Suppression des podcasts d’Alex Jones : Apple montre la voie à la Silicon Valley

Mickaël Bazoge |

En supprimant cinq des six podcasts d’Alex Jones, Apple gagne ses galons de « boussole morale » de la Silicon Valley : Facebook et YouTube ont embrayé à la suite de la Pomme, en effaçant les pages et les chaînes du complotiste d’extrême-droite américain. YouTube avait cependant préparé le terrain en supprimant de ses serveurs une poignée de vidéos de l’animateur d’Infowars et en l’interdisant de diffusion en streaming.

Depuis quelques jours, le débat faisait donc rage outre Atlantique sur la place à accorder à Alex Jones. Apple a fini par mettre tout le monde d’accord, exception faite de Twitter qui, comme à son habitude, accepte vraiment tout et n’importe qui.

Selon des indiscrétions de Dylan Byers de CNN, la décision de supprimer la majorité des podcasts d’Alex Jones a été prise par Tim Cook et Eddy Cue le week-end dernier. En revanche, son application iOS reste en ligne, sur laquelle on retrouve pourtant les mêmes contenus haineux que dans les podcasts. Une app qui a d’ailleurs grimpé au classement de l’App Store…

Cette largesse est d’autant plus surprenante que Tim Cook et Eddy Cue ont fait de la lutte contre les fausses nouvelles et la désinformation un cheval de bataille. En visite au Royaume-Uni en février 2017, le CEO d’Apple avait expliqué qu’il revenait à l’entreprise de « filtrer en amont » les nouvelles « sans pour autant porter préjudice à la formidable ouverture d'internet » (lire : Tim Cook : « Il n'y a pas de solution simple pour contrer la désinformation »). Eddy Cue, le patron des contenus, n’avait pas dit autre chose pendant une conférence Recode Media.

Les sources de Byers assurent également qu’il n’y a pas eu de concertation entre Apple, Facebook et YouTube : Mark Zuckerberg et son équipe ont décidé de leur propre chef d’effacer les pages d’Alex Jones, après avoir appris qu’Apple avait mis le holà sur ses podcasts. Idem chez YouTube. Ce qui renforce le poids de la décision d’Apple dans cette histoire.

L’affaire est évidemment loin d’être terminée, Alex Jones criant à la censure. Il lui reste plusieurs canaux pour diffuser ses fausses nouvelles, comme Twitter et Periscope bien sûr, mais aussi son site web.

avatar Gandulf | 

En attendant, cela fait une bonne publicité à ce monsieur et va alimenter ses thèses complotistes. Comme quoi rien n’est simple.

avatar pagaupa | 

Ahhh! La morale! En général elle accompagne les religions....rien qui vaille!

avatar Adrienhb | 

@pagaupa

Parce qu'un monde sans moral, c'est teeeeeeellement mieux.

avatar jahrom | 

@Adrienhb

La loi est la même pour tous (normalement). La morale en revanche...

avatar DG33 | 

@Adrienhb

Sans moral ou sans morale ?

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

"La morale"

Il ne s'agit pas de morale, ici, donc tout va bien.

avatar PierreBondurant | 

le CEO d’Apple avait expliqué qu’il revenait à l’entreprise de « filtrer en amont » les nouvelles « sans pour autant porter préjudice à la formidable ouverture d'internet »

Comme on l’a vu dans les commentaires du précédent article on a tous un avis bien différent sur cette question complexe, bonne chance pour arriver à filtrer sans tomber dans la censure...

avatar DDivo | 

@PierreBondurant

Tombé dans la censure ? Je n'ai aucun problème à censurer la haine. Ce type est complètement fêlé du bulbe, il est bon à enfermer en HP. Tant pis si cette censure alimente son fond de commerce. Je n'ai pas envie que mes enfants tombent sur ce genre de déglingo en pensant que c'est normal puisqu'on le trouve sur les canaux officiels.
Merci Apple (et les autres)

avatar Seb42 | 

@DDivo

Je suis tout à fait d’accord avec toi. Lorsque le gars est diagnostiqué « fou » alors il n’a pas à avoir la possibilité d’emmener les autres avec lui.
Ce n’est pas une censure d’arrêter un fou ou je me trompe ?

avatar marenostrum | 

comment un fou peut enthousiasmer les autres de le suivre ? t'as un exemple ?

moi j'en ai un. :P

avatar Seb42 | 

@marenostrum

J’ai peur de me tromper peux tu donner le fond de ta pensée ?

avatar marenostrum | 

est ce que tu connais un fou qui est suivi par le peuple ? moi j'en connais pas. j'y vais pas personnellement derrière un fou. toi tu y vas ?

avatar Seb42 | 

@marenostrum

Pourtant tu dis que tu en connais un 🤔?
Et puis pour créer un beau bazar tu n’as pas besoin de rassembler un peuple entier malheureusement.

avatar marenostrum | 

Jesus, était suivi par le peuple et crucifié par les autorités de l'époque parce que déclaré comme fou dangereux pour la santé publique.

et puis quelqu'un qui n'est pas suivi on le laisse, il est pas dangereux. celui là on laisse pas publier parce que il est suivi. ce qu'il blablate trouve du public de plus en plus.

et pour ne pas devenir un Jesus, on le pend pas, juste on lui coupe la parole (le micro). c'est plus efficace.

avatar YAZombie | 

Je sais que c'est correct au vu du dictionnaire, mais je pense qu'il faudrait utiliser un autre terme que "censure" dans le cas présent.
Les entreprises propriétaires des plateformes agissent en vertu du contrat qui les lie à Jones, qui l'a accepté (on espère en connaissance de cause, et sinon tant pis pour lui) ; et Jones a reçu des coups de semonce et des ultimatums qu'il a préféré ignorer. Ce faisant les plateformes usent elles aussi de leur droit d'expression, dont la prépondérance résulte logiquement du contrat qui les lie (c'est l'utilisateur qui accepte les CGU, s'il n'est pas d'accord il peut aller voir ailleurs), et incidemment signalent qu'elles n'acceptent pas de prendre une responsabilité partagée quand le contenu pourrait l'engager (quand YT permet à Jones de nier Sandy Hook et qualifie les parents d'acteurs, les campagnes de harcèlement qui suivent peuvent être considérées comme "facilitées" par les plateformes.
Jones n'est pas censuré, il dispose toujours de multiples voies de diffusion de ses éructations.
Beaucoup de gens ne comprennent pas cette distinction, mais le Premier Amendement ne concerne que les rapports avec l'état et le gouvernement, à qui il interdit de censurer. Il n'intervient pas du tout dans des affaires commerciales.

avatar Korhm | 

@YAZombie

Je te rejoins à 100% sur ton avis.
Pour moi on est dans le cas où un journal refuse de publier un article d’un lecteur car en dehors de sa ligne éditoriale.
Sauf que dans le cas des plateformes citées, le lecteur publie lui même l’article.
Son contrôle et son acceptation (ou rejet) est donc fait à posteriori. Et c’est très visible...

avatar marenostrum | 

justement ces règles s'appellent la censure.

censura (lat) = jugement rigoureux. après pour décharger Apple, tu peux dire que tout ça lui est imposé par les temps qui courent. c'est pas la volonté de leur direction, etc.

avatar YAZombie | 

@marenostrum:
"justement ces règles s'appellent la censure"
Je cite mon propre commentaire: "Je sais que c'est correct au vu du dictionnaire"
Mais bon, on parle tout de même de droit, ici, alors la définition adéquate est plutôt, selon l'Académie française: "Examen de livres, journaux, pièces de théâtre, films, lettres, etc., qu'ordonne un gouvernement, une autorité avant de permettre leur publication, leur représentation ou leur diffusion".

"après pour décharger Apple, tu peux dire que tout ça lui est imposé par les temps qui courent. c'est pas la volonté de leur direction, etc."
Aucun besoin de "décharger" Apple et les autres, qui ne font qu'appliquer les règles qu'a violées Jones, à plusieurs reprises et malgré des sanctions précédentes et des ultimatums. Encore une fois (😳️), si les règles des plateformes ne lui conviennent pas il a le droit et la possibilité d'aller voir ailleurs.

avatar marenostrum | 

le gars il parle seulement, il utilise pas une arme. quand tu le laisses pas parler, c'est que t'as peur de ce qu'il dit. c'est simple.

avatar YAZombie | 

Ou c'est que tu n'as ni envie ni de raison de t'associer aux conséquences (harcèlement des parents de Sandy Hook, tirs dans la pizzeria à Washington, pour n'en citer que deux).
Et/ou que tu es en désaccord profond avec ses discours et que tu exerces ton droit à la liberté d'expression sur ta propre plateforme.
Et/ou en termes de droit, que le gars viole les CGU de la plateforme qu'il a acceptées en l'utilisant, et que tu exerces donc ton droit de l'en retirer.
Ta vision est simpliste à outrance et/ou ultra-naïve, c'est à se demander si tu connais les émotions humaines… Rien qu'un exemple: si la seule chose intervenant était les émotions - ça ne l'est pas, il y a aussi le droit et la responsabilité - il n'y a pas que la peur qui pourrait faire aboutir à "ne pas le laisser parler" - et j'ajoute ce que tu as oublié - sur ta plateforme (car personne n'empêche Jones de s'exprimer). Ça peut très bien être le mépris, la haine, l'intérêt personnel qu'il soit stratégique ou pécuniaire… toutes choses dont Jones fait usage à longueur de temps, soit dit en passant.
En tout cas bravo, tu m'as fait penser à Monseigneur Lefebvre avec son "petit missel"…
C'est simple.
Fais un petit effort d'écriture et mise en forme stp, c'est presque incompréhensible tes coms.

avatar marenostrum | 

la vérité se trouve au dessus du bien et du mal, disait Nietzsche.
c'est la vérité qui m'intéresse moi, pas les autres sentiments.

avatar YAZombie | 

Et la vérité s'exprime par un non sequitur et une citation sans objet en l'espèce?
PS: la vérité n'est pas un sentiment.

avatar marenostrum | 

moi étant un tiers personne je m'en fous du sentiment des parents des victimes ou autres, si je veux connaitre la vérité sur un événement donné. j'ai besoin de voir et peser tous les points de vue, pour formuler mon propre jugement.

et là ils m'interdisent simplement de réaliser ça. ils me cachent, une partie des interprétations. ils laissent qu'une option, l'officielle. et c'est tout. c'est pas dur à le comprendre en plus.

c'est ça qui explique Nietzsche plus haut.

avatar YAZombie | 

Moi, étant un être humain, je suis plutôt concerné que les éructations imbéciles et fausses de façon démontrable d'une personne qui fait son beurre sur peurs et conspirations aient des conséquences réelles, par ex. sur la vie de personnes ayant subi la perte d'enfants. On ne parle pas de sentiments ici, mais de conséquences dans la vie réelle: tirs dans une pizzeria heureusement sans victime, harcèlement constant ayant abouti à déménagement à plusieurs reprises, doxing, swatting…
Si tu veux connaître la vérité sur un événement donné il y a des sources officielles, des publications journalistiques de référence, et la possibilité de croiser pour détecter le cas échéant les incohérences qui pourraient mener à plus de questionnement.
Un endroit où tu ne vas pas trouver la vérité? Chez Jones. Non seulement c'est évident si tu connais, mais un minimum de recherche te permet de le confirmer sinon.
Puisque seule la vérité t'intéresse merci de ne pas mentir en prétendant "voir et peser tous les points de vue". Personne ne fait ça, et tu sais pertinemment que tous les points de vue n'ont pas la même valeur. À moins que tu demandes son point de vue et écoutes de la même manière ta crémière que le NYT sur le massacre de Sandy Hook. Évite de faire des affirmations stupides.
Ceci dit, et il est évident que tu refuses à accepter cette vérité-là pour une raison de plus en plus évidente au fur et à mesure que tu commentes: personne ne t'interdit de "réaliser ça". Mon pauvre, tu dois faire plus de boulot! 😱️ Dur hein? Tu dois aller sur le site de Jones ou télécharger son app. Oooooh mais pour un amoureux de la vérité comme toi, ce n'est rien voyons!
ET ils "ne laissent" PAS "qu'une option"… tu as juste toute la presse. Et tjs Jones, là où il est disponible. Une paille.
Voilà, toutes les options sont ouvertes, sauf celles où Jones a violé à répétition les CGU.
C'est pas dur à comprendre en plus.
C'est ça qui explique le non sequitur.

avatar marenostrum | 

"PS: la vérité n'est pas un sentiment."
justement pour ça qu'il faut pas utiliser le sentiments des victimes comme un argument de vérité que tu le fais à répétition, dans plusieurs posts.

avatar YAZombie | 

"justement pour ça qu'il faut pas utiliser le sentiments des victimes comme un argument de vérité que tu le fais à répétition, dans plusieurs posts"
On a compris que tu avais la comprenette vraiment très difficile…
1/ je n'ai en rien parlé de leurs sentiments, mais du harcèlement dont ils étaient victimes; tu as du mal à distinguer sentiments et harcèlement? Tu crois que du swatting, du doxing, la visite récurrente de dingues venant essayer de contraindre les parents à "reconnaître" que leur enfant n'a jamais existé, des déménagements (sept pour une famille), c'est la même chose que de la tristesse?😳️
2/ ergo je n'en ai jamais fait un argument de vérité, mais une démonstration des effets réels que pouvaient avoir les éructations de Jones.

Essaye encore, un jour tu vas arriver à toucher juste. Un jour… On ne retiendra pas notre respiration en attendant.

avatar marenostrum | 

harcèlement par qui, par quoi ?

avatar YAZombie | 

Ben si tu parles sans même connaître les tenants et aboutissants… tu me fais un bel amoureux de la vérité tiens…
Bref, je te laisse troller tranquillement, j'avais oublié que c'était ça ton truc.
PS: j'aime bien tes manœuvres d'évitement, ce serait très "classe"… si la "classe" c'était la médiocrité, bien sûr. Dommage que ce soit tellement transparent, ça nuit vraiment à l'efficacité de ton trollage in fine.

avatar marenostrum | 

je discute seulement en principe. un événement précis, ou la personne de cet américain, ne m'intéressent pas de les connaitre en détail. je suis pas juge de profession.

mais si y a un harcèlement quelconque envers quelqu'un c'est pas Apple qui va nous sauver mais la justice du pays concerné.

avatar YAZombie | 

Tu ne discutes pas, tu trolles. Si tu discutais du principe - ce que je fais bien plus que toi puisque je ne cite que des exemples illustratifs - tu répondrais à tous mes points, et pas choisir ce qui te plaît et ignorer ce qui te dérange. Tu lirais vraiment mes points, et dans leur ensemble, pour éviter de répondre systématiquement à côté.
Commence par te renseigner sur les CGU des plateformes, sur les sanctions déjà prises par celles-ci et les ultimatums lancés, et sur le droit américain concernant la liberté d'expression.
Tes choix, tes manœuvres d'évitement systématiques, tes manipulations franchement maladroites des propos des autres font de toi un troll. Transparent donc pas très bon, mais un troll quand même.
Ciao.

avatar ibins | 

_...exception faite de Twitter qui, comme à son habitude, accepte vraiment tout et n’importe qui..._
C’est tellement vrais : même des figures ‘Disney’ narcissique y passent leur polémique
(et j’y étais aussi, ce qui veux tout dire)

avatar iVador | 

Les appels à la haine et les fake news n’ont rien à faire sur les canaux de diffusion en tous genres.
Quand je pense que ce type harcèle des parents de victimes de fusillades de masse ça me donne envie de vomir

avatar olgluk | 

Hum... alex jones dit des conneries et je n’arrive pas à savoir s’il y croit ou si c’est un business (je vous recommande d’ailleurs les parodies de Colbert)

Mais je suis très attaché à la liberté d’expression et me méfie du filtrage en amont par une société aussi respectable qu’elle soit (a mes yeux) comme Apple. Les mensonges se combattent par la parole pas par la muselière.

avatar YAZombie | 

Pas d'accord. Si le filtrage - qui est aussi à la fois un refuge contre une responsabilité que l'entreprise n'a pas à partager avec le dingue qui éructe dans InfoWars, ET qui est l'expression de la liberté d'expression de la plateforme! - ne te plaît pas tu vas voir chez qq'un qui ne filtre pas, ici le site web de Jones.

avatar stefann | 

@YAZombie

Au fait je pense que tous le monde est d’accord ici que le ga raconte des conneries dans ses podcast.
Et que a le droit de réguler le contenu qui est diffusé sur sa plateforme.
Le 1er amendement concernant juste le gouvernement, pas les entreprises.

Cependant, ceci ne devrait pas conduire à limiter la liberté d’expression car:
1) la nouvelle de la censure fait de la publicité gratuite au ga qui devient tout d’un coup plus médiatisé qu’il ne l’aurait été s’il avait été tous simplement ignoré. Perso je ne connaissait pas infowar.

2) En décidant de retirer ce qu’on juge comme étant une fausse nouvelle ou un propos haineux, la question de la partialité de ce jugement ce pose. Si Apple décidait par exemple que tous le contenu anti Trump de ses plateformes devait être retiré pour une raison bizarre comme par exemple « Insulte à la nation », comment le prendrait on ?

3) On ne peut plus légitimement critiquer la censure dans des pays comme la Corée du Nord ou la Turquie car on est d’accord avec une certaine forme de censure sur les plateformes populaires des pays dits démocratiques.

avatar YAZombie | 

@stefann: tu es dans une fausse narrative causée je pense par une erreur sémantique. Ce qui est limité avec le bannissement des plateformes, ce n'est pas la liberté d'expression. Celle-ci reste 100% intacte. C'est la capacité à diffuser. Ses fans sans doute, Jones lui-même certainement, devront maintenant juste faire plus de boulot. Les analogies sont tjs compliquées, mais de la même façon tu ne vas pas forcer Le Monde à publier les thèses de Faurisson ou les éructations d'Élisabeth Lévy, ou Macgé des articles de Paul Thurrott.
1/ Pour la popularité d'Infowars tu ne connaissais pas parce que tu n'es pas américain ou en contact étroit avec la culture US. Mais ce n'est pas le sujet. il se trouve que des études ont été menées sur la dé-plateformisation (horrible barbarisme), avec comme exemples frappants Glenn Beck ou Milo Yannopoulos (article dans Motherboard: https://motherboard.vice.com/en_us/article/bjbp9d/do-social-media-bans-work). Tu verras que ça semble marcher pour les remettre à leur place réelle.
2/ Comme je l'ai répété à maintes reprises, le droit américain n'est pas le nôtre; les plateformes sont maîtresses en leurs maisons, ce qui veut dire que le contrat est de toute façon fondé sur la partialité. Comme je l'ai dit aussi, si Jones estime que la rupture unilatérale du contrat est infondée, il peut porter l'affaire en justice. Si je comprends bien il ne le fait pas… ça en dit long. Et s'il ne veut pas être soumis à la partialité des autres il monte sa propre plateforme. Il a les moyens…
Si Apple décidait de retirer tout le contenu anti-Trump ils auraient parfaitement le droit de le faire… et de se confronter aux conséquences! Tu remarqueras que c'est une des raisons pour lesquelles ces grosses boîtes font preuve de beaucoup de prudence dans leurs engagements politiques.
3/ La censure dont tu parles provient directement de pouvoirs gouvernementaux autocratiques et arbitraires, pas de fournisseurs de services. Ça n'a, vraiment, rien à voir.

avatar ilenox | 

Les nouveaux tribunaux inquisitoires du 21 eme siècle tenus par des multinationales multi-milliardaires, tout va bien ...
S’il doit y avoir sanctions c’est à la justice de trancher, en respect de la constitution et des lois en vigueur, pas des sociétés privées, aux intérêts privés...

avatar YAZombie | 

Tu ne connais manifestement vraiment rien au droit américain (mais ça juge, ça…). Petite indication: ça n'a rien à voir avec le droit français, notamment sur la liberté d'expression.

avatar lawappe | 

Si la vérité était assez limpide, les mensonges ne seraient pas traqués avec autant de force.

avatar YAZombie | 

Si les mensonges n'étaient pas martelés à l'envi, y compris par POTUS et ses sbires, et si preuves et démonstrations n'étaient pas systématiquement ignorées comme "partie d'un complot" (c'est pratique, ça ne donne aucune info mais ça semble mal), ils ne viendraient pas ternir des vérités qui sont, en elles-mêmes, limpides.

avatar lange.ludo | 

C'est surtout que AJ est poursuivi pour diffamation par des victimes morale et corporelle à la suite de la diffusion de ses propos haineux. Du coup que les dites victimes gagnent ou non le procès pendant ce temps là ça fait pas nécessairement une bonne publicité.

avatar macosZ | 

Ah ahaha bien fait pour lui. Maintenant il se plaint de la censure. Et il chiale comme un bébé. Des vrais fragiles ces fachos😂

Mais regardons un peu les conditions d’utilisation de son site

You will not post anything libelous, defamatory, harmful, threatening, harassing, abusive, invasive of another’s privacy, hateful, racially or ethnically objectionable, or otherwise illegal.

You will not make threats to other users or people not associated with the site.

If you violate these rules, your posts and/or user name will be deleted.

Remember: you are a guest here. It is not censorship if you violate the rules and your post is deleted. All civilizations have rules and if you violate them you can expect to be ostracized from the tribe.

Qu’il s’étouffe dans son vomi

avatar ckermo80Dqy | 

@macosZ

+1
Merci Apple. Que ces abrutis éructent leur haine en jouant les victimes, mais... ailleurs.

avatar sjp2005 | 

Et plus tard Apple effacera ceux qui ne sont pas d’accord avec elle ... big brother thinks for you...

avatar YAZombie | 

Tu peux donner un exemple, ou c'est juste de la calomnie pour la calomnie?

CONNEXION UTILISATEUR