France Télévisions va priver Netflix de ses séries TV

Mickaël Bazoge |

Les grandes manœuvres se poursuivent dans le paysage français de la vidéo à la demande sur abonnement (SVOD). Et le nerf de la guerre, ce sont les contenus. Netflix n’est pas parvenu par hasard à recruter plus de 3,5 millions d’abonnés en France, soit la moitié du marché hexagonal : son catalogue de films et de séries TV, que chacun peut apprécier en fonction de ses goûts, attire les spectateurs.

La série Dix pour cent.

Un catalogue nourri en partie par des productions France Télévisions, ce qui ne fait pas les affaires du service public de la télé. Le groupe prépare en effet son nouveau service de SVOD, Salto, avec l’aide de TF1 et de M6. Mais pourquoi les abonnés iraient verser leur obole à Salto si le contenu du service franco-français est déjà disponible sur Netflix ?

Pour avoir une plus grande mainmise sur les programmes financés par le groupe, France Télévisions devait s’entendre avec les producteurs ; jusqu’à présent, ces derniers avaient toute latitude pour vendre leurs programmes à une plateforme SVOD, France Télés ne pouvant exploiter ces contenus qu’en linéaire (à la télévision classique) pendant 4 ans, et en rattrapage numérique pendant 7 jours.

Un exemple : la série Dix pour cent a été visible sur Netflix très rapidement après sa diffusion sur France 2. Or, c’est typiquement le genre de programmes que France Télévisions veut se garder au chaud pour son propre service de SVOD. Les négociations avec les producteurs ont abouti rapidement : ce vendredi 11 janvier, le groupe annonce en effet un accord.

France Télévisions bénéficie désormais d’une durée de 12 à 24 mois afin d’exploiter en SVOD les fictions financées à plus de 66% par ses soins, ainsi que les documentaires au-delà d’un financement de 55%. Les programmes pourront par ailleurs être exploités en rattrapage durant 6 à 9 mois en fonction des sous donnés par France Télés pour la production de l’œuvre. Les producteurs ont reçu de leur côté plusieurs contreparties et engagements de financement.

France Télévisions vient en quelque sorte de mettre sur pied l’équivalent de la chronologie des médias, mais pour les séries TV et les documentaires. Pour pouvoir regarder un programme déjà diffusé sur une des chaînes du groupe, il faudra en passer par un de ses services de rattrapage, de VOD ou de SVOD gratuits ou payants1. Ou attendre plusieurs mois, voire des années, pour les retrouver sur Netflix et les autres plateformes de SVOD.

Cela procède après tout d’une certaine logique industrielle et stratégique. La bataille des contenus que se livrent toutes ces entreprises représente un enjeu international : ce n’est pas un hasard si Disney et DC/Warner ont lancé leurs propres plateformes de SVOD en ligne, chacune avec des programmes exclusifs que Netflix ne peut pas proposer. Sans oublier, bien sûr, Amazon et un certain Apple…


  1. Ou utiliser d’autres méthodes illégales, comme c’est malheureusement le cas pour bien des films pris dans la nasse de la chronologie des médias. ↩︎


avatar fte | 

@Moumou92

"Je suis choqué par le nombre de personnes qui parlent de pirater ce qu’ils ne peuvent pas payer... "

Il ne s'agit pas de pirater ce qu'ils ne peuvent pas payer.

Il s'agit d'accéder sans payer encore à des contenus déjà payés par la redevance (ou qui devraient l'être, selon l'esprit de la redevance, si similaire au modèle suisse).

En Suisse, ce n'est pas qualifié de piratage.

avatar fte | 

@Moumou92

"Je suis désolé mais télécharger sans payer des programmes non libres de droits, cela s’appelle du piratage... et c’est punissable par la loi de la même façon qu’un vol..."

Ça serait fabuleux si tu lisais tous les mots plutôt que de jouer au chevalier dans son armure étincelante.

Je parlais des contenus financés par la redevance. Qui dans l'esprit - en Suisse - sont financés par le peuple pour le peuple et pour mettre à disposition de la population des morceaux de culture suisse.

Ensuite je parlais du contexte légal suisse, qui est tel que je l'ai décrit. C'est légal, ce n'est pas du piratage, telle est la loi suisse. On ne peut pas voler ce qui a déjà été payé.

avatar fte | 

@Moumou92

"merci de lire aussi les propos qui s’appliquent à la France, mon pays de résidence..."

J'ai parfaitement lu, et tu ne parlais pas de la France. Tu répondais à mon propos en affirmant que c'était du vol, sans considérer le contexte.

Plus haut, j'évoquais un cas de figure particulier, en précisant le contexte, sans pour autant écarter le tien avec des affirmations péremptoires.

Mais c'est internet, pas de soucis. Répondre à la va-vite puis s'offusquer que son interlocuteur pointe les faiblesses de la réponse est chose banale. Je le fais souvent moi-même (répondre à la va-vite, m'offusquer, beaucoup moins).

avatar pagaupa | 

@Moumou92

Tu es flic ou quoi? Tu bosses à l’hadopi? ?

avatar iZolmax | 

Pas grave de devoir attendre des années pour regarder les programmes français. Je patienterai avec netflix ça devrait bien aller.

Mais lol. Je ne sais pas pour vous mais netflix m’a libéré de l’emprise canal+ & CO et comme j’osef du direct :).

avatar Deroxil | 

Rien n’empêchera Netflix de produire ses propres séries françaises à l’avenir... Cette guerre des contenus est incroyable, encore et toujours c’est le profit à court terme qui est le but ultime de tous ces acteurs. Celui qui aura la meilleure stratégie à long terme l’emportera. Netflix a une belle assise et une image de marque d’ores et déjà présente dans les consciences et Disney risque de faire mal aussi grâce à son contenu étoffé. Il va rester 2-3 acteurs majeurs dans le monde du streaming d’ici quelques années, j’en suis convaincu. Et la TV telle qu’on la connaît va devoir effectuer une belle mue pour tenir le coup.

avatar angedream | 

Oulla. Trop grave Netflix va déposer le bilan

avatar warmac33 | 

ancien gros gros téléchargeur illégal, je suis totalement passé dans la légalité avec spotify pour la musique : une offre à prix correct, et un catalogue assez complet.

en revanche pour la Tv je suis pas prêt de changer mes habitudes : entre les exclus, la chronologie des médias... s'abonner à un service ou un autre revient pour moi un peu à du bénévolat car de toute façon y'aura régulièrement des manques... Streaming illégal, torrent, popcorn time restent mes netflix à moi pour l'instant.

avatar reborn | 

Bon moi je me prepare à aller voir Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu, une autre pépite du cinema français ?

avatar reborn | 

@Moumou92

Evidemment ?

avatar narugi | 

Salto ne sera jamais un concurrent... c’est trop tard. Les contenus ne sont pas assez bon en qualité. Des séries notamment comme « Stranger Things » ne seront jamais produites car trop coûteuse pour cette future plateforme.

En revanche, Netflix peut craindre Disney qui a elle le potentiel de prendre l’ascendant avec du contenu Disney Pictures, Pixar, Marvel, Lucasfilms et la 20 CF. Juste imaginer la prochaine saison des Simpson exclusives dessus ou encore que Disney rajoute aux US le contenu ESPN pour le sport.

Créer du contenu, n’est pas chose aisée. C’est un vrai métier et en la matière Amazon est encore novice... Que dire d’Apple.

avatar webHAL1 | 

@narugi
« En revanche, Netflix peut craindre Disney qui a elle le potentiel de prendre l’ascendant avec du contenu [...] »

Je suis d'accord, oui. Disney va probablement devenir le plus gros concurrent de Netflix.

« Créer du contenu, n’est pas chose aisée. C’est un vrai métier et en la matière Amazon est encore novice... Que dire d’Apple. »

Tout à fait. À ce niveau Netflix dispose maintenant d'une solide expérience, avec des séries et des films exclusifs de qualité.
Amazon risque de frapper fort avec la série sur Le Seigneur des Anneaux. Et YouTube s'y mets aussi avec leur offre Premium. Apple aura fort à faire...

avatar armandgz123 | 

Tant mieux, ça veut dire que France TV va sûrement proposer un service de SVOD avec une application Apple TV, et gratuit.

avatar BananaYatta | 

@armandgz123

L’application Zouzous est dispo depuis quelques jours sur Apple TV (et compatible avec l’app TV) ?

avatar armandgz123 | 

J’aurais rêvé d’avoir ça petit ^^

avatar Lemon19 | 

Excellente nouvelle pour les abonnés Netflix.

avatar Nexon99 | 

On s’en fouuuu c’est de la merde mdr

avatar corben | 

Dieu merci les gens qui paient Netflix seront donc épargnées par les horreurs financées par FTV

avatar Moebius13 | 

@corben

En effet, de toutes façons à part produire des feuilletons policier, des comédies lourdingues et des drames sociaux, y'a que dalle en France. Le cinéma de genre est totalement snobé et ses moyens dérisoires alors que c'est ce qui rapporte le plus quand on voit le box office mondial.

Quand on regarde les films qui ont fait le plus d'entrées en France ce sont des comédies avec la Grande Vadrouille en premier et bienvenue chez les chtits en second (c'est dire le niveau).
Alors l'exception culturelle française, laissez moi rire.

J'en ai marre que ma redevance serve à financer capitaine Marleau, un si beau soleil et plus belle la vie, avec des acteurs qui jouent comme des culs.

Nos voisins européens produisent de belles choses, notamment Dark en Allemagne ou Real Humans en Suède. Et eux ne nous bassinent pas avec la supériorité de leur cinéma ou de leur tv alors qu'en France c'est de la masturbation intellectuelle à tous les étages.

Récemment j'ai essayé Ad Vitam, bon concept mais Yvan Attal joue très mal et le manque de moyens est flagrant ce qui rend très difficile la prise au sérieux de l'univers dépeint.

Je rêve qu'on en finisse Avec France Télévision qui ne remplit pas son rôle, le groupe devrait permettre le maintient de programmes exigeants qui ne pourraient pas fonctionner dans le privé et au lieu de ça il lui fait concurrence et c'est sans compter la bande à Drucker qui se sucre sur notre dos et des émissions de variétés plus débiles les unes que les autres.

En 2018 a-t-on réellement besoin d'une télévision publique ? Je veux bien payer pour Arte mais pour le reste je l'ai en travers de la gorge.

Pour la personne qui disait plus haut que télécharger des programmes de France tv c'est du piratage, Non absolument pas. Ces programmes sont financés par notre redevance, ils sont donc payés par les citoyens, il est donc normal d'y avoir accès et sans limitation de durée. Si il y avait des programmes intéressant à télécharger je le ferais sans vergogne.

De toutes façons Netflix se fout totalement de France Télévision, en revanche Netflix offrait aux productions de France Télévision une visibilité certaine, ça ne sera désormais plus le cas.
Encore une fois la bêtise de la caste audiovisuelle française a encore frappé en se croyant supérieure.

avatar BananaYatta | 

@Moebius13

Que tu n’aimes pas ce que tu vois à la télévision française soit une chose, mais ne dénigre pas le travail de tout un secteur ! Affirmer que parce que c’est la télévision publique, on a le droit de télécharger le contenu illégalement, c’est tout simplement n’importe quoi.

avatar Cric | 

@Moebius13

J'interviens rarement dans ce genre de débat, mais je dois dire que je partage 100 % de ton discours.

Un grand merci pour ton commentaire plein de bon sens.

avatar fredsoo | 

Deja curieux de voir si la plateforme de Salto arrive a la cheville de Molotov...

avatar IPICH | 

C'est à la mode de retirer ses contenus des plateformes principales connus pour ouvrir sa propre plateforme.

avatar jack atreides | 

Peu importe pour ma part, je n'aime pas les séries ni les films français.
Et Netflix, je l'ai gratuitement ?

avatar pagaupa | 

@jack atreides

Grace à un pote?

avatar jack atreides | 

@pagaupa
D'un membre de la famille

avatar pagaupa | 

@jack atreides

Profites! Netflix va avoir recours à l’IA pour stopper ce genre de partage.

avatar jack atreides | 

@pagaupa

Oui j'ai lu ça, et ça sera tant pis, ça me dérangera pas, je reviendrais à mes vieilles habitudes ?

avatar Valiran | 

En même temps, France Television c'est tout un paquet de chaines.
Il serait peut etre bon de se débarrasser de quelques chaines et de regrouper les programmes...

avatar pilotwill | 

Quelle bande de naze... Apres Cannes qui les sort du festival, à la limite, avec des arguments à tirer par les cheveux, ça pouvait se concevoir grand renfort de pastis, mais la c est capilotracté !

France Télévision : la vielle serpillère, ou le service public qui a fait son temps...

avatar Floriendive | 

A vrai dire, si une telle plateforme de SVOD sortirait, le catalogue serait vraiment très bon...
La série 10 pour cent, Desperate Housewives (droits détenu par M6), Kaamelot, et beaucoup d’autres. Il ne faut pas croire qu’il n’y aura que des séries franchouillardes!

avatar Laurent S from Nancy | 

@Floriendive

Ce qui me gène dans Salto, ce sont les bâtons qu'ils mettent dans les roues de Molotov de manière pas très loyale pour les saboter avant de lancer leur service. Mais sur le contenu en lui-même, on ne pourra pas juger tant qu'on ne saura pas exactement ce qui est proposé. Et il faut effectivement arrêter cette obsession sur "Joséphine" et "Camping Paradis" qui sont loin d'être les seules productions françaises et européennes.

avatar JTmix | 

Quand je pense qu’on paye 138 euros pour cette merde de France TV.

avatar iRobot 5S | 

Ils sont vraiment cons. C’est tout à fait le genre de séries qui donne une visibilité à la France dans ce domaine dans lequel elle pêche.

Personne au monde ne s’abonnera au service de France télévision, et parmi les français ce n’est même pas sur.

Merci France télé de faire des erreurs de stratégie aussi énorme avec nos impôts !

avatar Laurent S from Nancy | 

@iRobot 5S

Ce ne sont pas les seuls. C'est une erreur de stratégie globale de vouloir chacun lancer son service avec "ses" exclus. Il faudrait un catalogue général et se démarquer sur les production originales (comme le fait Netflix à outrance) ou les services. Mais à terme, personne ne voudra s'abonner à 5 ou 6 services de VOD différents pour avoir un catalogue exhaustif.

avatar fte | 

@iRobot 5S

Je ne suis pas sûr que ce soit une erreur. Et c’est bien ce qui m’ennuie.

Un service de streaming n’intéressera que si le prix est OK et s’il y a des choses à voir, avec une facilité d’usage certaine.

Si le catalogue est identique aux autres, aucune chance d’intéresser des clients d’autres services. S’il y a des contenus exclusifs par contre...

J’imagine que tout le monde comprend bien que les gens ne vont pas s’abonner à sept services musicaux et douze services vidéo. Pas en même temps.

Mais s’abonner 3 mois à Netflix, suspendre, aller chez Disney 4 mois, suspendre, 1 mois chez France machin, suspendre, et terminer l’année chez Amazon avant de retourner sur Netflix... ça semble jouable. Chiant. Mais jouable.

avatar Laurent S from Nancy | 

@fte

"Un service de streaming n’intéressera que si le prix est OK et s’il y a des choses à voir"

Oui c'est ce que j'ai dit. Mais ils doivent se distinguer sur des productions propres, et pas se faire la guerre pour savoir celui qui aura tel ou tel catalogue ou licence. Avec tout les acteurs du net qui veulent lancer leur service de streaming, il n'y a pas de place pour tout le monde. Je vois bien Netflix, Amazon et Disney résister, et à terme les autres qui débarquent se faire racheter par ces trois gros, ou fusionner.

"Mais s’abonner 3 mois à Netflix, suspendre, aller chez Disney 4 mois, suspendre, 1 mois chez France machin, suspendre, et terminer l’année chez Amazon avant de retourner sur Netflix... ça semble jouable. Chiant."

Je pense justement que peu de gens vont se faire chier à jongler entre les différents services car ils ont envie de voir tel film ou série, ça sera surtout le retour à l'explosion du piratage.

avatar fte | 

@Laurent S from Nancy

"Je pense justement que peu de gens vont se faire chier à jongler entre les différents services car ils ont envie de voir tel film ou série, ça sera surtout le retour à l'explosion du piratage."

C’est assez facile de jongler. Beaucoup plus facile que de changer d’opérateur mobile.

Mais peut-être as-tu raison. On verra comment ça tourne dans le futur.

Mais en effet, les téléchargements sauvages ne vont pas diminuer avec ce bordel d’exclusivités.

avatar Laurent S from Nancy | 

@fte "les téléchargements sauvages ne vont pas diminuer avec ce bordel d’exclusivités."

Et ça commence déjà en ce qui me concerne. Je veux aller voir Glass au cinéma, mais il est fortement recommandé pour comprendre toutes les subtilités du film de voir Incassable et Split avant. Incassable pas de souci, je l'ai en DVD depuis sa sortie, Split jamais vu (nul n'est parfait). Je me dis c'est pas grave je vais bien me trouver un site de streaming pour le mater ou le louer. Sur Netflix, il n'y est pas. D'autres sites proposent de l'acheter pour la modique somme de 4 €. Je me dis "c'est raisonnable, allons-y pour le prendre chez Google Play". Sauf que seule la VF est disponible. Ne pas proposer de VOST en 2019 ? Incroyable ! Bref, si c'est pour voir une VF, bah autant me le ripper en streaming...et pourtant je suis quelqu'un de très attaché à l'offre légale et à la valeur des oeuvres audiovisuelles. Mais bon faut que le catalogue suive aussi...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR