Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Apple : pas d’iPad 7"

Christophe Laporte

Tuesday 19 October 2010 à 06:57 • 25

iGeneration

À l’occasion de la publication des résultats trimestriels d’Apple, Steve Jobs a fait une apparition surprise. Le co-fondateur d’Apple, qui habituellement boude les conférences avec les analystes, n’a pas perdu son temps. Il a déclaré notamment que le format 7 pouces n’était pas adapté aux tablettes graphiques (lire : Steve Jobs égratigne RIM et Google).
De début juillet à fin septembre, Apple a écoulé 4,188 millions d’iPad, un chiffre en-dessous des prévisions des analystes, mais qui pour la première fois est supérieur aux ventes de Macintosh (3,89 millions). Steve Jobs n’a pas fait de mystère : l’avenir de l’informatique, c’est la tablette. L’iPhone devant le BlackBerry Si Apple a pu en décevoir certains avec les ventes d’iPad, ce n’est pas le cas de l’iPhone. Apple a vendu 14,102 millions d’iPhone, soit quasiment deux fois plus qu’en 2009 à la même période. Et la société californienne aurait pu en vendre plus, si les chaînes de production avaient suivi la cadence… Toujours lors de cette conférence, Steve Jobs en a profité pour enterrer RIM : « je ne les vois pas nous rattraper ». Pour la première fois, la société canadienne a vendu moins de smartphones qu’Apple. Steve Jobs et le modèle «ouvert» d’Android D’autre part, il s’en est pris violemment à Android. Apple active 275.000 appareils iOS par jour, avec des pics à 300.000, et l'on compte 300.000 applications sur l'App Store — des chiffres qui dépasseraient ceux de Google, mais selon Apple, la firme de Moutain View ne fournirait aucun chiffre solide. Pour Steve Jobs, la distinction entre un Apple fermé et un Google ouvert n'est pas pertinente, à cause de la fragmentation d'Android. Il cite Tweedeck, dont les développeurs ont dû composer avec plus de 100 versions légèrement différentes de l'OS de Google, sur 200 téléphones différents pour les 12 derniers mois — contre 2 modèles d'iPhone sur les 12 derniers mois. Les interfaces différentes, les App Store différents, etc., sont « un désordre total à la fois pour les utilisateurs et les développeurs ». La théorie de « l'ouverture contre la fermeture » ne serait donc « qu'un écran de fumée » qui masquerait à peine la vérité : les utilisateurs veulent des téléphones qui « fonctionnent tout simplement », ce qui n'est pas le cas de la majorité des Androphones. Enfin, le lent déclin de l’iPod se poursuit. Apple en a vendu 9,051 millions d'unités, contre 10,177 millions à l'été 2009 (- 11,06 %), et 9,410 millions lors du précédent trimestre (- 3,82 %). La nouvelle gamme arrivée tardivement n’a pas permis d’inverser la tendance. Sur le même sujet : - Apple TV : 250.000 exemplaires vendus - Résultats Apple : 20 milliards de dollars !

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner