iBeer a fait mousser le compte en banque de son créateur

Mickaël Bazoge |

Remontons le temps, à une époque plus simple où les épidémies ne servaient que de trames dans les scénarios des films catastrophe, et où l'App Store ne croulait pas encore sous les achats intégrés et la publicité ciblée. En 2008, peu de temps après l'ouverture de la boutique d'Apple, une application fait sensation : iBeer remplit l'iPhone de bière virtuelle que l'on peut déguster en penchant l'appareil !

Ça n'a l'air de rien, mais l'effet était rudement bien fait, il mettait en valeur les capacités graphiques de l'iPhone et le potentiel de l'accéléromètre, un composant peu courant dans les téléphones de ces années-là. iBeer, qui a eu maille à partir avec le brasseur Coors auteur d'une application du même tonneau, était vendu 2,49 € et ça a été un véritable carton.

Dans une interview à MEL, le développeur Steve Sheraton explique que son application est restée numéro un au classement de l'App Store pendant un an, engrangeant de 10 000 à 20 000 $ chaque jour (!). iBeer a atteint le cap des 90 millions de téléchargements le 14 mars 2014, se rappelle-t-il, et elle est toujours disponible aujourd'hui. Simplement, elle a embrassé le modèle du freemium, avec des achats intégrés pour retirer les pubs et pour remplir son iPhone avec autre chose que de la bière (du lait, du soda, etc.).

Sheraton n'en était pas à son coup d'essai, il avait en effet déjà transformé le Palm Pilot en tasse de café. Mais l'appareil n'ayant pas d'accéléromètre, il avait simplement conçu une vidéo dont il fallait suivre les mouvements pour parfaire l'illusion de boire un café.

Avant l'aventure iBeer, Sheraton avait connu un précédent quart d'heure de gloire sur YouTube, où il avait posté une vidéo truquée d'un iPhone ressemblant à un verre de bière. Elle a connu un tel succès qu'il vendait même la vidéo 3 $ : « C'était juste un fichier que les gens devaient télécharger avec iTunes », qui lui a tout de même rapporté jusqu'à 2 000 $ par jour ! Ce carton lui a valu un coup de fil d'Apple : « Ils voulaient que j'en fasse une application parce qu'ils pensaient évidemment que cela montrerait tout le potentiel du téléphone ».

S'il n'avait pas d'expérience en matière de développement pour l'iPhone, Steve Sheraton voulait au moins s'assurer que la bière était aussi réaliste que possible. Il a donc fait le choix d'une « vraie » bière en vidéo qu'il a fallu animer en fonction des mouvements de l'accéléromètre. Le capteur « mesure constamment l'angle de l'iPhone par rapport à la ligne d'horizon, donc en connectant la ligne entre le liquide et la mousse par rapport à l'horizon, vous pouvez déplacer l'iPhone dans n'importe quelle direction et il donnera l'impression d'être rempli de liquide ».

iBeer était « facile à comprendre et une manière amusante de montrer les capacités de l'accéléromètre de l'iPhone, et de son écran lumineux avec des couleurs super réalistes », confirme-t-il. L'app fait fureur dans les soirées où les heureux possesseurs d'iPhone font les kékés auprès de leurs amis. On comprend dès lors l'intérêt d'Apple pour le concept ! Aujourd'hui âgé de 52 ans, le développeur continue de créer des apps, mais pour les magiciens, un marché de niche.


Tags
avatar Paquito06 | 

L’appli la plus inutile et donc la plus indispensable qu’on a quasiment tous eu avec notre iPhone 2G 🍊, a la decouverte du gyroscope 🍺
Mais la meilleure pub reste la parodie:
https://lelombrik.net/21685

avatar sveireman | 

@Paquito06

😂

avatar Lu Canneberges | 

@Paquito06

Heureusement que les agressions sexuelles ne sont plus drôles aujourd’hui ! Ah si apparemment…

Oui oui, traitez-moi de woke autant que vous voulez, mais les faits sont têtus : ceci est la représentation d’une tentative d’agression sexuelle pure et simple (et même pas sous-entendue hein, graphique et explicite avec un consentement clairement refusé et une contrainte physique flagrante), traumatisante et punie par la loi. En faire une blague, en vidéo, diffusée sur internet, c’est non, non et non. Parodie ou pas.

Bref. Espérons que plus personne ne trouvera drôle ou acceptable les agressions sexuelles quelles qu’elles soit, le plus tôt possible. Parce qu’aujourd’hui le rire et la complicité de la foule sont toujours plus souvent du côté de l’agresseur que de la victime.

Ça s’appelle la culture du viol, éduquez-vous.

avatar Paquito06 | 

@Lu Canneberges

“Heureusement que les agressions sexuelles ne sont plus drôles aujourd’hui ! Ah si apparemment…

Oui oui, traitez-moi de woke autant que vous voulez, mais les faits sont têtus : ceci est la représentation d’une tentative d’agression sexuelle pure et simple (et même pas sous-entendue hein, graphique et explicite avec un consentement clairement refusé et une contrainte physique flagrante), traumatisante et punie par la loi. En faire une blague, en vidéo, diffusée sur internet, c’est non, non et non. Parodie ou pas.
Bref. Espérons que plus personne ne trouvera drôle ou acceptable les agressions sexuelles quelles qu’elles soit, le plus tôt possible. Parce qu’aujourd’hui le rire et la complicité de la foule sont toujours plus souvent du côté de l’agresseur que de la victime.

Ça s’appelle la culture du viol, éduquez-vous.”

Non, vous n’y etes pas. Vous n’etes n’y vieux, ni vieux con, ni woke, ni casserole. En fait ca s’appelle une emission satirique, qui ne date pas de l’ere recente internet, mais qui a ete diffusee, validee, et approuvee, en clair, sur canal +:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Guignols_de_l%27info

Ca se rapproche davantage a de la liberte d’expression (chose qui disparait de plus en plus j’ai l’impression, surtout depuis que: https://www.mediapart.fr/journal/france/020618/bollore-tue-definitivement-les-guignols-de-canal ). Il faut certes de l’education, assez fine parfois, pour distinguer cela d’une culture particuliere.
Je suis, en revanche, surement de votre avis sur la question des agressions sexuelles.

avatar Lu Canneberges | 

@Paquito06

> « Non, vous n’y etes pas. Vous n’etes n’y vieux, ni vieux con, ni woke, ni casserole. En fait ca s’appelle une emission satirique, qui ne date pas de l’ere recente internet, mais qui a ete diffusee, validee, et approuvee, en clair, sur canal +:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Guignols_de_l%27info

Ca se rapproche davantage a de la liberte d’expression (chose qui disparait de plus en plus j’ai l’impression, surtout depuis que: https://www.mediapart.fr/journal/france/020618/bollore-tue-definitivement-les-guignols-de-canal ).

Il faut certes de l’education, assez fine parfois, pour distinguer cela d’une culture particuliere.

Je suis, en revanche, surement de votre avis sur la question des agressions sexuelles. »

——
Merci pour votre réponse. Quand bien même j'apprécie Canal+ et Les (regrettés) Guignols de l'info, cet argument d’autorité ne change rien, et malheureusement Canal+ n’est pas une référence absolue,

d’autant plus que ses animateurs favoris peuvent impunément et pendant des années s’adonner à des agressions sexuelles, y compris en plateaux, à l’antenne (!!!), bien réelles.

Donc le fait que ce soit « diffusée, validée, et approuvée, en clair » par Canal+ n’est absolument pas une excuse, d’autant plus si c’était il y a 15 ans et on sait à quel point on a parcouru du chemin depuis : ce qui était tolérable il y a 10, 20 ou 50 ans ne l’est heureusement plus aujourd’hui.

Pour ce qui est de la liberté d’expression, pareil, c’est une extraordinaire richesse qu’il convient de préserver (et j’étais lecteur de Charlie Hebdo avant et après 2015, donc j’en prends la mesure), mais, dès la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789, article 11, il est entendu qu’elle doit aussi répondre de son abus dans les cas déterminés par la loi et qu’elle n’est pas absolue.

On ne peut pas appeler au viol, au meurtre, à la haine librement à la télé, sur internet ou dans la rue en France.

Pour ce qui est pasticher une agression sexuelle « simulée », évidemment ce n’est actuellement pas puni par la loi.

Mais ça n’empêche de pouvoir moralement le condamner. Un film dans lequel du harcèlement, une agression ou un viol seraient considérés comme amusants ou sans problème est aujourd’hui de plus en plus poussé vers la sortie et aujourd’hui cela se fait de moins en moins.

Donc il s’agit plus de standard moral que de liberté d’expression ou de choix arbitraire de Canal+.

Ce n’est en tout cas plus tolérable de considérer comme « drôle » ce type d’agression.

On peut ne pas être d’accord, mais heureusement nous semblons l’être sur les agressions en général.

Et ce qui se passe à l’écran et dans la vraie vie s’informent mutuellement et progressent à leur rythme.

Belle soirée à vous.

avatar pilipe | 

@Lu Canneberges

Mdrrr. Heureusement que les gens comme vous ne sont pas nombreux. Vous ne savez pas faire la différence entre vidéo satirique/humoristique et une agression sexuelle. Mais comme dis avant, heureusement vous êtes pas nombreux.

avatar Rapsodan2 | 

@Lu Canneberges

Je comprends tout à fait votre désarroi et votre haine par rapport à des situations qui semble avoir été vécues et je sympathise totalement avec vous. Il y a multitude de comportements inacceptables qui méritent la prison.

Ceci dit, je ne condamnerai pas cette pub qui, même si je la trouve totalement insignifiante, ne me semble pas être une apologie du viol mais une blague conne, sans plus. Ce n’est pas en rendant le sexe tabou et en instaurant un climat de censure sur des blagues pas drôles que la situation des femmes s’améliorera.

avatar Paquito06 | 

@Lu Canneberges

“Merci pour votre réponse. Quand bien même j'apprécie Canal+ et Les (regrettés) Guignols de l'info, cet argument d’autorité ne change rien, et malheureusement Canal+ n’est pas une référence absolue,”
Ils ont des hauts et des bas, en effet 😏

“d’autant plus que ses animateurs favoris peuvent impunément et pendant des années s’adonner à des agressions sexuelles, y compris en plateaux, à l’antenne (!!!), bien réelles.”
C’est un autre probleme, mais que je considere reel, cette fois.

“Donc le fait que ce soit « diffusée, validée, et approuvée, en clair » par Canal+ n’est absolument pas une excuse, “
Je ne cherchais pas l’excuse, mais a souligner que ce n’est pas du contenu random provenant d’internet. C’est passé a la tele le soir a 20h, le dimanche a midi.

“d’autant plus si c’était il y a 15 ans et on sait à quel point on a parcouru du chemin depuis : ce qui était tolérable il y a 10, 20 ou 50 ans ne l’est heureusement plus aujourd’hui.”
Le mouvement me too a ses debuts en 2006, cette video date de 2008/2009, assez moderne pour ne pas la ranger dans les tiroirs des annees 70-80.

“Pour ce qui est de la liberté d’expression, pareil, c’est une extraordinaire richesse qu’il convient de préserver (et j’étais lecteur de Charlie Hebdo avant et après 2015, donc j’en prends la mesure), mais, dès la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789, article 11, il est entendu qu’elle doit aussi répondre de son abus dans les cas déterminés par la loi et qu’elle n’est pas absolue.”
Absolument.

“On ne peut pas appeler au viol, au meurtre, à la haine librement à la télé, sur internet ou dans la rue en France.”
Ce n’est clairement pas le cas avec cette video, ou alors c’est un degré qui m’echappe, et vous etes le premier a ma connaissance, en 15 ans, a soulever ce debat autour de ladite video. Je rejoins le commentaire de Beuh-Noix a ce sujet, et je suis assez ouvert d’esprit.

“Pour ce qui est pasticher une agression sexuelle « simulée », évidemment ce n’est actuellement pas puni par la loi.”
Hmmm… je vous renvoie a l’actualite a propos de ce sujet, puisque la justice doit trancher, cherchez Marilyn Manson / Rachel Wood.

“Mais ça n’empêche de pouvoir moralement le condamner. Un film dans lequel du harcèlement, une agression ou un viol seraient considérés comme amusants ou sans problème est aujourd’hui de plus en plus poussé vers la sortie et aujourd’hui cela se fait de moins en moins.“
Ce n’est bien evidemment pas l’agression qui est rendue amusante ici (il n’y a pas de viol). Si c’est bel et bien un sujet traité au sein de cette video, c’est peut etre le dernier. On pretera surtout attention au premier personnage d’un pays en developpement qui ne possede qu’un bout de bois et peut tout faire avec, au president bling bling avec sa rolex, aux produits onereux commercialisés par apple qui ne font pas grand chose annee apres annee, a la fracture sociale, au pouvoir, a la simplicite et a la consommation de masse. Pour ne serait-ce que considerer l’appel au viol dans cette video, faut aller chercher assez loin (malgré le fait que ca entre techniquement dans la definition intrinseque). Le dégout, certes, le mepris a la limite, le viol, c’est pas possible, y en a pas, l’agression, je comprends qu’on puisse la voir, meme si la derniere phrase audible renforce la comprehension, appui lourdement sur le fait que ce n’est ni un viol, ni une agression sexuelle. Si c’est le cas, on peut supprimer un bon pan de la culture (moderne ou non, films, documentaires, chansons). Et le jour où on ne pourra plus apprecier ce genre de parodie satirique, faudra pas non plus venir se plaindre. Il y aurait beaucoup plus a faire niveau viol et agressions que de censurer ce genre de video, a mon humble avis. Mais je comprends que ca puisse choquer, d’où la mise en garde au debut, ce n’est pas pour toutes les audiences, au risque d’etre mal interpreté. Ce n’est pas non plus parce que quelque chose est diffusé qu’on doit le tolerer, l’approuver, le promouvoir.

“On peut ne pas être d’accord, mais heureusement nous semblons l’être sur les agressions en général.”
Il ne pourrait en etre autrement.

“Belle soirée à vous.”
Je ne prendrai qu’une iBeer et un café (bien reel, lui) puisqu’il n’est que 14h chez moi. Bonne soiree 😎

avatar Eyquem | 

@Lu Canneberges

Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire… Twitter est rempli de gens comme vous qui s’offusquent à tel point de tout et de rien qu’on pourrait lancer un débat sur l’identité de genre d’une mouche qui passe 🤦‍♂️

avatar Eyquem | 

@Beuh-Noix

Un cancer qui se répand vraiment trop vite ! En espérant que cette nouvelle vague s’éteindra à temps…

avatar fabricepsb71 | 

@Eyquem

Chez l’humain, se faire entendre est un besoin vital, quitte à passer pour un abruti.
Ça a toujours existé.
Et les réseaux sociaux en sont juste un amplificateur. Un café du commerce à l’échelle mondiale comme l’a décrit un écrivain connu 😕

avatar zoubi2 | 

@Sir Mickaël

Merci pour le titre 😁

avatar DG33 | 

@zoubi2

Et il n’y a pas que le titre 😂
App du même tonneau
Un véritable carton

D’ailleurs elle titre à combien l’iBeer ? 😉

avatar Paquito06 | 

@DG33

“D’ailleurs elle titre à combien l’iBeer ? 😉”

Alcohol Free! Y avait pas de control parental a l’epoque😆

avatar EricRed | 

@Paquito06

Ce sketch est passé aux guignols ?? J’y crois pas une seconde

avatar Paquito06 | 

@EricRed

“Ce sketch est passé aux guignols ?? J’y crois pas une seconde”

Non mais, ce n’est pas “est passé aux guignols”, mais C’EST les guignols.
Je ne ratais jamais un episode des guignols, je l’avais vu “live” (J’habitais Paris a l’epoque), c’est pour ca que je l’ai posté, par connaissance, et seulement pour l’humour. C’est la seule trace qui en reste, sur internet. Peut etre dans mes dvd best off, qui sait.

avatar DG33 | 

@Paquito06

😎

avatar Guirik | 

La 1er app que j’ai installé sur mon iPhone 3G 🍺😄

avatar YetOneOtherGit | 

Et il râlait sur l’inique commission d’Apple ? 🤑

avatar DG33 | 

@YetOneOtherGit

L’épidémie et les apéros virtuels ont certainement remis une flopée de pièces dans le bouzin.
Le Metaverse (m’en une) fera mousse.

avatar Furious Angel | 

L’histoire est géniale !

CONNEXION UTILISATEUR