Apple n'exige plus d'achats intégrés dans l'application WordPress 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 22/08 — C'est l'épilogue d'une affaire qui a fait couler beaucoup d'encre numérique. Apple ne va finalement pas forcer l'application WordPress à intégrer des achats intégrés. Dans un communiqué envoyé ce samedi soir à la presse américaine, le constructeur s'excuse pour la « confusion » que la situation a engendrée. Le nœud du problème était l'affichage dans l'application des différentes formules d'abonnement et autres achats à réaliser sur le site web de l'éditeur. Or, c'est prohibé par les guidelines.

« Puisque le développeur a retiré la présentation des options de paiement de l'application, c'est désormais une app gratuite qui n'a pas besoin de proposer des achats intégrés [à payer avec le système de l'App Store] », indique Apple. Ces options étaient présentées dans une vue web et pas dans l'app elle-même, ce qui a sans doute paru suspicieux aux yeux de l'App Store. Tout est bien qui finit bien. Il est intéressant de noter le ton employé par le constructeur dans ce message, on est loin des rodomontades contre Epic.


Article d'origine 21/08 — Dans sa quête vorace et effrénée pour arracher le maximum de commissions sur les achats intégrés, Apple a ciblé une nouvelle victime : l'app WordPress. L'application, qui permet de gérer un site web utilisant la plateforme d'édition WordPress, risque de ne pas connaitre de mise à jour significative pendant un moment, du moins pas tant qu'elle ne s'engage pas à intégrer le système de paiement d'Apple — celui qui permet au constructeur de gratter 30% sur le moindre achat.

Les réglages d'un site web dans l'app WordPress.

Créer un site WordPress est gratuit, y compris depuis l'application iOS. Mais si on veut aller plus loin, par exemple pour bénéficier d'un nom de domaine et d'autres fonctions plus avancées, il y a des formules mensuelles : de 4 € pour un site perso à 45 € pour une boutique en ligne. Des abonnements qui ne sont pas proposés dans l'application iOS… Apple exige désormais qu'ils y figurent.

Le statut de cette application est complexe. Elle est développée et maintenue par Automattic, une entreprise qui possède WordPress.com, mais aussi Tumblr, Simplenote, Akismet et d'autres services web. L'app WordPress est open-source et chacun peut la compiler (sur GitHub), mais c'est une entreprise privée qui se charge de sa diffusion sur les boutiques d'apps en ligne.

WordPress.org, la structure à l'origine de la plateforme et qui se charge de son développement, ne possède pas de compte développeur pour des raisons de licence GPL. En substance, les conditions d'utilisation de l'App Store enfreignent cette licence, ce qui oblige WordPress.org à passer par un tiers, en l'occurrence Automattic, pour la distribution de l'app.

Cette demande — manifestement appuyée — d'Apple pour intégrer au chausse-pied les formules payantes de WordPress.com dans l'application, via le système de paiement de l'App Store, est une surprise. L'app existe depuis plus de dix ans et elle ne demandait rien à personne. Mais nul n'échappe désormais à l'appétit du constructeur.

MàJ le 22/08/2020 08:43 : le créateur de WordPress a annoncé dans la soirée accepter la demande d'Apple. L'app ajoutera prochainement des achats in-app pour les offres d'abonnement proposées par WordPress.com, mais pas pour les options individuelles, comme l'achat d'un nom de domaine.

Grâce à ce choix, WordPress a pu enfin soumettre hier une mise à jour de son app sur l'App Store. Le processus était auparavant bloqué depuis un mois (l'app est mise à jour trois à quatre fois par mois en temps normal), suite à cette nouvelle demande de la part de la validation de la boutique.


avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je pense que ça n’a rien à voir avec l’exclusivité et tout à voir avec le panier moyen de la ménagère bien plus élevé."

Les deux sont pour moi lié dans un tout.

Ce qu’apporte Apple c’est l’accès à une clientèle intéressante qu’ils ont été capable de capter

Et ça c’est valorisable

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Ce qu’apporte Apple c’est l’accès à une clientèle intéressante qu’ils ont été capable de capter

Et ça c’est valorisable"

Autant pour le si c’est gratuit vous êtes le produit. Chez Apple c’est payant et vous êtes aussi le produit.

Apple n’apporte pas l’accès à une clientèle qu’elle a capté. Apple verrouille une clientèle et l’oblige à en passer par son store et la maintient captive. Apple monnaye une clientèle captive.

Mais tout ceci ne profite qu’à Apple. Ce n’est pas ça qui apporte de la profitabilité aux éditeurs tiers.

La profitabilité des éditeurs tiers sur iOS vient de la clientèle captée par les terminaux iOS, le fait qu’elle soit captive n’y est pour absolument rien.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Apple n’apporte pas l’accès à une clientèle qu’elle a capté. Apple verrouille une clientèle et l’oblige à en passer par son store et la maintient captive. Apple monnaye une clientèle captive."

Un classique effet oeuf/poule.

Je postule que c’est justement l’aspect fermé et contrôlé qui est un puissant moteur d’attractivité d’Apple 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Je postule que c’est justement l’aspect fermé et contrôlé qui est un puissant moteur d’attractivité d’Apple 😉"

Apple ne détient que 20% du marché du smartphone, en baisse.

Ce n’est pas un moteur aussi puissant que le moteur d’en face.

Apple capte la majorité des revenus du smartphone. Parce qu’ils ont choisi de cibler et et réussi à capter la clientèle prête à payer plus, avec des produits plus chers et avec des marges plus importantes. Brillant succès par ailleurs, une performance.

L’App Store n’a rien à voir avec cette captation.

L’App Store exclusif et fermé imposé à une clientèle prête à payer plus à par contre un effet très notable sur la profitabilité d’Apple, et uniquement d’Apple, pour tondre encore plus ras cette clientèle volontaire. Autre brillante performance.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Apple ne détient que 20% du marché du smartphone, en baisse."

Je reformule moteur d’attractivité pour la part la plus rentable du marché.

Apple capte sur bien des marchés la plus grande part des profits malgré de faible PDM.

Et sur le store la PDM pour les app est aussi sans commune mesure avec celle de la plateforme 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"L’App Store n’a rien à voir avec cette captation."

c’est vraiment là où nous avons une clef de nos divergences: tu découples des éléments qui pour moi sont profondément couplés.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Je trouve que parfois tu decouples un peu violemment des choses qui pour moi le sont.

Le succès d’Apple a capter la plus grande part des profits est un tout.

Et l’immense succès de l’App Store doit beaucoup à Apple

J’ai de gros doutes sur le fait que le marché pour les vendeurs d’App eu été le même sans le contrôle absolu de l’écosystème qu’à Apple.

C’est un marché régulé par un acteur (serte privé) et c’est une des clefs se sa puissance à conquérir des clients.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

Tu t’en doutes, nous ne tomberons pas d’accord sur ce point. :)

Bien que je perçoive le lien que tu établis, je le trouve extrêmement étrange et je serais bien incapable de l’expliquer clairement à quelqu’un d’autre.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Bien que je perçoive le lien que tu établis, je le trouve extrêmement étrange et je serais bien incapable de l’expliquer clairement à quelqu’un d’autre."

Nous rentrons enfin dans indicible 😋🤓

Toutes mes excuses à Nicolas Boileau 😜

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Et l’immense succès de l’App Store doit beaucoup à Apple"

Il doit beaucoup à l’iPhone, aux développeurs enthousiastes et créatifs aux premiers jours de l’iPhone et à la demande forte d’un SDK qu’Apple n’avait pas envisagée si pressante, aux clients qui ont acheté et achètent encore un somme toute bon produit. L’immense succès de l’App Store n’est pas un succès de l’App Store. C’est une conséquence du succès de l’iPhone auprès des développeurs et de clients moins regardants que la moyenne.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"doit beaucoup à l’iPhone, aux développeurs enthousiastes et créatifs aux premiers jours de l’iPhone et à la demande forte d’un SDK qu’Apple n’avait pas envisagée si pressante, aux clients qui ont acheté et achètent encore un somme toute bon produit. L’immense succès de l’App Store n’est pas un succès de l’App Store. C’est une conséquence du succès de l’iPhone auprès des développeurs et de clients moins regardants que la moyenne."

Un écosystème pour moi symbiotique 😎

La théorie mérite peut-être d’être explorée, non ?

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Ce ne sont pas les app stores qui sont ici confortés. Ce sont les apps."

Tu sépares artificiellement les deux le succès des app et des app store sont inséparables.

Je ne crois pas un instant qu’un modèle de distribution et téléchargement par le biais du site web de chaque developpeur d’App aurait rencontré le même succès économique et d’usage.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Tu sépares artificiellement les deux le succès des app et des app store sont inséparables."

Je crois que c’est aussi séparable que l’eau du tuyau d’eau.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Je crois que c’est aussi séparable que l’eau du tuyau d’eau."

le sont-ils vraiment?

que donne l’un dans l’autre si on cherche la distribution de l’eau?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"que donne l’un dans l’autre si on cherche la distribution de l’eau?"

Sur les îles grecques, beaucoup de maisons sont alimentées en eau par camion, l’électricité par panneaux solaires photovoltaïques, la chaleur par panneaux solaires thermiques. Il y a des grandes citernes, il y a des batteries. Il y a quelques rudiments de conversation en grec essentiels lorsqu’on a une maison dans les îles : savoir demander son espresso fredo avec la bonne quantité de sucre et savoir passer commande d’un camion d’eau.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

“Il existe aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre !”

😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

Une association de fait n’a pas valeur de mariage monogame.

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit
> "Je crois que c’est aussi séparable que l’eau du tuyau d’eau."
>
> que donne l’un dans l’autre si on cherche la distribution de l’eau?

Un réseau commun et plusieurs distributeurs.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Je ne crois pas un instant qu’un modèle de distribution et téléchargement par le biais du site web de chaque developpeur d’App aurait rencontré le même succès économique et d’usage."

Pourtant toutes les plus grosses entreprises du logiciel sont devenues les plus grosses en distribuant leurs apps hors stores.

Il y a beaucoup de précédents.

Le seul vrai gros gagnant sur le terrain des app stores, c’est Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Pourtant toutes les plus grosses entreprises du logiciel sont devenues les plus grosses en distribuant leurs apps hors stores."

Tu ne veux pas voir ce qu’il y a de différent entre PC et mobile.

Ni à quelle point le mobile avec le modèle de app ET des app store a été un souffle de croissance impressionnant pour le business du logiciel.

Et non contrairement à toi je ne crois pas que ce marché aurait était aussi prolifiques sans les store 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Et non contrairement à toi je ne crois pas que ce marché aurait était aussi prolifiques sans les store 😉"

Sans stores le marché des apps mobiles aurait été probablement moins prolifique. Mais les stores n’ont pas créé ce marché.

D’ailleurs si on creuse un peu, on s’aperçoit très rapidement que les ventes d’apps mobiles - App Store - se sont fortement ralenties voire ont calé à une époque, et les ventes ont redécollé après l’introduction des achats in-app.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mais les stores n’ont pas créé ce marché."

Toujours difficile de s’accorder sur la naissance d’un marché 😉

Je reformule: les store ont contribué à faire du marché des app sur mobile le relais de croissance de l’industrie des logiciels.

Évidemment il est difficile de séparer les parties du tout c’est une symbiose entre développement du mobile, app store/app, développement des réseaux sans fil ...

l’ensemble est lié, mais je reste persuadé que sans une market place comme l’App,Store le business n’aurait pas été le même.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Je reformule: les store ont contribué à faire du marché des app sur mobile le relais de croissance de l’industrie des logiciels."

Contribué, sans doute.

Mais bien moins que les achats in-app, qui ont sauvé un marché au point mort.

Bien moins que l’invention du smartphone moderne, qui rappelons-le est arrivé sans SDK ni store, SDK réclamé à grands cris par les développeurs Mac de l’époque qui voyaient, avant l’app store, un marché potentiel formidable.

Donc oui absolument, contribué. Un petit peu. Beaucoup, j’en doute énormément.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Un petit peu. Beaucoup, j’en doute énormément."

ça résume notre désaccord 😉😎

tu aurais vu un marché aussi profitable basé sur quel modèle toi ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"ça résume notre désaccord 😉😎"

En effet.

J’ai bien saisi ta position, je comprends tes raisons, mais en effet, nous ne tomberons pas d’accord. 😁

"tu aurais vu un marché aussi profitable basé sur quel modèle toi ?"

Modèle ? Le store monopolistique ou les in-app ?

Je ne crois pas que le store monopolistique soit un modèle profitable. Le développement d’apps a été porté par la popularité de l’iPhone qui a profité des développements de plus en plus nombreux. Le store n’a rien à voir là dedans, c’est tout au plus une facilité d’usage à ce stade initial. Apple a poussé les prix vers le bas, augmentant le volume de ventes des apps dans un premier temps mais conduisant rapidement à une stagnation des profits puis des développements. L’in-app a débloqué la situation.

Le modèle in-app donc... il se tasse lui aussi et on assiste à un déplacement...

Oh, et très simplement deux exemples existants de deux des plus lourdes entreprises du logiciel au monde : les abonnements à Office 365 ou les abonnements à la Creative Suite.

Il y a un déplacement vers un modèle SaaS. Toujours aucun lien avec les stores.

Mais si par profitable tu penses à profitable pour Apple, très clairement le Store monopolistique est une idée brillante, permettant de ponctionner les ventes d’apps, les ventes in-app, les abonnements, les biens numériques de toute nature...

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Modèle ? Le store monopolistique ou les in-app ?"

En fait nous ne sommes pas totalement sur le même questionnement.

Je ne met pas en avant le monopole d’accès comme clef du succès, juste le modèle des app store. 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"juste le modèle des app store. 😉"

Je crois que ce modèle n’existe pas. Il ne contribue qu’aux profits d’Apple, c’est tout, et encore. C’est l’aspect monopolistique avec ponctions sur toutes les transactions qui est profitable.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Toujours intéressant d’échanger autour de divergences d’opinion.

Ta vision des choses mêmes si elle ne rejoins que partiellement la mienne nourrie ma réflexion 👍🙏🖖

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Toujours intéressant d’échanger autour de divergences d’opinion."

Idem.

Un certain nombre ici ne supportent pas les avis divergents des leurs et passent à l’insulte très rapidement... c’est stupide, ça annihile tout intérêt à converser.

Heureusement qu’un autre certain nombre apprécient les divergences de points de vue et les échanges d’idées.

👍

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Il y a un déplacement vers un modèle SaS. Toujours aucun lien avec les stores."

Là nous nous rejoignons.

Yep c’est pour moi la clef de lecture du combat autour du Cloud Gaming qui a animé les échanges récemment.

Pour moi le Cloud Gaming c’est du SaaS.

Et le SaaS est peut-être avec le développement de la 5G un des grands “game changer” des prochaines années

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mais bien moins que les achats in-app, qui ont sauvé un marché au point mort."

nous sommes plutôt sur un relais de croissance comme l’avait justement été l’introduction du modèle de distribution centralisé d’app peu onéreuse précédemment, je trouve.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"nous sommes plutôt sur un relais de croissance comme l’avait justement été l’introduction du modèle de distribution centralisé d’app peu onéreuse précédemment, je trouve."

C’est un relais de croissance, oui.

Mais la croissance première ne venait pas de l’app store. Elle venait de la popularité de l’iPhone, de la demande satisfaite des développeurs tiers d’un SDK qui ont développé des apps pour une plateforme à la popularité croissante qui s’est accélérée par cette foison de développements.

Les prix tirés vers le bas ont ralenti les profits et les développements au contraire.

Les in-app ont relancé profits et développements.

Je ne crois même pas que le store ait joué un rôle de promotion proéminent.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"D’ailleurs si on creuse un peu, on s’aperçoit très rapidement que les ventes d’apps mobiles - App Store - se sont fortement ralenties voire ont calé à une époque, et les ventes ont redécollé après l’introduction des achats in-app."

Oui il y a eu une deuxième phase avec le modèle des achats in-app et du passage à des approches par abonnement qui ont offerts encore un nouveau souffle à l’économie du secteur 😎

avatar iPop | 

@YetOneOtherGit

Depuis le début tout le monde essai de se ramener la couverture. D’ailleurs Epic a même un store d’application.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Une autre raison est peut-être l’accès à des API qui ne seraient pas accessibles depuis une webapp, donc une compétition un peu biaisée. Qui sait ce qui se passerait si l’ensemble des API étaient accessibles au travers d’un bridge ?..."

J’ai plus le sentiment que le biais n’est pas technique mais de l’ordre des choix et des habitudes du consommateur.

Une app est plus valorisée qu’une webapp mêmes si elle offrent exactement le même service.

Ça mériterait certainement une analyse plus profonde et il doit s’en trouver en ligne.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR