Samsung dévoile sa Galaxy Gear

Christophe Laporte |

Comme prévu, Samsung a levé le voile sur sa Galaxy Gear. Le Coréen espère faire son trou sur le marché des montres connectées promis à un avenir, un marché sur lequel elle devrait croiser tôt ou tard Apple et Google.

En ce qui concerne les caractéristiques techniques, la Galaxy Gear embarque un écran 1,63’ AMOLED doté d’une définition de 320 par 320. L’écran est bien entendu tactile.

Elle comprend également des haut-parleurs, deux petits micros ainsi qu’une petite caméra de 1,93 mégapixel sur le bracelet. La Galaxy Gear est dotée d’un processeur à 800 MHz, de 512 Mo de RAM et de 4 Go d’espace de stockage. La montre de Samsung embarque également un accéléromètre, un podomètre et un gyroscope. Dimensions : 36.8 x 56.6 x 11.1 mm. L’objet pèse 73,8 grammes.

La communication avec les smartphones est assurée via Bluetooth 4.0 Pour l’heure, elle n’est compatible qu’avec les Note 3 et 10.1. Il est impératif d’avoir un smartphone avec Android 4.3 pour communiquer avec cette montre.

Une montre qui donne tout de même l’heure

Samsung l’a compris, son produit ne marchera que s’il parvient à mettre en place un écosystème. Dès son lancement, il y aura 70 applications tierces. Au menu : Evernote, Path, RunKeeper, MyFitnessPal, TripIt. Il y a même une application eBay !

Bien entendu, la montre agit avant tout comme un relais de votre smartphone. Elle permet de passer des coups de fil, d’accepter des appels, de donner des ordres à son smartphone sans avoir à le toucher. D’autre part, la Galaxy Gear dispose d’une fonction auto lock. Votre smartphone se verrouillera automatiquement si celui-ci est à plus d’un mètre et demi de votre montre. La montre intelligente de Samsung permet également de retrouver facilement vos autres appareils avec la fonctionnalité Find My Device. Enfin, comme d’autres bracelets, la GALAXY Gear enregistrera tous vos mouvements afin de vous donner une batterie de statistique (distance parcourue, nombre de calories brûlées…).

La Galaxy Gear sera en vente dans le commerce dans plus de 140 pays dès le 25 septembre au prix de 299 $. Elle sera déclinée en six coloris : noir, gris, orange, beige, rose et vert. La montre en elle-même sera livrée avec une dizaine de thèmes. D’autres seront disponibles au téléchargement.

Le patron de Samsung, JK Shin, croit dur comme fer dans son nouveau produit : « Je pense qu’elle va devenir une nouvelle icône de la mode à travers le monde ». Encore faudra-t-il convaincre les consommateurs d’acheter un appareil ne tenant pas plus d’une journée. Et encore, si l’on en croit The Verge, qui a pu rapidement faire joujou avec, cela semble être une estimation optimiste. Les unités de démonstration qu’ils avaient à disposition durant la conférence de présentation refusaient de fonctionner, faute d’autonomie suffisante.


avatar YanDerS | 
Samsung n'a pas fait de la merde, ils ont tout bonnement continué à faire évoluer leurs gammes de produits, comme ils le font depuis des décennies. Quand on voit les précédent produits de la Marque, type WatchPhone, on se rend bien compte que leur Galaxy Gear n'est que l'adaptation/mise à jour de certain produit au gout et aux tendances du temps. Depuis le boum des Smartphones, et des Pha/tablettes connectées, la tendance est au tout connecté, et au tout services Web, etc… Donc les anciennes WatchPhones s'adaptent dans ce sens Sur ce côté, je ne critiques pas Samsung, car c'est même pas un pari sur des tendances sur l'avenir, c'est un constat. Tout appareil mobile est ou sera désormais connecté. Ce que je leur reproche, c'est leur conformisme pépère, leur opportunisme commercial à la petite semaine sur les tendances générales. Si c'était au moins pour proposer un produit futuriste un peu kikoolol qui proposerait un minimum d'originalité, ça passerait, mais là même pas ! Alors que c'est un géant industriel qui a des moyens humains, techniques et financiers incroyables. Alors qu'ils pourraient essayer de proposer un ou 2 projets fous issus de leurs labos de R&D (il doit y en avoir, autre que les cafetières-imprimantes qui présentent comme des concepts funs), ce que l'on voit en définitive de leur staff, c'est leur manque criant de prise de risque, leur manque d'audace et de vision. C'est finalement leur scepticisme, leur rationalité commerciale et finalement leur banalité
avatar Oh la belle Pomme | 
@ Drazum : C'est de la merde. ;)
avatar Almux | 
C'est ça de vouloir dégainer le premier, sans aucune imagination, au lieu de copier. Le tallent, ce n'est pas donné à tout le monde...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR