Laissez l’iPad être l’iPad

Anthony Nelzin-Santos |

La solution à tous les problèmes, réels et inventés, de l’iPad ? Des fenêtres, bien sûr ! D’accord, d’accord, j’exagère un peu. Mais de fait : certains n’arrivent pas à imaginer que le futur de l’iPad ne passe par un rapprochement fonctionnel avec le Mac. Comme si iOS ne pouvait pas gagner ses lettres de noblesse en suivant sa propre voie.

L’iPad n’est pas le Mac

L’iPad ne gagnerait-il pas à posséder un « véritable » environnement de bureau ? La question est aussi vieille que l’iPad lui-même, et revient comme les marrons en automne, cette fois par le biais d’une série de tweets du développeur Steven Troughton-Smith. Apple a pourtant toujours été très claire : l’iPad, débarrassé de la métaphore skeuomorphique du bureau, doit élargir le sillon creusé par l’iPhone.

Ce n’est pas qu’il lui manque un environnement de bureau, c’est que l’iPad n’existe que pour dépasser ce concept. Ce choix, effectué par Steve Jobs et confirmé par Tim Cook, motive l’ensemble de la stratégie d’Apple. L’iPhone, l’iPad, l’Apple Watch, les AirPods même : tous ces appareils ont abandonné le paradigme du fichier au profit du paradigme de l’action, et possèdent un « navigateur d’actions » plutôt qu’un navigateur de fichiers, dont l’interface est spécifique à chaque usage.

Vous savez quoi ? Le futur de l’iPad, ce n’est sans doute pas cela. Image Steven Troughton-Smith.
Vous savez quoi ? Le futur de l’iPad, ce n’est sans doute pas cela. Image Steven Troughton-Smith.

L’écran d’accueil d’iOS est rempli d’applications qui permettent d’accomplir des tâches précises, les complications des cadrans de watchOS sont autant de « raccourcis » vers des fonctions. Tout est commande dans l’interface vocale des AirPods, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée exploseront les fichiers en faisant « remonter à la surface » leur contenu. Le Mac lui-même bénéficie de cette logique : si la Touch Bar met des actions au bout des doigts, elle reste sur le même plan que le clavier et la souris, et ne se confond pas avec l’affichage.

Chaque appareil possède sa « personnalité » propre, mais tous sont liés par le « nuage » à l’échelle globale et la microlocalisation à l’échelle locale. À cette unification fonctionnelle, Microsoft et Google préfèrent une unification formelle, à travers leurs Modern UI et Material Design. L’opposition est claire et assumée, mais à force de loucher sur les chiffres de vente de l’iPad, certains parviennent à rater la forêt autour de l’arbre.

L’iPad n’est pas simple

Cela étant dit, l’iPad ne possédait peut-être pas de « personnalité propre » à ses débuts de « gros iPod touch », au-delà de quelques éléments d’interface originaux. Il y a peut-être là un « péché originel » qui explique les frustrations actuelles : les fonctions ajoutées au fil des années, jusqu’à la Split View et au picture in picture, ne suffisent sans doute pas à réaliser tout le potentiel de l’iPad. Mais avant de parler de « potentiel » et de futur, il faut parler de réel et d’actuel.

Il faut donc parler de la manière dont les clients d’Apple se sont emparés de l’iPad, plus encore que des autres tablettes et 2-en–1, et l’ont propulsé en tête des principales enquêtes de satisfaction. Les statistiques d’usage sont éloquentes : plus de 200 millions d’iPad sont utilisés régulièrement, deux fois plus que de Mac. Les limites de certains utilisateurs sont les possibilités d’autres, dont l’iPad est le seul ordinateur (osons le mot), voire le premier.

L’iPad a su trouver sa place en entreprise, comme ici dans un milieu industriel qui était très friand de « tablet PC » et autres « ToughBook ». Image Apple.
L’iPad a su trouver sa place en entreprise, comme ici dans un milieu industriel qui était très friand de « tablet PC » et autres « ToughBook ». Image Apple.

Car la relative simplicité de l’iPad est une force, et pas seulement pour une masse d’« utilisateurs lambda » qui ne feraient rien d’autre que de « consommer » des contenus avec un simple navigateur. Les partenariats noués avec IBM et SAP, le développement de prestataires de services comme JAMF, et la robustesse du marché des applications professionnelles montrent que l’iPad a su trouver une place en entreprise. La moitié des iPad vendus le sont maintenant auprès d’entreprises et d’institutions.

L’absence de fenêtres n’y est pas nécessairement vue comme un problème majeur : combien d’usages professionnels peuvent être rendus plus plaisants, et surtout plus productifs, avec une application métier en plein écran ? Combien d’heures de maintenance peuvent être économisées avec une plateforme strictement contrôlée ? Si l’iPad connait un tel succès dans le monde de l’entreprise, c’est aussi parce qu’il n’est pas le Mac ou le PC.

L’iPad sera autrement plus complexe

Pour autant, l’iPad n’est pas simple au point d’être simpliste, et ce n’est pas qu’un terminal d’accès à une application métier ou à Facebook. L’iPad s’est doucement mais surement complexifié — pensez à une fonction comme le mode picture in picture, qui débloque de nouveaux usages (comme le travail sur un document pendant un appel vidéo), et apporte déjà des réponses à la question d’une gestion des « fenêtres » spécifique à iOS (existence entièrement liée au contenu, au point qu’elle ne possède pas d’interface en plus du contenu).

Apple a tendu la main, les utilisateurs (et parfois les non-utilisateurs) veulent maintenant le bras. Cette impatience est compréhensible : en 1991, c’est-à-dire sept ans après sa présentation, Mac OS était déjà passé par de multiples révisions de son environnement de bureau et de sa gestion des tâches multiples, et possédait déjà plusieurs environnements de développement. L’iPad est parti d’une base autrement plus évoluée, mais a progressé plus lentement.

Ou, du moins, il a progressé d’une manière bien à lui. On peut faire avec un Mac des choses que l’on ne peut pas faire avec un iPad, mais ce n’est sans doute qu’une question de logiciel pour une partie de ces choses. Or dans le même temps, le format même de l’iPad lui ouvre des horizons à jamais inaccessibles au Mac, un avantage encore renforcé par le Pencil. Dans ces entredeux où l’iPhone est trop petit et le Mac trop encombrant, l’iPad est d’une redoutable efficacité.

Mais alors que Steve Jobs l’utilisait au fond de son fauteuil tout en gardant un Mac Pro à portée de clavier, Tim Cook l’utilise comme son bureau mobile. Apple ne voit plus seulement l’iPad comme l’ordinateur du lit ou du siège d’avion : elle le voit et le promeut activement comme un ordinateur à temps plein. Il faut encore que les actes suivent les paroles : la stagnation fonctionnelle d’iOS depuis deux ans, ou la commercialisation d’accessoires sans véritable appui logiciel, sont de puissants catalyseurs des critiques.

À quoi peut ressembler le futur logiciel de l’iPad, s’il continue à se complexifier sans pour autant singer le Mac ? On peut espérer qu’Apple se rappelle qu’elle avait travaillé sur une interface mêlant aperçu des applications et champ de recherche, ou qu’elle entende les remarques sur la difficulté de manipuler Split View. Plus loin, surtout si l’iPad devait encore s’agrandir, le besoin de glisser-déposer et de tiling se fera peut-être sentir. Une chose est sure : sauf à ce qu’Apple décide soudainement de revenir sur dix ans de vision de l’informatique et de stratégie commerciale, l’iPad restera l’iPad.


avatar ArnaudB | 

du stockage externe ça existe bon sang renseignez-vous !

avatar iPop | 

@ArnaudB

Évidement que l'on sait que les supports externes existent.
C'est çe que j'utilise d'ailleurs.

avatar otop | 

@ArnaudB
"La possibilité de brancher un HDD ou une clé USB que ça ouvre un gestionnaire de fichier "

Qu'est ce que tu ne comprends pas dans BRAN-CHER , directement sur la machine , pas de wifi trop lent qui ne marche pas.

avatar alfatech | 

@otop

"Qu'est ce que tu ne comprends pas dans BRAN-CHER , directement sur la machine , pas de wifi trop lent qui ne marche pas."

Chez moi le wifi marche très très bien, et je branche ma clé usb/Lightning en cas de besoin.

avatar otop | 

@alfatech

Malcomprenant le garcon.....je repete les dire du monsieur :

"La possibilité de brancher un HDD ou une clé USB que ça ouvre un gestionnaire de fichier...."

HDD ou clé USB capito ??? Qui a parlé de ta clé usb vers lightening ? Les oeilleres d'apple vous abetissent a ce point la ?

avatar otop | 

@apotheker

Je constate les memes carences quand a l'ipad. Ca fait parti du pourquoi les ventes sont en chutes.

avatar Hoppy | 

@Moumou92

C'est tout à fait cela, je suis en Chine depuis presqu'un an et je peux dire que je suis avec mon iPad et mon clavier d'iMac 27 pouces. Mon iMac était trop grand pour venir. Je rédige tous mes documents avec, les gens ici ont des vieux PC de bureaux Lenovo qui mettent une plombe et je suis tellement content de pouvoir travailler avec cela.

avatar byte_order | 

> Il est très simple de mettre un disque dur ou une clef USB sur ipad...
> il suffit de la brancher sur un mini routeur wifi (taille d'un paquet de cigarette,
> ca fait aussi batterie externe).

Merci de préciser les débits d'écriture via wifi sur ce type de produit style Ravpower.
Qu'on rigole un peu, tiens.

avatar pocketalex | 

@veurlatonra

Après avoir, en vain, cherché à une époque à vouloir travailler à distance depuis mon iPad, j'ai finalement lâché l'affaire et investi dans le Macbook 12"

Bien m'en a pris, il est parfait pour travailler en nomade. L'iPad, non.

avatar Terragon | 

Pour certains le iPad manque d'un petit "plus" côté professionnel pour devenir le parfait outil. Dommage qu'Apple fasse la sourde oreille pour l'instant.

Cela dit, je suis d'accord avec le fait que le iPad ne remplacera jamais un ordinateur de bureau pour le travail complexe. Toutefois, il en faudrait si peu pour le rendre parfait aux yeux de plusieurs qui n'ont pas de travail complexe à exécuter. Après tout, c'est Apple qui souhaite le positionner comme un ordinateur... va falloir en donner un peu plus pour rendre le tout crédible.

avatar alfatech | 

@Terragon

"Cela dit, je suis d'accord avec le fait que le iPad ne remplacera jamais un ordinateur de bureau pour le travail complexe"

L'erreur est justement de vouloir comparer un appareil qui tire sa force son son coté portatif avec une machine de bureau.
L'iPad ne pourra pas accomplir tout ce qu'un ordinateur classique fait sur certaines taches.....Mais d'un autre coté pourra justement en accomplir d'autres qu'un ordinateur conventionnel ne pourra jamais faire.

avatar byte_order | 

@alfatech
> justement en accomplir d'autres qu'un ordinateur conventionnel ne pourra jamais faire.

genre ?

Ou par "conventionnel" vous entendez ordinateur fixe style tour (ce qui est extrêmement réducteur) ?!

Moi, j'entends par ordinateur conventionnel un ordinateur sur lequel on peut programmer tout type de tâche, incluant donc la production de programme (voir même un système d'exploitation pour lui même) elle-même. En gros, l’autosuffisance.,

Cela inclut donc tous les PC desktop, serveur, portables, hybrides (donc utilisable tactilement, avec un stylet et en mobilité), ainsi que les Mac, mais *pas* les tablettes Android ni sous iOS.

avatar alfatech | 

@byte_order

"genre ?

Ou par "conventionnel" vous entendez ordinateur fixe style tour (ce qui est extrêmement réducteur) ?!"

Non je ne vais quand même pas sur ce terrain là ? (mais il est amusant d'en parler 2 secondes: quand un iPad ne fait pas un job donné de manière efficace on en reviens à dire "donc c'est pas un ordinateur"....et quand une tour est incapable d'accomplir un job? comme quoi ne pas être efficace dans un domaine n'est pas une tare et ne fait pas passer un appareil d'ordinateur à vulgaire jouet)......bref

Tu veux un exemple, tu es sur chantier et tu dois scanner en urgence un plan et l'envoyer direct à un client/fournisseur/mairie etc.....Avec un iPad tu pourras le faire les doigts dans le nez, avec ton ordi portable conventionnel tu peux t'accrocher car t'y arriveras jamais, pas de scanner sur place et pas de connexion internet (les ordi en 3g ou 4g j'en parle même pas).....Te reste les hybrides qui pourront faire le job grâce au mode tablette mais pour un ordi normal c'est mort. C'est qu'un exemple parmi d'autres mais suivant le corps de métier ou l'environnement où tu te trouves une tablette sera meilleure qu'un ordi. Les hybrides sont peut-être la solution dans le futur, mais actuellement W10 et son environnement actuel en mode tablette n'est pas top, c'est du bricolage.

avatar byte_order | 

D'une, vous parliez non pas d'efficacité (plus adapté) mais de capacité (possibilité), ce qui est nettement plus radical : vous affirmez qu'un PC "conventionnel" (sans définir ce que vous pensez par là) ne pourra jamais faire des tâches qu'une tablette peut faire.

De deux, pourquoi considérez-vous que les PC hybrides ne sont pas des PC "normaux" ? C'est justement tout l'intérêt de ce type de PC : ce sont des PC tout autant normaux que n'importe quel ordinateur portable mais utilisables *également* en mode tablette. Cela ne les rend pas anormaux, puisqu'ils peuvent faire exactement la même chose que tout PC portable, cela les rend encore plus flexibles que n'importe quel PC.

Du PC fixe au PC hybride en passant par les PC portables, on va justement vers plus de flexibilité d'usage sans amputer les capacités (ce qui ne signifie pas que c'est plus efficace mais que cela est possible de faire), pas dans le sens inverse.

Enfin, pour votre exemple de chantier, n'importe quel smartphone peut suffire, ils partagent en général les mêmes capteurs photos que les tablettes de toute façon. Sinon, un scanner type iriscan book a 150 euros fera de bien meilleures numérisations si c'est nécessaire que n'importe quel capteur photos de smartphone, tablette ou hybride PC de toute façon, tout en s'interfacçant a ces 3 types de matériel.

> suivant le corps de métier ou l'environnement où tu te trouves une tablette sera meilleure
> qu'un ordi

Meilleure, oui.
Mais la seule capable de, non.
La seule aussi polyvalente à couvrir un ensemble de besoin dans un même appareil, pas forcément non plus.

Hors vous affirmez le contraire en clamant que seule une tablette iOS (ou Android j'imagine) peut faire certaines tâches, tâche impossible avec une plateforme PC.

Un PC hybride est une plateforme PC ultra mobile *et* tactile. Ce n'est pas parce que Apple n'en produit pas que ce n'est pas une réalité ailleurs.

avatar alfatech | 

@byte_order

"vous affirmez qu'un PC "conventionnel" (sans définir ce que vous pensez par là) ne pourra jamais faire des tâches qu'une tablette peut faire."

Un PC conventionnel c'est un ordinateur normal, merci de ne pas chercher d'excuses…et je t'ai montré avec mon exemple (ce que tu m'as demandé) qu'un ordi de monsieur tout le monde (portable ou non) ne pourra pas exécuter toutes les tâches.

De deux, pourquoi considérez-vous que les PC hybrides ne sont pas des PC "normaux" ?"

Rien que le mot hybride devrait te mettre sur la voie, c'est un ordinateur transformable en tablette.

"Enfin, pour votre exemple de chantier, n'importe quel smartphone peut suffire, ils partagent en général les mêmes capteurs photos que les tablettes de toute façon. Sinon, un scanner type iriscan book a 150 euros fera de bien meilleures numérisations si c'est nécessaire que n'importe quel capteur photos de smartphone, tablette ou hybride PC de toute façon, tout en s'interfacçant a ces 3 types de matériel."

Donc tu confirmes qu'un ordinateur conventionnel ne peut pas accomplir ce genres de tâches tout seul…De toute façon il ne pouvait en être autrement.

"Hors vous affirmez le contraire en clamant que seule une tablette iOS (ou Android j'imagine) peut faire certaines tâches, tâche impossible avec une plateforme PC."

Même toi tu t'es rendu à l'évidence juste au dessus ?

"Un PC hybride est une plateforme PC ultra mobile *et* tactile. Ce n'est pas parce que Apple n'en produit pas que ce n'est pas une réalité ailleurs."

Non non…un hybride c'est un PC génétiquement modifié pour se transformer en tablette, je n'ai jamais dit que le concept est nul mais juste que l'appareil qui fait bien le job dans les 2 domaines n'existe pas encore.

avatar byte_order | 

@alfatech
> Rien que le mot hybride devrait te mettre sur la voie,
> c'est un ordinateur transformable en tablette.

C'est un ordinateur *dans* un format de tablette. Il ne se transforme pas façon Optimus Prime avec des composants qui bougent de place !
La totalité de ce qui est nécessaire à son fonctionnement d'ordinateur est dans cette forme d'"ardoise numérique".

La nuance c'est que ces capacités habituelles d'ordinateur généraliste n'en sont pas bridées, là où une tablette sous iOS offre des capacités bridées arbitrairement.

> Donc tu confirmes qu'un ordinateur conventionnel ne peut pas accomplir ce
> genres de tâches tout seul…De toute façon il ne pouvait en être autrement.

J'attendais votre définition d'ordinateur "conventionnel". Vu comment elle exclu arbitrairement les PC hybrides (en usage, pas en fonctionnalité), effectivement un truc non tactile pourra pas faire un truc nécessitant du tactile. On enfonce des portes ouvertes, là.

Vous refusez de considerer que les PC hybrides sont des PC à part entière, dotés de toutes les capacité d'ordinateur de type PC, dont certaines ne sont pas possibles justement sur iPad.

Cette exclusion vous permet d'affirmer que les ordinateurs n'ayant pas la forme d'une tablette ne peuvent pas faire ce qu'un iPad peut. Mais pas d'affirmer que seul un iPad peut proposer ce type d'usage, puisque *justement* des ordinateurs au format tablette (mais ayant toutes les capacités d'un ordinateur conventionnel, eux) sont disponibles également..

> Non non…un hybride c'est un PC génétiquement modifié pour se transformer en tablette.

Y'a pas de transformation. C'est une tablette, mais avec les capacités d'un PC dedans.
Point.

> je n'ai jamais dit [...] mais que l'appareil qui fait bien
> le job dans les 2 domaines n'existe pas encore.

Vous clamiez des capacités, pas d'efficacité.
Un PC hybrid peut faire tablette, meme mauvaise.
Un ipad ne peut pas faire serveur VM, meme mauvais.

avatar alfatech | 

@byte_order

T'es le champion de la mauvaise fois… Mais je ne t'apprends rien, tu le savais déjà.

avatar byte_order | 

> actuellement W10 et son environnement actuel en mode tablette n'est pas top, c'est du bricolage

Pas plus que devoir se balader avec 2 appareils plutôt qu'un seul plus polyvalent.
Chacun organise sa trousse à outil comme il l'entend : soit pleins, complémentaires, soit moins, mais plus multifonctions.

Dans mon cas professionnel, j'ai besoin de pouvoir faire du développement unix en mobilité, c.a.d. de manière autonome tant en terme de fonction que de déplacement.

Aucune tablette ne me permet ça.

Un PC portable oui.
Qu'il soit hybride est un plus si j'ai un besoin d'interaction tactile (stylet, plus souvent, en fait), mais ce n'est pas encore un besoin fréquent pour moi. Mais tant qu'une tablette sous iOS ou Android ne peut répondre à mon besoin alors qu'un PC y arrive, j'ai du mal à accepter l'idée que "une tablette permet justement d'accomplir d'autres [tâches] qu'un ordinateur conventionnel ne pourra jamais faire."

Tant qu'une tablette ne permet pas d'être un ordinateur au sens initial du terme, c.a.d. d'être programmable pour réaliser tout type de tâche sans que rien ne l'interdise, je pense que les limites resteront plutôt du côte des tablettes iOS que des PC qui restent des ordinateurs à part entières tout en proposant dans la gamme des modèles plus adaptés à l'ultramobilité et les interactions tactiles.

avatar iPop | 

@Terragon

App,e pourrait faire tout ce qu'elle pourrait que ça n'y changerait pas grand chose.
Réfléchissez un peu, par exemple l'attitude d'ADOBE à vouloir mettre tout notre boulot dans le Cloud. Mais qui n'est même pas foutu proposer un service de PDF . NON, faut un MAC pour finir le boulot.
Donc tant que les éditeurs jouent au frileux...

avatar Chris K | 

Pour moi l'iPad Pro est l'outil quasi parfait. Il ne remplace tout de même pas mon ordi pour la retouche photo (mais même un MacBook Pro seul ne me suffit pas à cette tache).

Il est certain que le prochain iPad Pro me fera de l'oeil. Peut être même que je l'achèterai en deux tailles différentes.

Tip top !

avatar Mike Mac | 

C'est pourtant facile de faire évoluer l'iPad, tout est là :

https://www.youtube.com/watch?v=GlpftPSuXe4&html5=1

avatar iPop | 

@Mike Mac

NOTES PLUS HD

avatar Pobla Picossa | 

Excellent article !

Pourquoi à tout prix vouloir faire de l'iPad un ordi traditionnel ?

La Surface Pro ? Microsoft essaie de se démarquer comme il peut, mais le résultat est complètement bancal. Ce n'est pas parce qu'on détache le clavier d'un portable à écran tactile qu'on réinvente la tablette...Surtout quand on s'empresse de lui rajouter le clavier illico !

Par curiosité, j'en ai eu une quelques semaines. Outre les bugs et l'antivirus obligatoire, on se retrouve avec un objet totalement déséquilibré, tout le poids se trouvant dans l'écran, avec un ensemble clavier-béquille qui prend une place incroyable sur un bureau, un truc pataud, lourd et cher.

Néanmoins, il'a le mérite d'exister, comme ça tous ceux qui pensent que c'est génial peuvent s'éclater et c'est tant mieux. Il en faut pour tous les goûts et tous les usages.

Donc : laissez-moi mon iPad SVP ?
Et mon MacBook 12, et mon iMac. Chacun a ses spécificités et son utilité.

avatar en ballade | 

@Pobla Picossa

"le résultat est complètement bancal."

Regarde bien l iPad Pro avec son clavier non ergonomique et le stylet qui ne se range pas. Un OS de téléphone pour couronné le tout et tu parles de bancal....

Essaie La Surface et tu reviendras en parler.

avatar Pobla Picossa | 

@en ballade

Non seulement je l'ai essayée, mais je l'ai achetée, en version Core i5.

Je cherchais un remplaçant à mon MBA et j'avais été refroidi par le "MacBook 12 bashing". J'ai décidé d'essayer cette Surface qui avait donc tant de qualités.
Les trois premiers jours, c'était très amusant.
A la fin de la première semaine, ça devenait pénible, ma productivité au boulot avait chuté et les bugs me rendaient fou.

Au bout de 15 jours-trois semaines, je l'ai troquée pour un Macbook 12, celui que tout le monde critiquait. Et ça a été le jour et la nuit.

J'en profite pour dire ici tout le bien que je pense de cet ordi. En déplacement, c'est le top.

Mais je le répète : il en faut pour tous les goûts. Je ne jette pas la pierre aux amateurs de Microsoft. Mais par pitié qu'on laisse l'iPad tranquille, et qu'on arrête de le comparer à un ordi traditionnel.

avatar en ballade | 

@Pobla Picossa

Imagine toi si tu avais pris un iPad "Pro" a la place, ca aurait été pire! Et telle est la discussion!

avatar Pobla Picossa | 

@en ballade

Mais j'ai les deux modèles d'iPad Pro justement, et d'ailleurs suis en train de te répondre en tapotant sur le clavier virtuel de la version 9,7 pouces.

avatar en ballade | 

@Pobla Picossa

N oublié pas de tendre Le Bras pour déplacer le curseur en cas de correction ?

avatar Pobla Picossa | 

@en ballade

Une discussion ne consiste pas à traiter ceux qui ont une opinion légèrement différente de la sienne de troll...

avatar alfatech | 

@en ballade

"Imagine toi si tu avais pris un iPad "Pro" a la place, ca aurait été pire! Et telle est la discussion!"

????? Non c'est ta vision que tu veux obligatoirement faire passer, tu n'acceptes pas que les gens aient une opinion différente de là tienne.....Mais c'est le cas, et faudra un jour que tu l'acceptes car niveau ventes l'iPad caracole en tête des ventes quand Ms fait du surplace depuis des années avec son hybride.

avatar byte_order | 

A priori si un iPad pouvait remplacer un vrai ordinateur, la revente de la surface pro aurait du se terminer par l'achat d'un iPad.

A la place, c'est un autre vrai ordinateur qui a été acheté.

Votre retour d'expérience souligne plus l’inadéquation de Windows à vos besoins là ou macOS y répond, mais pas du tout qu'un iPad peut remplacer un "vrai" ordinateur.

avatar rolmeyer | 

@Pobla Picossa

Gros troll.... mouahaha. Pas de chance j'ai un IPad Pro un MacBook 12 et une Surface Pro 4. Aucun antivirus obligatoire autre que celui de Microsoft gratuit et non intrusif, usage de ma Pro 4 depuis 11 mois et jamais aucun virus. Bugs, oui, comme sur mon MacBook 12.
Un OS desktop dans qq chose qui peut être une tablette. Pas pour tout le monde. Comme le MacBook 12. Rien de neuf, un choix de plus pour la consommateur. Consommateur qui accuse Apple ou Microsoft car il a fait le mauvais choix.

avatar Pobla Picossa | 

@rolmeyer

"Rien de neuf, un choix de plus pour la consommateur. Consommateur qui accuse Apple ou Microsoft car il a fait le mauvais choix."

C'est exactement ce que je disais en fin de post.
Et bien que poilu du torse, je ne suis pas un troll mais quelqu'un qui fait part de son expérience.
Microsoft et Android ne sont pas mes ennemis, j'achète leurs produits, je les utilise, je me fais une opinion, et si je ne peux pas l'exprimer ici, à quoi servent les commentaires ?

avatar alfatech | 

@rolmeyer

"Aucun antivirus obligatoire autre que celui de Microsoft gratuit et non intrusif"

Donc antivirus obligatoire.......Pour bosser sur W10 il en faut un, obligatoire pour pouvoir utiliser la machine.

avatar byte_order | 

Si vous désactivé l'antivirus intégré par défaut dans Windows 10, vous pourrez continuer à utiliser la machine. Si elle n'est jamais reliée à Internet, cela sera probablement possible même à vie.

Si par contre elle est connectée à Internet, son exposition posera le même risque à terme que si vous désactivez sous macOS XProtect et/ou SIP par exemple, qui eux aussi n'empêcheraient pas pour autant l'utilisation de macOS...

Ce n'est pas obligatoire dans le sens où on peut NE PAS s'en servir. Mais comme tout mécanisme intégré de sécurité, leur usage est 1) vivement conseillé, 2) activé par défaut. Cela n'implique pas que vous ne puissiez pas volontairement les désactiver.

Tout simplement parce que l'utilisateur conserve encore le contrôle et peut lui même (ou via des programmes écris par des tiers) modifier le comportement de son ordinateur.

Aller essayer de contourner un verrou dans iOS, pour comparaison.
L'usage de l'App Store est nettement plus obligatoire au quotidien (et vient avec ces llimitations, parfois arbitraires) sous iOS que l'antivirus de Windows...

avatar alfatech | 

@Pobla Picossa

La Surface pro 4, très mauvaise tablette (os pas adapté au tactile et catalogue d'applications moisi comparé à iOs) et ordinateur moyen (techniquement faible comparé au prix de vente et mise à niveau des composants zéro).......Mais un couteau Suisse sympa. Niveau ventes Ms est en galère et c'est pas pour rien.

avatar Pobla Picossa | 

@alfatech

Je me sens moins seul ?

avatar alfatech | 

@Pobla Picossa

"Je me sens moins seul"

Disons que "enballade" à l'air d'être chargé d'une mission car il est toujours aussi virulent pour forcer sa vision des choses, massacrer l'iPad et faire la pub pour vendre quelques Surface......Un employé de Ms surement.

avatar en ballade | 

@alfatech

Actionnaire de Appl€?

avatar en ballade | 

@alfatech

"catalogue d'applications moisi comparé à iOs"

Tu parles de quoi? Suite Adobe office ou lapins cretins?

avatar en ballade | 

@alfatech

"techniquement faible comparé au prix de vente et mise à niveau des composants zéro).......Mais un couteau Suisse sympa. Niveau ventes Ms"

MacBook Pro?

avatar en ballade | 

Pour être passe de l iPad Air 2 qui prend la poussière à la Surface Pro 4, le retour en arrière me paraît impossible.

La tablette est pour moi qu'un objet de consultation et La Surface avec son écran est un bonheur. Le multifenetrage tres bien conçu.

Ce que j'ai gagné ? De l'espace de stockage, d'éviter l'usine à gaz iTunes, lightRoom pour consulter mes photos du reflex, un vrai traitement de texte, antidote et un vrai clavier avec trackpad.

avatar fte | 

Le titre est je pense très juste.

Il n'y a pas vraiment de "problème iPad" je pense. Il ne devrait pas nécessairement être différent pour qu'il n'y ait plus de "problème iPad".

Il y a par contre un problème Apple. Apple qui tente de convaincre que l'iPad n'est pas ce qu'il est, qu'il remplace un ordinateur classique.

Pourtant Apple a mis en place des outils permettant de passer de l'iPad au Mac pratiquement sans s'interrompre, sans pour autant faciliter le passage d'une application à une autre sur l'iPad.

Je pense qu'une partie d'Apple sait ce qu'est l'iPad et ses usages, et en est très satisfaite. Je pense à raison. Et il y a une autre partie - marketing ? - qui le présente comme un géant alors que c'est un nain.

Au delà des discours marketing, je pense que la clientèle a compris dans l'ensemble ce qu'était un iPad. Les chiffres de vente et la représentation de l'appareil dans les divers secteurs indiquent bien que l'objet est compris et utilisé là où il est bon.

J'ajoute que si une gestion de fichiers et des cartes mémoires et le support de bidules USB suffisaient à changer les usages de l'iPad, les tablettes Android lui auraient taillé des croupières depuis longtemps, or ce n'est pas le cas.

Le format tablette a rencontré ses usages et ses limites. L'iPad est un excellent iPad.

J'extrapolerais presque ceci à la montre d'ailleurs. Quoique c'est peut-être encore un peu tôt.

Les smartphones et les hybrides ont une grosse marge de progression et d'usages à inventer encore. Montres et tablettes, je ne pense pas.

avatar harisson | 

Si Timmy voulait bien réenchanter le Mac (et Phil "Mr Courage" Schiller faisait son job correctement), on n'en serait pas là ^_^

avatar dragao13 | 

Moi, je n'ai plus de problème iPad ... je suis en train de vendre ce dinosaure (oui, c'est comme ça que j'appelle iOS)...

Je viens d'acquérir la Surface et enfin ... je peux partir où je veux et travailler sans limites en laissant mon macbook pro chez moi ! :-)

avatar hautelfe | 

En clair, c'est juste un gros ipod, quoi.
Je trouve cela décevant que l'ipad soit si limité, et que cela soit voulu.
J'en ai un et je regrette l'achat. :(

avatar iPop | 

@hautelfe

Que vous manque il ?

avatar hautelfe | 

La gestion des souris, une meilleure interopérabilité avec les applications tierces et une gestion des fichiers et répertoires.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR