Bien débuter avec HomeKit : en théorie

Mickaël Bazoge |

Le rêve d’une maison connectée et intelligente n’en est plus un depuis longtemps pour les bricoleurs en herbe : il existe de nombreux outils pour relier les objets domotiques entre eux. Trop, sans doute : le béotien aura bien du mal à s’y frayer un chemin.

Depuis 2014 et iOS 8, Apple laboure consciencieusement le sillon de la domotique avec HomeKit, un cadre logiciel dans lequel les constructeurs d’objets pour la maison peuvent inscrire leurs accessoires… pour peu qu’ils intègrent une puce certifiée par Apple, et acceptent un niveau de sécurité renforcé.

Après des débuts particulièrement discrets, les accessoires HomeKit permettent désormais d’envisager des scénarios s’adaptant à une grande variété de besoins : cela va des ventilateurs aux thermostats, en passant par des portes de garage et des verrous. Tous les pays ne sont cependant pas logés à même enseigne. En France, l’Apple Store commercialise une grosse vingtaine de ces produits, mais la Pomme en liste bien plus aux États-Unis (dont une bonne partie annoncés mais pas encore disponibles).

Si l’ambition d’Apple est évidemment de couvrir tous les usages, les produits réellement en vente sur nos rives se limitent grosso-modo à des prises électriques, des produits d’éclairage et des thermostats. Ce qui est largement suffisant pour faire ses premiers pas dans le monde merveilleux de la domotique !

La domotique au-delà de HomeKit

Apple est très très loin d’être un pionnier en matière de domotique, bien sûr. Dès 1975 un premier protocole de communication CPL voyait le jour, X10, afin de contrôler des appareils électriques à la maison. Depuis, les choses ont évidemment évolué à grande vitesse, tout comme les protocoles CPL et filaires, radios et sans fil, infrarouge… La page Wikipédia est une bonne porte d’entrée pour ceux qui veulent aller plus loin.

Le BSR System X10 : une console avec 16 commandes, deux modules pour une lampe et un autre appareil, une télécommande (à droite). Source.

Comme toujours, Apple cherche à masquer cette forêt de technologies et de standards en tout genre derrière une plateforme unifiée pour faire en sorte que l’utilisateur final n’ait pas à se poser de questions.

Tout n’est pas parfait évidemment, mais avec HomeKit Apple a au moins le mérite d’apporter une solution simple permettant de communiquer avec des appareils à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison. Le tout avec une interface imaginée pour « the rest of us », c’est-à-dire des utilisateurs qui n’ont pas le temps ou l’envie de mettre les mains dans le cambouis.

La domotique s’installe partout

Les promoteurs immobiliers et les constructeurs ont bien compris tout l’intérêt qu’il y avait à proposer des maisons et des appartements intégrant « clés en main » des appareils domotiques. C’est le cas aux États-Unis, où Apple travaille main dans la main avec plusieurs promoteurs qui proposent (souvent à des prix élevés) des biens entièrement équipés HomeKit. La vidéo ci-dessous présente justement une petite visite d’une maison-témoin intelligente.

En France, des promoteurs n’ont pas attendu HomeKit pour proposer à leurs clients des équipements domotiques. C’est le cas de Pierre Etoile qui propose dans chacun de ses nouveaux programmes un kit domotique constitué du thermostat connecté Netatmo, d’un détecteur de fumée Nest ainsi que d’ampoules Belkin.

Cet équipement, c’est « un plus » pour les clients, explique Jonathan Zeitoun, directeur général adjoint, tout en reconnaissant que ces produits s’adressent « à un type particulier de clients primo-accédants ». Les appareils ont été sélectionnés tout simplement en suivant l’actualité… sur MacG : « Nous avons commencé par le thermostat Netatmo que j'ai connu grâce à votre site et qui est une marque française (…) Nous avons souhaité utiliser des marques reconnues pour avoir un réel impact, d'où le choix de Netatmo, Nest et Belkin ».

Cliquer pour agrandir

Si Netatmo est compatible HomeKit, Nest se fait toujours tirer l’oreille et Belkin devrait finalement s’y mettre après avoir longtemps tergiversé. Pierre Etoile n’a pas noté de demande particulière pour des équipements supportant la plateforme domotique d’Apple. Cela changera peut-être à l’avenir.

L’équipement est posé avant la livraison des logements. Les propriétaires n’ont plus qu’à les connecter à leur réseau Wi-Fi. Le prix de ces appareils est compris dans celui du bien, il n’y a pas de surcoût additionnel pour bénéficier d’un appartement connecté.

Quels sont les accessoires HomeKit les plus intéressants ?

Après une longue disette où trois accessoires se sont battus en duel, le choix de produits griffés HomeKit est désormais beaucoup plus riche — en particulier aux États-Unis où l’on trouve des plafonniers, des serrures et des stores électriques. La sélection est moins fournie pour ce qui nous concerne, comme en témoigne le catalogue de l’Apple Store. Sur Amazon, c’est un peu plus riche, mais finalement guère plus.

La première question que vous devriez vous poser, c’est celle de la connectique sans fil. Vous êtes plutôt Bluetooth ou plutôt Wi-Fi ? L’une comme l’autre de ces technologies a ses avantages et ses inconvénients. Le Bluetooth ne nécessite pas de pont de connexion, et il fonctionne sur piles ce qui évite de monopoliser une prise secteur. En revanche, la réactivité n’est pas le fort de la dent bleue : on se demande souvent si l’objet a bien reçu l’action car il lui faut un peu de temps pour comprendre et transmettre l’information.

Une petite partie de la gamme Eve.

Le Wi-Fi est beaucoup plus réactif. Une requête vocale (quand elle est bien interprétée par Siri, ce qui est un autre problème) provoque une réponse immédiate. La portée est aussi bien plus importante que le Bluetooth. Par contre, il faut à tous coups que l’appareil soit branché sur le secteur et souvent, l’emploi d’un accessoire HomeKit en Wi-Fi implique l’installation d’un pont (cas typique : les produits lumineux Hue de Philips).

Pour débuter avec HomeKit sans débourser trop d’argent, on peut vous conseiller d’acheter une prise électrique. On peut trouver cet accessoire pour une cinquantaine d’euros, par exemple ce modèle Eve Energy d’Elgato. Des versions Wi-Fi commencent à apparaitre sur le marché, chez Koogeek par exemple — nous avons d’ailleurs eu l’occasion de tester un prototype du Smart Plug en version française.

Une prise Eve Energy (Elgato) à gauche, une prise Smart Plug (Koogeek) à droite. Notez la différence dans l’encombrement : le Wi-Fi prend de la place… Cliquer pour agrandir

Les prises connectées ont un intérêt : elles peuvent s’insérer aisément dans une scène (une séquence composée de plusieurs actions) et déclencher des actions individuelles. Et bien sûr, on peut y brancher n’importe quoi, ce qui en fait un élément central d’un équipement domotique !

Kit de démarrage Hue trois ampoules White et Color.

Le marché des accessoires HomeKit comprend également la plateforme Hue, des produits lumineux en tout genre que Philips se fait fort d’enrichir très régulièrement. Plusieurs kits de démarrage (pont + ampoules) sont disponibles à des prix qui débutent à 75 €.

Le capteur de mouvement Eve d’Elgato.

Elgato, déjà cité à une ou deux reprises, propose avec la gamme Eve des produits HomeKit couvrant une bonne partie des besoins : prise électrique, capteur de mouvement, station météo, capteur de mesure pour l’environnement intérieur, capteur de contact pour porte et fenêtre, vanne électrostatique… Vous pouvez en savoir plus dans notre test de la gamme Eve.

Le thermostat Netatmo.

Netatmo propose également des accessoires HomeKit intéressants, le plus connu étant sans nul doute le thermostat (157 €). Une station Home Coach de mesure de la qualité de l’air est aussi disponible (99 €). En début d’année, le constructeur a annoncé un détecteur de fumée et une alarme de sécurité d’intérieur.

La caméra Omna 180 Cam HD de D-Link.

D-Link le premier constructeur à se lancer sur le créneau de la caméra domestique HomeKit, après le forfait de Withings qui devait lancer une caméra Home compatible (les bisbilles entre Apple et Nokia, propriétaire de Withings, n’y sont sans doute pas étrangères). La caméra Omna 180 Cam HD, qui coûte 230 €, a du potentiel, mais elle doit faire avec les limites de HomeKit (lire notre test).

Plus loin que le Bluetooth

Un des défauts principaux du Bluetooth, à savoir la portée limitée, est en passe d’être contournée avec la sortie de concentrateurs : ces boîtiers accrochent le signal Bluetooth des accessoires HomeKit et l’étendent en Wi-Fi. Cela peut être utile pour couvrir les « zones blanches » de la maison, mais aussi pour relier les produits Bluetooth avec une Apple TV si celle-ci est trop éloignée.

Le Bluetooth Extender de ConnectSense.

Il faudra cependant prendre son mal en patience si on souhaite s’équiper de ce type de boîtier. ConnectSense et Elgato ont présenté de tels appareils en janvier, sans donner de date de lancement.

La théorie, c’est bien, mais la pratique c’est encore mieux. Dans un prochain guide, nous ferons le point sur le fonctionnement de l’application Maison et des possibilités qu’elle ouvre.


avatar cedrig | 

J'ai voulu jouer le jeu HomeKit car j'avais un Netatmo et des ampoules hue. Franchement, on ne s'en sert pas car on n'a pas trouvé le moyen de lancer des scénarios depuis nos interrupteurs physiques. Ce n'est pas terrible d'ouvrir son smartphone en remplacement d'un geste aussi simple qu'actionner un interrupteur.

avatar DDivo | 

Je suis complètement largué; j'ai un besoin simple, dans une contexte simple :

avatar DDivo | 

Je suis complètement largué; j'ai un besoin simple, dans un contexte simple :
- une maison de campagne, avec chauffe eau électrique + radiateurs électriques avec fil pilote
- abonnement FAI avec wifi
- je voudrai pouvoir activer à distance le chauffe eau et choisir une température des radiateurs pour être confort quand j'arrive
- partir de la maison et donc arrêter le chauffe eau + mettre les radiateurs en hors gel
Existe t il un thermostat connecté, qui sache donner des ordres aux radiateurs via leur fil pilote ? Pour le chauffe eau, comment on fait ?
Merci d'avance pour vos conseils éclairés

avatar Rictusi | 

Je ne connais pas de solution clé en mains pour faire ce que tu veux faire, ceci dit si quelqu'un en connait une je suis bien curieux.

Mais pour avoir fais un peu prêt la même chose avec homebridge c'est possible. Je commande mon chauffage avec Siri à distance grâce à un Raspberry pi et un iPad (ou une Apple TV 4) qui sont sur place, bon j'ai eu la flemme d'implementer le thermostat donc c'est du tout ou rien, mais ça ne descend jamais trop bas chez moi donc je ne perd pas à compenser la chute quand je le laisse éteint. Si t'es un poil débrouillard tu en as pour 1 jours de boulot à tout configurer, 2 jours si tu galères vraiment.

Pour le prix, un Raspberry pi (35€), du petit matériel électrique: cable, relais, interrupteur (~7€) et un iPad ou une Apple TV (tu en a besoins dans le cas d'une solution clé en mains aussi, alors bon, pars plutôt sur une Apple TV si c'est une maison de campagne, autrement la batterie ne le fera pas ^^).

avatar melvyn71 | 

@Rictusi

Renseigne toi tu côté de jeedom qui est une véritable plateforme domotique (et qui tourne sur un Pi 3)

Au niveau des périphérique, tu dois pouvoir trouver ce qui répond à ton besoin dans le protocole "z-wave" (chauffe eau, radiateurs etc),

Donc avec jeedom, un raspberry et une clé USB Z-wave, si tu n'a pas peur de faire les choses toi même, tu à ta solutions

avatar Rictusi | 

Merci je vais me renseigner, mais je t'avoues que je suis bien content de ma solution actuelle. Ça tourne sur mes pi 1 et 2, c'est intégré à mon environnement apple dont je suis déjà full équipé donc j'ai tout ce que propose homekit, siri, scénario... et si je veux interfacer homebridge avec des périphérique communiquant en z-wawe il me semble qu'il est également possible de le faire, mais à vérifier car je ne suis pas sûr.

Pour la config, en fait je suis dev donc ça m'a prit 2h la première fois pour tout mettre en place, montage des cables et des relais sur le RPi compris, mais si la personne n'est pas à l'aise, avec les branchements par exemple ou les deux misérables fichiers de config qu'il faut définir, alors ça peut pendre un jour ou deux en effet et il n'y a aucun mal à cela, ç'est gratuit et ça permet d'apprendre des choses à la différence d'un électricien.

Aussi je préfère le délire d'acheter une sonde de température et un ventilateur/radiateur et interfacer moi-même le tout plutôt que d'acheter des périphériques clé en mains.

Après j'ai conscience de deux choses:
1) j'ai un appart de taille moyenne,
2) cette solution ne conviendra pas à tout le monde.

avatar jrmy21 | 

À quand une section spéciale « domotique » ou « HomeKit » les gars ? Qui test la gamme Legrand ? On ne comprend pas bien si les interrupteurs sont compatibles HomeKit ou pas, c’est mal expliqué sur le site alors que vous décortiques trop bien l’info !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR