Air France : des iPad hors des cockpits

Nicolas Furno |

Air France a passé une petite commande sur l'Apple Store. La compagnie aérienne a équipé ses 4100 pilotes d'un iPad. Le déploiement a commencé en juin dernier et il va se poursuivre jusqu'à l'été 2013.

Malheureusement, ils ne pourront pas les utiliser en vol, faute des autorisations nécessaires : contrairement à leurs collègues américains et asiatiques, ils devront se contenter de l'utiliser au sol. Les iPad serviront à améliorer la sécurité des vols en remplaçant la documentation papier concernant autant le trajet que l'avion. Air France a mis au point sa propre application qui est une liseuse améliorée, avec entre autres la possibilité de mettre à jour les documents à distance.

En parallèle, Air France envisage l'utilisation de tablettes dans les aéroports, pour améliorer l'information donnée aux passagers. À terme, l'iPad (ou une autre tablette) pourrait entrer dans le cockpit et remplacer la documentation papier à bord, mais ce n'est pas pour tout de suite.


Tags
avatar fredroy | 
Est-ce la réglementation de l'aviation civile française qui interdit les iPads en cockpit?
avatar BigBBL | 
Chaque modification doit être approuvée par les autorités de l'aviation civile ce qui peut expliquer que l'Ipad est encore "non utilisable" en vol. Ça va venir , il faut juste que les pilote soient patients ;-)
avatar florianhenna | 
Il va bien y avoir un ou deux démagogues pour reprocher à Air France de ne pas avoir acheté de l'Archos...
avatar metzfr | 
@flagos On réfléchit et on se renseigne un peu avant de dire des bêtises plus grosses que soi ! Évidemment que Air France savait que les appareils ne pourraient pas être utilisés durant les phases de vols. Les iPads ont été achetés pour remplacer un outil informatique dont tous les pilotes étaient déjà équipés (un tablet PC) et qui est utilisé pour des tâches de préparation des vols au sol ou du maintien de compétences encore une fois au sol. Dans les avions à la place de l'iPad cela sera ou c'est déjà selon les types avions, des EFB phase 2 (Electronic Flight Bag) qui sont utilisés.
avatar lgda | 
@MrFloyd : 'Enfin le gain en sécurité (accès rapide aux manuels) et en kérosène (10kg de manuels convertis en 800g d'iPad) sont des arguments majeurs' Je ne suis pas du tout spécialiste dans l'aviation mais si un accès rapide à la doc via l'iPad peut être un gage de sécurité je reste toutefois circonspect quant à l'accessibilité de cette doc en tout temps. Une doc papier ne risque pas de tomber en panne. Quant à l'argument de l'économe de kérosène ça me fait gentiment sourire. 800 gr. vs 10 kg ça nous fait une économie de... 9 kg 200 sur une masse de 70 tonnes au décollage pour un A320, soit 0,1 pour mille. C'est pas ça qui va sauver ni la planète ni les finances d'une compagnie. d'aviation.
avatar Fabricius | 
@flagos "Ben voyons, tout le monde sait que TOUS les appareils electroniques doivent rester éteints pendant le décollage et l’atterrissage." Même les instruments de vol de l'appareil ? On nous aurait menti ?
avatar metzfr | 
@flagos Arrettons la polémique tout de suite car tes sources sont visiblement très mal informées. L'article dont tu parles précise que tous les navigants seront équipés y comris les PNC ce qui n'a jamais été envisagé. De plus il n'y a que "l'auteur" de cet article qui s'avance sur le fait que les iPad "monte à bord" ce n'a jamais été annoncé et prévu pour cet usage là. Les EFB dont je parle équipent par défaut les avions récents de la flotte et ceux qui vont être installés le seront sur les avions plus anciens pour lesquels ce type d'option n'existait pas lors de leur commercialisation... Et en aucun cas un iPad peut remplacer ce genre d'équipement Bref, si tu as une rancoeur vis à vis d'Air France va la crier ailleurs plutôt que de sortir des inepties ici...
avatar Abudah237 | 
@djpoulet Je ne serai pas aussi catégorique. Aujourd'hui oui, mais il va falloir que les constructeurs d'EFB qui sortent souvent des produits très chers parce qu'ils sont dans un marché de niche (voire captif) commencent à se remettre en cause. D'autant plus que les exigences de certification sur ces produits ne sont pas du même niveau que sur les équipements de navigation.
avatar lgda | 
@jaovao : 'Mais fait le compte pour un an. ' Ça ne fait toujours qu'un dixième de pour mille, soit 0,01% sur le carburant. Sur un jour, un an ou dix ans ce pourcentage reste le même : minime même si il n'est pas nul. L'argument économique est du pipeau. Quant aux avantages pratiques je ne les remet pas en cause, il y en a certainement un bon paquet réel. C'est l'aspect sécurité qui m'inquiète. Alors certes ça doit êtres certifié bien heureusement mais il n'empêche un iPad a toujours plus de risque de tomber en panne qu'une doc papier.
avatar Aleks25410 | 
On a des sous chez air France pourtant on crie à la faillite ...
avatar crifan | 
Tout ceci ne sert a rien d'autre qu'a faire de la pub, et faire plaisir aux pilotes qui en // voient leurs avantages fondre comme beurre au soleil quand Air France va mal. On n'a pas attendu ce gadget pour faire voler les zinc. Juste bon a detendre le pilote dans sa chambre 5 étoiles en transit, via angry burd

CONNEXION UTILISATEUR