Life360 achète Tile et ses traqueurs

Mickaël Bazoge |

Pas grand monde ne l'avait vu venir : le constructeur de balises de localisation d'objets perdus Tile devient la propriété de Life360. Le processus d'acquisition, qui valorise Tile à hauteur de 205 millions de dollars, devrait s'achever dès le premier trimestre 2022. Le fabricant continuera son activité en tant que marque autonome, le CEO CJ Prober reste en place et il gagne un rond de serviette au conseil d'administration de Life360.

Si l'annonce peut étonner, les deux entreprises sont complémentaires. Basée en Californie, Life360 est une entreprise qui fournit des services de localisation sur abonnement, avec un système d'alerte, d'appel 24/7 pour les secours, et de protection de l'identité. Une sorte d'app Localiser aux stéroïdes, en quelque sorte. Elle compte 33 millions d'utilisateurs actifs mensuels dans 195 pays.

Avec les tuiles de Tile en poche, Life360 va fournir une solution verticale intégrée et multiplateformes. « Nos services combinés réuniront des logiciels de classe mondiale et des capacités de recherche pour les personnes, les animaux domestiques et les objets dans une plateforme unifiée », explique le communiqué de presse.

Life360 pourra aussi compter sur le réseau Finding Network de Tile pour muscler ses services de localisation, qui ont déjà reçu le renfort de celui de Jiobit, une autre acquisition récente. L'entreprise conçoit des appareils de localisation pour les enfants et les animaux en s'appuyant sur les réseaux cellulaires et la localisation GPS. Le réseau Tile va également en profiter et multiplier sa portée par 10, selon la promesse du nouveau proprio.

Tile est un des principaux concurrents d'Apple sur le marché des traqueurs, sur lequel le constructeur de Cupertino s'est lancé cette année avec les AirTags. C'est aussi une voix qui compte dans le cœur de tous ceux qui reprochent à Apple ses pratiques commerciales, l'entreprise a ainsi rejoint la Coalition for App Fairness, un groupe opposé à la façon dont Apple gère l'App Store. Lors du lancement des AirTags, CJ Prober a eu l'occasion d'accuser Apple ne pas jouer « fair-play ».

AirTag : le directeur de Tile demande à Apple d’être fair-play

AirTag : le directeur de Tile demande à Apple d’être fair-play

Tout récemment, le même CEO a déclaré qu'« en dépit de la concurrence injuste » d'Apple, les ventes se portaient bien : plus de 40 millions de balises, avec un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre et des activations de traqueurs dans des produits tiers en hausse de 200%. Il n'empêche, impossible de décolérer.

« Regardez comme Apple différencie les AirTags par rapport à Tile. Ils se sont réservées toutes les capacités de leur plateforme », déplore-t-il, « l'activation transparente [des AirTags] n'est pas disponible pour les constructeurs tiers ». Malgré tout, et malgré « l'auto-préférence » d'Apple, les affaires sont bonnes, a-t-il convenu. « Mais évidemment, ce serait mieux si nous étions en concurrence équitable ».

Cette acquisition par Life360 va-t-elle changer quelque chose dans le combat de Tile contre Apple ? CJ Prober semble particulièrement remonté contre la Pomme, mais les lois du business sont impénétrables.


Tags
avatar Furious Angel | 

Je trouve la somme pas énorme par rapport aux autres acquisitions dans le monde dr la tech

avatar roccoyop | 

Il va enfin pouvoir arrêter de pleurer publiquement le PDG. 😂

avatar DG33 | 

@roccoyop

Ce serait étonnant.

avatar mapiolca | 

Ils n’ont qu’à se mettre à 5€ de moins, et passer sur FindMy. Ils seront gagnant, car d’ici 5 ans, ils pourront fermer leurs serveurs, grosses économies en perspectives !

avatar raoolito | 

@mapiolca

ils sont deja dessus non ?

avatar padeca | 

J’ai deux tiles Orbitkey. Marre des alertes intempestives et des recharges ou remplacement des piles. J’achète maintenant AirTags.

avatar MachuPicchu | 

@padeca

Rien à redire, les airtags sont excellent!

avatar raoolito | 

« Regardez comme Apple différencie les AirTags par rapport à Tile. Ils se sont réservées toutes les capacités de leur plateforme »

c'est probablement vrai. quand meme Apple aurait pu ouvrir toutes ses portes toute grandes à tiles quand meme. C'est lourd cette manière qu'à l'entreprise d ene pas travailler POUR les concurrents type EPIC, TILES, SPOTIFY et les autres..
moi je dis tout le matos et le sOs d'apple devrait etre open source et ouvert à la concurrence un peu comme les ibm au debut des années 80, on a vu que l'interoperabilité n'a pas nuit à IBM dans les ordi personnels..
hey wait...

avatar raoolito | 

@raoolito

ok, exemple limite j'admet :)

avatar Krysten2001 | 

@raoolito

Mdr 😝

Cela s’appelle de la concurrence. Apple a ses fonctionnalités qui la différencie.

avatar raoolito | 

@Krysten2001

Elle devrait les donner voir donner de l'argent avec pour que les autres entreprises les utilisent!!!

avatar byte_order | 

@raoolito
> moi je dis tout le matos et le sOs d'apple

Le "matos" qui permet aux AirTags de fonctionner, les iPhones, n'appartient *plus* à Apple.
Les AirTags bénéficient d'un parc de matos qui ne lui appartient pas.

> un peu comme les ibm au debut des années 80, on a vu que l'interoperabilité n'a pas nuit
> à IBM dans les ordi personnels..

Pas vraiment, non. IBM n'a jamais cru aux ordinateurs personnels, c'était vu juste comme une démonstration technologique. D'autres acteurs, eux, l'ont vu, et ont produits des ordinateurs personnels en masse *et* compatibles entre eux, ouvrant au grand public les ordinateurs, mais surtout aux petites et moyennes entreprises un moyen dans leur budget d'utiliser des ordinateurs.

Mais de toute façon c'est, ici, pas une question d'interopérabilité. Personne ne demande a ce que les AirTags et les Tiles soient interoperables. Ce qui est demandé c'est qu'Apple n'abuse pas de son contrôle sur un parc qui ne lui appartient plus pour entraver la concurrence.

> Elle devrait les donner voir donner de l'argent
> avec pour que les autres entreprises les utilisent!!!

Apple vend des AirTags qui ne fonctionnent *que* parce que chaque propriétaire de terminaux iPhone devient acteur de localisation de ces AirTags. Ceux qui devraient obtenir un paiement d'Apple, ce sont les propriétaires de ces terminaux.

C'est d'ailleurs la même chose pour Apple Pay sans contact...

avatar Strix | 

Ça sent l'abonnement pour avoir toutes les fonctionnalités...

Je dis ça, je dis rien...

avatar cosmoboy34 | 

- ouiiiiinn ouiiin je suis pas content qu’Apple partage pas ses technos avec nous !!

- Mais vous vous portez bien vous avez même fait 200% de plus

- ouiiiinnn ouiiiin oui mais quand même je suis pas content

- Mais vous avez profité du coup de projecteur d’Apple sur vos produits

- ouiiiiinnn ouiiinnn oui mais je suis pas content je veux tout pour moi et rien pour eux

avatar byte_order | 

@cosmoboy34
> - ouiiiiinn ouiiin je suis pas content qu’Apple partage pas ses technos avec nous !!

Dans ce que vous appelez "ses" technos, y'a surtout l'appareil.
Hors il n'appartient pas à Apple.

Mais Apple s'en réserve en exclusivité certains capacités afin de vendre plus facilement des biens complémentaires, des AirTags, tout en interdisant aux concurrents *et* aux utilisateurs d'accéder à ces mêmes capacités, qui ont été acheté (matos + droit d'utilisation du logiciel) par l'utilisateur, d'être également exploitable par d'autres tags que ceux d'Apple.

C'est pas Apple qui partage les capacités des iPhones, c'est son propriétaire ! Hors Apple décide, seule, qu'elle s'octroie de décider à sa place ce qu'il veut bien partager ou pas.

> - Mais vous vous portez bien vous avez même fait 200% de plus
> - ouiiiinnn ouiiiin oui mais quand même je suis pas content

Ah, parce qu'il faut être mort pour avoir le droit de se plaindre d'une injustice maintenant ?

> - Mais vous avez profité du coup de projecteur d’Apple sur vos produits

Apple n'a pas offert de projecteur sur les tags de Tiles. Apple a donner un coup de projecteur au marché des tags, nuance. Et le grand bénéficiaire de ce coup de projecteur, c'est Apple elle même, hein, ne vous leurrez pas.

> - ouiiiiinnn ouiiinnn oui mais je suis pas content je veux tout pour moi et rien pour eux

Ouais, Apple ne gagne rien du tout en exploitant sans partage un parc de machine qui ne lui appartient pas. C'est bien connu.
D'ailleurs, Apple va très mal, la malheureuse.

CONNEXION UTILISATEUR