Les grands éditeurs de presse veulent profiter des mêmes conditions offertes par Apple à Amazon

Mickaël Bazoge |

Tout le monde tombe sur le râble d'Apple ! Après Epic, Facebook et quelques autres, ce sont maintenant les éditeurs de presse qui exigent un meilleur partage de la richesse. Digital Content Next, un groupement comptant dans ses rangs des publications aussi prestigieuses que le New York Times, le Washington Post, le Wall Street Journal, a écrit une lettre adressée à Tim Cook. Eux aussi réclament un meilleur deal sur la commission prélevée par Apple sur les achats intégrés dans les applications iOS.

Crédit : Kevin Dooley. CC BY 2.0

Actuellement, les abonnements vendus à travers les applications iOS sont ponctionnés de 30% la première année de souscription, puis de 15% la deuxième année. Digital Content Next s'étonne de voir qu'Amazon a bénéficié d'un passe-droit : lorsque l'utilisateur s'inscrit dans l'app iOS de Prime Video, la commission est immédiatement de 15% (lire : Les dessous de l'accord commercial majeur entre Apple et Amazon). Cette douceur, qui au passage met à mal la fable selon laquelle tous les développeurs sont traités sur le même pied d'égalité, a été révélée par les documents confidentiels publiés à l'occasion de l'audition antitrust du Congrès US.

Les organisations de presse veulent savoir comment ils peuvent se qualifier pour bénéficier des mêmes conditions très favorables offertes à Amazon — au passage, nous aussi nous serions très intéressés, tout comme de nombreux autres développeurs qui n'ont pas la chance d'être un poids lourd du commerce en ligne. Cette nouvelle demande intervient dans un contexte où Apple est fortement attaquée sur la commission de 30% que le constructeur cherche à renforcer agressivement partout où c'est possible.

Source
WSJ
avatar raoolito | 

l'hallali moi je dis ! Tous sur apple, chaaargezzzz

Sauf que c'est Apple, ils vont simplement attaquer la planète en justice pendant 120 ans s'il le faut et offriront une paire de airpod gratuit au plaignants à la fin de l'histoire...
je me demande quelle pourcentage du gros donuts de verre est dédié au service Legal d'apple :P

avatar redchou | 

Il y avait un journal dans le lot qui était parti d’Apple News il y a peu il me semble.. 🤔

avatar reborn | 

Amazon n’a pas du nettoyer (contrefaçon, virer les vendeurs de matos Apple non autorisé) son Store en retour ?

Il y avait pas une histoire comme quoi canal+ bénéficie du même deal qu’Amazon ?

avatar Minileul | 

@reborn

Oui en effet Apple met seulement 15% de commission. En échange Amazon vends les iPhone seulement en passant par Apple et virent tout les autres sous traitant... ça paraît probable

avatar Mickaël Bazoge | 

@Minileul

L'accord des 15% a été signé en 2016, l'accord qui fait d'Amazon un revendeur officiel à 2018. Après, les deux trucs ont pu faire partie d'un accord global.

avatar Bigdidou | 

« au passage, nous aussi nous serions très intéressés, tout comme de nombreux autres développeurs qui n'ont pas la chance d'être un poids lourd du commerce en ligne. »

La solution est assez simple, sa mise en œuvre moins : en générant autant de profits pour Apple que Amazon...

Pourquoi à ton avis, notre petite clinique a beaucoup moins de remise des mêmes grossistes sur les médicaments que le CHU d’à côté bien plus riche ?
Pourquoi payons-nous plus chers nos abonnements numériques par client que de même CHU ?
Etc, etc..

avatar raoolito | 

@Bigdidou

oui enfin, on peut noter en passant que la plupart de ces développeurs sont là depuis plus d'un an et donc on 15% seulement

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« oui enfin, on peut noter en passant que la plupart de ces développeurs sont là depuis plus d'un an et donc on 15% seulement »

En plus. .

avatar DrStax | 

@raoolito

Euh les 15% ont rien avoir avec les développeurs mais plutôt avec les abonnés...

avatar rua negundo | 

@DrStax

Merci de rétablir la vérité !

Ce qui compte c’est la durée ininterrompue de l’abonnement. Et comme beaucoup de clients picorent, ne restent pas fidèles des années aux mêmes applications en version payante, la part des abonnés de moins d’un an d’ancienneté peut être très élevée, même si elle est présente sur le store depuis 10 ans

avatar raoolito | 

@rua negundo

Ah oui dans ce sens là c'est un peu plus compréhensible
En même temps c'est aussi aux journaux d'améliorer leur rétention

avatar asseb | 

@raoolito

Le moment ou l’abonnement passe à 15% n’est pas par rapport à l’arrivée de l’app, mais pour chaque abonnement client.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Bigdidou

Pourquoi dire que tout le monde est traité sur le même pied d'égalité ? Si c'était le cas, Amazon paierait 30% la première année et 15% la seconde comme tout le monde. Après je suis d'accord qu'il peut exister des accords commerciaux, mais faut pas venir dire que tout le monde est égal.

avatar Bigdidou | 

@MickaëlBazoge

« Pourquoi dire que tout le monde est traité sur le même pied d'égalité ? »

Ça, ça n’est pas normal.
Mais que tout le monde ne le soit pas, ça ne me choque pas.

avatar DG33 | 

@Bigdidou

Peut-être qu’Amazon n’est pas comme tout le monde ?

avatar Krysten2001 | 

@Bigdidou

Il me semble que c’était pour les streaming’s vidéos justement

avatar Nesus | 

@MickaëlBazoge

Tout le monde sait est traité sur un pied d’égalité, sauf ceux qui rapportent plusieurs milliards par an à Apple. Si vous aussi rapportiez autant, Apple vous traiterait de la même façon.

C’est quand même très bizarre de vouloir avoir les mêmes avantages que ceux qui font plus pour Apple que vous ou les journaux, ou spotify ou qui que ce soit d’autre. Amazon met en avant les produits d’Apple ce qui lui fait faire de l’argent, c’est pas le cas des autres, qui ont plutôt tendance à faire l’inverse, critiquer en permanence et essayer de rapporter le moins possible à Apple.
Donc Apple ne se trahie pas en disant qu’elle traite tout le monde sur un pied d’égalité, elle traite tous ceux qui rapporte de la même façon. Amazon est juste sur un pied plus haut, où personne ne peut la rejoindre, puisque personne n’a un business similaire.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Nesus

Bon courage pour plaider ça devant la Commission européenne :)

avatar Nesus | 

@MickaëlBazoge

Aucun problème, ça s’appelle un accord commercial.
Si on commence à défaire les accords commerciaux, nous n’avons pas fini. Parce qu’il y en a au moins un entre chaque fournisseur et chaque revendeur, sur quasiment tous les produits du fournisseur.
J’imagine bien la commission européenne venir voir coca et Leclerc demain pour leur dire : «  les gars c’est pas normal, vous avez du deux litre quand les autres ont du 1,75 et vous avez 3 point de marge de plus. C’est une honte ! ».

À un moment, faut revenir à la réalité de ce qu’est le marché...

avatar Nesus | 

@MickaëlBazoge

Ah et juste pour info, la loi européenne protège les accords qui sont et doivent rester confidentiels. Rendre public une partie d’un accord commercial est passible d’amende. Donc Apple n’est absolument pas obliger d’expliquer pourquoi. Donc oui, ça va se plaider sans problème et à la fin la cour remettra les choses dans le bon sens, parce que sinon ça tuerait toute l’économie industrielle.

avatar Christophe Laporte | 

@Nesus

Mille fois d’accord avec ça. Et ça intervient sans doute dans un programme de contre partie. J’ai beaucoup de choses à reprocher à Apple notamment son programme d’affiliation qui n’est pas juste. Mais sur ce point là rien à redire

avatar IceWizard | 

@Bigdidou

« Pourquoi à ton avis, notre petite clinique a beaucoup moins de remise des mêmes grossistes sur les médicaments que le CHU d’à côté bien plus riche ? »

Parce le CHU achète deux piscines de médicaments par trimestre et vous, le volume d’une petite baignoire ?

avatar Bigdidou | 

@IceWizard

Exactement.
Nous rapportons beaucoup moins à notre grossiste.

avatar IceWizard | 

@Bigdidou

« Nous rapportons beaucoup moins à notre grossiste. »

Faut acheter une plus grosse baignoire, c’est tout ..

avatar Bigdidou | 

@IceWizard

« Faut acheter une plus grosse baignoire, c’est tout .. »

C’est pas trop mon truc, les baignoires de médocs...
Je suis plutôt payé pour faire la vidange ;)

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

« Je suis plutôt payé pour faire la vidange ;) »
Comptable en fait? Tu appliques le modèle des CHU, celui qui a mené là où ils en sont?

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

« Comptable en fait? Tu appliques le modèle des CHU, celui qui a mené là où ils en sont? »

Aider les gens à arrêter les traitements dont ils sont dépendants ou dont il n’ont pas besoin. Les placébos, aussi.

Mais c’est évident, que la seule hypothèse que tu peux faire est malveillante.

Je sais pas. Tu vis dans tonneau de merde ?

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

« Je sais pas. Tu vis dans tonneau de merde ? »
C’est pas moi... à te lire, c’est plutôt toi qui nage dedans...
C’est beau la médecine !

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

« C’est beau la médecine ! »

C’est sûr qu’elle doit pas te rendre de grands services.
Pour vidanger ta bêtise et ton aigreur, c’est plutôt un bataillon d’égoutiers qu’il te faut.
Très expérimentés et un peu kamikazes.

avatar bibi81 | 

Nous rapportons beaucoup moins à notre grossiste.

Ton grossiste marge plus du coup... Donc en % tu rapportes beaucoup plus ;)

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

En tout cas, vu ta présence ici, ça bosse pas beaucoup dans les cliniques privées...

avatar jcp25 | 

@Bigdidou
Pourquoi à ton avis, notre petite clinique a beaucoup moins de remise des mêmes grossistes sur les médicaments que le CHU d’à côté bien plus riche ?
--
Sans aucun jugement ni prétention
Si vous vous unissiez avec d'autres cliniques en centre d'achats, vous seriez plus gros que le CHU et vous proposereriez des contrats qui ne suivraient pas les modalités de la fonction publique (délais etc)
Juste pour dire que les petits ne peuvent affronter les gros qu'unis et prêts à l'affrontement.
Après,... cela ne garanti pas la victoire ou le résultat mais c'est un début. Et c'est ce qui est en train de se passer avec Apple.

avatar Nesus | 

@jcp25

Non, parce que ça fait 50 points de livraison, donc de la logistique supplémentaire et des coûts supplémentaires. Donc le chu gagne encore.

avatar bibi81 | 

Non, parce que ça fait 50 points de livraison, donc de la logistique supplémentaire et des coûts supplémentaires. Donc le chu gagne encore.

Pourtant c'est comme ça que les supermarchés ont réussi a écraser les petits commerces...

avatar Nesus | 

@bibi81

C’est exactement l’inverse. Avant, il fallait livrer chaque épicerie, donc traiter chaque commande spécifique de chaque épicerie. La gms a gagné cette guerre (ce que vous appelez supermarché) en faisant des centrale d’achat. Un endroit unique où est livré l’ensemble de la marchandise et après c’est à la centrale d’achat de faire le dispatche.
C’est aussi parce que les supermarchés ce sont installés en dehors des villes, pour que la logistique soit plus simple. Le 33 tonnes dans le centre ville c’est compliqué, alors que tourner autour du supermarché, c’est simple.
Il faut vraiment garder en tête qu’une commande de centrale d’achat était bien supérieure à l’ensemble des épiceries. L’idée était de commander en gros pour revendre au détail, c’est ce qui a fait leur succès.

avatar bibi81 | 

C'est bien tu dis la même chose que moi. En commandant en gros on fait des économies même si on doit prévoir un peu plus de logistique.

avatar Nesus | 

@bibi81

Non justement, si le volume de d’achat ne compense pas le volume de logistique alors ça ne fonctionne pas.
En GMS le volume de logistique des fournisseurs a été quasi annihilé, puisque que lieu de livrer 10 points de vente, tu livres une centrale d’achat. Une exemple simple. Leclerc sur Bordeaux. Tu vas avoir Bordeaux Chartron, Talence, Pessac, Begles, Sainte Eulalie, Le Bouscat, Saint Medard en Jalles. Tu ne livreras que la scaso (Beychac et Caillau). La Scaso se chargera de livrer chaque point de vente.

Maintenant, si tu as une demande de multi drop, comme je l’ai eu par les Carrefour market, même en commande groupée, ça me revenait plus cher que de livrer la centrale à Cestas. Alors qu’ils étaient huit à vouloir être livré.

Donc à moins que l’ensemble des épiceries créent un entrepôt et viennent elles-même s’approvisionner à ce dernier, même si le volume de commande est supérieur, le chu est toujours plus rentable. Faut comprendre que le transport c’est en moyenne (ça dépend du prix de valeur de tes produits) 20 à 30% du prix de vente. Donc le volume pour compenser n’est possible qu’avec une simplification de la logistique.

avatar Bigdidou | 

@jcp25

« Si vous vous unissiez avec d'autres cliniques en centre d'achats »

C’est totalement interdit (c’est très compliqué la législation sur le médoc).
On pourrait faire ça à l’échelle du groupe, peut-être, mais ce serait plus coûteux qu’autre chose pour gérer tout ça ;)

Le grossiste apporte un réel service qui vaut son prix..

Bon, c’était juste une métaphore : plus on génère de profits à un fournisseur, plus il fait des conditions intéressantes, c’est presque de l’ordre du truisme ;)

avatar DG33 | 

@Bigdidou

Un autre grossiste sera ravi de remplir votre baignoire, et tout aussi capable de vous assurer le même service/disponibilité.
Un autre génériqueur (principal ou secondaire) sera ravi de prendre le marché.
Mais il est probable que ces décisions se prennent au niveau du groupe...

Des pharmacies (de ville) font bien cela en passant par une SRA/CAP.

avatar Bigdidou | 

@DG33

« Un autre génériqueur (principal ou secondaire) sera ravi de prendre le marché. »

Oui, oui, évidemment que nous faisons jouer la concurrence et allons au moins cher.
C’est pas l’idée de départ : juste qu’un gros client payent moins cher la même marchandise, même sans grosse économie d’échelle, juste parce qu’il génère plus de profit, et que cela n’a rien d’anormal.

avatar Kensei68 | 

@jcp25

..."Si vous vous unissiez avec d'autres cliniques en centre d'achats, vous seriez plus gros que le CHU et vous proposereriez des contrats qui ne suivraient pas les modalités de la fonction publique (délais etc)"...

Et là c'est le petit fournisseur que tu étrangles. On voit bien comment ça se passe dans la grande distribution ou dans l'industrie, lorsqu'il faut traiter avec des centrales d'achats de groupes...

avatar jcp25 | 

@Kensei68

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre !
C'est l'un ou l'autre.
"Nous sommes très content de payer 40% plus cher nos surblouses à notre petit fournisseur. Bien sûr, nous ne pourrons pas en avoir assez sur notre budget et 40% de nos patients seront reçus avec du personnel médical habillé avec des sacs poubelles fixés au mylar comme dans les pays du quart monde"
Vu les cotisations santé, il va falloir faire une sacré formation pour que les gens dans le pays acceptent d'être traités comme dans le quart monde.
Même si sacs poubelles et mylar ont montré leur efficacité. Vieux souvenirs RDC années 80.

avatar Faabb | 

Moi je pense qu’Apple va baisser sa commission de 50% dans un futur proche...
Il ne tiendront pas sinon et ils seront forcés de laisser ouvrir des stores indépendants sur lequel ils n’auront plus de contrôle (ou très peu).
Vu la forte part des revenus liés aux apps dans leurs bénéfices annuels, leur action va probablement montrer une correction sensible.

avatar raoolito | 

@Faabb

50% ? où ca ?

avatar IceWizard | 

@raoolito

« 50% ? où ca ? »

Il parle de la marge arrière d’Apple, celle qui lui permet de cacher à Bercy plusieurs milliards de bénéfices chaque année sur un chiffre d’affaires français d’environ 1 milliard. Y sont vraiment très fort ..

avatar Nesus | 

@IceWizard

Alors une marge arrière ce n’est pas cela...

Une marge arrière c’est ce que le fournisseur te verse en fin d’année pour la détention de ton produit. Vu qu’Apple est fournisseur, elle ne peut pas toucher de marge arrière. Par contre elle en verse aux APR. Peut-être à ses store aussi, mais j’en doute et n’étant pas sûr je vais éviter de faire comme vous et dire une bêtise ;-)

avatar IceWizard | 

@Nesus
"Alors une marge arrière ce n’est pas cela...
Une marge arrière c’est ce que le fournisseur te verse en fin d’année pour la détention de ton produit. Vu qu’Apple est fournisseur, elle ne peut pas toucher de marge arrière. Par contre elle en verse aux APR. Peut-être à ses store aussi, mais j’en doute et n’étant pas sûr je vais éviter de faire comme vous et dire une bêtise ;-)"

Et il n'y a que ça qui te choque dans mon post ? Ben dis donc .. Depuis quand une entreprise avait payer plusieurs milliards de bénéfices aux impôts, avec un chiffre d'affaire en France d'environ un milliard ?

Pour ironiser sur Faabb, qui a lu le chiffre de 50% pour les rémunérations des éditeurs de presse et qui explique que c'est le tarif unique d'Apple sur toutes ces plates-formes de ventes, j'ai fait un post parodique style Gorafi en reprenant certains thèmes trollesques publiés dans ce forum. C'est du copier-coller de différents .. euh .. intervenants ..

Actuellement, il doit y avoir au moins 10 articles par jour dans la presse généraliste, pour parler du taux de commission de 30% d'Apple.. Encore plus sur dans la presse technique et les forums.

A part ça, je sais très bien ce qu'est une marge arrière. Tous le monde devrais le savoir, d'ailleurs. C'est expliqué régulièrement aux actualités tv, plusieurs fois par an, chaque fois qu'une association ou l'état lance une action contre les pratiques commerciales des supermarchés envers les producteurs.

avatar Nesus | 

@IceWizard

Et bien le reste n’étant que de la lecture de boule de cristal, ça reste qu’un avis que je ne peux pas vraiment critiquer.
Et puis le : hou les vilains, ils ne paient pas leur impôts, est juste bon pour les associations en mal de notoriété. Quand tu as bossé dans l’économie comme je l’ai fais, tu sais que c’est beaucoup plus complexe que ça. Apple, c’est des emplois, donc de la tva, de la taxe pro, des cotisations sociales, de la taxe foncière et local. C’est de l’emploi indirect qui génère la même chose.
Alors oui, l’impôt sur le revenu de la société est évidement inférieur au chiffre d’affaire fait, c’est une certitude, même si nous ne connaissons pas le chiffre d’affaire et bénéfice français. Ça s’appelle de l’optimisation fiscale et c’est légal. Et tant que c’est légal, j’ai rien à redire là-dessus. Nous avons refusé la constitution européenne et nous voulons quand même que tous le monde soit harmonisés...

Il n’y a pas de marge arrière entre un fournisseur et son distributeur en France, j’entends par là « supermarché », la GMS pour être précis. C’était déjà illégale depuis 15 ans quand j’ai commencé à bosser dans ce milieu. Ça a existé, mais c’est devenu illégal. Sauf si c’est une franchise ou assimilée.
Pour être tout à fait exact, il y a quelques multinationales, telle que nestle, Danone, coca, qui ont des accords commerciaux avec de la compensation annuelle de casse, accord de détention... qui pourrait être assimilé à de la marge arrière, mais ça serait une erreur. Parce qu’elle est non négociable et uniquement à l’initiative du fournisseur. La marge arrière, c’était juste un racket pur et dur où tu payais un pourcentage de ton chiffre d’affaire parce qu’ils avaient fait du chiffre d’affaire (encore une fois pour ce qui concerne la GMS).

avatar IceWizard | 

@Nesus

« La marge arrière, c’était juste un racket pur et dur où tu payais un pourcentage de ton chiffre d’affaire parce qu’ils avaient fait du chiffre d’affaire « 

Un reportage tv a récemment parlé de pratiques commerciales des supermarchés, en qualifiant de marge arrière, les choses suivantes :

- Faire payer aux fournisseurs l’impression et la distribution des dépliants publicitaires
- Faire subir aux fournisseurs l’intégralité des réductions dans les promotions (genre 3 Steaks pour le prix de 2)

avatar Nesus | 

@IceWizard

Ce ne sont absolument pas de marge arrière. Ce sont des Nip, elles sont négociées en début d’année. Ça fait partie de la négociation commerciale de début d’année (ça doit être signé avant le 1er mars). Ça va en même temps que tes hausses tarifaires et ton planning promo. C’est d’ailleurs ce dernier qui défini ce que tu dois payer en impression et en promotion. Puisque chaque fois qu’il y a une promotion en magasin, c’est le fournisseur qui la finance.
Que ce soit au national ou en région c’est pareil. Quand c’est au magasin, c’est juste un accord cadre et un contrat de mandat au coup par coup, mais il n’y a pas de frais d’impression dans ce cas, juste le remboursement De la promo.
En ventrale régionale, nous nous mettons d’accord sur un nombre de catalogue année et le détail est fait au fur et à mesure, mais il n’y a pas d’autre frais d’impression que ceux déjà négociés. Le frais de remboursement de primo dépendent de la destruction promo.
Si ça a été appelé marge arrière, c’est complètement faux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR