Real Racing 3 : des critiques, mais le succès

Nicolas Furno |

Real Racing 3 [1.0.2 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 716 Mo – Electronic Arts] a adopté un modèle freemium pour ce jeu de courses gratuit et financé par des achats in-app. Ce modèle économique en a fait râler plus d’un depuis sa sortie — nous les premiers d’ailleurs… —, mais cela n’a pas empêché le jeu de connaître un beau succès, comme l’éditeur le rappelle avec ces quelques chiffres.

Le jeu a été classé numéro 1 de l’App Store dans 90 pays, mais Real Racing 3 n’est pas seulement téléchargé, il est aussi utilisé. Tous les jours, ce sont ainsi 25 millions de courses qui sont terminées, pour un impressionnant total à ce jour de 350 millions de courses. En moyenne, chaque joueur passe 25 minutes par jour à jouer, tandis que le jeu a été utilisé 14 millions d’heures depuis son lancement.

Des chiffres qui forcent le respect, mais qui soulèvent cette question : qu’en est-il de la rentabilité ? Les joueurs passent du temps dans Real Racing 3, mais achètent-ils vraiment des achats in-app ? Difficile de le savoir, mais si le titre n’a pas quitté le classement des applications les plus rentables sur l’App Store américain, il n’a jamais atteint la première marche de ce classement pour autant. À l’heure actuelle, il n’est même pas dans les 25 premiers, ce qui ne correspond sans doute pas à des revenus quotidiens importants.

Difficile de lier cette position dans le classement des applications les plus rentables de l’App Store avec son départ, mais le PDG d’Electronic Arts a démissionné. John Riccitiello paye des résultats inférieurs à ceux qui étaient espérés et peut-être, aussi, la débâcle Sim City. Ce jeu pour PC et Mac n’a pas adopté le modèle freemium de Real Racing 3, mais son système de protection défaillant a beaucoup fait pour nuire à ce jeu par ailleurs bien considéré.

Quoi qu’il en soit, l’éditeur persiste et signe. Nick Earl, vice-président de la branche mobile d’EA, a ainsi indiqué : « Il ne fait aucun doute que le freemium était la chose à faire. Une minorité bruyante s’en est prise au freemium. Nous les respectons et les comprenons, mais le marché a parlé, c’est dans ce segment que tout se passe aujourd’hui. »

De fait, sans revenir sur nos critiques contre un système un peu trop agressif avec ces attentes pour des réparations payantes, on peut effectivement jouer à Real Racing 3 sans payer, ni être vraiment gêné par les achats in-app. Reste que si la rentabilité n’est pas au rendez-vous, l’éditeur pourrait rendre les achats in-app encore plus présents et agressifs… Espérons qu’un équilibre bénéfique pour tous les joueurs soit trouvé pour le prochain titre.

[Via : Pocket Gamer et The Verge]


avatar PtitRital67 | 
@rapsodan Euh t'as le droit de gérer tes 'clics' ou 'tapes' aussi
avatar drkiriko | 
@os-app92 : 'Tous ces jeux ne font qu'infantiliser encore plus et appauvrir une société d'adulescents irresponsables et incapables de mettre un rond de côté.' [juste un
avatar Guillaumeg33 | 
@mathias10 : … responsable mais tributaire du "ghetto" qui les abrite quelque soit sa richesse. Chaque ghetto ayant ses propres inconvénients.
avatar dragonrave | 
Je l'ai téléchargé le jour de sa sortie. J'y joue tous les jours dès que j'ai un peu de temps pour me vider la tête. J'ai virtuellement 9 voitures (dont 911 et McLaren:)) mais je n'ai rien payé du tout. Et je n'ai pas l'intention de le faire... Le jeu est très très agréable, extrêmement addictif, très bon son et excellentes sensations, et je plains ceux qui ont acheté les "in App" car il n'y a, dès lors, plus de compétition...
avatar Elvis | 
Le jeu est très bien fait, mais j'aurais payé pour l'acheter. Or aujourd'hui JE NE DEPENDE PAS UN SOU ET LE VIRERAI LE JOUR OU IL FAUDRA PAYER. Le freemium c'est l'arnaque au coin de la rue!
avatar franches | 
"...mais le marché a parlé, c’est dans ce segment que tout se passe aujourd’hui." Ça, ça n'augure rien de bon pour l'avenir des jeux sur iOS et ça fait peur même ! :(
avatar lukasmars | 
Avec le freemium ce jeu est vraiment un bon simulateur... c'est comme dans la vrai vie ;-) tu vois passer des superbes voitures mais tu peux pas te les payer (et je suis aller voir par curiosité le prix de la monnaie "virtuelle) !!! On a alors faut économiser pendant plusieurs vies (de gamer).
avatar neochti | 
L'article reprend "sans payer, ni être vraiment gêné par les achats in-app" Je crois que tout est dit.
avatar Titov | 
Dommage qu'un achat in-app correspondant au prix reel du jeu ne permette pas de débloquer un mode de jeu normal.
avatar Guillaumeg33 | 
@melaure : 'J'ai fait l'impasse sur ce titre' Pas moi ! Car contrairement à un autre jeux de voiture moins réussi, la progression est encore possible en travaillant les courbes et en maximisant sa vitesse. C'est un peu le but du jeux aussi. C'est la possibilité de progression qui est motivante pour continuer un jeu réussi. C'est le cas de Real Racing. Après il faut aimer les sensations que ce jeu procure.
avatar Soseki | 
@Tom03 : +1 c'est super chiant
avatar lol51 | 
Heuu, personne ne parle du jeu lui même ? Les voitures sont certes très belles mais pour le reste ? Circuits peu nombreux et proposés à répétition dans toutes les catégories de courses. Adversaires sois-disant humains en mode asynchrone sauf qu'en fait toutes les bagnoles se comportent globalement de la même façon comme un bon petit troupeau de mouton. Progression lié au temps passé en jeu et non aux compétences de pilotages... Pas de mode replay, pas de mode multi... Ce jeu est creux, c'est de la poudre aux yeux. Du reflet brillant sur des carrosseries, mais en terme de challenge : rien...

CONNEXION UTILISATEUR