Jeff Bezos s'explique (un peu) sur le retrait de l'Apple TV d'Amazon

Stéphane Moussie |

Lors de la conférence Recode qui s'est tenu le 31 mai, Jeff Bezos a distillé quelques informations sur l'actualité d'Amazon. Depuis la fin de l'année dernière, le géant de la vente en ligne ne vend plus de Chromecast ni d'Apple TV. Pourquoi ? « Les affaires commerciales privées doivent rester privées », a esquivé dans un premier temps le patron d'Amazon, avant de se montrer un peu plus loquace :

Quand nous vendons ces appareils, nous voulons que notre service Prime Video soit dessus, et nous voulons qu'il le soit avec des conditions commerciales acceptables.

Dans une note interne d'octobre 2015, il était indiqué qu'il était « important que les lecteurs multimédias en vente fonctionnent bien avec Prime Video afin d'éviter toute confusion pour les clients. » Netflix, CanalPlay, HBO NOW et d'autres services de vidéo à la demande par abonnement sont pourtant disponibles sur Apple TV et compatibles avec le Chromecast. Le dirigeant a reconnu cette situation, mais n'en démord pas sur la politique commerciale d'Apple et Google :

Vous pouvez toujours porter ce service (Prime Video, ndr) sur ces appareils. La question est, pouvez-vous le faire avec des conditions commerciales acceptables ?

Qu'est-ce qui bloque en particulier ? Jeff Bezos ne veut pas le préciser. Il ne faut pas se leurrer, cette décision est aussi prise pour favoriser ses propres produits — les Fire TV et Fire Stick — au détriment de la concurrence.

Le milliardaire s'est également exprimé sur Alexa. Pour ceux qui en doutaient encore, Amazon prend très au sérieux le marché des assistants. Alexa a nécessité quatre ans de recherche et développement.

Aujourd'hui, plus de 1 000 personnes travaillent sur Alexa et les appareils Echo. Ces produits, « c'est juste la partie émergée de l'iceberg », a assuré Jeff Bezos.

Interrogé sur les concurrents qui vont bientôt arriver — Google Home sortira cette année et Apple plancherait sur un produit similaire —, le dirigeant a simplement fait remarquer qu'Amazon était en avance sur ses rivaux.

Les appareils Echo rencontrent un certain succès aux États-Unis où ils ont pris le leadership dans la maison connectée. Depuis peu, il est possible d'essayer Alexa sur le web.


avatar alderaan | 

Logique. Il est pas tenu de vendre la concurrence au détriment de ses propres produits (nuls mais ça, c'est un autre débat).

avatar Mrleblanc101 | 

@alderaan :
Quand tu es un magasin en ligne oui... Sinon on appel cela de l'abus de position dominante

avatar anonx | 

Ou on appelle ça un Apple Store :-)

avatar otop | 

après le fire phone , le fire tv.....amazon devrait se contenter de ce qu'ils savent faire , manifestement ils ont des problemes avec le reste.

avatar bonnepoire | 

Je trouve ça normal.

avatar enzo0511 | 

Apple devrait cesser de vendre tout court à Amazon
Amazon semble pouvoir se débrouiller sans de grandes marques aimées de ses clients
Ils n'ont qu'à sortir des produits concurrents et se demerder
Ils ont déjà tellement assuré avec leur smartphone 3D ;)

avatar bonnepoire | 

Leur smartphone est une erreur de parcours mais le reste est accessible et de qualité.
Apple défend son écosystème, Amazon le sien. Rien de plus normal.

Le fait qu'ils ne vendent pas tous les produits Apple fait que j'achète parfois à la FNAC.

avatar iPop | 

@bonnepoire :
Apple ne vend pas de basket, ni de crème à raser.

avatar bonnepoire | 

Oui et?

avatar r e m y | 

"Depuis peu, il est possible d'essayer Alexa sur le Web"
En France, au siècle dernier, un certain Xavier Niel a commencé avec ce genre de services, même si c'était sur Minitel à l'époque....

Oui je connais le chemin ->[ ]

CONNEXION UTILISATEUR