Encadrement du suivi publicitaire : Facebook lance une campagne contre Apple

Stéphane Moussie |

Le torchon brûle entre Facebook et Apple. Le réseau social s'est payé une page de publicité dans le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post pour dénoncer publiquement l'encadrement du suivi publicitaire qui devrait entrer en vigueur en début d'année prochaine dans iOS 14.

Se présentant comme défenseur des petites entreprises, Facebook affirme que la limitation des publicités ciblées aura un effet « dévastateur » pour celles-ci. Or, les petites entreprises connaissent déjà de grosses difficultés à cause de la crise actuelle, ajoute même le réseau social. D'après les estimations de Facebook, les publicités génériques génèrent 60 % de ventes en moins que les publicités personnalisées.

Image Dave Stangis

Pour appuyer son discours, le réseau social a publié sur son site web des déclarations de responsables de petites entreprises américaines qui se disent inquiets de ce changement. Sous ses airs de chevalier blanc, Facebook cherche surtout à défendre ses propres intérêts. La grosse entreprise de Mark Zuckerberg avait prévenu cet été que cette nouvelle mesure de confidentialité pourrait réduire de 50 % les revenus des annonceurs faisant partie de son réseau publicitaire Audience Network.

L'encadrement du suivi publicitaire va permettre aux utilisateurs de choisir s'ils autorisent ou non les éditeurs et publicitaires à exploiter un identifiant unique, l'IDFA, pour les pister au gré de leur utilisation. Prévue à l'origine dès la sortie d'iOS 14, Apple a repoussé cette mesure à début 2021 face à la protestation d'éditeurs de presse, de développeurs et de publicitaires.

Apple et Facebook se querellent de plus en plus ouvertement, le premier reprochant au second son gros appétit pour les données personnelles, tandis que le second critique le premier sur son contrôle unilatéral de l'App Store. Cette semaine encore, Facebook a profité de la présentation d'un plan européen de régulation des plateformes pour appeler à limiter le pouvoir d'Apple.


avatar daye4 | 

C’est moins drôle pour Facebook quand c’est l’utilisateur qui choisi

avatar Salapeche | 

Drôle de notion de choix de l'utilisateur quand c'est apple qui va imposer ça même si l'utilisateur ne veut pas. :)

avatar Artefact3000 | 

@Salapeche

Apple ne l’impose pas, justement. Apple informera du suivi et laissera le choix à l’utilisateur d’être pisté ou non.

avatar Salapeche | 

On sait tout comment ça va finir. C'est pas comme si c'téait la 1ière fois qu'apple laissait à l'utilisateur la possibilité de choisir au début pour finir par lui imposer ses choix personnelles et sur lequelles il n'a aucun contrôle. :)

avatar PomBreizh | 

@Salapeche

Énorme, le procès d’intention sans aucune retenue... dans ce contexte, si je dois préciser.
Apple va juste donner le choix à l’utilisateur lambda de se faire tracer ou pas, au travers de ses interactions avec les applications installées sur son terminal Apple ou ses navigations via Safari.
En quoi vont-ils imposer leur modèle ou un quelconque contrôle de leur part?
Il va de soi que les personnes informées et compétentes dans le paramètrage de leur terminal n’ont que faire de cette proposition, tant ils utilisent déjà les outils à leur disponibilité pour interdire ce type de traçage: bloqueurs, paramètrage fin, boycott de certains services... même si ce type de choix proactif permettra un certain gain de temps.
La cible de ce service sont les utilisateurs communs, qui ne font généralement pas attention ou ne veulent pas connaître les détails et, qui si on leur présente quelques détails et leur laisse le choix, risquent de bloquer les vautours.

avatar YAZombie | 

@ Sale à pêche, "On sait tous comment ça va finir": non non peu de gens ont cette outrecuidance, seuls les fats usagers de la boule de cristal en toc.

avatar Krist013 | 

Juste eux ... vraiment du n’importe quoi Facebook ... ils sont parmi les pire à montrer l’exemple

avatar Furious Angel | 

Facebook devrait surtout la fermer. Quoi qu’ils disent, ça jouera contre eux.

En revanche, c’est effectivement un souci pour les petits commerces. Mais Facebook est un mauvais porte-parole.

avatar sshawn | 

@Furious Angel

+1

avatar envindavsorg | 

Apple lachez rien 🥰🥰

avatar Moussex | 

Merci au beau gosse pour cet article. 🥵

avatar Rodri31 | 

J’espère vraiment que Apple ne va pas reculer une nouvelle fois. Ça doit vraiment embêter FB pour qu’ils nous bassinent avec ça.

avatar shaba | 

Facebook sent le vent tourner. Les gens sont de plus en plus conscients de la quantité de données recueillies et commencent à s’en inquiéter je pense. Et j’espère.

avatar armandgz123 | 

@shaba

Où tu vois ça ?

avatar shaba | 

@armandgz123

A de multiples niveaux. Dans la presse, via des articles (par exemple suite à l’obligation d’indiquer les données recueillies dans l’AppStore), sur les réseaux sociaux, autour de moi. Rien de vraiment mesurable ici, juste un rapport différent vis à vis de cette boite.

avatar Paquito06 | 

@shaba

"A de multiples niveaux. Dans la presse, via des articles (par exemple suite à l’obligation d’indiquer les données recueillies dans l’AppStore), sur les réseaux sociaux, autour de moi. Rien de vraiment mesurable ici, juste un rapport différent vis à vis de cette boite."

Mais les donnees recueillies ne vont pas cesser demain. On parle seulement de 3rd party cookies. On a d’un coté Google qui cesse l’utilisation de ceux-ci (ils ont communiqué et sont pret, they own the data donc ils font ce qu’ils veulent), et d’un autre Apple qui implemente des regles en demandant le choix a l’utilisateur. Mais l’utilisateur aura tjrs des pubs, elles ne seront seulement plus ciblees (voire moins uniquement). Facebook va pas arreter de vendre de la pub, on aura juste tout et n’importe quoi demain matin. Adobe et Google travaillent dessus depuis des annees, afin de tracker les utisateurs malgré la disparition des 3rd party cookies (et non pas 1st party...). Et c’est là que l’AI (pour recouper les data) et le blockchain (hashage d’emails par ex.) vont aider. Certes, pour l’utilisateur lambda ca va rien changer, il pensera ne pas etre tracké et echapper a la pub ciblee. Pour les SME ca va etre plus difficile de ramener du traffic de qualite, elles vont se concentrer sur leur clientele existente dans un premier temps (car une fois que t’es authentifié, on te vend ce qu’on veut). Interessant tout ca hein? 🤓

avatar armandgz123 | 

@shaba

Mouais... je me souviens que c’était déjà le cas en 2011, et actuellement dans ma promo, 100% des élèves (120) ont un compte Messenger, et ont soit Facebook soit Instagram soit les deux et sont actifs. Je ne parle même pas de WhatsApp, TikTok, Twitter...

avatar macnewbie007 | 

Gonflés chez Facebook

avatar mapiolca | 

Je me rend pas bien compte de l’intérêt de Facebook pour les petites entreprises, elle ont surtout des Pages et Marketplace pour s’exprimer, je vous rarement voir jamais des pubs de plombier, photographe ou cordonnier autour de chez moi...

avatar loupsolitaire97 | 

@mapiolca

Tout est dans la définition de petite entreprise ;)

avatar Paquito06 | 

@mapiolca

"Je me rend pas bien compte de l’intérêt de Facebook pour les petites entreprises, elle ont surtout des Pages et Marketplace pour s’exprimer, je vous rarement voir jamais des pubs de plombier, photographe ou cordonnier autour de chez moi..."

Parce que je travaille de pres ou de loin avec des vendeurs tierces (agences marketing qui lancent des campagnes sur les reseaux sociaux comme Publicis, Wavemaker, Razorfish, GroupM, MediaCom), la visibilite compte parfois pour 90%+ des revenus d’une SME (small medium entreprise). Ca se voit au niveau du traffic sur la homepage de chaque site dès qu’il y a ou pas une pub. Quand Facebook s’enrhume, ce sont des millions de boites qui paient les pots cassés. Il n’y pas necessairement le cordonnier du coin de ta rue, car les couts montent vite, et puis tu cherches peut etre pas de cordonnier sur google pour l’avoir sur fb ou instagram.

avatar iftwst | 

Oui tout ce que vous dites est vrai, mais FesseBouc reste sans équivalent pour l’instant.
Donc incontournable.

avatar sully_ | 

Facebook défendeur des petites entreprises... décidément, même le 16 Décembre, 2020 arrive à me surprendre ...

avatar reborn | 

Apple n’interdit pas le tracking, elle demande juste le consentement à l’utilisateur. Nuance 😌

avatar Salapeche | 

C'est au début pour paraitre preux chevalier défenseur de la veuve et de l'orphelin. A la fin ça finit toujours de la même façon avec elle.

Ya plus aucune option pour l'utilisateur et apple décide de ce qu'elle a envie à la place de l'utilisateur et surtout elle choisi ce qui lui permet de faire disparaitre des concurrents pour récupérer tout le blé générér par des marché créer par d'autres. :)

avatar bibi81 | 

Apple n’interdit pas le tracking, elle demande juste le consentement à l’utilisateur. Nuance 😌

Apple veut surtout taxer à 30% le revenu de tous les développeurs. Les développeurs se finançant par la publicité (qui est toujours ciblée contrairement à ce qu'on pourrait croire) échappent à cette taxe de 30%. Apple espère donc couper les vivres de ces développeurs pour qu'ils rentrent dans les clous et reversent 30% de leur revenu à Apple (via achat in-App par exemple).

Si l'effet escompté n'est pas obtenu (parce que les gens consentent au tracking ou parce que les développeurs ont trouvé une parade), alors tu verras Apple mettre en place une nouvelle mesure.

Le discours sur la protection de la vie privée n'est qu'une excuse, Google en faisant un gros chèque à Apple l'a très bien compris (et profite ainsi d'un joli passe droit).

avatar Krysten2001 | 

@bibi81

C’est du gagnant gagnant pour les deux partis ( clients et Apple).

avatar bibi81 | 

C’est du gagnant gagnant pour les deux partis ( clients et Apple).

Si tu considères que te faire vider ton compte bancaire c'est gagnant pour toi, je vais t'envoyer mon RIB, moi je préfère quand mon compte se remplit...

avatar Krysten2001 | 

@bibi81

Je préfère payer plutôt qu’on me piste à longueur de temps.

avatar raoolito | 

mouais, quand c’est EPIC qui se présente en chevalier blanc tout de suite ya moins consensus...

avatar PomBreizh | 

@raoolito

En rapport à Apple ou à Facebook ?

avatar raoolito | 

@PomBreizh

Par rapport aux commentaires :)

avatar PomBreizh | 

@raoolito

Je pensais Epic.. chevalier blanc... vis-à-vis d’Apple ou de Facebook dans ce contexte?

Car Epic n’est pas mieux... ils défendent juste leur pain blanc contre le modèle d’Appe qui leur interdit d'en profiter à 100% et leur fait payer le facing comme toute grande surface ou boutique generaliste.

avatar raoolito | 

@PomBreizh

Ici on a une majorité antiFB alors qu’avec Epic c’etait plus partagé
Et justement je vous suis totalement sur le fait qu’on à affaire à des boites qui défendent leur trognon c’est tout

avatar dodomu | 

Indépendamment du fait que cela sert bien ses intérêts, sur le fond, Facebook n’a pas forcément tord, ça ressemble un peu au débat des buralistes qui ferrait faillite si la cigarette était interdite : faut t’il continuer continuer de laisser court à certaines pratiques quand leurs interdiction met en danger des entreprises et emplois ?
J’ai envie de dire que non, que l’intérêt général passe avant, mais qu’une rupture soudaine fera évidement de la casse...

Le problème ici, c’est qu’on touche a des choses qui se sont profondément installées et ancrées dans la façon dont ont peut construire un modèle économique, et qu’il y a effectivement un risque que certaines entreprises ferment... (Et Apple n’est pas vraiment connue pour donner beaucoup de temps pour s’adapter, c’est plutôt marche ou crève...)

Une solution serait de proposer le choix aux utilisateurs : publicité avec pistage, ou paiement en argent comptant.
Cela permettrait aux utilisateurs d’avoir le choix, et de se rendre compte du même coup du coût de toute les applications que l’on utilise (et par ricochet de la valeur de nos données personnelles).

avatar mapiolca | 

@dodomu

Fait gaffe ! Tu vas faire revenir les chaînes du Facebook payant !

avatar dodomu | 

@mapiolca

Désolé je n’ai pas compris 🧐

avatar mapiolca | 

@dodomu

Tu fais allusion au fait de choisir un Facebook payant pour éviter les pubs, et ça m’a rappeler l’époque où on recevait des chaînes de post à republier pour empêcher Facebook de devenir payant ...

avatar dodomu | 

@mapiolca

Ah pardon, n’allant quasiment jamais sur Facebook je n’ai pas connu 😙

avatar Krysten2001 | 

@dodomu

L’utilisateur a le choix. Apple n’interdit pas tout court les pratiques de facebook,... et Apple a laissé assez de délai aux développeurs 😉

avatar dodomu | 

@Krysten2001

Justement, peut être assez de temps pour faire un changement technique, mais sûrement pas assez pour changer un modèle économique bien installé depuis longtemps...

avatar gwen | 

@dodomu

Le choix existe. Il suffit de ne pas prendre d’appareil Apple.

Si les consommateurs se détournaient du matériel Apple suite à ce genre de mesure, le californien prendrait acte. Si par contre cela ne change rien, voir augmente les ventes, c’est Facebook et consort qui devraient se remettre en question.

avatar dodomu | 

@gwen

Je parlais d’avoir le choix, par application, de choisir si l’on payait en acceptant d’avoir de la publicité ciblée, ou de payer en véritable monnaie.

avatar PomBreizh | 

@gwen

Au contraire, avec ce genre de proposition je vais certainement renforcer mon parc Apple... déjà bien important.
Cela me conforte totalement dans mes choix, même si je perçois l’enfermement dans un écosystème (expérience-système de mon point de vue) que j’accepte du fait de son côté pratique.

avatar PomBreizh | 

@dodomu

"Une solution serait de proposer le choix aux utilisateurs : publicité avec pistage, ou paiement en argent comptant"

Mais Apple donne le choix à l’utilisateur d’accepter ou non.
Libre à Facebook de proposer une rémunération à ces ‘utilisateurs’ en contrepartie de leur acceptation.

avatar dodomu | 

@PomBreizh

Apple donne le choix d’accepter ou non, certes, mais dans mon commentaire j’évoquais le fait que le développeur d’une application laisse le choix à l’utilisateur : soit une acceptation de la publicité ciblée, ou alors une rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes. Si refus des deux, pad d’accès au contenu.

avatar KuhFgug | 

Si Apple a créé cette fonctionnalité c’est qu’il y a une demande de ses utilisateurs.

Libre à chacun de l’utiliser ou non, donc Facebook se trompe, c’est contre ceux qui vont utiliser cette fonction qu’il faut cibler.
Certains sites le font contre ceux qui utilisent un bloqueur de pub par exemple.

Mais ça fait tellement plus vaillant de lutter contre une grosse entreprise

avatar Salapeche | 

"Si Apple a créé cette fonctionnalité c’est qu’il y a une demande de ses utilisateurs."

Ou qu'à plus ou moins moyen/long terme, ça peut ramener l'argent que se fait facebook dans sa poche.

Comme si les utilisateurs en avait quelque chose à foutre. Apple a cédée à la demande de 0.0000001% de ses utilisateurs ? Tu crois réellement à la connerie que tu nous débites ? :)

C'est comme pour les services de streaming de JV. C'est une demande des utilisateurs d'interdire les concurrents ou c'est pour mettre en avant apple arcade et essayer de capter tout le marché des utilisateurs d'ios dessus ? :)

avatar Rez2a | 

@Salapeche

Parceque tu crois qu’Apple compte récupérer le marché de Facebook ? :)

Tu ne comprends pas que cette mesure est juste une partie de leur action sur le respect de la vie privée, dont ils font déjà la promotion à la télé et sur des panneaux publicitaires géants, et donc qui leur rapporte déjà de l’argent ? :)

avatar Salapeche | 

"Parceque tu crois qu’Apple compte récupérer le marché de Facebook ? :)"

A écouter les fanboys, apple cracherait sur plusieurs milliards d'$/€ par pur altruisme. :)

On voit ce que ça donne le respect de la vie privée avec google en moteur de recherche par défaut sur ios et apple tv+ sur chromecast. :)

Cette mesure c'est de l'enfumage pour que tout ce qui transite par un appareil sous ios finisse taxé par apple d'une manière ou d'une autre... Si un iAd nouvelle génération qui sortirait du bois ça serait même pas étonnant. :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR