Rapport sur la transparence : peu de changement du côté des autorités françaises

Mickaël Bazoge |

Apple a livré son rapport semestriel sur la transparence, dans lequel le constructeur dévoile le nombre de requêtes officielles provenant des agences gouvernementales, de la justice et de la police de tous les pays où l’entreprise entretient une activité. Le nouveau rapport, qui concerne le second semestre de 2016, est assez rébarbatif il faut bien l’avouer, mais on peut s’arrêter sur le cas de la France.

Au second semestre, Apple a reçu 1 335 requêtes provenant de la justice et de la police (dans le cadre de déclarations de perte ou de vol, ou encore dans des cas de fraude), qui concernaient 3 287 appareils. Apple a fourni des données pour 857 de ces appareils, ce qui représente 64% du total des requêtes. Au premier semestre, les volumes français de demandes d’accès aux informations des propriétaires d’iPhone étaient sensiblement identiques, mais Apple n’y a répondu qu’à 40%.

Apple a également répondu favorablement à 83% des requêtes urgentes des autorités françaises, des cas rares (6 demandes au second semestre) pour lesquels le constructeur « pense en toute bonne foi qu’une urgence impliquant un danger imminent de mort ou de blessures physiques graves » est sur le point d’arriver. Au premier semestre, les autorités françaises avaient déposé trois demandes dans ce cadre.

Tags
avatar occam | 

Il est assez instructif de comparer ces chiffres avec celles concernant les USA :
https://www.macrumors.com/2017/05/23/apple-2016-government-transparency-...

Au passage, quand vous qualifiez le rapport 2016 d'assez « rébarbatif », cela me rappelle une observation de l'économiste John Kenneth Galbraith, économiste que l'on pourrait classer plutôt à gauche, précurseur de Joseph Stieglitz, Paul Krugman et, dans l'approche sociologique, de Thomas Piketty.
Galbraith notait, à propos de certains scandales financiers, que le véritable adversaire du capitalisme débridé était le journalisme comptable et pédant du Wall Street Journal, « with its subversive instinct for assembling dull facts ».

Bon, c'était avant que le WSJ ne devienne le joujou de Murdoch et le faire-valoir de ses acolytes. Mais le constat demeure : rien de plus subversif que de piocher des chiffres rébarbatifs et des faits en apparence anodins.

avatar Mickaël Bazoge | 
Je suis bien d'accord, mais ce truc m'est un peu tombé des yeux en fait, j'avoue.
avatar TheRV | 

M'étant fait volé il y a deux ans mon MacBook Pro avec localiser mon mac d'activé et une session invité, la police a envoyé une réquisition à apple pour qu'ils communiquent l ip de la personne qui s'est connecté avec mon mac avec date et heure précise que j'avais eu par mail. Apple leur à communiqué l ip de la personne qui a activé le verrouillage et l effacement à distance, à savoir moi. Debile. Ils doivent le faire le faire exprès c'est pas possible

CONNEXION UTILISATEUR