté encore aucune. Jamais eu envie / confiance de donner mon numéro de CB à Google... C'est idiot car je l'ai fait pour Apple et il y a plusieurs apps que j'aimerai acheter mais c'est un vrai blocage... Et il y a quasi toujours une version "light" avec des pubs de disponible, donc on peut s'en sortir parfaitement sans débourser un euro.

avatar warmac33 21/01/2016 - 12:54

@ MiRouF
"Ca ne m'étonne pas... Cela ne concerne que moi, certes, mais sur mon 3GS j'avais acheté de nombreuses applications. Mais depuis que je suis sur Android (quasi 2 ans) je n'en ai acheté encore aucune"
marrant je me suis fait la même réflexion : je suis passé d'iOs à android en 2011 et j'en jamais dépensé le moindre centime en app, pas forcément par radinerie je pense mais par usage. J'utilise principalement le téléphone et les sms, le mail, chrome, waze, mon calendrier (Jorte), le figaro, l'appli de ma banque et de mon thermostat (nest).

D'ailleurs quand je vois la liste des apps cités plus haut : Facebook, Snapchat, Candy Crush Saga, Clash of Clans, Subway Surfers, Adopte un mec, Deezer et iCoyote... ben je n'en ai aucune sur mon smartphone ! Je dois être un extra-terrestre...

avatar lmouillart 21/01/2016 - 11:22

"Jamais eu envie / confiance de donner mon numéro de CB à Google... C'est idiot car je l'ai fait pour Apple et il y a plusieurs apps que j'aimerai acheter mais c'est un vrai blocage"
Oui il n'y a aucune raison objective à ce niveau. Mais si vous ne souhaitez pas l'enregistrer, il existe des cartes Google Play qui sont trouvable un peu partout et qui permettront d'alimenter votre portefeuille Google.

Sinon Google Play gère aussi les achats via Paypal ou via son abonnement mobile.

avatar MiRouF 21/01/2016 - 13:07

Ah oui les cartes prépayées c'est une très bonne idée à laquelle je n'avais pas pensé. Merci !

avatar hautelfe 21/01/2016 - 11:42

Je remarque aussi que sur mon ipad 2, j'ai dépensé des fortunes comparées à ce que j'ai dépensé sur mes androids.
C'était surtout parce que les applications étaient moins chères, voir gratuites sur android...
Ah... Et je n'ai pas donné ma CB à Google: Je paie via mon opérateur mobile.

avatar huexley 21/01/2016 - 11:43

Après c'est une comparaison difficile, la ou l'appstore est unique, il existe une rimbabelle de magasin d'app sur Android, comme Amazon, GetJar, Mobogenie, Yandex etc etc etc…

avatar warmac33 21/01/2016 - 12:55

réflexion intéressante en effet, j'ajouterai aussi les store des fabricants (Samsung...)

avatar harisson 21/01/2016 - 12:08

Très exhaustifs et intéressants ces mesures.

avatar byte_order 21/01/2016 - 12:43

AdopteUnMec cartonne :-)

avatar Doctomac 21/01/2016 - 13:22 via iGeneration pour iOS

C'est quoi la news ?

avatar lmouillart 21/01/2016 - 14:27

Plusieurs points :
- Google paye le fait ne de pas être concilient avec la censure chinoise. Les principes c'est bien, les affaires c'est mieux.

- Quand il existe des solutions de streaming musical nationales, elles sont préférées à celles globales.

- Il est bien plus économique d'être sur Android que sur iOS (que ce soit pour l'achat d'un terminal, ou son utilisation - moins de dépenses)

- Il est plus avantageux de vendre pour iOS que pour Android (cf point N°3).

avatar Flashy 21/01/2016 - 15:14 (edité)

- "Les principes c'est bien, les affaires c'est mieux." : Exactement !
"The company [Google] will comply with Chinese law on filtered content viewed as too sensitive for consumption, as well as storing store data within the country." En gros, ils ont fait beaucoup de tapage médiatique pour dire qu'ils étaient contre la censure, mais maintenant qu'il y a beaucoup d'argent à se faire, ils n'hésitent pas à renier leurs "principes".

- "Quand il existe des solutions de streaming musical nationales, elles sont préférées à celles globales.": En effet, la raison vient probablement du fait que ces dernières étaient implantées depuis longtemps et le contenu adapté aux tendances locales.

- "Il est bien plus économique d'être sur Android que sur iOS (que ce soit pour l'achat d'un terminal, ou son utilisation - moins de dépenses)": Oui et non. Sur iOS, il est aussi possible de se contenter des versions gratuites avec pub. De plus, à ce que j'ai pu constater, la disponibilité et qualité des apps (entre autres pour la création de contenu) sur Android sont souvent inférieures à celles sous iOS.

- "Il est plus avantageux de vendre pour iOS que pour Android". En effet, sans iOS, beaucoup d'apps ne seraient plus mises à jour sous Android, car les éditeurs perdraient de l'argent (voir par exemple UsTwo).

avatar Domsware 21/01/2016 - 22:27 via iGeneration pour iOS

J'ai le même retour des collègues développeurs, retours tous identiques.