ResearchKit : comment Apple a imaginé sa plateforme d'études médicales

Mickaël Bazoge | | 09:48 |  59

Lancée durant le special event, la plateforme ResearchKit est une initiative open source d’Apple qui permet aux universités et aux labos de créer des études médicales auxquelles peut participer n’importe quel utilisateur d’iPhone — pour peu qu’il soit américain, ces logiciels disponibles uniquement sur l'App Store US demandant une adresse aux États-Unis. Cinq applications iOS ont été mises au point et elles connaissent un sérieux succès : l’affluence est en effet bien supérieure à celle d’études traditionnelles qui exigent du temps, de la persuasion et des moyens (lire : Gros succès pour les études médicales ResearchKit).

Jeff Williams, qui a longuement présenté cette nouveauté durant la conférence de lancement de l’Apple Watch, ainsi que Budd Tribble (vice-président de l’ingénierie logicielle) ont répondu à une séance de questions/réponses avec des employés d’Apple, dont 9to5Mac s’est fait l’écho. Williams a notamment expliqué les origines de ResearchKit, dont le développement a naturellement découlé d’HealthKit.

C’est en rencontrant des médecins et des spécialistes de la santé pour HealthKit qu’Apple a commencé à gamberger sur cette idée de plateforme destinée aux études médicales. « Plus nous réfléchissions sur les problèmes auxquels ils faisaient face, plus il devenait clair que nous avions une chance d’aider », a expliqué Williams. Tribble, avec son profil (il est médecin lui-même), était lui parfaitement au fait des défis qu’Apple avait les capacités de résoudre.

« La dernière frontière de la médecine, c’est le patient », a affirmé Williams. La Pomme pense que l’iPhone peut permettre aux patients d’être plus impliqués dans leurs parcours de santé, d’une manière plus douce avec moins de friction. Sans oublier que répondre aux questionnaires de ResearchKit peut améliorer les conditions de santé d’autres patients.

L’aspect open source du projet est une décision stratégique : « Si quelqu’un développe une nouvelle manière de mesurer l’impact de la maladie de Parkinson, il peut intégrer ce module dans ResearchKit afin que les autres chercheurs puissent l’utiliser. Cela correspond très bien aux motivations d’Apple et à la manière dont les chercheurs sont habitués à travailler, c’est à dire dans un environnement très ouvert ».

Jeff Williams a ajouté qu’Apple aurait pu garder cette technologie dans son jardin fermé, mais que ce n’était pas dans son intérêt, ni son optique. « Il s’agit d’aider à combattre les maladies. Et si les contributions d’autres plateformes peuvent aider à sauver une seule vie, alors ça vaut le coup ». L’équipe qui a bûché sur ResearchKit a été « vraiment touchée » par le développement de la plateforme, car beaucoup d’ingénieurs ont été affectés par ces maladies. « Il y a une connexion personnelle forte », a conclu le vice-président.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


59 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar negaca 20/03/2015 - 09:16 via iGeneration pour iOS

Toutes les études issues de ce ResearchKit auront un biais majeur d'office : un biais de sélection. Seul les possesseurs d'iPhone ne répondant aux questionnaires/tests, les résultats ne seront pas généralisable à la population générale, l'échantillon étant sélectionné.

Après je suis très mitigé sur l'apport de ce ResearchKit .. Je vois pas vraiment ce que ça apporte à la recherche médicale.

avatar Michaël. 20/03/2015 - 09:36 via iGeneration pour iOS

@negaca :
On comprend que tu puisses être mitigé, tu ne sembles pas avoir compris ce que c'était (cf ton point sur le fait que seuls les possesseurs d'iPhone seront concernés, alors que c'est écrit noir sur blanc que c'est du multiplateforme).
Faudrait sûrement relire, ou juste lire en entier, et pas en diagonale, pour être probablement moins "mitigé".

avatar BeePotato 20/03/2015 - 10:15

@ negaca : « Toutes les études issues de ce ResearchKit auront un biais majeur d'office : un biais de sélection. »

Notons qu’il y a toujours un biais de sélection dans un échantillon.

avatar warmac33 20/03/2015 - 11:59 (edité)

Sauf que l'importance des biais determine en grande partie la valeur de l'étude

avatar jb18v 20/03/2015 - 10:54

c'est peut être biaisé en sélection mais c'est surtout un moyen d'obtenir une quantité énorme de données bien plus rapidement que chaque labo dans son coin ;)

avatar oomu 20/03/2015 - 11:01

ce biais est pris en compte par les chercheurs

mais le but est d'évidement que ce genre de pratique (et la plateforme) se généralise à tous les mobiles. C'est le discours explicite d'Apple.

Restera donc le biais d'avoir un mobile.

avatar Hugo-29 20/03/2015 - 09:18 via iGeneration pour iOS

@negaca :
C'est open source donc les autres constructeurs pourront l'avoir aussi.

avatar DG33 20/03/2015 - 09:55 via iGeneration pour iOS

@Hugo-29 :
Méfie-toi il va te répondre que c'est réservé à ceux qui ont un smartphone ou tablette ou ordinateur et en plus accès à internet !
Et même plus : c'est réservé à ceux qui savent que ça existe...
Donc les résultats ne seront pas valables.

avatar warmac33 20/03/2015 - 12:08

@dg33
et il n'aura pas tort
la difficulté dans les recrutement d'une étude est de recruter des cohortes à la composition bien spécifique (absence ou non de comorbidites, modération des biais liés à l'âge, aux conditions de vie...)
en faisant du recrutement volontaire et centré sur des technophiles je te garantis une bonne claque au moment de la soumission de ton article...
exemple ? Heures de coucher et satisfaction du sommeil à la retraite. Bon courage pour faire ton étude avec des smartphones...

avatar negaca 20/03/2015 - 12:46 via iGeneration pour iOS

@DG33 :
Ca s'appelle un biais de confusion et ça rend les résultats de ton étude totalement nuls et ininterpretable.

PS. Je suis étudiant en médecine en fin de cursus donc la recherche médicale ça me connaît.

avatar BeePotato 20/03/2015 - 14:31 (edité)

@ negaca : « Ca s'appelle un biais de confusion et ça rend les résultats de ton étude totalement nuls et ininterpretable. »

Pas nécessairement, non. Ça dépend des cas (et c’est évident à partir de la troisième seconde de réflexion qu’on y consacre).

« Je suis étudiant en médecine en fin de cursus donc la recherche médicale ça me connaît. »

Je ne veux pas paraître méchant ou sarcastique, je donne un simple conseil : il serait préférable de finir ton cursus puis d’attendre d’avoir quelques années de recherche de plus derrière toi avant de pouvoir affirmer que ça te connaît. La recherche (dans le domaine médicale ou autre), c’est une activité pour laquelle l’expérience compte beaucoup (sans jeu de mots ;-) ).

avatar phoenixback 20/03/2015 - 09:21 via iGeneration pour iOS

En l'état c'est une fumisterie totale, peut être dans le futur oui.

avatar KrummenHacker 20/03/2015 - 09:23 via iGeneration pour iOS

@phoenixback :
En quoi est-ce une fumisterie? Peut-tu nous donner quelques indices allant en ce sens? Merci d'avance!

avatar phoenixback 20/03/2015 - 10:05 via iGeneration pour iOS

@KrummenHacker :

Alors, dans sa video on peut voir apple qui analyse la vie d'une maman asthmatique grâce a son apple watch dans le but de la guérir (c'est beau)

Hors, toutes les études ont prouvés que la courbe d'augmentation des asthmatiques et des crises sont parallèles a celle de la pollution au no2 notamment.

La guérison de cette dame ne viendra pas de l'apple watch mais de l'arrêt de la politique de croissance infinie des industriels qui fabriquent la destruction de notre planète pour nous vendre du jetable non garantie avec vice caché.

Déficit en eau en 2030 annoncé a 40% .. Lol

avatar BeePotato 20/03/2015 - 10:13 (edité)

@ phoenixback : « La guérison de cette dame ne viendra pas de l'apple watch mais de l'arrêt de la politique de croissance infinie des industriels qui fabriquent la destruction de notre planète »

La destruction de notre espèce (et de plusieurs autres), éventuellement. Mais pour la planète elle-même, en revanche, on peut être tranquille — on n’a pas encore les moyens de la détruire.

À part ça, je suis d’accord au sujet de l’espoir de guérison de cette asthmatique. Sans pour autant, cependant, trouver que c’est une raison suffisante pour qualifier ResearchKit de « fumisterie ».

avatar phoenixback 20/03/2015 - 10:26 via iGeneration pour iOS

@BeePotato :
Tchernobyl et Fukushima...
Les explosions de méthane qui forme des trous en russie a cause de la fonte des neiges :-$
Apple nous vendrait un imask a gaz que ca m'interresserait plus que la watch lol

avatar BeePotato 20/03/2015 - 10:31

@ phoenixback : Et en quoi ça mène à la destruction de notre planète, ces petits événements ?
En rien.

Comme je le soulignais, il convient d’utiliser une formulation correcte, correspondant au vrai problème qui nous préoccupe : la possible fin de notre espèce (ou d’une partie non négligeable). Pas la peine d’extrapoler à une planète entière les soucis concernant notre petit nombril.

avatar codeX 20/03/2015 - 10:25 (edité)

Clap, clap, clap ....... Je m'agenouille, poil aux nouilles, devant une telle profondeur d'analyse. On part d'un système permettant de collecter des données à des fins statistiques pour arriver à un manque d'eau en 2030. D'ailleurs, moi je dis que le manque d'eau surviendra en 2026,5 et que grace à Apple, Google, Samsung et les boucheries Bernard, cette date pourra être reculée de 1,25 an.

avatar phoenixback 20/03/2015 - 10:45 via iGeneration pour iOS

@codeX :
Ca s'appelle de l'extrapolation, une réflexion qui part du point A pour arriver au point A n'a aucun intérêt et pas besoin d'être sherlock holmes pour voir que apple fait du lavage de cerveau et vous vend le problème en le faisant passer pour la solution...

Mais c'est trop compliqué pour toi a l'évidence continue de te gratter les partis que tu cites tu sers a rien...

avatar Un Type Vrai 20/03/2015 - 10:43

Des études montrent aussi que c'est directement lié à l'aseptisation de l'environnement des jeunes enfants...
La pollution ne créerait pas les allergies mais les aggraverait...

Ceci au conditionnel.

Pour lever le conditionnel, ResearchKit est un moyen (comme il en existe bien d'autre).

CQFD pour l'utilité du boudin.

Quand à l'eau, on s'en fou, les population en manquant n'ayant pas les moyens d'attaquer le Canada, on est tranquille...
Il faudrait plus regarder la guerre (économique déjà, avec la chute du rouble et certainement militaire à un moment donné) du pétrole et du charbon...
La les puissances en jeu ont presque toute la bombe atomique, des religions différentes (toujours bon de faire porter une guerre sur la religion) et pensent avoir LE modèle ultime à suivre...

Là, ResearchKit ne sert à rien, je te l'accorde

avatar béber1 20/03/2015 - 10:43

soit un outil supplémentaire, qui peut avoir son utilité dans ce cadre là

avatar oomu 20/03/2015 - 11:06

et bien, comme toujours, tout est fini, désespéré, la FIN.

Cette plateforme ne guérira pas de l'asthme, elle permet de plus facilement connecter des personnes à des chercheurs.

ni plus (c'est dommage), mais ni moins (c'est déjà bien).

Après bien sur, si vous avez envie d'y lire qu' "Apple Vous A Vendu Le Miracle Et Qu'Encore Une Fois Ce N'Etait Qu'Un Mensonge De La Pub RAaaaAAh", c'est votre choix.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros 20/03/2015 - 13:50

« Or » (Mais où est donc or ni car, ça ne vous rappelle rien ? :-), « Hors » (« Hors les murs de la ville, il caille sa race, or nous sommes en été, étrange, non ? »).

avatar PierreBondurant 20/03/2015 - 11:24 via iGeneration pour iOS

@phoenixback :
Pendant ce temps au CNRS, ca bosse dur !

Et ca produit des papiers passionnants:

http://mobile.lepoint.fr/science/pourquoi-renverse-t-on-plus-facilement-...

avatar phoenixback 20/03/2015 - 11:34 via iGeneration pour iOS

@PierreBondurant :
Haha oui

avatar Lymf 20/03/2015 - 12:23 via iGeneration pour iOS

@PierreBondurant :
Enorme :)

avatar béber1 20/03/2015 - 16:38

:')

avatar iEric 20/03/2015 - 09:27 via iGeneration pour iOS

Toujours des gens pour se plaindre de tout et n'importe quoi...
Une plateforme open-source visant à améliorer la compréhension de certaines maladies (qui touchent de plus en plus de personnes dans le monde), c'est gratuit, non intrusif puisqu'on fait le choix de prendre les apps ou pas et ça râle encore... Je sais qu'on est un peuple de râleurs mais là c'est limite déplacé je trouve.

avatar oomu 20/03/2015 - 11:06

Le râle est la dernière Expression de notre Ego. Sans cela nous ne sommes que des coquilles vides.

avatar nicolas 20/03/2015 - 09:38 via iGeneration pour iOS

@negaca
Le projet est OpenSource, on retrouvera des App Research sur Android, et ailleurs.

@Phoenixback
Rôle ne s'est pas faire en un jour. Au moins, les bases sont là, y a plus qu'à!

Et toi, tu fais quoi pour la recherche?

avatar codeX 20/03/2015 - 10:31

"Et toi, tu fais quoi pour la recherche?"

Rien, mais comme il doit s'ennuyer au bureau ......

avatar Fennec72 20/03/2015 - 09:39 via iGeneration pour iOS

ResearchKit est une bonne innovation.
Une petite déception cependant: diabétique, j'aurais aimé avoir l'opportunité de participer à l'étude de l'application GlucoSuccess, mais l'étude n'est ouverte qu'aux citoyens et résidents des USA.

D'ailleurs, l'application, disponible, dans un premier temps, sur le store français, ne l'est plus.

avatar Mickaël Bazoge macG 20/03/2015 - 11:55

Il y a aussi (et surtout) un problème de réglementation de ces études, beaucoup plus restrictive par chez nous.

avatar nicolas 20/03/2015 - 09:40 via iGeneration pour iOS

Très belle initiative d'Apple, mais je pense qu'HealtKit devrait également être OpenSource.

Après, traiter les malades c'est important, mais il faut aussi s'attaquer aux causes des maladies, qui sont pour l'essentiel environnementale.
Des études sur des jumeaux ont montré que seulement 15% des cancers était d'origine génétique. Le reste est du à des facteurs extérieurs

avatar phoenixback 20/03/2015 - 10:09 via iGeneration pour iOS

@nicolas :
VOILA MERCI

avatar Un Type Vrai 20/03/2015 - 10:45

Et nous imposer une unique façon de vivre parce que c'est la voie saine ?

Aller sans cesse contre la sélection naturelle est mauvais pour l'espèce.

avatar oomu 20/03/2015 - 11:14

vous allez rire, c'est tout con, mais j'avais pas envie que la "sélection naturelle" balaie ma mère ou mon amie la plus chère.

C'est égoïste hein ? ben faites avec.

-
"Et nous imposer une unique façon de vivre parce que c'est la voie saine ?"

Ils nous emmerdent ces fascistes à vouloir qu'on vive propre, avec de la bonne nourriture, sans eczema et sans tremblement, un coeur fort. Pinaize! la crasse, les pommes pourries et maladie des os et cancer du colon, c'est MON CHOIX !

Ben ouais, y en a marre de tous ces nazis de la prévention du cancer des seins. et si on veut des tumeurs nous !

Non aux Totalitaires qui veulent aider les gens à être en bonne santé ! Les pires ce sont les infirmiers et infirmières: sous prétexte qu'on les embauche à domicile ou qu'on vienne les voir à un hôpital, ils vous attrapent, vous font des analyses, des piqures et vous disent ce qui va pas. Y en a marre!

avatar warmac33 20/03/2015 - 14:12

ok moi aussi pour la santé publique, d'où ma position pro-vaccin d'ailleurs.
Mais fais attention à ton discours :
"Ben ouais, y en a marre de tous ces nazis de la prévention du cancer des seins. et si on veut des tumeurs nous !"
... c'est en fait déjà ce qui se passe avec le vin et le tabac... ne t'inquiète pas ceux qui veulent des tumeurs ont tout loisir de le faire avec la bénédiction de la société. Et si en plus tu as la chance de vivre en France, les soins hors de prix que cela va te coûter seront aussi payés par les impôts des pigeons qui font gaffe à leur santé...

avatar béber1 20/03/2015 - 16:42 (edité)

:'')

avatar phoenixback 20/03/2015 - 11:31 via iGeneration pour iOS

@Un Type Vrai :
C'est la vision d'apple ca j'impose rien moi lol

avatar Marino 20/03/2015 - 11:19

@nicolas

Une étude récente montre que la majorité des cancers a pour origine des mutations aleatoires pendant la division cellulaire. L'environnement et les prédispositions génétiques ne seraient responsables que d'un tiers des cas de cancers. A savoir toutefois que cette étude n'a pas pris en compte les cancers du sein et de la prostate. Bien évidemment, elle fait l'objet de débats très vifs.

avatar oomu 20/03/2015 - 11:08 (edité)

C'est pas opensource justement ?

et heu, ha mince, on y avait pas pensé: le fait d'ajouter un outil pour connecter chercheurs et individus a fait qu'on a subitement oublié qu'il fallait aussi s'attaquer aux causes des maladies

zout.. désolé. (SARCASME)

avatar marcpafr 20/03/2015 - 09:53

Qui dit recherche médicale dit :
1) Consentement éclairé du Patient, défini dans le Code de la santé publique, rien que çà ResearchKit est nul et non avenu ;
2) Critères d’inclusion ;
3) Conseil d'Ethique ;
4) Suivi du patient dans le centre qui effectue l'étude.

Il est totalement INTERDIT de sélectionner des patients anonymement et en excluant de fait des couches de la population. Dans ce cas vous ne cibleriez que les possesseurs d'iPhone et donc une couche de la population spécifique. Les personnes avec de faibles ressources sont exclues, pourtant ce sont elles les plus exposées aux maladies. Et il t impossible de savoir si c'est bien le patient qui utilisera l'iPhone car il peut le prêter.
...
Donc parlez de collectes d'informations, mais surtout pas de recherche médicale.

avatar codeX 20/03/2015 - 10:29

Il ne t'a pas échappé, du moins je l'espère, que ceci ne concerne que les US. Si tu pouvais nous donner des éléments tangibles concernant ce que tu racontes en lien avec les US, cela nous permettrait de juger de la pertinence de tes affirmations.

avatar marcpafr 20/03/2015 - 11:34 (edité)

Le système ne sera pas uniquement aux USA et de plus les règles sont quasiment identiques surtout concernant "Ethique et consentement éclairé" ; "ethics and informed consent"
et peut être lire "Medical Ethics Manual" diffusé par l'OMS

Ohhh et j'ajouterai cet article : http://www.theverge.com/2015/3/10/8177683/apple-research-kit-app-ethics-...

avatar oomu 20/03/2015 - 11:16

cela dit il ne s'agit que de collectes d'informations statistiques aux USA avec prise en compte de la faiblesse de l'échantillon.

Il est ensuite facile d'extrapoler que s'il s'agit d'une ETUDE à mener, cet outil pourra un jour permettre aux chercheurs et entreprises médicales de contacter des gens motivés, et les intégrer à un plus vaste échantillon.

Bref, ce n'est qu'une brique.

avatar negaca 20/03/2015 - 10:20 via iGeneration pour iOS

Merci Mickael pour ton mépris, c'était gratuit.
J'ai bien lu l'article en entier et assisté à la keynote.
Mais dire que c'est open source ne veut pas dire "disponible sur Android, etc." J'attends de voir si effectivement on retrouvera ces applications sur d'autres plateformes mais pour l'instant non.
En plus je suis extrêmement mitigé sur l'apport a la recherche médicale d'outils pareils. La recherche médicale se débrouille déjà très bien telle qu'elle est actuellement. L'inclusion des patients se fait déjà dans des centres hospitaliers et le suivi en consultation spécialisée avec des test standardisés (et scientifiquement approuvés). Le problème c'est pas le manque de patients, on peut ajuster l'analyse statistique et la méthodologie a de petits effectifs sans perte de significabilité sur les résultats. Le problème c'est la méthodologie.
Comme me disait mon professeur de LCA, de grands effectifs ne sont pas des signes de qualité d'une étude. Ce n'est qu'une poudre aux yeux pour combler des manques de méthodologie et de rigueur scientifique (un grand échantillon peut ne pas être représentatif de la population cible).

Je verrais éventuellement ces applications comme une sorte d'aide au suivi de certaines maladies chroniques dans d'immenses cohortes mais pas comme outils de recherche médicale.
Ca me fait un peu penser à la communication de la production du film Interstellar sur l'apport a la science de la modélisation d'un trou noir, alors que ça n'apportait rien du tout et même occultait les travaux de Luminet dans les années 70.

avatar BeePotato 20/03/2015 - 10:34

@ negaca : « de grands effectifs ne sont pas des signes de qualité d'une étude »

En effet.
En revanche, un petit effectif est assez vite révélateur du manque de pertinence d’une étude.

Bref, encore et toujours la définition d’une condition nécessaire mais pas suffisante…

avatar Michaël. 20/03/2015 - 10:43 via iGeneration pour iOS

@negaca :
Aucun mépris dans mon commentaire, j'avais vraiment l'impression que le côté ouvert (et donc pas réservé aux iPhones comme tu insinuais) t'avais échappé. Mais en fait tu l'avais bien vu, c'est juste que tu n'y crois pas. Soit.

avatar oomu 20/03/2015 - 11:17

ce n'est qu'un outil de plus. S'il est inadapté, il restera dans le placard.

Pages