Apple se présente en entreprise américaine modèle

Florian Innocente |

C'est de nouveau l'App Store, avec sa contribution économique, qui est l'objet d'une nouvelle communication d'Apple. Cette fois il ne s'agit pas de défendre ses 30 % de ponction sur les ventes réalisées par les développeurs iOS, mais plutôt de diffuser un message autour de la création d'emplois aux États-Unis, sur fond de pandémie, d'enquête antitrust et de lancement de la prochaine élection présidentielle.

En violet, les États où l'on trouve le plus d'emplois dépendants de la plateforme iOS

Depuis avril 2019, 300 000 emplois liés à « l'économie iOS » ont été créés aux États-Unis, selon le chiffre du Progressive Policy Institute, repris par Apple. Dans le pays, 2,1 millions d'emplois existeraient grâce à cette plateforme, une progression annuelle de 15 %.

La pandémie a même permis à des entreprises de se développer et d'embaucher. Trois exemples sont donnés pour illustrer le propos. Il y a Caribu, une app de chat vidéo et de partage de jeux en ligne pour la famille ; Shine qui propose des contenus pour se relaxer et H-E-B, une app pour faire ses courses auprès d'une chaîne texane de supermarchés (les deux premières apps fonctionnent largement sur le principe de l'abonnement, cher à Apple).

L'App Store est bon pour l'emploi et donc bon pour les Etats-Unis et Apple, avec ses 9 000 fournisseurs américains qui font travailler 450 000 personnes, est une entreprise modèle et essentielle au pays. C'est en substance la morale du communiqué qui se lit, sans trop d'efforts, entre les lignes.

Tags
avatar pagaupa | 

@Sindanárië

😂😂😂
Reste qu’Apple ne manque pas de soufle ! 😜

avatar raoolito | 

oui, on note que la seule zone importante, comme toujours,c 'est les USA pour apple.
la chine ca se negocie à un autre niveau que l'opinion publique, l'europe on regarde en s'ennuyant, l'asie et le reste du monde c'est encore pire que l'europe..

comme pour le devenir écologique de la planete, l'avenir d'apple se joue encore et toujours aux usa (comme facebook google amazon etc.. pas un autre endroit du monde ne peut les atteindre)

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

« oui, on note que la seule zone importante, comme toujours,c 'est les USA pour apple »

Les plus gros enjeux de lobbying d’Apple sont clairement actuellement aux US, reprendre l’information d’un Think Tank est plutôt naturel au regard de la situation actuelle 😎

avatar DrStax | 

On peut dire que grâce à Apple, il y a 2,1 million d'emploi mais on peut aussi dire que grâce à ces 2,1 million d'emploi, Apple vit et avance. Question de point de vue bien sûr ;)

avatar DG33 | 

@DrStax

Qui, de l’œuf ou de la poule ?

avatar DrStax | 

@DG33

Le rapport ? Apple est un ensemble de personne qui font vivre Apple (Contre remuneration) chacun a leur manière. Peu importe qui était la le premier c'est un travail d'équipe (A grande échelle dans ce cas ci).

avatar Steekus | 

@DrStax

Ce qui fait vivre Apple c’est surtout les « victimes » marketing qui change d’iPhone ts les ans contre un smic.

avatar LeFilsDeTimCook | 

C’est la vérité, quelle entreprise française peut en dire autant (pour la France) à part le pôle emploi 😂

avatar pagaupa | 

@LeFilsDeTimCook

Et tu te crois drôle ?

avatar Insomnia | 

@LeFilsDeTimCook

C’est plus que limite ton commentaire. C’est pas drôle du tout.

avatar kinon | 

@Insomnia

censure du politburo du politiquement correct?
C'est acide, méchant mais drôle. De l'humour quoi.
Comme quoi il est de plus en plus vrai que l'on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

avatar Sindanárië | 

💭(... j’ai dû louper une saison, j’ai pas compris...)

avatar byte_order | 

Chiche de produire la même carte, mais pour les développeurs web ?

avatar Insomnia | 

Créer des emplois certes mais pour ce qui est de payer ces impôts c’est plus difficile😱 bref c’est toujours la même réponse 🙃

avatar Inconnu-Soldat | 

Aux USA, puisque ce communiqué parle des USA, Apple y paye des impôts. Pour le reste comme l’a prouvé la justice européenne, Apple a gagné contre la commission européenne et n’a enfreint aucune loi, n’a pas fraudé le fisc, n’a fait aucune évasion fiscale. C’est aux états de faire en sorte d’harmoniser la fiscalité. Quant aux donneurs de leçons je suppose qu’ils ne profitent ou n’ont jamais profité dans leur vie de :
- PTZ
- TVA réduite pour les travaux ou les plats à emporter
- tickets restaurants sans charges
- livret A et autres livrets défiscalisés
- heures supplémentaires défiscalisées
- intéressement et participation sans impôts
- assurance vie sans impôts et sans droit de succession
- réduction d’impôts pour les dons ou les emplois à domicile
- diminution de la taxe foncière en fonction des revenus
etc.

Je suppose que selon leur haute moralité ils ont refusé tous ces avantages afin que l’argent entre avec vigueur dans les caisses de l’état.

avatar Bigdidou | 

@Inconnu-Soldat
« [Apple] n’a pas fraudé le fisc, n’a fait aucune évasion fiscale »

C’est beau, l’amour.
Sans déconner, tu es un truc genre « community manager » pour Apple ?
T’es quand même pas bénévole...

Le Monde - Apple règle 500 millions d’euros d’arriérés d’impôts au fisc français
La société américaine a trouvé un accord à la fin de décembre avec l’administration fiscale afin de solder dix ans d’arriérés d’impôts.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/02/05/apple-solde-des-arrie...

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

La grosse bataille est entre état pour définir la localisation du paiement de l’impôt sur les bénéfices.

Le niveau d’imposition globale d’Apple est loin d’être ridicule par rapport à bien des transnationales (La plus grande part de la chute du taux effectif sur ces dernières années n’est pas le fruit d’une amélioration de l’optimisation fiscale, mais des nombreuses mesures de l’administration Trump)

Sur les GAFAM les experts relativement neutres estiment que l’optimisation fiscale réduit le taux d’imposition de 5 points en moyenne(Ce qui n’est pas rien mais n’est pas le pb principal)

Le grand souci d’imposition des GAFAM est avant l’optimisation fiscale, la localisation du paiement des taxes.

Les accords négociés divers de redressement que l’on voit entre les états et les GAFAM portent sur cela et sont toujours le fruit d’un compromis entre les deux parties au regard des chances de succès après une longue procédure.

Et sur cet enjeu de redistribution de la répartition géographique le grand souci c’est qu’il y aurait des gagnants et des perdants.

Et au premier rang des perdants : les USA.

La convergence des intérêts des états au sein de l’OCDE est très difficile à obtenir.

D’un point de vue théorique la seule solution relativement simple est la production d’un Résultat Courant Avant Impôt sur l’activité globale, puis l’imposition de ce RCAI territoires par territoire au prorata du chiffre d’affaires réellement réalisé sur chaque territoire.

Cela implique une norme de définition du CA très différente de l’actuelle sur des marchés ouvert, un accord entre états...

On avance lentement dans cette direction mais c’est un consensus difficile à obtenir.

La lutte même contre l’optimisation est presque anecdotique sur ce qu’elle pourrait rapporter à bien des états si le mode de répartition du paiement de l’impôt était révisé.

D’abord obtenir une répartition plus équitable de l’impôt, après faire en sorte que le taux global soit plus élevé (Les deux sont en partie lié la création des profits étant orienté sur des territoires à faible fiscalité sur l’IS)

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

Merci pour tes précisions, mais quand on négocie 500 millions d’arriérés d’impôts avec le fisc, c’est à priori pour que chacun puisse éviter les lourdeurs d’une procédure judiciaire, et que la valeur de l’impôt à payer a été sous estimée d’une façon ou d’une autre, non ?
Je répondais à la remarque : « en France, Apple n’a jamais fraudé etc... »
Si elle a pas fraudé, elle a vachement arriéré, quand même..

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Merci pour tes précisions, mais quand on négocie 500 millions d’arriérés d’impôts avec le fisc, c’est à priori pour que chacun puisse éviter les lourdeurs d’une procédure judiciaire, et que la valeur de l’impôt à payer a été sous estimée d’une façon ou d’une autre, non ?"

Évidemment c’est une longue négociation autour des enjeux de prix de transferts et de montage, avec un compromis au final bien plus basé sur les chances de succès d’une procédure devant la justice administrative pour chaque partie que de la position des deux parties sur ce qui devrait être payé.

C’est le cas d’absolument toutes les transnationales et ce type de règlement négocié est quasiment le paiement d’une prime d’assurance pour être tranquille.

Les GAFAM sortent clairement toujours économiquement bénéficier de ce type de procédures, tant les service fiscaux savent qu’il est difficile de prouver en droit les abus sur les prix de transferts et les montages de répartition des profits sur des territoires « accueillant  »

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

Dés qu’on a un rien d’envergure et de moyens juridiques (c-à-d même pour une PME un rien importante) un contrôle fiscal ou social se solde par une négociation sauf montage hautement délictueux et franchement amateur.

La proposition de l’administration n’est jamais ce qui est au final payé.

La justice administrative est depuis longtemps maintenant pas rendre avec le fisc.

Alors imagine pour les grands groupes ou les transnationales.

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou

Les vrais responsables sont surtout nos politiques (français et européens) qui ne font pas les lois bien correctement… Toujours un peu douteuse… Pour lire entre les lignes et que cela soit défendable devant un tribunal… C’est souvent de l’interprétation. Un de mes meilleurs amis est avocat fiscaliste… Il suffit de bien parler devant le juge et son interprétation sera la même que l’avocat… la principale concurrence de l’industrie française est interne à l’Europe… En 30 ans, cela a permis à deux grands groupes français de des industrialisés la France au profit des pays de lest, et avant eux des pays du Sud comme l’Espagne, le Portugal. Quand ils ne font pas des lois carrément prenant la concurrence déloyale : la clause des travailleurs détachés… vous monter une boîte dans un pays où le salaire est à 300 €, avec des protections sociales quasiment à zéro, vous employés Des salariés de ce pays que vous envoyer dans un pays où les charges sociales et fiscales pour les entreprises sont bien plus grande… le transport, le bâtiment notamment sont très friands de cela… Et quand quelques journalistes soulève le problème est médiatisé de la faire, nos politiques disent qu’il n’avait pas eu connaissance de cela et que la loi était pour le bien-être des citoyens… C’est quand même dommage d’avoir fait autant d’études et d’être aussi ridicule… et ensuite, on vient nous vendre les emplois dans la restauration, le bâtiment ou le transport ne sont pas delocalisables… Ils me font bien rire… L’emploi n’est pas des localisables mais l’employé oui et notamment tout ce qui est afférents à son salaire…

avatar Bigdidou | 

@Rickles69

On dirait un discours LFI.
Il y a du vrai sur le fond, la forme est tellement désagréable, c’est tellement un déferlement de haine désorganisé avec toujours un soupçon de complotisme qu’on n’a surtout pas envie d’être d’accord.

Je sais lire quand les gens savent écrire, sinon.

« J’ai pris ma pastille… »
Allusion à ton pseudo Rikles. Je ne sais pas ce que tu es allé comprendre, mais je ne fais jamais d’allusion médicales (forcément très et toujours déplacées) à propos de mes interlocuteurs.

« Toi, va voir ton ophtalmologue ou ton neurologue ! »
Cf. au dessus.

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou si tu sais lire, pourquoi tu confonds l’affaire qui opposait Apple/Irlande contre la commission européenne et le redressement fiscal français… cela devient grave si tu ne sais même plus ce que tu as écrit…
Je suis à aucun parti, mais il y a des bonnes idées dans tous les partis… C’est dommage d’être sectaire comme tu es… Il ne s’agit pas d’un discours de la France insoumise et de certains économistes très bien placé est loin d’être à l’extrême gauche ou à l’extrême droite… ce sont simplement 30 années de travail dans le milieu économique et géopolitique… mais, tu n’avais peut-être pas ces connaissances…

avatar Bigdidou | 

@Rickles69

« C’est dommage d’être sectaire comme tu es »

Sectaire de quoi ?
Tu t’excites tout seul : je n’ai exprimé strictement aucune idée.
Et c’est pas avec le genre d’interlocuteur que tu sembles être que je m’y risquerais :D

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou
Je crois que c’est peine perdue…

avatar YetOneOtherGit | 

@Rickles69

"mais il y a des bonnes idées dans tous les partis"

Inquiétant ça 😉

avatar Rickles69 | 

@YetOneOtherGit

Cela t’inquiètes peut-être mais c’est la réalité. Je ne crois pas à la pensée unique !

avatar YetOneOtherGit | 

@Rickles69

« Cela t’inquiètes peut-être mais c’est la réalité. Je ne crois pas à la pensée unique ! »

Il y a une grande différence entre la pensée unique et le syncrétisme d’un relativisme coupable.

Croire que toutes les sources méritent d’être explorer est un vieux fantasme produisant des horreurs.

avatar Rickles69 | 

@YetOneOtherGit

N48 : qui te parle de syncrétisme ! Je n’ai jamais exprimer cette notion dans mes commentaires… Désolé mais tu as mal interprété.

avatar Bigdidou | 

@Rickles69

« Je suis à aucun parti, mais il y a des bonnes idées dans tous les partis… »

« qui te parle de syncrétisme ! Je n’ai jamais exprimer cette notion dans mes commentaires… Désolé mais tu as mal interprété. »

Non, il a juste lu 🥺

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Non, il a juste lu 🥺"

A sa décharge le syncrétisme implique en théorie une cohérence finale de la fusion des doctrines 😉

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

« A sa décharge le syncrétisme implique en théorie une cohérence finale de la fusion des doctrines 😉 »

Voui.
De la fusion ou de l’association.

avatar Rickles69 | 

@YetOneOtherGit

N#53. Merci

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou

N#52 tu ne connaissais pas la définition du mot surement

avatar Bigdidou | 

@Rickles69

« N#52 tu ne connaissais pas la définition du mot surement »

Sûrement :D
Pourtant des groupes de crétins poilus, j’en ai vu, dans ma carrière...

avatar BordelInside | 

@Rickles69

Je n'ai pas lu ton commentaire (en tous cas, pas jusqu'au bout, j'ai eu la flemme), alors je ne vais pas répondre sur le fond, juste sur la forme.

C'est totalement indigeste - un gros pavé sans séparations, sans articulations autre que des ... mis un peu partout.
En entreprise où on est quand même supposé collaborer avec nos collègues, on sait que les mails de plus de trois lignes ne sont pas lus, ou en diagonale, en général pas ou mal compris - alors dans les commentaires macg ?

Autre remarque et c'est mon côté vieux con qui parle, peut-être, mais j'ai toujours beaucoup de mal à accorder beaucoup de crédibilité à quelqu'un capable d'écrire "vous monter" sans sourciller ou qui écrit "tôt" à la place de "taux".

avatar Rickles69 | 

@BordelInside

N#58 j’utilise VoiceOver est Siri car malvoyant. Et hier soir, j’avais la flemme de me relire. Désolé d’avoir heurter ta sensibilité de vieux !

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

Un autre élément de mise en perspective des choses c’est de se rendre compte qu’un milliard d’euros cela représente un peu moins de 0,1% des dépenses étatiques et para-étatiques annuelles.

Bref même avec une taxation plus équilibrée des GAFAM la donne ne serait que très marginalement changée. (Ce qui ne veut pas dire que c’est inutile mais relativise des sommes qui sont absolument abstraites)

avatar Rickles69 | 

@YetOneOtherGit

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Car nous parlons de leurs impôts sur un chiffre d’affaires qui ne reflète pas leur activité réelle

avatar YetOneOtherGit | 

@Rickles69

"Car nous parlons de leurs impôts sur un chiffre d’affaires qui ne reflète pas leur activité réelle"

D’une part je ne vois pas en quoi tu exprime ici un désaccord sur mon propos qui n’était ici que factuelle : une mise en perspective des chiffres, rien de plus.

En suite : Très casse-gueule comme concept « chiffre d’affaires qui ne reflète pas le niveau d’activité réel »

C’est tout sauf trivial face à une transnationale de définir un niveau d’activité réelle sur un territoire d’un simple point de vue comptable.

Ce n’est pas parce que les lois sont mal faites que les administrations fiscales s’y casse les dents, mais parce que si on ne tombe pas dans l’arbitraire c’est quelque chose de non trivial à définir particulièrement pour des biens immatériels.

Adapter les règles fiscales et comptable face à des entités transnationales est un véritable challenge qui demande de la collaboration entre des états ayant des intérêts divergents.

C’est sur cette différence d’intérêt entre les état que prospère bien des mécanismes extrêmement difficiles à contrer en droit où la présomption ne tient pas la route en matière fiscale.

Prouver simplement qu’un prix de transfert est faux est un putain de challenge comptable et juridique.

avatar Rickles69 | 

@YetOneOtherGit

Je ne suis pas d’accord avec toi car tu dis que si la taxation était plus équilibré… par taxation, tu entendais uniquement tôt ? Car si ce n’est pas le cas, cela ne devient pas anecdotique… car le to ne veut rien dire tout seul. Il faut voir ce que l’on taxe. Et c’est là-dessus que les états, et notamment l’Europe dans son ensemble peut jouer. Le Roppes n’est pas insignifiantes commercialement, économiquement. Le problème n’est pas d’aujourd’hui mais date de sa création et de ses fondements. Elle a mis la charrue avant les bœufs´

avatar YetOneOtherGit | 

@Rickles69

« Je ne suis pas d’accord avec toi car tu dis que si la taxation était plus équilibré… par taxation, tu entendais uniquement tôt ? Car si ce n’est pas le cas, cela ne devient pas anecdotique… car le to ne veut rien dire tout seul. Il faut voir ce que l’on taxe. Et c’est là-dessus que les états, et notamment l’Europe dans son ensemble peut jouer. Le Roppes n’est pas insignifiantes commercialement, économiquement. Le problème n’est pas d’aujourd’hui mais date de sa création et de ses fondements. Elle a mis la charrue avant les bœufs´ »

Vraiment sans l’once d’un mépris, là c’est du charabia dont il m’est difficile d’extraire quoi,que ce soit auquel je pourrais réagir sans tomber dans la divination de ce que tu as voulu dire ;-)

J’ai surtout l’impression que tu n’as pas compris mon propos et que tu ‘s hors sujet 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

En version plus courte :

Les grands gagnants de l’optimisation géographique du paiement de l’IS sont les USA et de très loin.

Les gagnants intermédiaires sont des pays relais qui ont fait le choix du dumpings fiscale pour faire exister leur économie.

Les perdants sont les pays de taille intermédiaire en terme de poids économique tel la France.

Les USA siphonnent à leur profits la taxation des transnationales USA en s’appuyant sur des pays ayant fait le choix d’exploiter cette opportunité économique pour se développer.

avatar Inconnu-Soldat | 

@bigddou qui me cherche des poux dans la tête et que je n’ai pas sonné, le spécialiste de la Chine cadeau : https://www.lefigaro.fr/international/pekin-censure-thomas-piketty-20200901
Ah oui c’est aussi le spécialiste de l’évitement, de prendre un élément parmi d’autres beaucoup plus importants pour poser sa pêche (Chine dictature, expansionniste, responsable de centaines de millions de morts, de totale privation de liberté de pensée, transformant l’histoire, rééduquant le peuple et par ailleurs responsable de la pandémie) et l’important étant que tous les donneurs de leçons profitent honteusement des multiples niches fiscales françaises et font ce que fait Apple. Et l’argument massue bas de gamme, médiocre : t’es actionnaire d’Apple ? T’es payé par Apple ? Ou t’es un mouton/pigeon/masochiste ? Etc.

avatar Inconnu-Soldat | 

Il faut apprendre à lire. Je parlais (c’est pourtant écrit, mais peut-être que Bigdidou ne comprend pas tous les mots, ce ne serait pas la première fois), je parlais de son procès gagné contre la commission européenne et oui dans ce procès, dans cette affaire de l’Irlande, Apple était accusée de fraude fiscale et en est blanchie.
La prochaine fois lisez tout ce qui est écrit y compris le contexte et la forme grammaticale et le sens des phrases.

avatar YetOneOtherGit | 

@Inconnu-Soldat

"Apple était accusée de fraude fiscale"

Non : Apple était accusé d’avoir profité d’aide d’état faussant la concurrence intérieur au travers des accords fiscaux offert par la république d’Irlande.

La commission n’a strictement aucun pouvoir en matière fiscale.

Il n’a jamais été question de fraude fiscale, de redressement fiscal, d’amande en dehors des médias.

L’enjeu était le remboursement d’une aide d’état obtenu via des accords fiscaux.

La nuance est importante ce n’est pas une affaire de droit fiscal (hors des compétences de la commission) mais de droit de la concurrence sur le marché intérieur.

Et la commission a échouée à prouver la nature non simplement fiscale des accords entre Apple et l’Irlande.

C’est simplement dans les différente pièce du dossier, ce n’est nullement une opinion mais un fait

« Par sa décision, la Commission a estimé que les rulings fiscaux en question constituaient une aide d’État illégalement mise à exécution par l'Irlande.

L’aide a été déclarée incompatible avec le marché intérieur.

La Commission a exigé la récupération des aides en question.

Selon les estimations de la Commission, l'Irlande aurait accordé 13 milliards d'euros d'avantages fiscaux illégaux à Apple.

Par son arrêt de ce jour, le Tribunal annule la décision contestée car la Commission n’est pas parvenue à démontrer à suffisance de droit l’existence d’un avantage au sens de l’article 107, paragraphe 1, TFUE.

Selon le Tribunal, c’est à tort que la Commission a déclaré l’existence d’un avantage économique sélectif et, partant, d’une aide d’État en faveur d’ASI et d’AOE. »

https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2020-07/cp20009...

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou

Et toi, tu crois au Père Noël en France. Regarde les entreprises du CAC 40. Chantage à l’emploi en France contre remise de charges sociales (total est assez championne dans ce domaine), lobbying sévère auprès des parlementaires et des politiques pour avoir des réductions de charges (CICE qui nous a coûté plusieurs milliards contre soi-disant 1 million d’emplois qu’ils auraient employé quoi qu’il en soit car il y avait de l’activité et donc il fallait fabriquer pour que leurs bénéfices grandissent surtout leurs dividendes). Vu que tu as l’air de lire un bon journal, je te laisse voir dans leurs archives tous les articles là-dessus ! Compare l’augmentation des dividendes depuis 2008 (je te rappelle que c’était une crise financière et non économique au départ donc les très très riche aurait dû subir bien plus de perte car c’est eux qui font la finance et nous les petits salariés alors que c’est l’inverse qui s’est passé) avec la hausse du salaire moyen en France… Et tu verras qu’en France ce n’est pas mieux causer ta Zunis de ce point de vue. Redressement de cinq cents millions pour Apple sur 10 ans ce qui fait 50 millions par an. C’est bien plus sympathique de médiatiser ce genre de truc que le redressement des entreprises françaises… si tu as du temps, passe dans ta direction régionale des finances publiques et tu verras tous les patrons qui viennent négocier… et puis, les deux ou trois derniers gouvernement ou bien médiatisé le redressement des Français qui avait planqué de l’argent à l’étranger il me semble ! Et il y en avait pour entre 5 et 10 milliards de mémoire… par an…

avatar Bigdidou | 

@Rickles69

« Et toi, tu crois au Père Noël en France »

Whataboutisme, contre-feux et amalgames.

Tu ne sais pas ce que je crois, et je réagis à une phrase à propos d’Apple, ce qui ne préjuge en rien de ce que je pense ou comment je réagirais à propos de la même phrase ou d’une autre phrase à propos d’autres entreprises.

Prends une de tes pastilles, parce que tu frises l’incendie.

avatar Rickles69 | 

@Bigdidou

Je ne sais pas ce que tu crois certes mais je sais que tu ne sais pas lire ! Car si tu avais bien lu le commentaire que tu commentais, tu n’aurais pas fait ce commentaire… J’ai pris ma pastille… Toi, va voir ton ophtalmologue ou ton neurologue !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR