Les nouveautés du Galaxy S10 qu'il nous tarde de voir dans l'iPhone

Stéphane Moussie |

Après un Galaxy S9 qui ne changeait pas grand-chose par rapport à son prédécesseur, Samsung a fait évoluer plus significativement son modèle phare. Plutôt qu’un test du Galaxy S10 — c’est un excellent smartphone, merci pour lui —, voici ses nouveautés qui ont retenu notre attention et qu’on aimerait bien voir figurer dans l’iPhone.

L’appareil photo ultra grand-angle

La plus grande nouveauté du Galaxy S10, c’est son appareil photo. Alors que le S9 avait un module unique à l’arrière (double module sur le S9+), c’est une rangée de trois modules qui ornent le dos du S10 et du S10+.

N’est-ce pas un peu ridicule, cette multiplication des capteurs/objectifs quand le Pixel de Google montre qu’il est possible de faire des prouesses avec un seul appareil (et une bonne dose d’IA) ? Eh bien non.

Si sur le plan esthétique et même pratique on peut pester contre cette ribambelle d’objectifs — gare où vous posez les doigts —, leur multiplicité offre une polyvalence inégalable. Car le Galaxy S10 a trois modules pour autant d’optiques différentes :

  • module standard : 26 mm, ouverture f/1,5 à 2,4, capteur 12 MP
  • module zoom 2x : 52 mm, f/2,4, capteur 12 MP
  • module ultra grand-angle : 13 mm, f/2,2, capteur 16 MP

C’est l’objectif ultra grand-angle, qui permet de capturer une scène plus large, qui est nouveau. Je dois dire qu’avant de l’essayer, je ne m’attendais pas à m'en servir autant en deux semaines d’usage. Il y a l’effet nouveauté qui joue incontestablement — vous savez, l’effet qui vous fait utiliser les Animojis pendant quelques minutes… avant de les oublier —, mais pas seulement. Ce module n’est pas un gadget.

Galaxy S10 - ultra grand-angle
iPhone XS - optique standard

L’ultra grand-angle donne de nouvelles possibilités créatives et même simplement pratiques. Pas assez de recul pour photographier la scène complète ? Hop, je bascule sur l’objectif plus large d’un tapotement sur l’écran tactile. Exemples ci-dessous avec un monument et un concert.

Les trois optiques du Galaxy S10 : ultra grand-angle, standard et zoom 2x.

Cette optique est aussi pratique pour mieux rendre compte de l’immensité d’un paysage. Il existe bien sûr de nombreuses applications iPhone pour réaliser des panoramiques plus ou moins conventionnels (Google Street View en est une), mais là une prise de vue unique suffit pour obtenir un cliché impressionnant.

Les trois optiques du Galaxy S10

Ce module ultra grand-angle n’est pas parfait, il génère beaucoup de bruit numérique dans les environnements sombres et la distorsion est importante (une option permet de la réduire automatiquement, elle n’est pas activée sur les photos ci-dessus), mais il a vraiment le mérite d’exister. Je me suis vite habitué à avoir cette troisième option qui, je le sais, va me manquer à certaines occasions sur iPhone. Pour les passionnés de photographie, c’est une bonnette en moins à fixer à son smartphone. Pour les néophytes, ce sont de nouvelles possibilités significatives.

La recharge inversée

Le Galaxy S10 a de quoi enfin convaincre ceux qui sont réticents à la recharge sans fil. Parce que oui, il y a des raisons de ne pas aimer ce type de recharge : c’est plus lent que la recharge filaire ; ça nécessite toujours de brancher un chargeur quelque part ; et ça impose un dos en verre plus fragile que le métal.

La nouveauté du Galaxy S10 qui change la donne, c’est sa capacité à devenir lui-même un chargeur sans fil. Si vous avez oublié le câble de votre montre connectée ou de vos écouteurs Bluetooth, ce n’est pas grave, posez-les sur le dos du smartphone pendant plusieurs minutes et ils retrouveront du jus. Voilà enfin de la recharge véritablement sans fil !

Pour une raison évidente de consommation d’énergie, la fonction Wireless PowerShare ne fonctionne pas en continu, il faut l’activer au coup par coup dans le panneau des raccourcis. Un message accompagné d’une illustration précise alors qu’il faut poser l’accessoire au centre du téléphone.

Il n’y a pas de risque de se tromper, en plus de l’écran ou de la LED de l’accessoire qui s’illumine, une LED au dos du Galaxy S10 ainsi qu’un signal sonore confirment la recharge en cours.

La fonction Wireless PowerShare requiert au moins 30 % de batterie et elle se désactive automatiquement au bout de 30 secondes si aucun accessoire n’est détecté.

Cette recharge inversée ne remplace pas l’utilisation d’une batterie externe lors des longs week-ends, mais elle est quasiment l’assurance d’avoir toujours des accessoires en état de marche. Elle peut aussi dépanner pour recharger un brin un autre smartphone. En fait, la plupart des produits Qi peuvent être rechargés ainsi. Cela a fonctionné avec tous ceux que nous avons essayés : boîtier sans fil des AirPods, iPhone XS et Smart Battery Case pour iPhone XS. Il y a une exception, l’Apple Watch, qui n’est pas pleinement compatible avec la norme Qi malheureusement.

La petite encoche

Le fabricant coréen s’est pas mal moqué de l’encoche de l’iPhone X, mais qu’a-t-il à proposer pour sa part afin de maximiser la taille de l’écran ? Sur le Galaxy S10, c'est un trou. L’écran OLED est poinçonné juste ce qu’il faut pour laisser apparaitre la caméra avant (le S10+ a un trou plus large pour accueillir deux objectifs).

Les fonds d’écran par défaut sont tous plus sombres dans le coin supérieur droit, de sorte que cette bulle est quasiment invisible. Ce subterfuge n’est toutefois pas nécessaire pour l’oublier, on n’y prête plus attention très rapidement.

L’encoche de l’iPhone se fait elle aussi oublier au bout d’un moment, mais quand on met l’appareil d’Apple et celui de Samsung côte à côte, la discrétion du trou en comparaison saute aux yeux.

Il ne faut pas perdre de vue que si l’iPhone a une encoche si proéminente, c’est parce qu’il a une série de composants responsables notamment de Face ID. Le Galaxy S10 n’a pas de technologie de reconnaissance faciale aussi évoluée.

Et puis l’intégration de la bulle sur le Galaxy S10 laisse à désirer. Android se comporte en fait comme s’il y avait une encoche au milieu : il y a trois icônes d’apps maximum dans la partie gauche de la barre de notifications, quand bien même il y a la place d’en mettre plus (l’icône ··· est là pour signaler que d’autres notifications sont présentes).

Autre détail esthétique, ce hublot n’est pas centré en hauteur dans la barre de notifications. Alors que la partie au-dessus est espacée de l’extrémité du téléphone, la base touche le bas de la barre. C’est une broutille, j’en conviens, mais une broutille disgracieuse. Cette imperfection n’apparait pas partout heureusement, les applications ont de plus en plus tendance à fondre la barre de notifications dans leur interface.

Le mode nuit

Le Galaxy S10 a la fonctionnalité que les utilisateurs d’iOS réclament à cor et à cri à Apple depuis des années : un mode nuit. D’un tap sur une icône dans le panneau de raccourcis, l’interface du système bascule du blanc au noir. Ce mode peut aussi s’activer automatiquement au coucher du soleil ou à une heure choisie manuellement.

Outre les éléments d’interface du système, comme les notifications ou le clavier, les principales apps de Samsung adoptent un fond complètement noir (qui rend parfaitement bien sur l’écran OLED) : Paramètres, Téléphone, Messages, Email, Mes fichiers, Calendrier, Contacts…

Le navigateur de Samsung assombrit même automatiquement les sites web. Il fait ça entièrement à sa sauce. L’avantage, c’est que ça fonctionne avec n’importe quel site web. L’inconvénient, c’est que contrairement à la méthode de Safari 12.1 sur Mac qui repose sur le travail des éditeurs des sites, le résultat peut être aléatoire, même si je n’ai pas noté de problème particulier.

Le mode nuit fatigue moins mes yeux quand je regarde le Galaxy S10 tard le soir, dans une pièce peu ou pas éclairée. Je le trouve beaucoup plus efficace que le mode Night Shift d’iOS.

Il a toutefois une limite importante. Comme il s’agit d’une fonction de la surcouche de Samsung, et non d’une fonction standard d’Android, cet affichage ne fonctionne pas avec toutes les applications. Il ne peut ni assombrir une app tierce, ni activer son mode nuit si celle-ci en dispose. C’est peut-être Android Q qui généralisera le mode sombre à l’ensemble des apps de la plateforme.

Au passage, il faut saluer plus globalement la nouvelle surcouche de Samsung, One UI. Après tant d’années, le fabricant est enfin parvenu à créer une surcouche agréable à utiliser et même plus pratique que l’Android de Google par certains aspects.

Outre le mode nuit, One UI apporte en particulier une interface plus facilement utilisable à une main. La liste des messages, des réglages ou encore des contacts démarre au milieu de l’écran et les boutons principaux sont situés en bas de l’écran.

En regardant simplement ces captures d’écran, on pourrait considérer que c’est de l’espace perdu, mais ce n’est pas le ressenti que j’ai à l’usage. Si je veux voir les SMS plus anciens, il est vrai que ça demande un défilement que je n’ai pas à faire sur iOS, mais les messages plus récents, ceux auxquels je suis le plus susceptible de répondre, sont plus accessibles pour mon pouce.

Pour conclure

Il y a un absent notable dans notre liste des nouveautés appréciables du Galaxy S10, c’est son capteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran. Son fonctionnement était très erratique lors de la première semaine et demie d’utilisation. Je devais souvent m’y reprendre à deux ou trois fois pour que mon empreinte soit reconnue. C’est moins le cas maintenant — je ne sais pas d’ailleurs si c’est dû à moi qui ai trouvé la « bonne » façon de poser mon doigt ou au capteur lui-même —, mais ça reste moins rapide et précis que le bon vieux Touch ID.

Le lecteur d’empreintes sous l’écran du OnePlus 6T, qui exploite une technologie différente (capteur optique contre capteur à ultrasons), ne m’avait pas causé ces ennuis. S’il était moins discret (il doit illuminer le doigt pour fonctionner), il était aussi beaucoup plus efficace dès le départ. Dans tous les cas, je préfère Face ID, plus fiable et transparent.

Au bout du compte, avec tous ses avantages, est-ce qu’il faut abandonner votre iPhone pour le Galaxy S10 ? Certainement pas, sauf si vous désirez switcher d’iOS à Android. Alors, le Galaxy S10 est sans nul doute l’un des meilleurs smartphones Android sur le marché — l’un des plus chers aussi à 909 €, même si le prix va chuter rapidement.

Mais ce n’est qu’une question de mois avant que l’iPhone ne gagne ces innovations. L’objectif ultra grand-angle ? Il pourrait bien faire partie du triple appareil photo supposé qui équiperait de nouveaux modèles à la rentrée. La recharge inversée ? La prochaine génération d’iPhone serait équipée de batteries plus grosses pour prendre en compte cet usage supplémentaire. Le mode nuit ? Il arriverait enfin dans iOS 13. L’encoche plus petite ? Apple et ses partenaires y travailleraient, cependant ça ne sera peut-être pas pour cette année.

Cette avance de Samsung n’a rien d’inhabituel. Les Galaxy S ont été résistants à l’eau, compatibles avec la recharge sans fil et dotés d’écran OLED des années avant l’iPhone, notamment (à l’inverse, l’iPhone a été le premier à jouir d’un capteur d’empreintes fiable et d’un processeur 64 bits, entre autres).

Ce qui est assez nouveau, c’est que Samsung est maintenant devancé par les fabricants chinois, Huawei en tête. Le Mate 20 Pro inaugurait dès octobre dernier un objectif ultra grand-angle, la recharge inversée et un capteur d’empreintes sous l’écran. Selon le patron de Samsung Mobile lui-même, l’innovation est la clé pour rester le leader mondial. Face à un Huawei qui vise ouvertement la première place, Samsung va devoir se surpasser dans les années à venir — et Apple aussi par la même occasion.

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar Malouin | 

Cela me rappelle que lorsque j’étais photographe le 28mm (en 24x36) était le focale de référence pour les reportages... Et le 90mm pour les portraits. Le 50mm était toujours un peu batard ! Ou trop ou trop peu.

avatar Moumou92 | 

@Malouin

C’est marrant, moi j’ai toujours utilisé le 50mm comme une optique à tout faire... ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle « focale standard ». Le 28mm est trop caricatural pour de nombreuses applications, surtout le portrait...

avatar jcp25 | 

@Moumou92

D'accord avec toi pour le 28mm
Le 50mm est "standard" car c'est la même vision que l'œil.
Dans les années 60 les photographes de Time-Life ont été les premiers à utiliser partout le 35mm au lieu du 50mm et le 135mm pour portrait etc.

avatar Moumou92 | 

@jcp25

J’adore le 135 pour les portraits... la focale idéal je suis d’accord...

Le 35mm est sympa pour du reportagecnest clair... j’utilise beaucoup mon 17-40, même si il faut quand même souligner que ce n’est pas adapté à toutes les situations au contraire...

avatar Malouin | 

@jcp25

Et le 90mm de Tamron était un Must à l’époque ! Une autre époque ou un Zoom 80-200 (je parle en 24x36 argentique...) était (presque) une gageure au niveau qualité et où un test de profondeur de champ était la marque d’un véritable appareil...

avatar jcp25 | 

@Malouin

Tout à fait !
Mais cela ne rajeuni pas !
Et les Mamiya moyen format lourds comme des vaches mortes avec des objectifs lourds lourds mais la qualité était au rendez-vous. Encore qu'aujourd'hui les pleins formats font de meilleures photos.
Ô tempora o mores !

avatar Domiino9 | 

J'utilise souvent le 16-35. Très polyvalent. Pour le portrait le 85 et 135 (Le fameux 135 f2 de chez Canon est une petite pépite!)

avatar Moumou92 | 

@Domiino9

Le 135 F2 est une pépite, au sens propre du terme!

J’utilise le 70-200 F2.8 pour les portraits, moins qualitatif mais plus polyvalent pour un tarif plus doux... :-)

avatar Domiino9 | 

@moumou92

Il est top je reconnais. Un peu lourd quand même mais plus polyvalent. La version IS est bcp trop lourde pour moi en voyage.

avatar mattcastel | 

Bizarre cette expression, « il nous presse ». « Il nous tarde » serait plus correct, non ?

avatar Stéphane Moussie | 
@mattcastel : oui, je sais pas comment "presse" est parvenu à se faufiler là.
avatar Poklo | 

Vous deviez être pressé !

avatar Phiphi | 

C’est qui nous... parce que moi et bien non merci pour tout, absolument tout. Je veux juste un smartphone pas hors de prix qui puisse à la rigueur photographier pour mémoire. Pas besoin de 3 objectif pour un constat d’accident. Bordures ou encoche ou trou je m’en tamponne grave, etc...

avatar Lanceflotte_ | 

@Phiphi

Parce que vous achetez un iPhone pour vos constats et éventuellement quelques photos, sérieusement .... ?
Dans ce cas là restez sur les anciens modèles, la technologie ne va pas s’arrêter d’évoluer pour vous ;)

avatar Phiphi | 

@Lanceflotte_

Oh non pour un paquet d’autres choses, mais pas pour faire de la photo.

avatar jean_claude_duss | 

@Phiphi

Tu peux prendre un iPhone 6S alors

avatar Phiphi | 

@jean_claude_duss

C’est ce que j’ai, mais il faudra bien que je le change un jour !

avatar romainB84 | 

@Phiphi

Je te rejoins...
Je suis persuadé qu’il y a des tas de fonctions très sympa sur ce S10 qui serait cool d’avoir sur l’iPhone ... mais celle cité dans l’article en tout cas !
L’ultra grand angle ... au vu des déformations ... bah un pnoramique bien fait est plus esthétique (question de goût bien sûr)

Il y a des points sur l’article ou je suis pas vraiment d’accord ...
Le vrai problème majeure de la recharge sans fil c’est pas de devoir brancher un chargeur ... (faut arrêter a un moment ^^) par contre là chauffe excessive de l’iPhone pendant la recharge sans fil... si c’était le seul mode de recharge serait vraiment trrreeeeeees problématique !

Le mode nuit ... bah ouais c’est cool admettons mais là on est encore dans une question de goût et de couleur ^^

J’ai pu testé rapidement le S10 à Darty, et j’avais trouvé assez bizarre le retour Haptique mis en place... autant celui de l’iPhone est très propre ça fait une petite impulsion bien maîtrisée autant celui du S10 donne une sensation de « ressort qui saute » c’est tout bête mais ça m’a fait une drôle d’impression pendant les 20 mn ou j’ai joué avec !

Après quoi qu’il en soit les 2 sont de très bon smartphone c’est surtout ça qu’il faut conclure ?

avatar Domiino9 | 

@ romainB84

"j’avais trouvé assez bizarre le retour Haptique mis en place..."

Il est configurable (comme casi tout sur Android): réglage intensité....

avatar Corine Parenty | 

Je trouve que la recharge sans fil est super, depuis que j'ai eu mon S7, maintenant s9 et je ense ua 10:) Budget trop hard now:(( Il est vrai que certain chargeurs ont tendance à chauffer plus que d'autres .Avec celui de Samsung, ca ne chauffe pas trop. En plus on voit de plus en plus de tables dans les lieux publics qui recharge le tel sans fil. C'est génial, En tous cas, moi de savoir que je suis au restaurant et que mon téléphone recharge juste parce qu'il est poser sur la table devant moi, j'aime:)))

avatar ckermo80Dqy | 

Il nous tarde pas « il nous presse... »

avatar bebi27 | 

Juste d’accord pour le grand angle... tout le reste bof

avatar globeman | 

Ce qu’on veut c’est qu’Apple propose comme Samsung 3 tailles d’écrans, un modèle plus petit en bord à bord et plus abordable que le XS commence à faire cruellement défaut chez Apple

avatar Clément34000 | 

@globeman

Plus abordable, il y a le X mais malheureusement, pas plus petit

Tu as raison quelque part quand on voit le succès du SE... On imagine tous un SE borderless !

avatar jean_claude_duss | 

c'est justement parque c'est pas un succès que apple ne tarde pas à le remplacer

avatar Clément34000 | 

@jean_claude_duss

Erreur

avatar PacmanJones | 

Je voudrais juste pouvoir mettre les appels rentrant en sourdine et qu’ils n’interrompent pas les taches en plein écran ?
Mais c’est sûrement trop compliqué a mettre en œuvre sur iPhone ?‍♂️

avatar iPop | 

@PacmanJones

Et l’option "ne pas déranger"?

avatar armandgz123 | 

@iPop

L'option "ne pas déranger" n'est pas active lorsque l'iPhone à l'écran allumé et qu'il est au moins déverrouillé il me semble

avatar Clément34000 | 

@armandgz123

Si si c’est paramétrable

avatar Phoenixxu | 

@armandgz123

Tu peux le régler pour que ce soit même si l’iPhone est déverrouillé

avatar armandgz123 | 

@Phoenixxu

D’accord je ne savais pas, merci !

avatar Phoenixxu | 

@armandgz123

Tu vas dans « réglages/ne pas déranger/ silence »
Puis tu choisi sur « toujours » ou « si l’iPhone est verrouillé »

?

avatar Brice21 | 

@PacmanJones

Il suffit d’appuyer une fois brièvement sur le bouton On.

avatar malcolmZ07 | 

Ce que j'aime sur le galaxy :
- l'autofocus très rapide
- connecter 2 enceintes Bluetooth simultanément
- dex
- mode sombre

avatar armandgz123 | 

@malcolmZ07

Et pas l'écran ?!?

avatar malcolmZ07 | 

@armandgz123

Les écrans oled sur les iPhones sont extrêmement bon aussi donc ...

avatar Domiino9 | 

@MalcomZ07

One UI aussi, un vrai régale!

avatar Sgt. Pepper | 

Grand Angle ? Je fais des Panoramas avec l’App Apple de base et cela me va très bien ?

avatar romainB84 | 

@Sgt. Pepper

+1

avatar jean_claude_duss | 

ca marche vachement bien les panoramas pour prendre autre chose que des paysages...

avatar Sgt. Pepper | 

Mode nuit?

J’ai activé l’inversion des couleurs intelligente en 3 clicks sur le bouton de verrouillage , ?
(C’est pas si mal)

avatar supermars | 

@Sgt. Pepper

+1

avatar romainB84 | 

@Sgt. Pepper

+1

avatar Phoenixxu | 

@Sgt. Pepper

Sincèrement ce n’est pas terrible du tout sur l’iPhone ce pseudo mode nuit.
Ne prenant pas tout en charge, on a des images en négatif et les applications aussi

avatar Paul Mailhiot | 

Un iPhone à la Note 9 qu'il me presse de voir.

avatar jazz678 | 

« Les fonds d’écran par défaut sont tous plus sombres dans le coin supérieur droit, de sorte que cette bulle est quasiment invisible. »

Noon..Samsung n’assumerait pas?
T’en penses quoi @webHAL1?

avatar Clément34000 | 

@jazz678

Samsung assume très bien et peut-être fier de ce trou qu’il tente de nous faire encore plus oublié avec des fonds d’écrans bêtement bien pensé ?

Il me tarde qu’Apple arrive à réduire son encoche malgré les 8 capteurs... tant qu’ils nous mettent pas 8 trous sur l’écran mdrrr

avatar webHAL1 | 

@Clément34000
« Samsung assume très bien et peut-être fier de ce trou qu’il tente de nous faire encore plus oublié avec des fonds d’écrans bêtement bien pensé ? »

Les écrans "Infinity-O" étant une des grandes nouveautés de la gamme Galaxy 2019, ça serait pour le moins bizarre si Samsung essayait de masquer la bulle. ^_^
Comme tu dis : ils assument parfaitement. Il suffit de voir le matériel promotionnel des Galaxy S10/S10e/S10+ : la bulle de l'écran est visible sur toutes les photos.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Comme tu dis : ils assument parfaitement. Il suffit de voir le matériel promotionnel des Galaxy S10/S10e/S10+ : la bulle de l'écran est visible sur toutes les photos. »

Extrait de l’article
« Les fonds d’écran par défaut sont tous plus sombres dans le coin supérieur droit, de sorte que cette bulle est quasiment invisible »

Mouais...
je n’attendais rien d’autre venant de toi

Pages

CONNEXION UTILISATEUR