Facebook considère Apple comme « l'un de ses principaux concurrents »

Stéphane Moussie |

L'escalade verbale continue entre Facebook et Apple. À l'occasion de la présentation des résultats financiers de Facebook, Mark Zuckerberg a répété qu'Apple lui cassait vraiment les pieds. Le nœud du conflit est le prochain encadrement du suivi publicitaire sur iOS qui permettra aux utilisateurs d'approuver ou refuser le traçage à travers les apps.

« Apple peut toujours dire qu'elle fait cela pour aider les gens, mais cette mesure est clairement prise dans son propre intérêt », a déclaré Mark Zuckerberg, qui a désigné la Pomme comme « l'un de [ses] principaux concurrents ». La notification demandant l'autorisation du suivi publicitaire va bientôt devenir obligatoire pour les éditeurs d'apps, à moins qu'ils adoptent une autre solution technique proposée par Apple, qui est décrite comme plus respectueuse de la vie privée mais remontant moins de données.

Mark Zuckerberg. Image Anthony Quintano (CC BY)

« De son point de vue, Apple a tout intérêt à utiliser sa position dominante sur la plateforme pour interférer avec nos apps et d'autres, ce qu'ils font régulièrement pour favoriser les leurs », a poursuivi Mark Zuckerberg. Le fondateur de Facebook a un second cheval de bataille, qui est la place des applications par défaut, en particulier Messages :

iMessage est un élément clé de leur écosystème. Il est préinstallé sur chaque iPhone et bénéficie d'API privées et de permissions exclusives. C'est grâce à cela qu'iMessage est la messagerie la plus utilisée des États-Unis.

Alors qu'Apple permet désormais de changer le navigateur et le client mail par défaut d'iOS, Facebook voudrait qu'il en soit de même pour la messagerie instantanée. Il faut dire que le réseau social a plusieurs prétendants importants : Messenger, WhatsApp et même Instagram dans une certaine mesure. Il aurait cherché à convaincre Apple directement, en vain.

Si Mark Zuckerberg craint qu'Apple l'ampute d'une partie de ses revenus, 2020 s'est très bien déroulée. Sur l'ensemble de l'année dernière, le chiffre d'affaires de Facebook a progressé de 22 % sur un an (70,7 milliards de dollars) et le bénéfice a bondi de 58 % (18,5 milliards de dollars). « Les gens et les entreprises continuent de nous faire confiance pour conserver les liens pendant la crise », a noté le CEO. Ce sont 2,6 milliards de personnes qui utilisent chaque jour l'une des quatre plateformes de Facebook.


avatar ArchiArchibald | 

« La mesure est clairement prise dans [l’interêt d’Apple] » dixit Zucky. Mais quel est cet intérêt ? Favoriser les App d’Apple qui ne vendent pas de publicité ?

A-t-il précisé l’intérêt réel ? Jusqu’à nouvel ordre, Apple n’est pas un vendeur d’espaces publicitaires, c’est une activité marginale du groupe, tandis que Facebook ne vit que de ça...

Ce type me dégoûte.

avatar Carbonized | 

Apple vend des outils qui permettent de pomper les données.
Il ne faut pas oublier que Google paye 15 milliards de dollars à Apple chaque année pour pouvoir capter les données des utilisateurs iOS (ce qui lui rapporte plus de 20 milliards).

avatar Lestat1886 | 

@Carbonized

Apple vend un outil, a toi de voir à quel niveau il va pomper tes données. Tu peux changer le moteur de recherche par défaut, ne pas télécharger Facebook ou Google...

Toute collecte de données n’est pas forcément à bannir, il faut en être conscient et tout dépend de comment les données sont traitées... et le pire dans ce domaine c’est bien Facebook

avatar occam | 

@Lestat1886

« Apple vend un outil, a toi de voir à quel niveau il va pomper tes données. »

Glock vend un outil.
À vous de voir qui vous flinguez avec, ou si vous vous faites flinguer avec.

Pour rendre la comparaison encore plus odieuse :
I.G. Farben vendait un outil.
Degussa vendait un outil.
Le plus techiquement, de la façon la plus neutre.
À chacun de voir si le Zyklon B était utilisé comme pesticide, ou à des fins meurtrières dont on commémorait précisément hier le 76e anniversaire du dernier acte.

Ceci pour marquer mon désaccord le plus vigoureusement possible : on ne peut pas avoir à tel point une position dominante, comme Apple, et se dégager de ses responsabilités. En plein d’autres domaines, Apple contrôle au mm près ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, ce qui est voulu et ce qui ne l’est pas.
Surtout pas quand on fait la leçon de morale à tour de bras.

avatar Lestat1886 | 

@occam

Wow ok si vous le dites, et après tout oui tout cela ce sont des outils! Un couteau vous pouvez cuisiner avec ou tuer quelqu’un. Et bon la comparaison avec un pistolet aussi est ps vraiment juste: vous pouvez être policier ou soldat et acheter l’arme dans le cadre de vos fonctions ... et c’est un outil « monotache » on achète ps un flingue pour beaucoup de raisons

Apple a une position dominante sur sa plateforme qui ne représente que 20% du marché... Libre a vous d’utiliser android,ou de ne pas utiliser de smartphones. Je connais des personnes qui utilisent des téléphones « normaux » et qui vont très bien

Après vous installez facebook et google sur vos appareils, c’est aussi votre choix! Ils ne sont pas pré installés. Oui google est un peu plus dur a éviter vu qu’il est utilisé par Siri mais Siri peut être désactivé... A vous aussi de choisir comment utiliser vos outils!

avatar pat3 | 

@Lestat1886

"Oui google est un peu plus dur a éviter vu qu’il est utilisé par Siri mais Siri peut être désactivé."

Google est aussi utilisé par des tas de développeurs à travers les outils de développement fournis gratuitement. De Google Analytics à Google Fonts, ils ont des dizaines de façons de récupérer tes données de comportement.

avatar Lestat1886 | 

@pat3

Oui c’est vrai! comme Facebook d’ailleurs... Mais Apple ne gagne rien directement dans cette histoire (indirectement parce que il n’y aurait pas d’écosystèmes sans toutes ces apps tierces)

Mais, si on n’en veut pas, on n’installe plus rien sur son smartphone et on va sur le net en mode navigation privée et encore...

Ou on abolit le système, on change complètement de business model et on paie des abonnements plus chers pour tous les sites web...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@occam "Surtout pas quand on fait la leçon de morale à tour de bras."
Soyons clair, qu'une entreprise puisse être qualifiée de "morale" ou d'"immorale" est un contre sens. Pour être "morale"(ou immorale) une "entité" doit être pourvue du "libre arbitre" qui lui fait défaut.
Les entreprise sont par essence amorales.
C'est à dire déterminée par des éléments étrangers à la morale. (en général la maximalisation des gains) Dans cette amoralité les déterminations d'Apple et de Facebook sont les mêmes : maximalisation des profits. Par contre leurs stratégies sont opposées : pour Apple "jouer la défense des intérêts du consommateurs" pour Facebook "masquer les enjeux de société du pillage des informations personnelles".
En conclusion avec un positionnement amorale, Facebook va pour des raisons "égoïste à l'opposé de l'intérêt des citoyens, quand Apple pour les mêmes raisons égoïstes soutient l'intérêt des citoyens.

avatar ArchiArchibald | 

@Carbonized

Google paie pour être le moteur de recherche par défaut sur les OS d’Apple. Ensuite, t’inquiète qu’ils ont leurs propres outils de suivi via les cookies.

Hier, les résultats trimestriels présentés par Apple continuent de démontrer que les « revenus publicitaires » sont marginaux.

avatar raoolito | 

@ArchiArchibald

il me semble que le paiment de google est dnas une autre case, mais je ne suis pas certain de moi..

avatar iGas | 

@ArchiArchibald

Je te rejoins sur le fait que le mot « concurrent » est très mal choisi.
Apple est plutôt un « frein », un « législateur » pour Facebook.

Ce qui inquiétant c’est qu’aujourd’hui ce sont des sociétés privées (comme Apple ici) qui imposent leurs règles, leurs barrières du moralement web, au lieu des règlements/lois/autorités de contrôles... trop lentes avec trop peu de moyens (financiers et techniques) dans l’encadrement du web.
Certes Apple semble ici prendre une direction juste (pour certains) mais ce n’est pas sain ainsi.

Ce n’est pas à Apple de faire ça.
Ce n’est pas à Twitter de supprimer des tweets.
Ce n’est pas à Facebook de décider de ce qui est une vraie ou fausse news.
Ce n’est pas à Instagram de décider ce qu’il fait censurer.

Gouvernants, députés, législateurs, dame justice... réveillez vous !

avatar FredMac92 | 

@iGas

👍

avatar pat3 | 

@iGas

"Ce n’est pas à Twitter de supprimer des tweets.
Ce n’est pas à Facebook de décider de ce qui est une vraie ou fausse news.
Ce n’est pas à Instagram de décider ce qu’il fait censurer."

Euh… comment dire ? Ce n’est pas parce que là on vu une suppression célèbre qu’il n’y a pas de modération sur Twitter, Facebook et compagnie. On leur a reprocher de ne pas être assez censeurs à d’autres occasions. S’il n’y avait pas de modération, vous seriez les premiers à crier au scandale parce que les gamins de 10 ans pourraient voir des snuff movies sur n’importe lequel des réseaux. Ce n’est pas pour rien que les modérateurs portent plainte contre leurs anciens employeurs pour préjudice psychologique.

avatar iGas | 

@pat3

Je ne dis pas qu’il faut rien supprimer. Mais que ce n’est pas aux réseaux sociaux de le faire. Ce n’est pas à eux de décider à eux de décider de ce qui est bien ou mal. En tout cas ce n’est pas à eux d’en définir les règles.
Aujourd’hui les réseaux sociaux écrivent leurs propres lois, font le travail de la police et de la justice. Je trouve ça flippant.

avatar redchou | 

@ArchiArchibald

« La mesure est clairement prise dans [l’interêt d’Apple] » dixit Zucky. Mais quel est cet intérêt ? Favoriser les App d’Apple qui ne vendent pas de publicité ?

A-t-il précisé l’intérêt réel ? Jusqu’à nouvel ordre, Apple n’est pas un vendeur d’espaces publicitaires, c’est une activité marginale du groupe, tandis que Facebook ne vit que de ça...

Ce type me dégoûte.

- Vous n’avez vraiment aucune vision.
Apple oblige l’utilisation de sa solution technique pour parfaire son service de publicité en ligne et obtenir un max de donnée sur le fonctionnement des autres...
Un moteur de recherche et une solution de publicité maison sont en préparation à Cupertino, il faut croire que Monsieur Zuckerberg en sait plus que vous. 🤷‍♂️

avatar jfvit77 | 

@redchou

Pourtant Apple prend la direction qui tend à s’imposer dans les futurs réglementations européennes... informer le consommateur et lui donner le choix des données à transmettre est pour moi essentiel...

Pour les iMessage, c’est avant tout une app de sms/mms... pas étonnant qu’elle soit plus utilisée que Messenger qui nécessite d’être amis avec ses interlocuteurs sur un réseau social sur lequel il faut accepter de vendre son âme pour pouvoir s’en servir...

Je n’ai jamais compris pourquoi messenger a été séparé de Facebook, cela dégrade l’expérience utilisateur et permet juste à fb de mieux tromper ses utilisateurs... depuis ils font vraiment n’importe quoi...

avatar Ichigo-Roku | 

Pour moi Facebook et Facebook Messenger sont deux services différents. Perso je veux juste une messagerie, j'ai pas envie de télécharger une app rassemblant tous les services de Facebook.

avatar jfvit77 | 

@Ichigo-Roku

Alors pourquoi un compte fb serait nécessaire pour utiliser une simple app de messagerie? Actuellement l’un ne peu pas fonctionner sans l’autre...

avatar Ichigo-Roku | 

En soit tu peux désactiver ton compte Facebook et garder un accès à Messenger. Mais bon à partir du moment où tu utilises Facebook Messenger ça reste la même entité donc je ne vois pas ce que ça change.

avatar Bazogista | 

🥱

avatar ohmydog | 

Oui c’est triste de lire ça. Il veut le choix dans la messagerie mais il ne veut pas laisser le choix aux utilisateurs dans le ciblage publicitaire.
Le type est complètement incohérent.
Du coup, on peut TRES FORTEMENT mettre en doute sa probité

avatar armandgz123 | 

@ohmydog

Bah là Apple va laisser le choix à l’utilisateur pour les données, mais pas laisser le choix pour la messagerie...

avatar iftwst | 

@ohmydog

Totalement

avatar roccoyop | 

Plus de 2 milliards d’individus pistés, sans compter ceux qui se font pister à leur insu sur le web, ça en fait de la data à digérer.

avatar moua | 

Les méthodes de Facebook sont détestables.

Mais l’obligation de passer par SKAdNetwork (Apple) ne l’est elle pas ?

Si un jour Apple souhaite bloquer des réseaux de pub pour des raisons politique il le pourrait non ?

Ça serait encore une brique en plus dans l’univers cloisonné et contrôlé d’Apple.

Dans le même temps, Apple bloque les VPN (proposé sur l’app store) qui bloquent les pubs dans les apps.
Ce double discours d’Apple 😒

avatar Lestat1886 | 

@moua

C’est pas une obligation, les apps peuvent demander aux utilisateurs d’utiliser leur tracker ou pas :)

Dans ce domaine, avoir un écosystème contrôlé n’est pas forcément un mal! Je ne vais pas pleurer pour les réseaux de pub, au contraire... (et je n’utilise pas de bloqueurs de pub mais il y a beaucoup d’abus a plein de niveaux et pas seulement la collecte de données...)

avatar moua | 

@Lestat1886

Yes enfin qui refuserait un tracker a priori plus restrictif ?

Certains réseaux d’ads ont trop abusé, ce qui mène à cette situation.

Mais au final Apple aura droit de vie ou de mort sur les réseaux d’ads, comme c’est le cas pour les apps.

Si un jour un mouvement politique particulier décide de faute une grosse campagne, et qu’Apple est contre, ils pourraient bloquer les réseaux d’ads qui acceptent ces pubs.

avatar Lestat1886 | 

@moua

Droit de vie ou de mort sur leur plateforme seulement, et ces réseaux ont plein de ressources ils trouveront un moyen de limiter la casse chez Apple (qui ne bloque pas toutes les collectes de données , juste la limite) et continuer a se gaver sur le net et les autres plateformes

Et ces limites concernent tous les réseaux et ne ciblent pas certains réseaux selon leurs pubs. S’ils le font, j’imagine qu’il y aura des recours judiciaires

avatar YAZombie | 

"Si un jour un mouvement politique particulier décide de faute une grosse campagne, et qu’Apple est contre, ils pourraient bloquer les réseaux d’ads qui acceptent ces pubs":
ça me paraît un argument fallacieux mais je ne prétends pas avoir envisagé tous les angles, donc curieux de ta réponse.
Quoi qu'il en soit il faut cesser de croire que les contrats, qu'il s'agisse des ToS ou de celui liant les réseaux publicitaires à leurs clients ou fournisseurs, sont exempts du droit, qu'il s'agisse du droit local ou américain. Ils se doivent de le respecter, et si le parti hypothétique dont tu parles a les moyens de faire une campagne de publicité, un procès en bonne et due forme contre un géant de la tech, on peut difficilement rêver mieux.
Mais tu remarqueras tout de même que ceux qui hurlent aujourd'hui à le censure envers Tweeter et autres Facebook (qu'il s'agisse de l'Agent Orange ou de ses Grands Défenseurs de la Liberté qui voudraient forcer des entreprises privées à diffuser la propagande du Grand Leader - le rêve de l'autocrate quoi) ne s'aventurent pas à porter leurs griefs en justice. Pourquoi? Il me semble que la réponse est évidente.

avatar moua | 

@YAZombie

Je viens pas légitimer ces mouvements politiques, loin de là.
D’ailleurs en France ce type de publicité est interdite (et c’est mieux ainsi).

Je pointe juste du doigt que ça donne à Apple la possibilité de bloquer un réseau d’ads (qui doivent être signé), et donc donne encore un peu plus de contrôle du contenu (au moins à travers les apps) à cette société.

On sait très bien qu’un réseau publicitaire préfèrera couper ces pubs, plutôt que de bloquer tous ses clients le temps d’un procès long et incertain.

De même, Apple pourrait recevoir des pressions de certaines nations, au moins pour un blocage local, comme c’est le cas pour les apps.

avatar jfvit77 | 

@moua

Il est normal qu’une entreprise appliques les réglementations en vigueur dans le pays en question... même si tu n’es pas d’accord avec ces lois... c’est marrant un coup vous voulez que les entreprises ne soit pas au dessus des états mais finalement c’est à géométrie variable selon l’état en questions... 😅

avatar moua | 

@jfvit77

Mais qui ça « vous » ?
Je suis pas Qanon hein 😆

Je disais juste que le discours de Facebook, même s’il n’est pas le mieux placé pour en parler, n’est pas dénué de sens.

Que les lois soient respectés très bien.

Mais la on donne potentiellement encore un peu plus de pouvoir de décision à Apple, sur un domaine où il y en avait peu (le contenu des ads).

En plus des autres restrictions / pouvoir de décision d’Apple, déjà existantes sur iOS.

Je juge pas le bien-fondé ou si c’est une bonne chose ou non.
C’est juste un constat.

avatar YAZombie | 

@moua: je ne te soupçonnais de rien, pas d'inquiétude ;) Je signalais juste les limites, et un peu l'ambiguïté (identifiée ou non) de ce que tu dis. Honnêtement je ne suis vraiment pas convaincu par ton argumentaire, ou en tout cas de sa pertinence en l'espèce. Si tu préfères j'estime que les garde-fous sont suffisamment présents et solides pour qu'on y voit un risque très, mais très très faible, et non un danger, et j'aurais tendance à consacrer à cette préoccupation moins de temps de cerveau que l'astéroïde géant qui, inévitablement cette année, doit être en train de se diriger droit sur notre planète… Parce que bon, on peut aussi sûrement s'inquiéter du sexe des anges hein (les nephilim sont très très mauvais pour la santé!). Et puis n'oublie pas, pour ceux qui ne veulent pas de contrôle il y a toujours Android 😂
Accessoirement à mon avis le mieux ce serait d'interdire la publicité politique, mais c'est un autre débat.

avatar moua | 

@YAZombie

La publicité de parti politique est interdite en France (mais pas celle de lobbys... bref), mais c’est un problème plus global.

Après, c’est peut être sans risque cette nouvelle règle.
Mais c’est un pouvoir supplémentaire donné à Apple aujourd’hui, qui pourrait leurs servir plus tard pour faire pression.

Seul l’avenir nous le dira.

avatar YAZombie | 

@moua, "Mais c’est un pouvoir supplémentaire donné à Apple aujourd’hui, qui pourrait leur servir plus tard pour faire pression": et on continuera à se demander en quoi, mais apparemment ça ne t'empêche pas de t'y raccrocher. Tu n'as pourtant donné littéralement aucun argument qui tienne 🤷‍♂️

avatar moua | 

@YAZombie

Les ads vont devoir être signés.
Tout comme les apps.

Apple pourrait donc bloquer un réseau d’ads.

Encore une fois c’est sans jugement.
Encore une fois, je pointe juste un pouvoir supplémentaire d’Apple.

Après, Facebook n’est pas le bon exemple dans le secteur.

avatar iknow | 

@moua

Apple n’as pas pouvoir de vie ou de mort sur les Add se sont les utilisateurs quoi ont le choix de partager ou non.
Contrairement à Facebook qui abuse clairement.
Il suffit que je cherche un article sur le net pour que Facebook me bombarde sans mon autorisation.
De quel droit?

avatar louisb | 

Quel connard fini.. argumentaire bidon style « Renault vend des voitures avec un volant pré-installé, c’est clairement pro-monopole ».... euh

avatar toto_tutute | 

Dire que c’était juste un trombinoscope de boutonneux à la base ce truc. Dingue comment les conneries peuvent aller loin.

avatar Bruno de Malaisie | 

@toto_tutute

Très juste!!!

avatar Malvik2 | 

@toto_tutute

Énorme, ça m’a fait ma soirée😂😂
C’est tellement vrai en plus 😁

avatar Cyrille50 | 

Apple n'est pas en position dominante. C'est Facebook qui l'est !

Zuckerberg a l'art de retourner les situations à son avantage.

avatar armandgz123 | 

@Cyrille50

Apple est en position dominante sur sa plateforme iOS et c’est un problème

avatar newiphone76 | 

@armandgz123

Rien n’oblige à utiliser sa plateforme

avatar debione | 

@ newiphone76:

Ca tombe bien, mon iPad n'appartient pas à la pomme. Hors Apple se réserve le droit de venir sur mon matériel et de modifier son comportement.
Remarque, si ils vendaient à côté des iPads sans soft dessus, à charge de l'utilisateur de le faire (via par exemple un linux développé en ce sens), la charge ne tiendrait plus.
Essayons pour voir d'effacer iOS sur mon iPad, si Apple m'en empêche, alors ils abusent de leurs positions, car ils sont en position non pas dominante, mais bien unique (empêcher toutes possibilité en ce sens)

avatar newiphone76 | 

@debione

Il me semble que personne ne vous a mis un pistolet sur la tempe pour acheter un iPad ? Libre à vous d’avoir plutôt opté pour une tablette Samsung ou Microsoft, qui a priori sont très bien. Je ne comprends pas cette attitude qui vise à acheter un produit en connaissance de cause et de vouloir tout modifier.

avatar iftwst | 

@debione

Ouais c’est deguelasse.
Dans ma Megane diesel je VEUX mettre du sans plomb car c’est ma voiture c’est moi le chef !
Renault est en position dominante.
Bouhh !!

avatar Nesus | 

@debione

Vous pouvez le faire. Vous pouvez installer un Linux sur votre iPad. Ça va vous demander beaucoup de connaissances, mais c’est totalement réalisable. Vous pouvez même installer Mac OS.
Est-ce qu’Apple vous aide à le faire ? Absolument pas. Est-ce qu’Apple vous empêche de la faire ? Non plus.
De même que n’importe quelles applications peut être installer, il suffit de savoir utiliser Xcode (j’ai encore joué à ça la semaine dernière). Bref, comme d’habitude dans ce débat, le problème est l’ignorance et l’erreur de croire que ce qui n’est pas facilité est impossible.

avatar debione | 

@Nesus:

On reparle des procès qu'Apple a mis au cul des gens qui vendaient du matos OSX compatible? Non? Oui?

avatar Krysten2001 | 

@debione

Ça c’est normal. C’est illégal. Vous pouvez le faire mais seulement pour votre propre usage.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR