Des écoles de Singapour adoptent l'iPad

Anthony Nelzin-Santos |

L'iPad continue à faire son bonhomme de chemin dans le monde de l'éducation : une dépêche Reuters (via) indique que quatre établissements de Singapour se sont associés pour constituer un programme pilote offrant à 140 étudiants et 10 professeurs leur propre iPad.

skitched

La Nanyang Girls School, une des écoles participant au programme pilote.

Ce projet à plus de 75.000 € vise à utiliser l'iPad non pas comme un complément à d'autres solutions, mais comme un appareil central remplaçant manuels, supports de cours et de prise de notes. Seah Hui Yong, doyen d'une des écoles concernées, explique que le choix de l'iPad s'insère dans le cadre de nouvelles pratiques pédagogiques reposant moins sur la présence centrale du professeur et donnant plus de liberté aux étudiants.

Elle précise que le projet n'est pas tant centré sur l'iPad que sur les usages potentiels de la tablette d'Apple : si le programme pilote donne de bons résultats, il sera étendu à d'autres écoles et collèges. L'iPad a les inconvénients de ses avantages : les élèves n'ont besoin que de très peu de temps pour se familiariser avec l'appareil, mais certains professeurs s'inquiètent de la possibilité que les élèves l'utilisent un peu trop, et pas forcément uniquement pour étudier…


Tags
avatar rick75 | 
Finalement... le monde de l'éducation commence à se rendre compte des avantages d'avoir tous ses livres réunis dans une tablette de moins d'un kilo, plutôt que de se trimbaler avec un sac contenant plus de 5 kg de livre de cours! C'est la première "utilité" que j'ai trouvé à mon iPad. Après avoir "converti" en PDF mes cours de marketing, je me rends à mes cours du soir qu'avec mon iPad, plutôt que deux gros "classeurs fédéraux" (comme on les appelle chez nous en suisse). je prends mes notes directement sur les PDF, j'enregistre certains commentaire du prof, surligne, rajoute du texte très facilement... Et je n'ai jamais eu de problème d'autonomie pendant les cours... même si les miens ne dure que 4h00 par soirée.
avatar rick75 | 
sans stylet, mes cours étant essentiellement théorique, nous recevons des classeurs remplis de pages... et aux cours, les professeurs nous indiquent ce qu'il faut mettre en évidence, les phrases "clés", les notes je les tape avec le clavier virtuel et les schémas, je les dessine avec le doigt sur des pages blanches intercalées dans mes PDF. J'utilise Noterize, il suffit amplement pour mes besoins.
avatar winstonsmith | 
Des iPad ? Et comment ils font pour travailler ? :D
avatar sebastianvalmont | 
Pfff... ils feraient mieux d'offrir de l'argent et de la nourriture aux plus nescessiteux qui resident à quelque mètres de ses écoles dans la rue et qui crève la faim
avatar swanny | 
ils vont être dégoutes les gamins quand l'ipad v2 sera la
avatar DarkTemplar | 
@sache Mais peut-être qu'en faisant en sorte d'éduquer les gens, quels que soient les moyens, on risque moins d'en faire des nécessiteux vivant à quelques mètres de l'école... Je ne crois pas que l'iPad en tant qu'outil pédagogique soit un facteur aggravant de fracture sociale ;-) Pour recentrer le sujet, et pour l'avoir essayé en classe, c'est un bonheur de légèreté, de réactivité, de convivialité et d'ergonomie ! Maintenant, que ce soit une tablette Samsung ou Apple ou autre, j'espère que mon ministère demandera à mon inspecteur académique de demander à mon inspecteur de circonscription de demander à la mairie de... 'Fait du bien de rêver !

CONNEXION UTILISATEUR