Medico vous renseigne sur les médicaments en scannant leur code QR

Nicolas Furno |

Medico est une app gratuite (mais avec quelques pubs qui pourront être supprimées dans une prochaine version) lancée par un lecteur il y a quelques mois. Elle permet d’obtenir de multiples renseignements sur un médicament — composition, prix recommandé et même notice complète — à partir de sa boîte.

Il suffit de scanner le « datamatrix », le code QR qui se trouve normalement sur les boîtes de médicament pour obtenir immédiatement toutes les informations. Si une boîte ne propose qu’un code-barre, l’app devrait aussi l’identifier. En dernier recours, un champ de recherche est aussi disponible.

Scan du code QR à gauche, informations de base sur le médicament à droite.
Les deux autres informations pour chaque médicament : le « Service médical » qui permet d’avoir des informations sur son efficacité, et la notice complète d’utilisation, avec les informations sur les effets secondaires et les interactions.

Les données présentées par l’app proviennent des agences de santé françaises. Elles sont toutes intégrées à l’app, ce qui permet d’utiliser Médico sans connexion à internet. Vous trouverez la date de dernière mise à jour dans la section À propos, son concepteur nous assure qu’il entend bien intégrer les nouveautés régulièrement.

Après un essai rapide sur quelques médicaments, Medico s’est avéré très rapide et parfaitement fiable. C’est un utilitaire bien pratique à garder dans un coin de son iPhone, mais il lui manque peut-être une fonction pour enregistrer un médicament dans les favoris ou alors un historique de recherche. En l’état, il faut garder la boîte pour retrouver les informations sur un médicament, alors qu’on aimerait s’en servir pour scanner une ordonnance complète et ne plus avoir à se soucier des boîtes.

Medico nécessite un appareil iOS sous iOS 11 au minimum. L’app est entièrement proposée en français.

avatar Malouin | 

Belle initiative bien dans l’air du temps ! Gratuite qui plus est...

avatar myckmack | 

Gratuit mais avec publicités !

avatar Malouin | 

@myckmack

Quand c’est gratuit, c’est toi le produit !

avatar pboudoin | 

Je prévois de rajouter une option payante pour les enlever

avatar Zara2stra | 

@pboudoin

Bonjour,
Est ce que cela affiche également les médicaments disponible exclusivement en pharmacie centrale (non disponible en officine de ville) ?

avatar pboudoin | 

Oui!. C'est la base complète de médicaments cela inclus donc ceux disponibles hors officine de ville

avatar MacPlusEtc | 

Pas possible de payer pour éviter les pubs?

avatar harpago | 

@MacPlusEtc

Si il te suffit d’aller sur le site public : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/
Mais là il faut taper le nom!!!!

avatar pboudoin | 

Je suis le développeur. C'est prévu ;)

avatar macbook60 | 

@pboudoin

Bonne application
Une option favoris je pense que c’est prévu

avatar pboudoin | 

@macbook60 Merci pour votre commentaire. L'option favoris est également prévue!

avatar macbook60 | 

@pboudoin

Top bon courage

avatar pboudoin | 

L'option favoris et historique est disponible avec la mise à jour: 1.5.1

avatar macbook60 | 

@pboudoin

J’ai vu ça bravo bon taf

avatar zatfco | 

@pboudoin

Bravo pour votre travail

avatar Sorabji | 

L’app Notices Médicaments contient la bae complète des médicaments, et est régulièrement mise à jour. Certes, elle est payante, mais elle est très bien faite, sans pub, et on n’est pas le produit.

avatar nomatechapl | 

Cette application fonctionne bien en effet mais si on a la boîte en a aussi la description du médicament sur la fiche technique papier…
Ce qui serait vraiment utile est judicieux ce serait de scanner plusieurs médicaments et que l’application soit capable d’afficher en rouge par exemple les interactions médicamenteuses ou les potentialisations (De molécules de la même classe chimique comme par exemple deux somnifères).
Autre fonction qui serait utile : renseigner nos propres intolérances et afficher une alerte lorsqu’un médicament scanné est dangereux ou risque de provoquer une réaction allergique ou plus…

avatar pboudoin | 

Je suis le développeur. C'est prévu ;)

avatar Sgt. Pepper | 

@pboudoin

J’espère que tu as un bon avocat 😱

Si quelqu’un a des pbs avec un médicament alors que tu lui as dit que c’était safe ....
Sans parler de la privacy/gdpr/...

avatar pboudoin | 

@Sgt. Pepper les informations affichées sont exactement les mêmes et sans aucune transformation que celles fournies sur le site du gouvernement.
J'affiche d'ailleurs en bas de chaque fiche médicament, le lien vers la page du gouvernement.
Aucune information concernant la recherche, le scan, etc n'est stockée sur un serveur.

avatar Niamor4130 | 

Pourquoi indisponible en Belgique ?

avatar pboudoin | 

@Niamor4130 Les médicaments et les informations affichées concernent seulement la France et proviennent de la Haute Autorité de Santé (HAS) et de l'ANSM qui sont deux organisations du gouvernement francais. Je ne voulais pas m'engager a afficher des informations qui pourraient êtres considérées comme erronées ou inexactes dans d'autres pays.

avatar RonDex | 

Etant médecin, super initiative. Surtout que désormais le prix des médicaments ne sont plus indiqué sur les boites, et les patients n’ont plus du tout la notion des coûts. En plus avec le tiers payant qui va se généraliser.
Bravo !

avatar marc_os | 

@RonDex

« En plus avec le tiers payant qui va se généraliser. »

Qu’insinuez-vous par là ?

avatar RonDex | 

@marc_os

J’insinue par-là que les patients n’ont plus/ne peuvent plus avoir conscience des prix.
Impossible de savoir combien coûte l’ensemble des médicaments de l’ordonnance. Impossible de savoir si une boîte de médicament coûte dix euros ou 100 €.
Et j’ai peur, avec le tiers payant également chez le médecin, que la carte vitale soit une carte de crédit illimité pour la santé…
Quand j’étais interne, je pensais que les personnels de santé avait un préjugé envers ceux qui avaient la CMU/CMU complémentaire.
Et je me suis rendu compte qu’effectivement les patients qui consultent le plus sont ceux qui ont la CMU.
Ça ne veut pas dire que la plupart de ceux qui ont la CMU abusent. Je n’ai aucune idée du pourcentage.
Mais j’ai peur qu’avec le tiers payant généralisé, beaucoup de patients vont consulter plus facilement car ils n’ont rien à débourser.
Et un médecin, c’est celui qui prescrit : médicaments, kiné, etc.
Donc si en plus il y a le tiers payant chez le médecin, les patients peuvent plus une idée des coûts de la santé.
Et pour moi c’est une erreur hallucinante D’avoir enlevé le prix sur les boîtes des médicaments.
Mes confrères médecins et pharmaciens sont du même avis.

avatar marc_os | 

@RonDex

Saches que le tiers payant généralisé expire depuis des dizaines d’années en Allemagne et sans « abus » et... en Alsace et qu’en Alsace le régime est BÉNÉFICIAIRE !
Devoir payer le médecin ou le spécialiste, c’est impossible pour les très pauvres et devine où ils vont ?
Aux urgences !!!
Pas le choix.
Grâce aux médecins qui exigent que les patients payent avant de se faire rembourser,
Stress énorme aussi pour les retraités abonnés aux spécialistes, pneumologues ou autre .
Merci pour eux !

avatar RonDex | 

@marc_os

Je m’attendais à une réponse de ce type…
Je n’ai jamais dit que c’était une mauvaise idée le tiers payant pour les médecins…
Je dis seulement que les patients n’ont plus aucune idée du coût de la santé.
Pour avoir travaillé aux urgences, gardes... je sais très bien ce qu’il en est.
Pas besoin d’aller faire une radio et de devoir payer en plus. Par exemple.
Les urgences sont saturés par des patients qui relèvent de la médecine générale.
J’ai également pleinement connaissance du statut particulier en Alsace et en Moselle je crois

avatar marc_os | 

@RonDex

Sans oublier les personnes âgées qui sont abonnées aux spécialistes comme les pneumologues et qui stressent car elles doivent avancer 80 € ou plus à chaque fois...

Et les médecins « surbookés » qui pour un rhume (très gros rhume) te disent « allez aux urgences » comme ça m’est arrivé. J’ai refusé et me suis soigné par automédication, et ça a duré 2 fois plus longtemps que ça aurait dû... Quand j ‘ai eu enfin un RDV, je lui ai fait part de ma désaprobation , et môsieur d’être choqué, comment, je me dévoue aux urgences, et parmis mes patients il y en a qui sont vraiment malades, cancer etc. N’empêche qu’en refusant de me voir et en m’envoyant aux urgences il participe à son engorgement !
Et quand je me suis retrouvé avec un taux de oarathormone 1000 fois trop élevé (!) et un taux de calcium 4 fois trop important, c’est pas lui qui l’a détecté et m’a sauvé la vie... mais les médecins du Val De Grâce où j’ai atterri par hasard et que nos chers présidents ont fermé, Macron où Hollande c kif kif, pour faire du business immobilier. Bref.

avatar marc_os | 

@RonDex

« j’ai peur qu’avec le tiers payant généralisé, beaucoup de patients vont consulter plus facilement car ils n’ont rien à débourser »

Fait pas en avoir peur !
Car ceux qui n’ont pas les moyens d’avancer l’argent vont aux URGENCES !!

Et regarde l’Allemagne où ça existe depuis des lustres, zéro problème ! Pas plus en Alsace/Moselle où le régime est bénéficiaire.
http://www.generaliste-en-france.fr/index.php?id=121

avatar marc_os | 

@marc_os

Dsl, quasi doublon à cause bogue de l’app igen sur ma réponse précédente dont l’envoi c’est soldé par « erreur etc »

avatar DG33 | 

@RonDex

C’est bien une réflexion de médecin, ça, de dire qu’on n’a plus de notion de prix.
Il suffit de regarder au dos de l’ordonnance, le pharmacien (cet autre professionnel de santé, comme vous) y imprime le ticket Vitale mentionnant le prix des médicaments.

avatar stef41 | 

J’utilise l’application Notices pour le boulot depuis sa sortir

avatar pat3 | 

Est-ce que l’application gère les granules homéopathiques ?

avatar chevalbert | 

@pat3

Pas besoin, elle contiennent toutes du saccharose. Et pas d’effets secondaires puisque aucun principe actif, en dehors de l’excipient..... et pas besoin d’indications, au pire si on les mélange entre elles, ça ne change rien.

avatar marc_os | 

@chevalbert

« aucun principe actif »

Sûr ? 0 gramme, absolument rien ? Nada ?
Comment se fait-il alors que l’homéopathie ait été remboursée par la sécu ?

avatar Bigdidou | 

@marc_os

« Comment se fait-il alors que l’homéopathie ait été remboursée par la sécu »

Elle l’a été...
Vaste débat dont les lobbies pharmaceutiques ne sont pas absents.

avatar marc_os | 

@Bigdidou
« Vaste débat »

Peut-être, mais les faits sont les faits. Alors 0 g d’agent actif ou pas ? (0,0001 g c’est peu, mais ce n’est pas zéro.)

avatar Bigdidou | 

@marc_os

Oui, vu les dilutions, 0 molécules, mais c’est pas le sujet du débat.
Le sujet, c’est pourquoi ça a été remboursé si longtemps et pourquoi et comment on a laissé tant de place à l’homéopathie ?
C’est le même débat avec la psychanalyse sauf que ça n’a rien couté à l’assurance maladie . Enfin, de façon directe.

avatar chevalbert | 

Juste une précision pour la rédaction : le SMR n’a rien à voir avec l’efficacité d’un médicament.

Le service médical rendu (SMR) est un critère utilisé en santé publique pour classer les médicaments ou dispositifs médicaux en fonction de leur utilité d'un point de vue thérapeutique ou diagnostique. Ce critère sert aux administrations de santé dans certains pays comme la France à définir le taux de remboursement (source Wikipedia)

avatar Bigdidou | 

@chevalbert

‘’le SMR n’a rien à voir avec l’efficacité d’un médicament. »

Un peu quand même, si.

« en fonction de leur utilité d'un point de vue thérapeutique ou diagnostique »

En langage courant, non technique, ça s’appelle l’efficacité...

avatar chevalbert | 

@Bigdidou

Non, j’insiste. Utilité n’a rien à voir avec efficacité.

Un médicament efficace contre une affection bénigne n’est pas pour autant utile d’un point de vue santé publique, si par exemple l’affection n’est pas invalidante pour le travail ou sans conséquences cliniques graves en l’absence de soin.

Transposition dans un autre domaine : les lingettes désinfectantes sont très efficaces sur les microbes; elles sont très utiles à l’hôpital; en revanche elles sont inutiles dans nos foyers.
Idem (ou plutôt inversement) avec la médecine conventionnelle : ce qui peut paraître utile à un individu, ne l’est pas forcément à l’échelle de la collectivité. Hors c’est ça qui entre en compte dans le choix du SMR. On parle bien d’utilité ! Même si l’efficacité pèse dans la balance, on ne peut pas affirmer que SMR faible = faible efficacité. En revanche, il y a fort à parier que faible efficacité aboutisse à SMR faible.

Je précise que je suis médecin. Non pas que ce soit un argument, mais je pense savoir de quoi je parle.

avatar Bigdidou | 

@chevalbert

“Un médicament efficace contre une affection bénigne n’est pas pour autant utile d’un point de vue santé publique, si par exemple l’affection n’est pas invalidante pour le travail ou sans conséquences cliniques graves en l’absence de soin.”

Pas du tout.
Le SMR dépend de l’intérêt du médicament (balance bénéfice/risque) dans son indication, et pas du tout directement de la gravité de l’affection.
Le paracetamol a un SMR important.
Le Tamiflu a un SMR insuffisant. C’est pourtant le seul traitement antiviral de la grippe dont la gravité potentielle n’est plus à démontrer, ni l’impact en santé public.
Associer SMR et efficacité d’un médicament (dans l’esprit positivité de la balance bénéfice risque) est un raccourci parfaitement à acceptable pour le non spécialiste du médicament.

avatar Lestat1886 | 

Merci ça a l’air utile! je télécharge et partage ;)

avatar corben | 

Pourquoi le QR code et pas le code barre ?

Le code barre est largement répandu pour ne pas dire sur tous les packagings alors que le QR code est de moins en moins utilisé

avatar pboudoin | 

Bonjour,

Je suis le développeur. L’application fonctionne également avec le code barre :D

avatar DG33 | 

@corben

Il ne s’agit pas d’un QR code mais d’un Datamatrix, qui contient non seulement le code-barre (CIP13) du médicament, mais encore le code fabricant + le numéro de lot + la date de péremption + (et c’est nouveau depuis 2019) le numéro de série (unique) de la boîte dans ce lot pour les médicaments à prescription obligatoire (afin de garantir l’authenticité du médicament et lutter contre la contrefaçon).

avatar pboudoin | 

L'option favoris et historique est disponible avec la mise à jour: 1.5.1

CONNEXION UTILISATEUR