Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Les accusations Grokesques d’Elon Musk sur l’intégration de ChatGPT aux appareils Apple

Stéphane Moussie

Wednesday 12 June 2024 à 18:00 • 69

iOS

Elon Musk serait-il jaloux de Sam Altman ? Dans des tweets impétueux publiés dans la foulée du keynote de la WWDC 2024, le patron de X s’est insurgé du partenariat entre Apple et OpenAI, une entreprise dont il fut un des premiers investisseurs, mais qu’il a quitté dès 2018, avant son heure de gloire.

Elon Musk. Image Tesla.

« Si Apple intègre OpenAI au niveau du système d'exploitation, alors les appareils Apple seront interdits dans mes entreprises. C'est une violation de sécurité inacceptable », a déclaré celui qui court après OpenAI avec son propre robot conversationnel, Grok. « Il est complètement absurde qu’Apple ne soit pas suffisamment intelligente pour créer sa propre IA, mais puisse garantir qu’OpenAI protégera votre sécurité et votre confidentialité ! », a ajouté l’homme d’affaires dans un second tweet rageur, avant de publier une image symbolisant OpenAI aspirant les données d’Apple.

Aveuglé par sa rancœur ou simplement animé par une entreprise de déstabilisation, Elon Musk affabule sur la nature du partenariat entre Apple et OpenAI. ChatGPT ne siphonnera pas les données des utilisateurs pour plusieurs raisons. La première, c’est que l’intégration de ChatGPT dans iOS 18 et macOS 15 sera totalement optionnelle. Apple ne vous obligera pas à activer le service si vous n’en voulez pas.

La deuxième, c’est que même si l’intégration est activée, ChatGPT restera isolé des données de l’appareil et son utilisation sera soumise à votre accord à chaque fois. Seules les requêtes envoyées de plein gré à ChatGPT seront transmises aux serveurs d’OpenAI. Apple affirme également avoir mis en place d’autres mesures de confidentialité en accord avec son partenaire : les adresses IP des communications seront masquées et OpenAI ne consignera pas les requêtes.

ChatGPT est-il un « effrayant logiciel espion » au sein de l’iPhone, comme le décrit Elon Musk ? « C'est son opinion. Évidemment, je ne suis pas d'accord. Nous nous soucions profondément de la confidentialité de nos utilisateurs et de la sécurité de nos produits », a déclaré Mira Murati, la responsable technologique d’OpenAI, lors d’une réunion organisée par Fortune.

Contrairement aux autres fonctions Apple Intelligence, ChatGPT n’aura pas accès aux données de l’appareil et devra obtenir l’accord de l’utilisateur pour chaque requête. Image Apple.

En incriminant Apple, Elon Musk se ferme sûrement une porte, celle qui permettrait à Grok de s’intégrer à iOS au même titre que ChatGPT. Apple est en effet très ouverte à l’idée d’ajouter d’autres services de ce type à ses systèmes d’exploitation. Mais de toutes les manières, Tim Cook a-t-il vraiment envie de faire une place à une IA générative à la tonalité sarcastique et s’inscrivant dans l’idéologie libertarienne d’Elon Musk ?

Quasiment au même moment que ses accusations infondées, Elon Musk a renoncé à son action en justice contre OpenAI. L’entrepreneur reprochait aux autres cofondateurs Sam Altman et Greg Brockman de ne pas avoir respecté la charte fondatrice selon laquelle la start-up devait être une organisation à but non lucratif. Problème pour Elon Musk, cette fameuse charte fondatrice n’a pas été versée au dossier pour la simple et bonne raison qu’elle n’a jamais pris la forme d’un véritable contrat. La raison de l’abandon de la poursuite n’est pas connue.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner