Fermer le menu

microsoft

Toute l'actualité sur microsoft

Microsoft : fin de partie pour les Nokia X sous Android

17/07/2014 | 16:00

Avec la gamme Nokia X, le constructeur finlandais a réalisé un drôle de grand écart. Alors même que Nokia s'était engagé aux côtés de Microsoft et de Windows Phone, le fabricant a continué à financer le développement d'une famille de smartphones d'entrée de gamme sous Android. Pas n'importe quel Android : à l'instar d'Amazon avec ses tablettes et smartphones Kindle Fire, Nokia s'est contenté de reprendre le noyau du système d'exploitation de Google, en y apposant une épaisse surcouche dont le design rappelle Windows Phone.

L'installation par défaut des services et applications de Google étant interdite dans ce cas de figure et Microsoft/Nokia ayant des équivalents, ils avaient intégré leurs outils de cartes, moteur de recherche, services de mail, boutique d'apps, etc. Le tout dans un design coloré vendu à peine plus de 100 euros, un palier hors d'atteinte des Windows Phone.

Les premiers modèles de Nokia X ont été présentés en février, durant le MWC, à l'occasion duquel Joe Belfiore, le patron de la plateforme Windows chez Microsoft, avait indiqué que certains produits du constructeur le « passionnaient moins » (lire : MWC 2014 : Microsoft n’est pas fan de tout ce que fait Nokia). Une remarque pleine de sous-entendus. Cela n'avait pas empêché Redmond de lancer très récemment un Nokia X2 plus puissant, conservant toujours l'héritage Android issu des premiers modèles.

Dans le cadre de la restructuration de Microsoft, Satya Nadella — en poste depuis février, soit en plein processus d'intégration des troupes de la...

Lire la suite

Le bracelet connecté de Microsoft version 2012

03/07/2014 | 11:30

Depuis quelques semaines la rumeur bruisse d'une arrivée de Microsoft à l'automne sur le marché des montres/bracelet connectés. Une perspective reprise par des sites généralement bien informés sur l'actualité de l'éditeur. Un brevet publié le 1er mai mais déposé en octobre 2012 illustre une des idées de Microsoft de l'époque. Sur certains points elle correspond à ce que décrit cette rumeur.

Le brevet parle d'un « Wearable personal information system » qui prend la forme d'un module venant se clipser dans un bracelet. Comme le faisait l'ancien iPod nano avec les bracelet de tierces parties. La partie électronique pourrait recueillir différentes informations physiologiques. Une fois chez soi, ce module central serait détaché et branché à un Dock pour être rechargé et transmettre ses données.

En deux ans (plus le délai qui a conduit à la réflexion autour de ce brevet) les choses ont certainement beaucoup évolué chez Microsoft. Sur le plan du design aussi, puisque cette rumeur parle d'un bracelet où l'affichage est placé à l'intérieur du poignet pour une consultation plus commode. Pour mémoire, on prête aussi à Microsoft la volonté de viser plutôt un usage santé et sport avant d'être un relais des notifications du smartphone comme le font les montres Android Wear. Puis d'être compatibles Windows Phone, iOS et Android (ce qui colle bien avec la politique aujourd'hui de Microsoft).

...

Lire la suite

Le bracelet de Microsoft prêt pour octobre ?

29/06/2014 | 15:45

Le bracelet connecté arrivera en octobre, écrit Tom's Hardware. Le site a obtenu des informations qui vont dans le sens de celle publiées le mois dernier par Forbes. À savoir que la solution de Microsoft, plutôt spécialisée santé et sport, sera aussi compatible avec d'autres plateformes que Windows et qu'elle mettra un jeu d'API à disposition des éditeurs tiers.

Le contact du site parle de 11 capteurs disséminés dans un accessoire ressemblant au FuelBand de Nike, en plus plat et plus fin. Une approche différente des Sony ou LG et Motorola qui lancent des montres assez épaisses. Comme l'affirmait Forbes, il serait bel et bien doté d'un écran positionné à l'intérieur du poignet. Le geste de rotation de l'avant-bras à faire pour le consulter étant jugé plus naturel (pas faux).

Il y a un mois, Forbes parlait d'un bracelet capable d'un suivi permanent de l'activité cardiaque de la personne avec une autonomie de 2 jours. L'équipe Kinect aurait activement participé à ce développement conçu pour fonctionner avec des terminaux Windows Phone, Android et iOS.

Nike Fuel Band

Les 310 brevets que Microsoft utilise contre Android

16/06/2014 | 15:30

C'est au Ministère du Commerce chinois que l'on doit un sursaut de transparence sur les brevets qui permettent à Microsoft de toucher des royalties de la part de nombreux fabricants Android. Depuis trois ans, Microsoft a réussi à signer des accords de licences sur sa propriété intellectuelle avec Samsung, HTC, Foxconn, Amazon, LG ou encore Acer pour ne citer que les plus connus (avec Motorola, un différend perdure sur le sujet). L'an dernier, l'éditeur se targuait de récolter des royalties sur 50% des terminaux Android vendus dans le monde, une part qui a certainement augmenté encore depuis.

Lors de chaque signature et annonce publique d'un contrat, ces montants négociés et les détails sur les brevets couverts restent confidentiels. À l'occasion d'un procès avec le libraire Barnes & Nobles pour sa tablette Nook en 2011, une douzaine de ces documents furent rendus publics. Il y avait par exemple un brevet relatif à la compatibilité avec le format exFAT dont Android a besoin s'il veut lire les cartes d'extension microSDXC. Ou encore, la représentation d'un lieu en surimposition sur une carte. Cependant, ce volume de propriété intellectuelle est aujourd'hui bien plus important et dépasse les 300 brevets (310) dans des domaines très variés.

Ce printemps, c'est dans le cadre de l'analyse de l'acquisition de Nokia par Microsoft que le Ministère du Commerce chinois (MOFCOM) a obtenu, puis publié, le détail des brevets qu'utilise Microsoft face à ses concurrents. Lorsque la Chine a validé l'opération, Microsoft a...

Lire la suite

Microsoft n'exclut pas l'idée de porter Cortana sur iOS et Android

13/06/2014 | 15:30

Cortana, le Google Now/Siri de Microsoft arrivera peut-être un jour sur iOS et Android. Dans un chat organisé par Search Engine Land, deux responsables de Microsoft ont expliqué que l'idée d'un tel portage faisait l'objet de débats soutenus en interne.

Deux questions n'ont pas encore trouvé leur réponse pour évaluer la pertinence d'une telle adaptation. « Est-ce que ces assistants vont finir par devenir un critère chez les clients pour choisir entre Android, iOS ou Windows ? » Si tel le cas, Microsoft a tout intérêt à laisser l'exclusivité de Cortana à Windows et ses téléphones.

Ensuite « Est-ce que Cortana sera aussi efficace sur des téléphones où il ne pourrait pas avoir accès à la même profondeur d'informations ? » On voit le cas avec Google Now, bien moins intéressant sur iOS que sur Android du fait de la différence d'intégration système.

L'hypothèse d'un portage n'est donc pas rejetée - loin s'en faut - cependant les questions qu'il soulève sont compliquées. D'autant plus qu'avant d'imaginer transposer Cortana sur iOS et Android, Microsoft doit développer encore ses possibilités sur les Windows Phone et sortir cet assistant des États-Unis (l'Angleterre pourrait l'avoir en juillet).

Montré en avril sur Windows 8.1, Cortana tire son nom d'un personnage du jeu vidéo Halo. Comme tout assistant tel que Google Now ou Siri il répond à des requêtes. Il s'appuie dans ce cas sur Bing. Des plug-ins tiers peuvent élargir ses horizons de recherche.

Cortana analyse aussi le contenu des mails Outlook, Gmail etc pour identifier des dates ou des événements à venir, qu'il traduit automatiquement en rappels ou rendez-vous pour l'utilisateur. Tout comme ses concurrents, Cortana...

Lire la suite

Microsoft veut pousser l'autonomie des téléphones

12/06/2014 | 19:30

Améliorer l'autonomie des téléphones de manière drastique fait partie des travaux chez Microsoft. Ranveer Chandra, l'un de ses chercheurs, a expliqué lors d'une conférence résumée par Technology Review, qu'il espérait porter le délai entre deux recharges à une semaine. Une situation évidemment idéale lorsqu'on voit que depuis quelques années le cap des 24h reste difficile à dépasser.

Il a donné quelques pistes pour améliorer les choses, mais il n'y a pas de détails sur les scénarios d'usage ou les types de téléphones qui à l'avenir pourraient profiter d'une autonomie largement accrue. Puisqu'ils ne cessent de grandir en taille et leurs OS ajouter des fonctionnalités.

Face à des technologies de batteries qui n'ont pas fait de progrès aussi spectaculaires ces dernières années (comparé aux autres composants des téléphones) il faut jouer la carte de l'optimisation de l'existant. Par exemple, Chandra parle d'utiliser deux batteries séparées au lieu d'une seule.

Une batterie est sollicitée pour les tâches les plus gourmandes et l'autre activée plutôt pour des actions qui réclament peu d'énergie ou en situation de veille. Des prototypes construits par son équipe ont permis d'augmenter l'autonomie de 20 à 50% grâce à ce stratagème.

Autre approche, donner davantage de moyens au système d'exploitation pour réguler la manière dont les apps tirent sur la batterie. En fonction de leur activité et si elles se trouvent ou non au premier plan, les applications seraient ralenties dans leur exécution ou suspendues.

Certains des...

Lire la suite

Microsoft prépare un bracelet santé compatible iOS

29/05/2014 | 23:03

Fort de son nouveau statut de constructeur, Microsoft compte bien désormais conquérir les marchés les plus prometteurs, comme celui des montres connectées. L'éditeur de Windows a un projet de smartwatch sur le feu depuis plus d'un an et d'après Forbes, ce périphérique sera agnostique; il pourra se jumeler tout aussi bien avec des terminaux Windows Phone qu'Android ou iOS.

Bill Gates du temps des montres SPOT.

Au chapitre des fonctionnalités, Microsoft aurait fait bûcher les équipes en charge de Kinect afin que la montre puisse « mesurer continuellement la fréquence cardiaque de jour comme de nuit », au contraire de la Gear Fit qui nécessite d'activer le cardiofréquencemètre pour calculer le pouls. Microsoft se serait d'ailleurs inspiré du design du bracelet de Samsung; il faudra donc s'attendre à un produit « fitness » plutôt qu'à une montre traditionnelle façon Moto 360.

L'écran en couleur, de la taille d'un demi-paquet de chewing-gum, serait placé à l'intérieur du bracelet afin d'en rendre la consultation plus privée. Cette montre aura donc une orientation clairement santé, un peu à l'instar de ce qu'on attend de l'iWatch. Pas de miracle par contre en ce qui concerne l'autonomie, qui devrait se limiter à deux jours. Le site annonce un lancement dès cet été.

La Gear Fit de Samsung, inspiration de Microsoft pour sa future montre connectée.

Comme pour le marché des tablettes, celui des montres n'est pas inconnu pour...

Lire la suite

Microsoft s’enorgueillit du design d’Office pour iPad

23/05/2014 | 08:00

27 millions de téléchargements plus tard, Han-Yi Shaw fait le point sur la manière avec laquelle son équipe a abordé le design d’Office pour iPad. « Un art », à l’entendre, qui a consisté à adapter l’esthétique de Microsoft aux canons d’iOS 7.

On retrouve donc le « ruban », caractéristique d’Office, mais aussi des éléments d’interface et surtout les animations typiques d’iOS. L’évolution de l’application entre la version de développement sous iOS 6 et la version finale sous iOS 7 montre bien comment les deux tendances s’articulent.

À ces considérations esthétiques s’ajoutent les préoccupations fonctionnelles : l’équipe autrefois connue sous le nom de Macintosh Business Unit a évité de décalquer toutes les fonctions d’Office, au point de laisser de côté l’impression. Elle s’est plutôt attachée à quelques « scénarios d’usage », qui ont dicté l’intégration des différentes fonctions : « imprévu de dernière minute », « travailler avec des collègues », « prendre des notes » ou encore « faire une dernière passe ».

Le résultat est convaincant, mais les applications ont pourtant de sales notes sur l’App Store. La faute au modèle économique choisi par Microsoft, celui de l’abonnement : de nombreux utilisateurs préféreraient acheter une bonne fois pour toutes les applications (à...

Lire la suite

Microsoft présente la Surface Pro 3, une tablette 12" pour travailler

20/05/2014 | 18:01

Pour Microsoft, il n'y a pas de doute, les tablettes sont uniquement des appareils de consultation. La preuve ? « 96 % des personnes qui ont un iPad ont aussi un ordinateur portable. » Pour éviter que les consommateurs aient à dépenser leur argent dans deux produits distincts, la firme de Redmond a présenté aujourd'hui la Surface Pro 3, « la tablette qui peut remplacer votre portable ».

Il s'agit d'une grande tablette équipée d'un écran 12" (ratio 3:2) à la définition de 2 160 x 1 440. La Surface Pro 3 fait 9,1 mm d'épaisseur et pèse 800 g, soit 500 g de moins qu'un MacBook Air 13", preuve à l'appui avec une balance sur la scène de la conférence de presse. Panos Panay, le responsable de Surface, a toutefois oublié d'ajouter un clavier pour que la comparaison soit plus juste.

Les Surface précédentes souffrent d'une conception (format de l'écran, inclinaison du pied) qui les rend peu pratiques à manipuler quand elles ne sont pas posées sur une table. Le pied caractéristique des Surface est évidemment toujours là sur le nouvel appareil, mais son inclinaison est entièrement réglable et ne dépend plus d’un ou deux angles prédéfinis. En exerçant une pression sur l'appareil, on peut régler son amplitude à sa convenance.

L'utilisation du clavier optionnel (Type Cover) est elle aussi plus souple. Le clavier peut être positionné selon deux angles. L'ergonomie générale s'en retrouve donc améliorée, un bon point incontestablement, surtout pour un terminal de 12".

...

Lire la suite

Microsoft pourrait concurrencer l'iPad mini le 20 mai

06/05/2014 | 09:30

Heureusement pour Microsoft, les Surface de deuxième génération se vendent un peu mieux que la gamme précédente. Du moins, c'est ce qu'il faut en conclure des résultats donnés par l'éditeur pour son troisième trimestre fiscal de 2014 (de janvier à fin mars) : l'entreprise n'a pas précisé de volumes à l'unité, mais elle a révélé que l'activité tablettes avait généré 494 millions de dollars, en hausse de 50%.

En sa qualité de constructeur de tablettes (et de smartphones depuis peu), Microsoft veut donc poursuivre l'aventure : Redmond a invité la presse américaine pour un « petit rassemblement » (« small gathering ») le 20 mai. L'événement se destinant à la Surface, il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu'il s'agira sans doute de présenter la version mini de la tablette de Redmond.

Preuve de l'importance de cette présentation, c'est le CEO en personne, Satya Nadella, qui devrait animer les débats. La rumeur a déjà évoqué plusieurs fois le sujet d'une Surface mini, en évoquant une taille de 7 à 8 pouces à même de concurrencer l'iPad mini. Un stylet pourrait également être fourni pour ce que Microsoft présenterait comme un « carnet de notes   très évolué (OneNote devrait y être à l'honneur, avec peut-être la version Modern UI d'Office). Reste à savoir s'il y aura, comme pour la version de 10 pouces, deux modèles avec processeur Intel et ARM.

Pages