Freemium : Gameloft est-il allé trop loin ?

Nicolas Furno |

Avec Let's Golf! 3 [1.0.3 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 543 Mo – Gameloft S.A.] sorti cet été, l'éditeur français Gameloft a inauguré un nouveau modèle pour ses jeux. Gratuits et compatibles avec l'iPhone et avec l'iPad, ils appartiennent à la catégorie des jeux freemium : l'application est gratuite, mais des achats in-app et/ou de la publicité en général facultatifs sont présents.

Let's Golf

Ce modèle est bien connu et très développé pour des jeux de stratégie ou gestion. Le plus connu est sans doute Smurfs' Village (Gratuit), un jeu de gestion dans l'univers des Schtroumpfs qui a rendu le modèle freemium célèbre pour de mauvaises raisons.

Ce jeu a prouvé l'intérêt des achats in-app pour un éditeur et leur danger pour les parents : des enfants ont acheté à l'intérieur du jeu pour des milliers de vrais dollars, sans le savoir. L'affaire a fait grand bruit en début d'année (lire : Apple ferait les gros yeux à Capcom et Achats in-app : la FTC va enquêter) et Apple a fini par modifier les règles des achats in-app, en rendant notamment la saisie d'un mot de passe systématiquement obligatoire (lire : Achats in-app : davantage de mots de passe dans iOS 4.3).

Smurf's Village

Gameloft a été parmi les premiers à tester ce modèle sur d'autres types de jeu et Let's Golf! 3 en est certainement le meilleur exemple. On peut utiliser sans payer ce jeu de golf, mais il faut alors se contenter de jouer un certain temps par jour. Pour en faire plus, il faut très vite payer.

L'éditeur a beaucoup misé sur ce modèle d'un nouveau genre. Après son jeu de golf, plusieurs autres titres ont hérité du même fonctionnement. Récemment, c'est Dungeon Hunter 3 [1.0.0 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 408 Mo – Gameloft S.A.] qui est passé au freemium. Le dernier opus de la série de jeux inspirés par la saga Diablo est devenu lui aussi gratuit, mais financé par des achats in-app.

Ce modèle est peut-être rentable pour l'éditeur, il n'est en tout cas pas sans conséquence sur les jeux. Gameloft a totalement modifié le gameplay de Dungeon Hunter 3 pour pouvoir l'adapter au modèle freemium. Les deux premiers épisodes se déroulaient dans un vaste monde à découvrir et le joueur était plus ou moins libre de faire à sa guise dans cet univers.

Le nouveau jeu au contraire se présente sous la forme de niveaux très cadrés : le joueur doit les réaliser dans l'ordre demandé, la réussite d'un niveau conditionnant l'accès au niveau suivant. Les objectifs sont à chaque fois très simples, avec même parfois une variante du Tower Defense où vous devez résister face à des vagues successives d'ennemis. Loin d'un clone de Diablo, Gameloft propose ainsi un nouveau genre qui perturbe les fans de la série, sans compter que les achats in-app ne sont jamais loin.

Dungeon Hunter 3

Gameloft est-il allé trop loin ? Les joueurs en sont convaincus, si l'on en juge aux notes et commentaires sur l'App Store. Le modèle freemium fonctionne plutôt bien sur un jeu de gestion où il ne sert qu'à accélérer le déroulement du jeu. Quand les achats in-app deviennent non seulement quasiment obligatoires, mais qu'en plus ils modifient en profondeur l'expérience du jeu, cela ne passe plus.

L'éditeur l'a lui-même reconnu en revenant en arrière sur un titre. Il y a une dizaine de jours, Gameloft proposait une mise à jour de Hero of Sparta II [1.0.3 – Français – 3,99 € – 332 Mo – Gameloft S.A.] en le passant au modèle freemium. Le jeu original avait été modifié en profondeur pour ce changement et la nouvelle version a provoqué la colère de nombreux joueurs. Gameloft est depuis revenu en arrière, supprimant le nouveau mode de jeu et en repassant son titre à 3,99 €.

Hero of Sparta II marque-t-il la limite du modèle freemium et son abandon par Gameloft ? Il est sans doute trop tôt pour le dire, mais on imagine que l'éditeur va y réfléchir à deux fois avant de mettre à jour ses jeux à la mode in-app. En attendant, d'autres éditeurs s'y sont engouffrés, comme le dernier jeu de rôle ZENONIA® 4 [1.0.1 – US – Gratuit – 37,4 Mo – GAMEVIL USA, Inc.].

ZENONIA 4


avatar nanane222 | 
On trouve aussi Real Football avec les chariots de pièces et billets à 79,99€. Merci Gameloft pour ces superbes offres !
avatar winstonsmith | 
Le freemium, c'est de la pure merde. Fallait forcément que ça leur retombe sur la gueule. Ces éditeurs ont tort de prendre les joueurs pour des cons.
avatar ekami | 
J'en ai fait les frais pour Let's golf 3. Gratuit, mais impossible de profiter du jeu sans passer à la caisse, sinon c'est 5 trous maximum, puis 1 heure d'attente pour en jouer un autre... et encore, à condition de laisser le jeu tourner en tâche de fond, sinon il ne prend pas en compte le temps passé... Ça gâche complètement le game play puisqu'on n'ose pas rejouer un trou ou tenter des coups risqué. J'ai fait un achat In-app (le prix que j'aurais accepté de mettre si le jeu était payant), mais je suis rapidement arrivé au bout de mes parties. Il ne s'agit pas ici de payer pour avoir des upgrades: Let's golf 3, est un jeu en location. Si tu veux JOUER tu payes. Comme un jeu en salle d'arcade. C'est la première fois que je vois ça.
avatar Christophe Laporte | 
Et c'est bien pour ça que j'ai vite arrêté d'y jouer ! Autant acheter un jeu et en profiter autant que l'on veut ! Ça me semble plus logique.
avatar lechneric | 
Des pros du marketing et de la finance se sont dit que le freemium poussait les gens à dépenser plus qu'ils ne l'auraient fait en achetant une app complète. Car c'est bien ça le but : rendre le contenu payant très attractif pour pousser l'utilisateur à délier les cordons de la bourse plusieurs fois. Le système à très mauvaise presse mais il fonctionne très bien auprès d'un certain public qui aime la simplicité, quitte à ce qu'elle ait un moindre coût. Ce n'est pas la fin de ce modèle, loin de là. Quand on voit les conneries qui sont payantes dans certains MMO (compagnons, montures...) je me dis que le modèle du freemium pourrait très bien débarquer pour ces jeux, bien plus vite qu'on ne le pense.
avatar solea | 
Je me souviens d’un jeu, Zombie Café je crois (je ne me souviens plus du nom exact), où la progression n’était possible que via des achats, et plus on achetait, plus on pouvait espérer continuer à jouer. J’ai trouvé cela incroyablement dégueulasse et inintéressant, c’est une expérience passive et en gros on paie pour finir le jeu, celui qui paie le plus aura le meilleur score. C’est absurde. Je ne suis pas de ceux qui râlent face au dématérialisé ou même au contenu additionnel téléchargeable… mais du contenu "en plus", c’est pas du contenu "en moins à payer en plus", ni une condition sine qua non. Dans ce jeu dont je parle, en payant, on peut non seulement améliorer son restaurant, mais aussi tout simplement permettre au cuisinier de faire autant de plats qu’il le peut. Si on ne paie pas régulièrement, il faut attendre DES JOURS (réels) pour que le cuisinier puisse faire UN plat, et donc forcément, y’a plus de clientèle dans le restaurant hein. Et on perd. Et voilà. Super expérience de jeu, wouhou. Dans le cas qui nous intéresse, y’a aucun problème au niveau des mondes cloisonnés, si le jeu à la base est construit sur un déroulement linéaire (ou scénarisé). C’est le brusque changement qui a posé problème, mais en soi le système n’a rien de grave dans l’idée (dans la pratique, tout dépend du contenu disponible, à quel prix, et à quel niveau cela joue dans le scénario principal). Un RPG d’une cinquantaine d’heures à 35 € avec pour 7 € une quête totalement secondaire (style spin off) d’une vingtaine d’heures, c’est parfait par exemple.
avatar osx31 | 
Le seul modèle "Fremium" que je trouve intéressant est le jeu bridé gratuit avec UN SEUL achat in-App pour le débloquer. ça permet de tester le jeu avant de l'acheter à un prix connu d'avance. ça rend par contre plus compliqué la détection de bonnes affaires par des applications comme Appmoinschères ou Appshoper
avatar knoxbradfill | 
Pero, je trouve lets golf 3 très bien ! Et oui, je suis limité dans le temps de jeu, et alors ? J'ai rien payé de toute façon. Après, si je voulais, je pourrais effectivement acheter de crédits. Ne pensait pas que pare que je n'ai rien dépenser dans ce jeu, je ne crois pas à la réalité économique du modèle fermium. Je dois être un des meilleurs clients des applis Marvel et comixology ! Si je fais les comptes, je me demande si j'ai pas dépensé plus que le prix d mon iPhone...
avatar Ryan1985 | 
Je fais partis de ceux qui ont lourdement noté Dungeon Hunter 3 ... J'adorais cette licence, a vrais dire j'adore surtout le Hack & Slash, et Dungeon Hunter 2 avait reussi a me donner plus de plaisir sur ce type de jeu que la plupart des dernières tentative sur PC ! C'est dire si j'avais hate de tater du 3ème opus en attendant Diablo 3 ... Je n'avais vu aucune news parlant de ce changement d'orientation avant la sortie du jeu, ma chute fut d'autant plus violente ... Qui plus est le concept honteux du freemium complètement débile sur cette licence, en changeant radicalement le concept, c'est en plus un plagiat éhonté de Gun Bros (et autres clones identiques) La plus grosse bouse et la plus grosse trahison que Gameloft ai pondu ! J'aurais acheté un vrais Dungeon Hunter 3 même a 10€ si le contenu le justifiait, ou même 12 tient comme un bon vieux FF, mais la avec leur technique a la con, et bin ils auront pas un centime car c pas ce "Dungeon Hunter 3" qui va me faire dépenser le moindre denier ! Poua !
avatar elike | 
@curly bear 1 C est exactement ce que j allais dire, ça permet de pouvoir tester GRATUITEMENT un jeu à condition que le passage à la caisse ne se fasse qu une fois.
avatar Robin9 | 
Let's golf 3 : désinstallé. Dommage car c'est un bon jeu. Je confirme, le principe est SCAN DA LEUX.
avatar vconcept | 
Je fuis comme la peste ce genre de jeux, c'est tellement plus plaisant de commencer a jouer sans avoir à ce dire qu'on va devoir repasser à la caisse , on se sent bien plus libre. À quand le retour de jeux comme on en a eu sur game boy (Golden Sun était top pour ceux qui ont connu ^^) avec un vrai niveau de difficulté et un peu de liberté, il n'y a aucun plaisir à attendre des vagues d'ennemis et à spammer une touche ... Et encore moins à acheter un lot de 1000 tokens pour brûler les étapes. L'avancée devrait dépendre essentiellement du skill, et du temps de jeu.
avatar Oh la belle Pomme | 
Peut être. C'est aussi une source de revenus incroyables (je pense) pour peu d'efforts, une sorte d'abonnement.
avatar jo.copa | 
@Le Pendu de Charles Ville : Alors ça, jamais ! Nintendo sait faire ce que ne seront jamais les iDevices et consorts: des appareils faits pour jouer. En raison du manque de contrôles physiques et de l'imprécision criante des contrôles tactiles, les iDevices ne seront jamais l'équivalent des consoles portables Nintendo (ou Sony mais les leurs restent marginales).
avatar napuconcture | 
Idem, j'évite le payement in-app. Pour les essai une évolution du store avec possibilité de remboursement pendant 1h serait bien suffisante.
avatar winstonsmith | 
@isterique : Renseigne-toi un peu, avant de dire de pareilles conneries. Gameloft, avant ils vendaient des jeux 5,49€, le piratage était plus facile qu'aujourd'hui, et pourtant ils se sont faits les couilles en or. Installous ça doit être 2% des millions d'iPhones en circulation, et la plupart des "pirates" finissent par acheter le jeu de toute façon. De plus, il existe des PROTECTIONS qui permettent de vérifier que le jeu a été acquis légalement (j'ai déjà entendu parler d'une appli qui fonctionnait selon ce principe), pas besoin de se lancer dans le freemium. Mais ça tu le savais pas, hein, tu préfères semer ta paranoia... -- De toute façon, à mon avis, le freemium a atteint ses limites. La critique enfonce les jeux qui abusent de ce principe : lisez un test du dernier Ridge Racer sur PSVita... Même Arkham City, qui est très bon, a eu droit à un "pousse un peu trop à l'achat des DLC" dans un test que j'ai lu. De l'autre côté, les jeux complets, avec une difficulté bien dosée, comme Skyrim ou Dark Souls, sont encensés par la critique. Dungeon Hunter 3 est très mal noté, Gameloft est tombé dans l'estime des joueurs avec Hero of Sparta 2, Real Football 2012 est passé totalement inaperçu, Six Guns, pareil... C'est comme partout : les éditeurs pensent que nous sommes des cobayes prêts à tout dépenser par addiction, c'est faux. Le freemium aurait pu être accepté si les éditeurs avaient été raisonnables, mais ils n'ont pas réussi à s'empêcher de se goinfrer. Résultat : tout leur beau modèle freemium est détruit par les joueurs et la critique, et les éditeurs indépendants capables de vendre un jeu bon, complet, et à un prix raisonnable ont de plus en plus de succès.
avatar solea | 
@ iStérique La part d’iPhone jailbreakés est, il me semble, très faible, et le pourcentage d’applications piratées sur cette plate-forme est négligeable (en tout cas c’est ce qu’en disent ceux qui vendent de vrais jeux, genre Revolution Software). Je pense plutôt que c’est tout simplement une manière de continuer les recettes d’un titre qui, dès lors qu’il n’est plus une nouveauté, sombre dans la fosse commune des millions d’applications de l’AppStore au fond de laquelle nagent le meilleur comme le pire, et où personne n’ose vraiment s’aventurer. Enfin, ça, c’est pour ceux qui proposent un contenu additionnel "consommable". Il y a différents cas de figure, mais rien de vraiment ciblé contre le piratage dans le DLC ;)
avatar Ryan1985 | 
Si c'étais pour contrer le piratage, il pourrais très bien faire un simple déblocage du jeu en achat in'app ponctuel comme certains, ca marche très bien et c'est justifié. Ces freemium qui t'incitent a acheter continuellement de la monnaie virtuelle pour avancer plus vite (ou ne serais-ce qu'a un rythme humainement acceptable dans certains cas) est un pur choix éditorial ...
avatar Ryan1985 | 
Ce n'est pas pasque Gameloft minimise la reflection pour se concentrer sur des copies de concepts éprouvés que ces même copies ne peuvent pas être efficace ... (leurs Dungeon Hunter 1/2/Alliance, Hero of Sparta 1/2 et autres le prouvent) La question du plagiat créatif est un autre débat. J'ai du mal a imaginer qu'un Dungeon Hunter 3 sous cette forme (de merde) leur rapportera plus qu'un Dungeon Hunter 2 payant qui avait des critiques excelentes Pourtant j'ai moi même peur que ce ne soit pas forcement le cas car cette politique a visiblement du succès, et dans les commentaires de l'appstore y'en a quand même qui mettent de très bonnes notes (spam notes ?)
avatar Marksanders | 
Ce qui est dingue dans le freemium c'est que le prix peut atteindre 80€. Ça devrait être plafonné à 10€ Max pour un compte.

CONNEXION UTILISATEUR