Google récupère dix fois plus d’informations avec Android qu’Apple avec iOS

Nicolas Furno |

Une étude universitaire publiée le mois dernier montre qu’un smartphone Android inutilisé envoie dix fois plus de données en moyenne qu’un iPhone dans les mêmes conditions. Dans les deux cas, les appareils ont été surveillés pendant 24 heures alors qu’ils n’étaient pas utilisés. Sur les deux, le navigateur par défaut était ouvert, mais à l’arrière-plan, sans charger une page en boucle. Toutes les autres apps étaient fermées sur les deux smartphones.

Ce graphique présente la quantité de données envoyées à Google et Apple par deux smartphones stationnaires et non utilisés.

Le résultat est sans appel : l’appareil Android a contacté les serveurs de Google en moyenne 40 fois par heure. En comparaison, l’iPhone a contacté ces serveurs moins d’une fois par heure en moyenne. Naturellement, les appareils iOS contactent davantage les serveurs d’Apple, mais l’écart avec Android reste énorme, avec seulement 4 requêtes en moyenne par heure pour l’iPhone. Soit dix fois moins que le terminal sous Android dans ce test.

Il n’y a pas que la quantité de requêtes qui change, il y a aussi leur nature. L’appareil Android transmet environ 14 fois par heure sa position géographique sur les serveurs de Google, alors qu’Apple ne reçoit la position d’un iPhone qu’une fois par jour, en moyenne. Le Play Store de Google est aussi nettement plus gourmand que l’App Store d’Apple : environ 7 requêtes par heure en moyenne pour le premier, contre environ 4 par jour pour le deuxième.

On le voit, les échelles sont totalement différentes d’une plateforme à l’autre, et cela se voit au bout de la journée sur la quantité de données transférées. Après 24 heures, l’iPhone avait envoyé 0,6 Mo sur les serveurs d’Apple, contre 4,4 Mo pour le terminal Android. À la fin du mois, cela représente plus de 130 Mo qui partent sur les serveurs de Google, ce n’est pas insignifiant, surtout en itinérance.

Et encore, cette mesure concerne des smartphones stationnaires et sans interaction. Pendant l’utilisation de l’appareil Android, la collecte de données effectuée par Google est extrêmement plus importante. Pour essayer de la mesurer, les chercheurs ont créé un profil « moyen », représentant un utilisateur typique d’un smartphone en se basant sur les apps les plus fréquemment utilisées, mais aussi les temps d’utilisation moyens d’après d’autres études publiées par ailleurs.

Pendant 24 heures là encore, ils ont mesuré le nombre de connexions de chaque smartphone aux serveurs d’Apple et de Google. L’utilisation typique déterminée consistait à ouvrir 45 sites populaires dans le navigateur par défaut de chaque appareil, et aussi une dizaine d’apps utilisées à divers moment de la journée pour simuler un usage de deux heures et demi. Pour ne pas désavantager Google, ils ont éliminé de la sélection les apps de l’entreprise, comme YouTube.

Sur ce graphique, c’est le même principe, mais avec deux smartphones pendant l’utilisation.

Malgré tout, les résultats sont là aussi très clairs. En moyenne, le smartphone Android a contacté les serveurs de Google 90 fois par heure, contre 18 fois par heure pour les serveurs d’Apple depuis l’iPhone. C’est cinq fois moins de requêtes pour iOS, et au total, dix fois moins de données envoyées (1,4 Mo par jour pour l’iPhone, contre 11,6 pour Android).

En revanche, l’étude note que l’iPhone contacte aussi régulièrement les serveurs de Google que le terminal Android pour la publicité, celle qui est affichée dans le navigateur web. Un témoignage du poids des plateformes publicitaires de l’entreprise, incontournable dans le domaine. Cela dit, Google n’a récupéré aucunes données géographiques sur l’iPhone. Pour avoir accès à cette information, l’entreprise a besoin d’une app tierce, comme Google Photos, mais l’étude essaie justement de montrer qu’Android envoie des données même si vous n’utilisez pas les services de Google.

On le voit bien avec cette comparaison, l’approche des deux entreprises est diamétralement opposée. Apple essaie de collecter le moins possible de données, quand Google cherche au contraire à en obtenir un maximum. Il convient de noter toutefois que les mesures ont été réalisées avec Android 6.0, qui reste encore l’une des versions les plus populaires du système mobile de Google, mais qui commence à dater. Et d’ailleurs, les mises à jour suivantes ont amélioré la confidentialité des données et réduit l’envoi d’informations personnelles.

Il serait intéressant de renouveler cette comparaison avec iOS 12 et Android 8.1, les deux dernières versions à ce jour. L’écart serait probablement réduit, même si le système de Google devrait largement rester en tête, Apple essayant toujours de faire le maximum en local, quand son concurrent repose en priorité sur ses serveurs.

avatar corben64 | 

C’est honteux...

avatar Kabrice | 

@corben64

Pourquoi honteux. C’est pas nouveau. Le modèle économique de Google est basé sur la collecte de données.

avatar ovea | 

Comme il y a beaucoup plus de terminaux Qndroïde, ça veut juste dire que les terminaux Qpple connectent autant de données, toute proportion gardée, bien entendu.

Dire que toute une génération de terminaux, biberonnent les utilisateurs, uniquement pour leurs bon plaisir sans leurs soutirer toutes les informations disponibles, n'a jamais été le mot d'ordre de cette révolution portable bien au contraire

… un peut comme la mise en œuvre du protocole de kyoto !
S'il fallait comprendre aujourd'hui et tout de suite l'écologie du transfert d'informations, et sa nuisance.

avatar dexter | 

@ovea

Ce n’est pas ce que dit l’article. Il s’agit ici de comparer les collectes de données individuelles de deux smartphones, un iPhone et un terminal Android sans interaction particulière et le résultat est sans appel... Rien à voir avec le nombre de terminaux de chaque type en circulation.

Et rappelons que l’intérêt d’Apple est la vente de terminaux, contrairement à Google qui ne vend (pratiquement) pas de téléphones mais vend massivement les données personnelles de ses utilisateurs.

avatar webHAL1 | 

@dexter
« [...] contrairement à Google qui ne vend (pratiquement) pas de téléphones mais vend massivement les données personnelles de ses utilisateurs. »

Ça a déjà été répété des centaines de fois, mais allons-y pour une de plus : l'affirmation ci-dessus est totalement fausse. Bien qu'elle soit utilisée en boucle par les personnes qui détestent Google, elle n'en reste pas moins 100% mensongère.

avatar dexter | 

@webHAL1

Google collecte massivement des données pour vendre de la publicité ciblée. Il suffit de lire les conditions générales de leurs services pour en avoir confirmation. Qui ment ?

avatar Bigdidou | 

@dexter

"Google collecte massivement des données pour vendre de la publicité ciblée. Il suffit de lire les conditions générales de leurs services pour en avoir confirmation. Qui ment ?"

Tu l'expliques toi même : Google ne vend pas directement les données mais le résultat de leur exploitation (sous forme de pub, par exemple).
Google reste maître de données dont il loue l'exploitation.
Je ne suis pas certain que ça doive consoler ou rassurer ;)

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Tu l'expliques toi même : Google ne vend pas directement les données mais le résultat de leur exploitation (sous forme de pub, par exemple). »

Exactement. C'est totalement différent de "vendre des données personnelles" ou "collecter ces données pour vendre de la publicité ciblée".

« Google reste maître de données dont il loue l'exploitation. Je ne suis pas certain que ça doive consoler ou rassurer ;) »

On peut tout à fait être en désaccord avec le modèle économique de Google. Pas de souci. Il faut juste éviter de raconter n'importe quoi.

avatar bonnepoire | 

@ Bigdidou
Google a racheté l’historique des transactions des cartes Mastercard. Soi-disant anonymes. Il leur est très facile de recouper avec les données qu'ils possèdent.
On sait qu'ils vendent des données aux entreprises. Un jour, un scandale éclatera parce qu'on apprendra que les gouvernements ont accès de façon directe ou pas à ces données.

avatar ovea | 

Ce n'est que la partie émergente de l'iceberg :
- certains laisse voir l'extraction de données
- d'autres moins, mais ça ne veut pas dire qu'il ne le font pas plus intensivement, pour leur propre compte.

Il n'y a qu'à comparer l'Apple qui vendait son système macOS et celui qui l'Apple qui le donne gratuitement :
- zéro connexion extérieur pour la première
- des tonnes de connexions dés les premières secondes pour la seconde à travers, la synchronisation de l'horloge, et toute une suite de demons système qui repassent par la nouvelle Apple centralisatrice …

Le plus ambigu dans tous ça, c'est qu'avec l'extraction de données, quelque soit sa nature finale, se sont autant de portes (ovea) qui n'ont pas la nécessité d'être ouvertes sans la contrepartie absolument obligatoire du consentement de l'utilisateur …

Et le pire, dans une comparaison sans raison, c'est que dans le cas d'Apple, la réutilisation des données siphonné sans connaissance de la finalité, n'a rien de rassurante.

avatar shaba | 

C’est étonnant tiens 😂

avatar Arnaud33 | 

Au final est ce que l'étude dit ce que Google ne sait pas de nous?

avatar BetterCallTim | 

Mais évidemment !
Ok Google ! Donne moi les détails de ma vie privée...
Ok BetterCallTim...

avatar JOHN³ | 

Mais au final, les gens achètent en connaissance de cause, alors pourquoi râlent-ils? 😉

Plus sérieusement, il faut aussi se mettre en tête qu’on ne peut pas profiter de tous ces services sans “contrepartie”, et manifestement Google doit bien s’y retrouver quelque part. Tant que ça n’atteint pas aux libertés et à la sécurité des gens personnellement... mais c’est mon avis. Les gens signent donc un contrat d’utilisation avant chaque mise en route d’un appareil Android non ? Apple le fait bien.
Qui l’a déjà lu ? On est tous pressé d’arriver sur l’écran d’accueil...

Et puis c’est sans oublier qu’on ne sait pas ce qui se trame chez Apple, cette entreprise pratique le culte du secret, elle endort surtout les foules avec des beaux discours et des sois-disantes valeurs, c’est oublier que derrière pour produire tout ça il y a les mêmes petits chinois.

avatar Gueven | 

@JOHN³

"Et puis c’est sans oublier qu’on ne sait pas ce qui se trame chez Apple, cette entreprise pratique le culte du secret, elle endort surtout les foules avec des beaux discours et des sois-disantes valeurs, c’est oublier que derrière pour produire tout ça il y a les mêmes petits chinois."

s/Apple/Google/g
C’est marrant quand on parle des petits chinois et du secret, c’est Apple qu’on cite. Le secret existe aussi côté Google. Ils sont fabriqués où les produits Google ?

==> argumentaire non objectif.

Et puis on s’en fout de savoir quel modèle économique est le meilleur, on adopte celui qui nous correspond le mieux.

avatar JOHN³ | 

@Gueven
C’est marrant dès qu’on parle de vie privée on tape sur Google ;-)
-> je ne fais que donner mon opinion

A la différence qu’Apple est bon pour faire des leçons de morales
Je mets juste en lumière l’hypocrisie du discours, je ne tiens pas à être objectif.

avatar Gueven | 

@JOHN³

En étant pas objectif, ton discours perd en crédibilité.
Ici, l’analyse est factuelle. L’interprétation, si elle n’est pas objective n’apporte rien de plus à part le plaisir inutile de donner son avis (sport national des forums).

On a passé l’âge des gué guerres pro ou anti marque, c’est puérile.

Arrêtons nous au constat de l’article, point. Nous avons des faits, intéressons nous plutôt à la méthode pour valider les résultats.

avatar JOHN³ | 

@Gueven

Et elle est où ton objectivité dans ton dernier poste ? A part insinuer que je défend les interêt de certaines marques ? Ou juste vouloir taper sur mon commentaire ?

Je poste mon avis, et j’ai un petit quelque chose contre les gens qui sont constamment indignés.
Alors c’est marrant parceque tu t’en prend à la mauvaise personne, et assez aisément tu t’érige en donneur de leçons. Néanmoins merci d’avoir été courtois dans tes postes c’est assez rare et vraiment j’apprécie ;
Mais si tu veux taper sur les trolls et conspirationnistes cherche iVador et tous ces guguss

À une prochaine

avatar Gueven | 

@JOHN³

Tu sais je n’ai pas le temps de tout lire. J’ai réagis sur ton post car il était orienté à charge contre Apple alors que le sujet parlait d’une étude qui semble objectif et qui présente le volume de donnée entre deux OS.
Je ne comprenais pas ton intervention. (Je ne la comprends toujours pas).
J’aurais pu autant réagir sur les personnes qui postait à charge vs Google.
On entre dans des gué guerres inutiles et stériles.
Je sais que certaines personnes adorent troller (moi le premier, mais seulement avec des personnes qui me connaissent). Sur les forums, les personnes s’énerve inutilement.

avatar Arcetnathon | 

@JOHN³

Juste un peu inquiétant qu un unique acteur prenne autant de poids.

Le dernier accord avec Mastercard est juste flippant. Ils vont traquer tes achats via leurs tracker classique mais vont pouvoir valider le fait que l achat a ete réellement effectué sans ton consentement.

avatar NEWIPHONE76 | 

@JOHN³

La théorie du complot....

avatar Jeckill13 | 

@JOHN³

« les gens achètent en connaissance de cause ». Non je ne crois. La grande partie des personnes ne connaissent pas le modèle économique de Google et pour beaucoup un téléphone android est juste comme un iPhone mais moins cher.

avatar bonnepoire | 

@John
Mais au final, les gens achètent en connaissance de cause, alors pourquoi râlent-ils?
Je ne pense pas que les gens sachent de quoi il en retourne vraiment. Comme tous ces gens avec la vingtaine de mouchards dans Windows 10.

De toute façon, ces personnes partagent leur vie sur les réseaux sociaux donc... leur indignation est sélective.

avatar ovea | 

Quoi ? Je «sociote»… enfin mon avatar de quantificateur de porte 🚪, le fameux ovea et je serais d'une quelconque indignation sélective ? Que non ! ce Je est un actant et non pas un autre moi-même. Il n'obéit qu'à une indignation quant à la quantité de portes disponibles à propos d'un sujet donné … avec la possibilité des présupposés qui inévitablement ne sont pas révélé mais, préexistes.

avatar corben | 

Y a qu’à voir sur les appareils android même fixes (genre androidTV) tout ce qu’ils demandent comme autorisation par app
ils demandent la géo localisation et l’accès au carnet d’adresse rien pour des apps télé

avatar MarcMame | 

J'attends avec impatience l'analyse objective de "en ballade".

avatar Dumber@Redmond | 

@MarcMame

👍🏻👍🏻👍🏻
Excellent 😂
Je suis comme toi (j'ai déjà préparé le popcorn 😉)

avatar fifounet | 

@MarcMame

« J'attends avec impatience l'analyse objective de "en ballade". »

Il ne commente jamais les défauts des autres marques

avatar ecosmeri | 

Incluant les app vendu sur l'appstore qui ne se gênent pas pour collecter les données....?

avatar YSO | 

Ce n’est plus « ok Google... » mais « dis-moi Big Brother... » ☺️

avatar Paquito06 | 

Rien d’etonnant ou choquant. Peut etre la frequence des collectes un poil elevee quand on n’est pas habitué si ce n’est pas notre domaine. A partir du moment ou on adopte un semblant de technologie, y a du tracker. Le mec qui se croit propre ou ne pas laisser de trace se met un doigt dans l’oeil 😃

avatar NikoLeGaulois | 

La dernière version, c'est 9.0 Pie 😉

avatar pim | 

On en est à combien ? Deux milliards de smartphones sur Terre ? Qui font de l’ordre d’une prise de contact avec un serveur central toutes les minutes. C’est totalement énorme ! La confidentialité je m’en fiche, mais le flux des données, c’est devenu dantesque !

avatar mr_julot | 

Le point le plus important, comment et pourquoi ces 2 entreprises collectent autant ?

avatar Clément34000 | 

Que l’un ou l’autre, ou ceux qui ne sont pas cités, collecte des infos, c’est logique. L’IA, les assistants et j’en passe ne peuvent pas travailler pour nous si ils ne savent rien de nous. On le sait depuis le début, Google est le plus efficace, surtout avec la quantité de services qu’il propose sans que l’on puisse vraiment se déco. Apple fait la même mais à moins grande vitesse, pas de doute.
La vrai question ou le vrai problème, c’est « est ce que ces données privées le resteront chez eux... ? »

avatar LoossSS | 

J'aimerai bien savoir comment est paramétré le téléphone Android de l'étude. Est-ce que en refusant et bloquant tout (historique de position, find my phone etc.) Il y a autant de données qui partent ?

Édit : j'ai ma réponse, ils sont paramétrés avec les paramètres par défaut "conseillés" donc "on autorisé quasi tout". Ce serait intéressant d'avoir la même étude avec des paramètres très restrictifs

Edit 2 : en fait plus j'y pense et plus je me dis que l'étude telle qu'elle est, est pas mal inutile. Tu démarres un téléphone, tu acceptes tous les paramètres proposés (oui conserve mon historique des positions, oui vérifies les réseaux wifi autour de moi même quand le wifi est coupé, oui propose moi des aides adaptés en fonction de mon environnement et de ce que je fais etc.) : et ensuite tu t'étonnes que le téléphone contacte les serveurs Google une quarantaine de fois ? Je vois pas trop ce qu'il y a d'étonnant.
La seule chose que l'étude apporte, c'est qu'avec les paramètres par défaut, Android contacte plus Google qu'iOS ne contacte Apple.. ce qui est en soi pas étonnant.
Du coup, je répète, ce serait bien d'avoir la même étude en disant non à tout et en parcourant tous les sous-menus paramètres, clavier etc. (ils sont nombreux) et en décochant tout...

avatar mmmathieu | 

@LoossSS

Il y a beaucoup de gens aussi qui ne lisent pas du tout et disent oui à tout le plus vite possible pour ne pas être embêter ... (il y en a vraiment plain!! ) il y en a autant qui ne savent pas se qui se qui est collecter sur eux ... (voir plus?)

avatar LoossSS | 

Oui je sais. Je me suis déjà fait traité de psychopathe quand j'ai dit que c'était important de vérifier tous les sous-menus des paramètres au 1er démarrage du téléphone...
Mais dans tous les cas, ça me dérange pas qu'on ne lise pas ce qu'il y a d'écrit, mais après on ne vient pas se plaindre.

avatar Ramlec | 

@LoossSS

Personne ne se plaint ici. Juste qu’en conditions « normales », Android envoie 10x plus d’informations qu’à Apple, c’est une étude factuelle.

Après, comme vous, je serais intéressé de lire l’étude avec les deux OS en restriction totale.

avatar LoossSS | 

Je n'ai jamais dit le contraire. Je dis "les gens se plaignent" au global... les utilisateurs d'Android qui ne règlent rien sur leur téléphone et ensuite râlent "Google c'est le mal"

avatar mbritto | 

Ce sont 2 modèles économiques différents : l’utilisateur peut payer au choix avec son argent ou avec ses données personnelles

avatar ValeRoss46 | 

En ballade! Eh oh! Tu es là?? 😂

avatar mmmathieu | 

@ValeRoss46

Il ne se balade pas ici ... (ça doit pas être sur son chemin)

avatar Grizzzly | 

Ce qui est curieux c’est que meme avec 10 fois moins d’envois de données au serveur, l’iphone n’est pas au dessus des Android en terme d’autonomie !

😺

avatar pagaupa | 

Au résultat! Tout le monde récupère...donc!

avatar bonnepoire | 

@ pagaupa
T'es vraiment un génie absolu. C'est ça ta conclusion??? 😂

avatar karateka31 | 

Big brother = Google

avatar bonnepoire | 

@ karateka31
Big brother = Google + microsoft + Facebook
Les deux derniers étant les plus dangereux.

avatar lome_bbrr | 

en quoi Microsoft serait pire que Google? (je me pose vraiment la question)

avatar bonnepoire | 

@ lome_bbrr
Parce que Microsoft vend vraiment les données personnelles. Microsoft a bien souvent placé des backdoor sur ses systèmes et a toujours été proche de la CIA.
Il y a des éléments magiques dans la philosophie Microsoft. Quand tu chiffre un disque, il copie immédiatement la clef sur le cloud. Ton chiffrement ne sert à rien.
Sache qu'en acceptant le CLUF de toute application orientée cloud de MS (OneNote, 365, OneDrive), tu donnes l'accord à MS de lire et exploiter ce qui s'y trouve. En gros si MS veut faire une pub à partir de tes photos de vacances qui se trouvent sur le Drive, ils peuvent. Ils peuvent lire tes mails, tes documents et tout le reste.
Même si un représentant m'a affirmé que ce n'était pas le cas des comptes pro, j'ai un sérieux doute.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR