Loot box : jackpot pour les éditeurs, banqueroute pour les joueurs

Mickaël Bazoge |

Les éditeurs de jeux vidéo sont perpétuellement en quête de nouveaux modèles économiques pour remplir leurs caisses. Dernière trouvaille en date, les « loot boxes » ou plus simplement, des pochettes-surprises : le joueur achète une boîte sans en connaitre le contenu. Il pourra trouver à l'intérieur des objets qui lui permettront d'avancer dans le jeu… ou pas : les surprises peuvent être bonnes comme mauvaises.

Cliquer pour agrandir

Ce principe a été mis en œuvre par plusieurs éditeurs, en particulier Electronic Arts, toujours dans les bons (et les mauvais) coups. Son titre phare de fin d'année, Star Wars Battlefront II, propose bon nombre de ces loot boxes. Pour accéder à l'intégralité du contenu du jeu, il faut l'explorer pendant 4 528 heures (!) ou payer environ 2 100 $ en coffres à butin, en plus du prix du jeu en lui-même, pour profiter complètement du jeu.

Electronic Arts n'est pas reconnu comme étant le plus philanthrope des éditeurs de jeux vidéo. Devant la fronde des joueurs (et sans doute sous pression de Disney, le propriétaire des droits de Star Wars), il a tout de même décidé de reculer et a désactivé ses pochettes-surprises… non sans indiquer qu'il réfléchissait au rééquilibrage du modèle.

Toutefois, le retour des loot boxes tel qu'on les connait actuellement dans les jeux semble compromis. Ce principe, qui s'apparente finalement à une loterie payante ou à un jeu de hasard, est depuis quelques jours un objet d'intérêt pour les régulateurs en Europe et aux États-Unis. Le représentant démocrate de l'État américain de Hawaii exige la fin de la vente de ces pochettes-surprises, qualifiées de « pièges », vendues par un éditeur « prédateur ».

Cliquer pour agrandir

En Belgique, la Commission des jeux de hasard a publié une note informative sur cette problématique, sans donner encore de décision précise la RTBF. En France, c'est l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) qui s'est emparé de la question.

Dans une réponse au sénateur Jérôme Durain qui s'inquiétait de cette pratique, l'autorité reconnait que des dérives sont bien présentes : transactions quasi-obligatoires pour progresser alors que le joueur n'en a pas été clairement informé ; la loot box est un produit « totalement aléatoire qui revient à introduire un jeu payant de loterie dans un jeu vidéo » ; enfin, l'Arjel s'interroge sur la revente de gains (objets virtuels, niveaux de jeux) entre joueurs. « Nous sommes là dans l’espérance de gain en argent », ce qui appelle à une régulation.

Une loot box dans le jeu Overwatch. Cliquer pour agrandir

L'Autorité va mettre en place plusieurs actions, à commencer par un travail en commun avec la DGCCRF pour le volet protection des consommateurs, et à une réflexion commune avec les autres régulateurs européens. Outre la France et la Belgique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas s'inquiètent eux aussi de la prolifération de ces loteries payantes dans les jeux. L'Arjel indique toutefois que la régulation du secteur semble « peu envisageable » à court terme. Cette problématique des loot boxes pose la question de l'auto-régulation de l'industrie du jeu vidéo.

De son côté, l'UFC-Que Choisir demande à l'Arjel d'assimiler les jeux vidéo incluant des coffres de butin payants comme des jeux de hasard : de facto, ces jeux seraient donc interdits aux mineurs. L'association de consommateurs réclame aussi aux autorités de rendre obligatoire une information avant l'achat (sur la boîte du jeu et sur son site internet, par exemple) sur la présence de ces mécanismes dans les jeux.

Sur iOS, où le principe des micro-transactions est bien ancré dans les habitudes, on n'a pas encore vu de loot boxes dans les jeux il existe bien des pochettes-surprises ; néanmoins, dans la plupart des cas il s'agit de jeux gratuits au téléchargement. Les éditeurs qui usent et abusent de ce type de procédé vont sans doute suivre l'évolution impulsée par les régulateurs de très près.

avatar IceWizard | 

@Mikaël
"Sur iOS, où le principe des micro-transactions est bien ancré dans les habitudes, on n'a pas encore vu de loot boxes dans les jeux (pas à notre connaissance en tout cas). »

T’as jamais joué au MMORPG Order and Chaos (Gameloft), toi ! Il y a des loot boxes depuis au moins 3 ans dans ce jeu. Ce sont des coffres contenant des armes, des objets précieux et/ou des montures, achetables avec des runes (une monnaie virtuelle achetable uniquement avec du vrai argent).

avatar Mickaël Bazoge | 
J'avoue n'avoir plus touché à ce jeu depuis belle lurette. Connaissant Gameloft ça ne m'étonne pas plus que ça… Est-ce que tu sais le contenu des box à l'avance ou c'est complètement aléatoire ?
avatar IceWizard | 

Le contenu des coffres est aléatoire ..

Il y a deux types de coffres :

- coffre argent (lots moyens) - prix : 9 runes
- coffre or - lots supérieurs - prix 29 runes

Il y a aussi une vraie loterie avec une roue et d'autres lots : prix 5 runes

Et un tirage de pierres magiques (pour booster l’équipement) : prix 9 runes

Prix des runes :
10 runes : 2,29 €
40 runes : 7,99 €
95 runes : 16,99 €
180 runes : 27,99 €
400 runes : 54,99 €
950 runes : 109,99 €

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui en effet. Après, le jeu de Gameloft est gratuit au contraire de Battlefront 2.
avatar IceWizard | 

@Mickaël

Order and Chaos étais payant à sa sortie (entre 5 et 10 € de mémoire), sans in-app, à part l'abonnement mensuel de 0,79 €. Quelque temps après, il est devenu gratuit, la monnaie virtuelle des runes est apparue. Les acheteurs de la première heure ont reçus un montant en runes correspondant à l’achat initial.

avatar bugman | 

@MickaëlBazoge

Ça ne change rien puisque les runes sont payantes. Si j'ouvre demain un casino à la maison en disant à l'Arjel "ah, mais tu sais, tu payes pas l'entrée, hein !" je doute que cela suffirait à avoir la moindre autorisation.

avatar Mickaël Bazoge | 
J'entends bien, ce n'est pas pour excuser Gameloft, c'est simplement pour dire qu'il y a pire comme les éditeurs qui font payer leurs jeux la peau des genoux et qui en plus te font raquer du contenu indispensable pour progresser.
avatar Rictusi | 

Modern combat 5 est l’exemple parfait.

Jeu que j’ai payé entre 5 et 10€ a sa sortie, sans achat in-app, il est rapidement devenu gratuit avec peu d’avantage pour ceux qui l’ont payé, ils ont rajouté des achats in-app et des loot box.

Autant dire que Gameloft pour moi c’est fini, je ne mettrai plus jamais 1cts dans leur jeux! Du coup j’ai économisé pas mal d’argent car ils ont de temps en temps des jeux pas dégeu que j’ai envie de télécharger, mais quand je vois leur logo, c’est no way! Si seulement tout le monde pouvais faire comme moi...

avatar 0lf | 

@IceWizard
et sur la version 2 du titre il y en a bien sur aussi.

avatar Ramlec | 

Le jeu Warhammer sur mobile n’avait pas un concept de coffres à déverrouiller avec de l’argent sans en connaître le contenu ?

Mes souvenirs sont vagues dessus donc je ne me rappelle plus très bien.

avatar ovea | 

Real Racing 3 est injouable,
alors que la version 2 permet de se consacrer pleinement à la simulation de conduite et d'accéder avec quelques efforts à la conduite des voitures sur des circuits les plus prestigieux.

Real Racing 2 pas par Electronic Arts
https://itunes.apple.com/fr/app/real-racing-2/id386568787?mt=8

La version 3 est un gouffre de gestion pour optimiser au mieux sa conduite en évitant tous les pièges des micro-payements. Même de cette façon, c'est impossible, en courant pour obtenir des points au maximum, d'arriver à accéder aux meilleurs voitures et circuits.

avatar LordRichard | 

Et les paquets de carte de Hearthstone ? Ça ne risque pas d’être assimilé à de la loot box ? Mais si c’est le cas, tous les jeux de carte « physique » qui font aussi cartes à collectionner seraient concernés...

avatar Mickaël Bazoge | 

@LordRichard

Une partie du débat porte effectivement sur le statut des jeux de cartes avec leurs pochettes.

avatar Giloup92 | 

Il y a des coffres selon ce principe dans World of Tanks Blitz ( sur iOS et Android).

avatar Hoooti | 

Bud farm également.... (Don’t blame me)

avatar comboss | 

@Hoooti

Hahaha excellent, ce genre de référence 👌🏼

avatar deltiox | 

Battle Camp est truffé de ces boites et c’est un jeu iOS mis en avant par Apple comme un des jeux de l’année il y a deux ans je crois

avatar l3aronsansgland | 

Le dernier South Park sur iOS reprend exactement le concept de pochettes.

avatar 0lf | 

sur vainglory il y a des loot boxes aussi maintenant. Cependant, ce qu’on peut y trouver n’a aucun impact sur le mode principal de jeu.

avatar walterskinner | 

« on n'a pas encore vu de loot boxes dans les jeux (pas à notre connaissance en tout cas). »
Et Clash Royale ?
Des coffres à acheter pour avoir des cartes. La plupart du temps (voir 100%) pas les cartes que nous attendons.

avatar Perealice | 

@walterskinner

Clash Royal...
Il me semble qu’il fût dans les premiers sur iOS à nous loot box(é) en gratuit et en payant...
Ce système de coffre n’est que ça.

avatar fte | 

Les jeux offrant ce genre de machins sont bannis de ma maison. Interdiction absolue. Et ça ne date pas de Battlefront.

Diablo, interdit. Overwatch, nope. Heartstone, non plus. Animal crossing, no fucking chance. Battlefront, ils peuvent se... EA en général n’est pas le bienvenu. Les pay to win peuvent aussi aller se faire foutre.

Le truc génial en 2017, c’est que le nombre de jeux n’a jamais été aussi grand. Ignorer quelques poids lourds aux pratiques merdiques n’est vraiment pas un problème, ce n’est pas l’ennui qui nous tuera.

Par contre payer pour du contenu supplémentaire, comme Frozen Wilds pour HZD, ça me va. Jeu complet, contenu en plus si on a aimé, yay !

avatar AlexG | 

@fte

Il n’y a plus l’hôtel des ventes en euros sur Diablo III, tu peux donc y rejouer 😁

avatar fte | 

@AlexG

Ouai, je sais. Ça a fait assez de bruit et polémique. J’avais arrêté avant les faits, et comme je le disais, il y a bien assez de choix ludique pour varier les plaisirs.

De façon générale j’ai arrêté tout Blizzard, anyway. Il y a un je ne sais quoi de tendance chez eux que je n’apprécie pas. En fait si, je sais, le social est toxique chez Blizzard. Ça a commencé avec WoW, dungeon finder, raid finder, gearscore, les heroics / mythics... je n’ai aucune bonne raison de dealer avec ça, les jeux ne sont plus assez bons et intéressants pour passer sur cet aspect.

Et je n’ai pas encore terminé Frozen Wilds. Je prends mon temps, j’ai pratiquement tout exploré. Reste à terminer de cauldron de fin. Je joue en game+ ultra hard, donc il faut avancer prudemment :) sinon ça pique.

avatar DjinnTonic | 

Overwatch a un système de lootboxes, mais en aucun cas cela impacte le gameplay vu que c'est du 100% cosmétique. Tous les personnages et cartes présents et futurs sont inclus dans le prix du jeu. Overwatch est vraiment sympa, tu passes à coté d'un truc (sauf la communauté qui devient de plus en plus salée avec le temps).

avatar fte | 

@DjinnTonic

"Overwatch est vraiment sympa, tu passes à coté d'un truc (sauf la communauté qui devient de plus en plus salée avec le temps)."

Je passe déjà à côté de plein de trucs sympas. Je ne peux pas tout faire, même en me limitant aux trucs sympas.

Et comme tu le soulignes, comme je le soulignais également, il y a un gros tas de cons à escalader. Bof.

👾

avatar zako936s | 

Bizarre ça me fait penser au pack dans FUT

EA SPORTS ITS IN YOUR ASS !

avatar fousfous | 

C'est quand qu'on interdit les achat in app? Véritable gangrène du jeu vidéo!
Si même les AAA se tournent vers ça (en plus de faire des mauvais jeux) il ne va plus rester que les anciens jeux.

avatar bugman | 

@fousfous

Je crois que cette mode vient surtout des triples A à la base.

avatar fousfous | 

@bugman

T'es sûre? Je vois surtout ça dans les jeux "gratuits"
Mais après mon dernier gros jeu c'est civilization V donc ça a pu évoluer.

avatar IceWizard | 

@fousfous
"Mais après mon dernier gros jeu c'est civilization V »

Copain !

avatar zekofaws | 

Interdit aux mineurs ?
On voit que ça marche bien ça ... Call of et compagnie remplis de mineurs. Jeu acheté eux-mêmes au micromania du coin

avatar moilechiennoir | 
avatar Strix | 

Pourquoi se lancer dans un "jeu" sachant que sans "micro"-paiements, tu ne pourras pas avancer et/ou tu seras à la ramasse sur du multi ?

Dans l'histoire, c'est les "joueurs" que je n'arrive pas à comprendre.

avatar AirForceTwo | 

Effectivement, les adultes doivent faire cela en toute connaissance de cause.
Par contre, on peut considérer que tous les enfants n'ont pas forcément suffisamment de jugement pour faire un choix censé (et c'est normal). Il serait donc préférable de réserver ces jeux aux adultes.

avatar SugarWater | 

Pour ce prix je veux visiter westworld

avatar Tato89 | 

Je suis totalement d’accord sur l addiction des loot box sur les jeux. Surtout sur Battlefront 2 avec un mode pay to win. Par contre il y a différents degrés dans la pratique commerciale. Par exemple sur overwatch ce sont que des améliorations esthétique ne permettant pas d’être meilleur...

avatar Shralldam | 

Le dernier jeu qui ne m’a absolument pas donné l’impression de me faire avoir, c’est The Witcher 3.

avatar Paul_M | 

Après il y a une nuance entre les loot box d'Overwatch qui je crois contiennent surtout des éléments cosmétiques, et celle de Battlefront 2 qui sont déterminantes pour progresser dans le jeu

avatar False | 

Une réglementation est en effet nécessaire. Un jeu comme cs:go voit une partie très importante de ses "joueurs" ne plus du tout jouer au jeu en tant que tel mais se focuser sur l'ouverture de cases, et du gambling autours du contenu de ces cases (généralement des skins). Je n'ai rien contre mais on est clairement dans des skins ayant des valeurs montant à plusieurs milliers d'euros, et tout un système reprenant tous les codes des jeux du casino. Sauf que ce n'est en aucun cas régulé, et Valve et les créateurs de ses sites s'en mettent 'plein la poche'.
Tous veulent avoir des inventaires de valeur indécente, mais en réalité la plupart sont dans le négatifs, et beaucoup sont des mineurs. Mais le rêve de passer de partir d'1$ et arriver à 10K$ reste plus fort.

avatar guyotlo | 

+1 pour Gameloft depuis son rachat par Vivendi.
Pourvu qu'ils ne réussissent pas à mettre la main sur Ubisoft
Rendez vous dans 6 mois après le moratoire

avatar koko256 | 

Selon une discussion sur un autre forum beaucoup pensent qu'il faut faire la différence entre les loot-box qui débloquent des fonctionnalités du jeu ou favorisent le joueur et les loot-box purement cosmétiques (qui dans ce cas ont les mêmes travers que les cartes panini et autres). J'ajouterais qu'une différence avec panini est que l'on ne peut pas toujours revendre ou échanger ce que l'on a eu dans une loot-box. Mais globalement, obliger à mettre un espérance de ce qu'il faut dépenser pour débloquer tout le contenu (cosmétique et non cosmétique) pourrait être une loi intéressante. En ce qui me concerne, je n'achète pas de loot-boxes cosmétique car cela m'agace de ne pas être sûr d'avoir quelque chose d'intéressant mais du coup, cela a un côté légèrement frustrant (mais bon pas pire que de ne pas pouvoir acheter le nouvelle tesla qui roule à 400 km/h).

avatar DjinnTonic | 

Il faut tout de même faire la distinction entre tous les jeux cités dans l'article. Le système de lootbox n'est en soi pas un problème, si son contenu n'est pas déterminant dans la progression du joueur.

Dans le cas de Star Wars Battlefront 2, un joueur ayant claqué de l'argent dans les lootboxes se trouvera grandement avantagé par rapport à celui dont les priorités budgétaires se trouvent ailleurs. La grogne vient du fait qu'en plus de devoir acheter des coffres pour déverouiller les personnages emblématiques de la franchise (Vader, Luke, etc) ces mêmes personnages doivent être améliorés par le même système pour devenir viables en PvP. SInon, c'est 40h/ perso de grind juste pour les débloquer. Un pur scandale.

Dans le cas d'Overwatch les lootboxes sont purement cosmétiques, et n'apportent STRICTEMENT rien au gameplay. Tu maimes le jeu et tu veux avoir l'air cool ? Tu payes. Sinon tu grind tes lootboxes. En aucun cas un mec qui a claqué 1000 boules se retrouve avantagé face aux autres. C'est un système sain.

Pour les CCG comme hearthstone, cela existe depuis toujours, meme en format physique sous forme de boosters (Magic : l'assemblée existe depuis 1994). Le coté "correct" du système des CCG en ligne est que les cartes obtenues peuvent être recyclées pour en fabriquer d'autres. Quand on paye un pack sur Hearthstone, on ne fait pas de la roulette où on perd totalement sa mise, car on est assuré d'avoir au minimum ses 35 poussières. C'est certes cher, mais on est assuré de partir avec quelquechose d'utile pour la suite.

Donc OUI au ban des lootboxes qui ont un impact sur le gameplay. NON au ban les lootboxes purement cosmétiques et/ou liées à un système de craft permettant de recycler le contenu.

avatar Isacc_25 | 

Encore le fait qu il y ait des jeux d argent pour un jeux vidéo dédié aux adultes ne me dérange pas
Mais la pour Star Wars, la cible ce sont les plus jeune. Les inciter à dépenser leur argent de poche dans des loteries est vraiment minable.

avatar Michel Binette | 

Pay to win?

C'est quoi le problème? Au moins on gagne.

Dans le civil, on ne fait que jouer sans gagner même si on paie très cher.

Je dirais même qu'on paie les gagnants pour qu'ils continuent à gagner.

Ai-je pensé showbizz, corporatisme ou sport professionnel?

Ou ai-je pensé "Je ne joue plus"?

Même pas.

Je suis comme vous...

avatar fte | 

@Michel Binette

"Pay to win?

C'est quoi le problème? Au moins on gagne."

Plusieurs problèmes.

La nature aléatoire ne garanti pas de meilleurs performances. Ce n’est pas du pay to win. C’est du pay for a chance to win, pay more for more chance. Et comme les autres payent aussi, l’avantage disparaît rapidement. Donc c’est celui qui paie le plus longtemps qui a le plus de chance de gagner.

C’est ensuite un mécanisme d’addiction bien connu, largement exploité. C’est dangereux pour les adultes, c’est ravageur pour les plus jeunes. C’est pas cher, quelques $. 1 fois. 10 fois c’est 10 fois plus cher. 100 fois ? Qui compte encore à ce stade ? Ce ne sont que quelques $ de toute manière. Et il faut cette cape spéciale, elle est tellement plus rouge que les autres ! Allez, j’essaie encore une fois...

Puis la valeur de ce qui est proposé. Si on peut admettre que payer plus pour des skins, quelques $, je pense que c’est plus difficile lorsqu’il s’agit de plusieurs milliers de $.

Et il y a cette pub qui tourne sur youtube, ce papa dans sa cuisine dont le téléphone se met à sonner sous les notifs de débit de sa carte de crédit. Pub pour cette fonctionnalité... le fiston sur l’iPad qui achète des gemmes ou je ne sais quelle monnaie de jeu, à répétition. Ça laisse pensif...

Et enfin, il y a une réglementation en place qui régule les jeux de hasard. Ces mécanismes sont très très proches de tomber sous le couvert de ces lois. Il y a lieu de s’interroger.

Bref. Ce ne sont pas les problèmes qui manquent.

CONNEXION UTILISATEUR