Outlook iOS n'est pas encore prêt pour l'entreprise

Florian Innocente |

Outlook pour iOS n'est pas encore une app 100% adaptée à un usage en entreprise, mais Microsoft a plusieurs fers au feu pour améliorer sa nouvelle application mobile sur iOS et Android. Le 29 janvier, Microsoft lançait Outlook pour iOS sur l'App Store. Avant tout un changement d'ordre marketing puisque ce n'est toujours qu'Acompli — l'app achetée deux mois plus tôt — rebaptisée et pourvue d'une nouvelle icône. Microsoft a prévenu, maintenant que l'enseigne est repeinte, des gros travaux sont en cours et des mises à jours mensuelles voire plus fréquentes encore sont promises.

Mais Acompli devenant Outlook, et donc un produit Microsoft, des inquiétudes sur certaines de ses lacunes qui ne gênaient personne auparavant, prennent soudain un tout autre relief. Il y a le fait que l'on confie à l'app et à son éditeur son mot de passe pour relever des comptes Exchange ActiveSync, Yahoo ou iCloud. Le fait aussi que les mail soient stockés sur ce nuage de tierce partie (hébergé aux États-Unis) afin d'être préalablement triés avant de vous être renvoyés (c'est la raison d'être d'Acompli/Outlook, Mailbox fait cela aussi, et d'autres). La manière aussi dont l'app ne respecte pas toutes les conditions et fonctions requises par le protocole Exchange ActiveSync lorsqu'elle se connecte.

Un débat de spécialistes s'en est suivi. Un consultant spécialisé en solutions IBM a le premier allumé la mèche. Puis un consultant Exchange Server a relativisé certains des problèmes soulevés mais offert aussi d'autres éléments de réflexion.

Au moins, la conclusion sur laquelle tout le monde s'accorde est que cet Outlook est encore Acompli, avec ses défauts de jeunesse, et que Microsoft doit le muscler avant qu'il puisse être utilisé les yeux fermés en entreprise.

Le fondateur d'Acompli, qui supervise maintenant cette transformation en Outlook, a répondu à ces critiques en listant tous les chantiers ouverts pour améliorer l'app. Le blog It is cloudy a résumé en quelques billets une conférence en ligne qui s'est tenue sur le sujet.

Les évolutions programmées sont multiples : chiffrement des courriers, compatibilité OneDrive for Business, accès aux calendriers SharePoint, synchronisation avec le carnet d'adresses d'iOS, passerelles Dropbox et OneDrive pouvant être masquées, notification pour des mail arrivés dans un sous-dossier, etc (liste complète).

Microsoft va finir avant la fin de l'année de transférer sur ses serveurs Azure l'infrastructure d'Acompli, aujourd'hui hébergée chez Amazon Web Services. La gestion de ces données devra répondre aux règles de confidentialité Office 365. Ce qui signifie par exemple l'option donnée à une entreprise de voir les données stockées dans un autre pays que les États-Unis.

L'app va se conformer avec les règles d'usage qui régissent Exchange ActiveSync : numéro PIN d'identification à quatre chiffres et délai maximum avant d'être redemandé ; nombre maximum d'essais pour entrer un mot de passe ; suppression à distance des données plus aboutie en cas de perte ou d'un vol de l'appareil, etc.

Javier Soltero, le fondateur d'Acompli, réitère la volonté de Microsoft de faire bouger très vite son logiciel, en ajoutant aussi bien des fonctions pour l'utilisateur final que des dispositions pour les administrateurs systèmes.


avatar stéphane83 | 

Chez moi les notifications d'email ne fonctionnent pas contrairement à Boxer.

avatar Mathias10 | 

Il faut être très idiot pour utiliser sa messagerie pro avec cette application! Elle est déjà interdite dans de nombreuses sociétés pour cette histoire de scanne de mot de passe par Amazon web services et l'histoire du stockage de cache sur un autre serveur.

Je ne comprend pas Microsoft sur ce point.

avatar Boud | 

Mouais enfin ton mail à moins d'être crypté est toujours susceptible d'être "intercepté" et il est de toute manière stocké. C'est plus un problème de niveau de sécurité nécessaire, parfois des sociétés négligent cet aspect, parfois des sociétés n'ont pas besoin d'un tel niveau de sécurité, encore une fois cela dépend du contenu des mails.

Cela rappel fortement l'histoire de blackberry avec BBM et des serveurs au Canada, et plus récemment des imessages (on peut qualifier les deux de mini mail), rien de nouveau si ce n'est la multiplication des communications par mail. En tout cas j'ai du mal à comprendre une société qui interdirait outlook mais autoriserait l'iphone.

Donc encore une fois, si tu veux pas que ton mail soit stocké sans cryptage, il faut rien envoyer. Interdire outlook pour cette raison n'a aucun sens ....

avatar ClaudeS | 

Personne n'a besoin d'un Outlook pour OSX ou IOS. J'ai utilisé pratiquement depuis son existence Microsoft Outlook, aussi et surtout pour des raisons professionnelles. Et j'utilise depuis plus d'un an exclusivement Mail, qui fait parfaitement son travail, sans d'incessants paramètres à adapter et à modifier, sans d'incessantes mises à jour demandant je ne sais combien de redémarrages de pc. Et sans compter la parfaite synchronisation entre iMacs, iPhones, iPads, ... sous Apple, qui est la motivation incontournable - si besoin en était - de rester fidèle à Mail. Il existe certes une multitude d'autres apps sous OSX et IOS, très très peu d'entre elles apportent vraiment un plus par rapport à Mail, à moins de retomber dans les éternels problèmes de synchronisation, de paramètres à modifier, de tout un fatras de possibilités plus inutiles qu'autre chose...

avatar Boud | 

Si tu n'as pas l'utilité alors effectivement ce logiciel n'est pas pour toi, d'ailleurs je trouve toujours l'interface "lourde". Cependant mail reste limité, finalement un lien sur hotmail revient au même.

Mais même dans une entreprise très petite (TPE et PME), mail n'est pas suffisant, ce qui est dommage au demeurant car parfois on utilise des ipad. Après tout dépend de ce que la société en question à besoin de faire, encore une fois selon l'utilisation mail "peut" suffire.

J'ai un iphone et un mac, mais un windows phone avec windows c'est aussi très performant.
On en revient donc à l'utilisation, il est faux de penser qu'avec APPLE il n'y a que des gains de temps en tout cas.

CONNEXION UTILISATEUR