Presse : Apple et les journaux se regardent en chiens de faïence

Florian Innocente |

Apple et les éditeurs de journaux et hebdo n'arrivent pas à tomber d'accord sur une formule d'abonnement qui satisfasse les deux parties affirme All Things Digital. Depuis deux mois Apple a mis une proposition sur la table, mais celle-ci n'a pas eu d'écho.

Apple souhaite que les abonnements se vendent au travers d'iTunes et qu'elle puisse prélever ses habituels 30% sur chaque transaction. Enfin, elle consent à offrir à ses partenaires une option leur permettant de récupérer de leurs abonnés leurs nom, adresse postale et adresse électronique, mais pas plus.

La quote-part de 30% prise par Apple ne plaît pas, mais c'est surtout le dernier point qui bloque, les journaux aimeraient en savoir beaucoup plus sur leurs abonnés, comme ils en ont l'habitude avec leurs éditions papier. Ici il leur manque un accès aux infos de carte de crédit de ces abonnés qui leurs permettraient de leur proposer et de leur vendre plus facilement des bundles support papier + électronique et autres opérations marketing.

Parmi ceux qui ont déjà sauté le pas vers l'iPhone et l'iPad certains proposent des formules d'abonnement. Mais les méthodes utilisées varient, il est arrivé aussi qu'elles déplaisent à Apple (lire Presse sur iPad : un nouveau chapitre va s'ouvrir ) et d'autres comme le Point sorti il y a quelques jours sur l'iPad ne propose aucun abonnement.

All Things Digital évoque aussi l'espoir formé par ces sociétés autour d'une initiative lancée à destination des tablettes Android pour assouplir la position d'Apple.


Tags
avatar fel-x | 
Ce serait bien qu'Apple comprenne que la situation de la presse est difficile et qu'ils fassent un effort sur leur marge, on pourrait enfin avancer. C'est Apple qui complique et ferait bien de piger enfin que la presse n'est pas la musique ou le cinéma ; ni l'édition.
avatar STi_wings | 
@ Preston Sturges : Les pauvres journaux, comme si ils etaient a plaindre. Je rappelle qu'ils veulent chopper encore plus d'informations sur vous. Ou sont les vierges effarouchées qui se plaignaient de tels agissement ? Ah bah nan c'est Apple en face, donc ça ne compte plus. Entre mes infos personnelles (qui m'impactent directement donc) et les 30% d'Apple (qui ne me concernent pas) le choix est vite fait. 2 poids 2 mesures, rien de nouveau sous le soleil ...
avatar dagenais17 | 
certains on cru que l'iPad allait sauver la presse ... on en est où de cette histoire?
avatar Amine49 | 
c'était une affirmation d'Apple...
avatar 2fast | 
Non.
avatar steam | 
oui ce serait bien q'Apple comprenne que l'Information c'est plus qu'un simple produit ...
avatar guilhug17 | 
Moi je trouve les éditeurs de presse trop exigeants car si ces derniers souhaitent recueillir des infos persos de leurs lecteurs ils n'ont qu'à leur envoyer des questionnaires par mail ou courrier papier ou tout simplement faire un sondage dans leurs journaux vu qu'ils seront numeriques. De toutes façon la presse finira bien par céder car les ventes papier sont globalement en baisse et les éditeurs préféront Apple à Google car ce dernier préfére proposer des contenus gratuits financés par la pub.
avatar tigre2010 | 
@ Vinz1450 : En effet rien ne les empêche de faire un sondage dans leurs journaux. mais jusqu'à maintenant on nous sert juste des PDF avec une loupe, alors un sondage ...
avatar vincrm | 
Ha que c'est dure a accepter l'évolution, je pense que le problème est plus du cote manque de contrôle( pour la press ). Malheureusement si il évolue pas ils disparaîtront. Personnellement, je préfère les version électronique que papier des magasines et journaux. Premièrement ça fais moins d'arbres de couper inutilement. On s'entant que la durer de vie est plus courte qu'un livre, ensuite le cite portable, j'ai toujours mon cell avec moi. Pour le cote paiement préfère la formule Apple, j'aime pas trop donne n'es coordonner via le web a répétition, surfils la carte de crédit ou mots de passe papal. Alors que se sois Apple, Google ou autre média similaire, je pense que le cote pratique et sécurité finiras par l'emporter. Même du l'expérience est meilleur matérialiser( édition papier ) Bonne journée a tous
avatar Jeje680 | 
@ Tedmix : Excuse-moi mais tu t'es relu? Ton orthographe c'est la cata. Limite incompréhensible pour certaines formulations.
avatar Gentcsar | 
J'attends impatiemment que la presse offre enfin une formule pour iPad car ils veulent toujours se gaver (la pub...) On ne trouve que ça dans les pages des magazines et des journaux. Quant à ce que les journaux veulent savoir sur leur lecteur moine n'y tiens pas du tout. De quoi on se mêle ? Faut pas s'étonner si le papier se vend mal. Merci la presse de revoir vos modèles économiques avec le versions électroniques.
avatar lgda | 
Pour les applis les raisons d'être principale du passage obligé par l'app store sont la sécurité et la qualité garantie des app. Pour l'abonnement à du contenu ces raisons ne tiennent plus, Apple veut clairement monopoliser le canal de distribution du contenu pour toucher ses 30%, on est à la limite du racket (vous énervez pas les fanboys, je sais qu'il 'y a aucune obligation ni d'achat ni de contracter pour les éditeurs, merci d'apporter d'autres arguments). C'est dommage car si ce modèle de distribution offre des avantages certains pour la diffusion d'applications il serait par contre plus logique de laisser la main aux éditeurs concernant le contenu. Maintenant si ce n'est qu'une bataille de chiffre (ok pour le système mais pas sur les 30%) alors il est temps que les éditeurs se fédèrent et s'opposent à Apple de manière groupée pour faire valoir leurs intérêts, ils auront là beaucoup plus de poids.
avatar STi_wings | 
@ Philactere : Autres arguments ??? Ça, pour le coup, c'est aussi de l'argument, je suis impressionné. Bien sur que c'est un argument viable, la non-obligation. C'est nouveau maintenant, quand un argument béton n'arrive pas a être démonté par la vindicte populaire, il faut en changer ? Triste façon de réfléchir. Enfin ça m'étonne pas, vu la gueule de notre éducation nationale.
avatar lgda | 
@sebastiano Ça te rassurera peut être d'apprendre que je ne suis pas allé à l'école en France, l'Education Nationale n'est donc pas responsable de toutes les tares. Quant au reste de mon commentaire je te laisse le relire et y répondre intelligemment si tu as envie d'en discuter sur le fond.
avatar STi_wings | 
@ Philactere : Merci d'avoir répondu à coté, qui ne dit mot consent.
avatar lgda | 
Oui je suis un abruti parce que l'argument béton "y'a ka pa" ne suffit pas à me convaincre, quant aux miens d'argument, qui valent ce qu'ils valent, je ne détiens pas la vérité absolue, tu peux les lire sur le fil de cette discussion. Un sombre crétin donc suis-je. Je n'ai par contre pas lu au milieu de tes invectives d'arguments ou d'entrée en matière sur le fond du sujet comme je t'y ai invité (certes un peut brutalement), bref de discussion aucune. Mais sans doute suis-je trop stupide pour comprendre, tu as raison de ne pas développer, ça pourrait m'instruire. Au revoir.
avatar Homer Simpson | 
@ Philactere : Tu critiques les 30% qu'Apple voudrait prendre sur les abonnements selon les rumeurs. Ok, ça semble beaucoup, mais : - on ne sait pas si c'est vrai : Apple a-t-elle pris position _officiellement_ ? - quand bien même ce serait vrai, quel est aujourd'hui le pourcentage sur les abonnements des frais liés à l'impression et la distribution des journaux ? En effet, _par rapport_ à un basset, je suis grand; alors que par rapport à un éléphant, pas vraiment. Alors 30%, est-ce que c'est (serait) beaucoup ? Je ne sais pas.
avatar lgda | 
Je ne connais en effet pas la part que prennent les distributeurs de presse imprimée. Il se peut donc que je dises n'importe quoi. Pourtant je trouves que 30% de part prise par Apple pour héberger une édition et la redistribuer (sans oublier la gestion des paiements pour être complet) me semble excessif en comparaison du cout de fabrication du ce journal (je parle bien sure de la rédaction, journalistes, archivistes, maquettistes et sans doute quelque autres "istes"). La distribution papier engendre des couts énormes, transport, stockage, points de ventes, sans commune mesure avec une distribution électronique, même si cette dernière a des couts (administration des serveurs, bande passante) cette part me semble disproportionnée face à l'investissement humain nécessaire pour mettre sur pied une édition. Mais je peut me tromper, ce n'est qu'un sentiment.
avatar lgda | 
Supprimé par l'auteur (doublon)
avatar Iteck | 
J ai un peu joué hier avec une tablette 7" a la Fnac. Ca n au au niveau lecture que peu d interet au niveau du format par rapport a l iphone. Je pense que magazines et tablette 7" ca n aura jamais qu un succès relatif. Il y a interet a ce que l offre en 9" s etoffe si les medias veulent vendre sérieusement sur Android.
avatar mto1 | 
Vendre et Android ça ma toujours fait sourrir. Vu la population habituée a la bidouille et directement issue de la génération tout gratuit mais aussi de la politique du financement par la pub de Google, j ai du mal a voir quelque chose se vendre sur une plateforme android. Le probleme au fond vient des éditeurs eux mêmes qui ne font rien pour créer une offre en ligne. Entre l anarchie Google et la dictature Apple, le juste milieu ne serait elle pas l industrie elle même ? Les grandes chaînes de télé on resiste et du proposer une offre (je pense a canal+ qui ont vraiment une offre cohérente.) pourquoi pas les journeaux ?
avatar Homer Simpson | 
La presse trouve qu'Apple ne leur fournirait pas assez d'infos sur nous ? Et bien pour moi, c'est déjà trop, surtout l'email lié à mon compte iTunes. Car je ne crois pas que le journal auquel je m'abonnerais le garderait pour lui. Et je n'ai pas envie d'être spammé sur ce compte. Ce qui m'énerve aussi, ces que ces discussions se passent au dessus de nos têtes sans nous consulter, ouvertement tout du moins. Est-ce que je suis obligé de donner mon email pour m'acheter un jean ? Non. Au minimum, l'utilisateur - non : le CLIENT - abonné des journaux devrait avoir un droit de regard et de modification des données transmises à la presse, conformément à la loi en France, mais pas seulement après que les données soient transmises, non : AVANT.
avatar lgda | 
D'accord sur l'utilisation des e-mail et sur la protection des données. Pour amoindrir le spam, cela fait longtemps que je ne divulgue plus qu'une adresse "trash" pour tout ce qui est abonnement, commerce, inscriptions a des sites web, etc. je ne check ce webmail que pour y récupérer un mot de passe ou une info precedement demandée par moi-même, le reste n'est de toute façon que pub. Ma vrais adresse n'est diffusée qu'a des personnes connues ou de confiance.
avatar Homer Simpson | 
Question naïve : Il serait possible de faire une application qui permette soit de gérer directement l'inscription à un abonnement, soit de saisir un code d'accès au contenu payant, ce code ayant été obtenu via une inscription sur le web. Est-ce autorisé ou interdit par Apple?
avatar manu1707 | 
@ marc_os : Ni l'un, ni l'autre. Apple peut ou non tolérer ces pratiques, selon son bon plaisir.
avatar rosner | 
Newspapers Pressdisplay propose 1000 titres en 70 langues dont Le Figaro, Le Parisien, Libération, La tribune, Les échos... Sans compter la presse francophone belge et suisse. Le tout (plus de 1000 titres quotidiens) pour 29 dollars par mois sans aucun engagement, avec une très belle application iPad et iPhone, PC/MAC (un seul abonnement permet d'avoir ses journaux préférés en livraison automatique sur TOUTES les machines en même temps (même compte). Bougez-vous : le ciel vous aidera. Et c'est parfaitement légal.
avatar krishteban | 
ils ont raison, apple veut tout contrôler, ce n'est jamais bon qu'une seule société puisse avoir autant de pouvoir, ça me semble logique que les éditeurs connaissent leurs abonnés...
avatar Homer Simpson | 
@ mediapress : Même l'email du compte iTunes de leurs abonnés ?
avatar lgda | 
Crée toi un trash mail également pour iTune, la même poubelle peut servir pour toute les soupes commerciales (et temps pis pour le tri des déchets).
avatar 2fast | 
Bah oui, quand les éditeurs veulent les informations de carte bancaire, c'est normal... Qu'est-ce qu'il faut pas lire...
avatar loulou16 | 
La pub, la pub, la pub... Elle a bon dos. Sans pub on paierait tout plus cher et en plus on est pas obligé de la regarder, sincèrement, et ce qui est drôle c'est que quand elle nous intéresse pour acheter un produit que l'on souhaite avoir alors là on fait tout pour voir toutes les pub concernant cet achat... Les journaux ?!? Leurs pages de pub coutent très, mais très chères, honnêtement ils ont de quoi vivre... Apple ?!? On est tous addict alors pourquoi ne pas passer par iTunes pour les journaux, je n'y vois pas d'inconvénient, on le fait pour les autres achats ou gratuit et effectivement ne pas avoir d'adresse e.mail trash aujourd'hui est insensé, mon adresse 'secure' sur gmail pour l'exemple ne reçoit aucun spam et reçoit famille et amis... Quant a être tracé avec ma carte bleue et mon pass navigo, je le suis, nous le sommes, vous l'êtes, il le seront !
avatar Homer Simpson | 
@ YMCASA : Et l'argent de la pub, d'où vient-il à ton avis ? De généreux donateurs ?
avatar loulou16 | 
Je ne comprends pas ta question ? L'argent de la pub il vient des sociétés qui communiquent où est le problème ? ;-)
avatar lgda | 
L'argent de la pub vient des sociétés qui communiquent et qui répercutent ce cout sur le prix des produits, services qu'elles vendent. Il n'y a pas de donateurs philanthropes qui financent les milliards de la pub, que des consommateurs. Après on peut parler du secteur économique de la pub qui génère des emplois, de l'incidence sur la consommation (donc de l'économie en général) qu'a la pub, puis des aspects positifs ou négatifs de cette consommation, des tas de débats peuvent s'ouvrir. Mais dire que la pub ne coute rien (voir même diminue le cout des produits puisque "sans la pub tout couterais plus chère") non.
avatar Homer Simpson | 
Je n'aurais pas pu mieux répondre !
avatar krishteban | 
et quand apple changera ses dispositions légales (encore une fois), les éditeurs n'auront plus qu'à subir... mieux vaut ne pas trop dépendre d'apple, ils ont prouvé qu'on ne pouvait pas trop leurs faire confiance... (combien de fois ils ont changé leurs conditions sur l'app store, c'en est effrayant !!!)... sans parler du mag censuré par apple parce qu'il parlait d'android...
avatar Homer Simpson | 
... qui ne parlait _que_ d'Android, n'est pas semble-t-il pas sorti sous... Android (pas trouvée sur leur site), et qui ne respectait pas en toute connaissance de causes les règles de l'AppStore.
avatar loulou16 | 
Juste je reviens sur la pub... bien sur la pub ne rend pas moins cher, malheureusement, mais elle permet de vivre ou de survivre... je me rappelle il y a longtemps Libé qui n'en voulait pas, ils y sont venus avant de couler et ils ont été obligé de se justifier auprès de leur lectorat... simple constatation de ma part car je souhaite simplement que des journaux ou des sites vivent et nous donne la gratuité ou peu à payer, l'intérêt de ça est que grâce à l'iPad, iPhone, Mac ou autre on s'intéresse beaucoup plus à divers journaux ou autres, pour ma part d'ailleurs, et que l'on ne peut s'abonner à tout... as simple as it is !
avatar agerber | 
pas mal pressdisplay.com .. Je connaissais pas.. Par contre rien a dire sur Apple qui s'octroie tranquillement 30% de marge en restant dans son fauteuil.. 30% de marge c'est énorme pour une société.. Frais de gestion hum quelle blague.! .Lorsque lors d'un paiement par carte cb quelconque, les frais de cb, et de gestion monteront a 30% d'un achat on pourra s'inquiéter pour nos finances achetés par CB (ils sont aujourd'hui a
avatar maudet/demarthe | 
@rikki finefleur "...faisons en sorte que la presse ne tombe pas dans les memes défauts que la musique, ou les éditeurs sont aux abois..." Le store d'Apple ne prend pas 30% pour la musique, mais plutôt dans les 10% de mémoire. Les éditeurs ont fait un bras de fer avec Apple, et l'ont gagné : ils voulaient depuis le début appliquer des tarifs variables, suivant que la musique était la plus demandée ou non. On se retrouve donc avec deux tarifs en gros, 1€29 ou 99 centimes, et Apple, en échange, à doublé l'encodage (de AAC-128Kb à AAC-256Kb), pour faire passer la pilule auprès des acheteurs. Les éditeurs essaient régulièrement de créer des alternances à iTunes, mais sans grand succès. Leurs déboires n'a rien à voir avec iTunes. Ces déboires attendent probablement la presse, quand elle aura basculé en tout numérique, car ce support est la proie favorite du piratage...
avatar fornorst | 
Vu le nombre de développeur sur l'app store qui eux aussi se font taxer 30%, si c'était insoutenable on le saurait. Quand a la marge d'Apple, elle me choquerait que si je ne savais pas qui gère toute l'infrastructure informatique qui permet la diffusion des produits, qui assure a ses clients éditeurs une cible potentielle qui se compte en millions de personnes et qui assure au moins aux premiers arrives un buzz d'enfer notamment via les sites internet de fanboys d' iPhone et iPad. Peut on avoir le beurre et l'argent du beurre? Pour finir, la marge d'Apple ne peut pas être de 30% du prix des abonnements. Ca c'est son chiffre d'affaires, dont son déduit tous les couts de la plateforme iTunes. il ne doit pas y avoir qu'un Mac mini serveur...
avatar agerber | 
Quel est le cout d'apple pour ce service.. Qu'on ne me parle pas de serveur et autres sornettes dont le prix est vraiment faible..Sinon on paierait n'importe quelle vidéo vu sur youtube.. Le poids de l'informatique est négligeable.. Regardez deezer qui au depart fut gratuit pendant longtemps avec de faibles ressources et un faible capital.. Un serveur et de l'espace disque ne coute pratiquement plus rien.. et certainement pas 30% du prix de vente. Disons qu'apple essaye de par sa puissance médiatique de mettre un service péage sur l'information.. Les couts eux sont bien différents.. Et 10% me paraissent déjà beaucoup pour vendre des données virtuelles.. sans aucun rapport avec des ventes de produit physiques, qui eux ont des couts de matiére et salariaux importants..
avatar Amine49 | 
@rikki, le coût supporté par Apple se résume à la validation de l'appli, au pire quelques jours d'un ingé, ça ne dépasse pas les 1000 à 2000 euros, c'est bien pour ça qu'une commission de 30% est une arnaque complète. C'est comme si les éditeurs de sites internet devaient payer une commission aux fabricants de PC. Du délire total
avatar krishteban | 
@ pacou : vu les bénéfices gargantuesques que font apple, et la presse qui va mal, il est normal que les accords doivent être bénéfiques aux 2 partis (30% pour apple, alors que la presse fait tout, paye des rédacteurs, photographes , journalistes, commerciaux, locaux, etc... forcémment, ça sera au détriment de la presse...)
avatar Jeje680 | 
Si Apple arrive à permettre 30% d'économie ou de plus-value à ladite presse, le 30-70 se défend. Faut croire que c'est pas le cas.
avatar maudet/demarthe | 
@rikki finefleur & glopglop1 Comme le dit fort justement rikki finefleur, le coût du matériel est léger (de plus en plus), ce qui coûte (de plus en plus), ce sont les personnes/ingé en charge du système. Youtube perdait énormément d'argent avant son rachat par Google. Google, en rachetant Youtube, la remit sur pied, en créant différents accords (payants) avec des fournisseurs (télé (support idéal pour leurs trailers), fabriquants (supports & brochures techniques, démos, promos) ...), qui paient 'très' cher pour être présents sur Youtube, visibilité mondiale oblige, au combien recherchée. En l'absence d'info plus complètes, je fais confiance à la concurrence, heureuse de faire moins cher quand c'est possible, et attends de voir. Quand Apple a mis en place iTunes Store et ses 30% de frais de fonctionnement, il y a eu ici même en son temps débat/tollé. Sont arrivés les concurrents. Ils ont pris également 30%, entente cordiale ? Si on veut, comme ça, c'est commode, on peut garder ses convictions que toutes ces sociétés se gavent... Pour les journaux, j'attends de voir la concurrence, sur les tablettes concurrentes... @glopglop1 Dans le calcul que tu formules, as-tu pris en compte le fait qu'un nombre "important" d'appli ne se vendront qu'à très peu d'exemplaires, ou même zéro chargements ? Si tu es responsable de l'AppStore, tu seras perdant pour ces appli, car elles t'auront coûté chacune 1000 à 2000 euros quand même, et rapporté des clopinettes :( Je ne parle pas bien sûr des appli gratuites (40% quand même), qui te coûtent autant qu'une appli payante (1000 à 2000 euros), mais où tu es sûr de ne pas toucher une tune :)
avatar lgda | 
@ iJack : 1000 à 2000 € l'appli X 250'000 applis (chiffre annoncé sur le site Apple) ça nous fais un cout de fonctionnement entre 250 et 500 millions d'euros. Je suis evidement conscient que la plateforme a un cout mais ce chiffre me parait très élevé, Ca équivaut aux salaires de quelque milliers d'ingé ! Même en y retranchant l'infrastructure matérielle et la bande passante ça doit rester élevé Une source sur cd chiffre de 1000 à 2000 € l'appli ?
avatar maudet/demarthe | 
@Philactere Non, pas de source, je répondais à glopglop1, qui a sorti ces chiffres. Je les trouve plausibles ceci dit, les valideurs sont certainement en groupe pour s'occuper d'une appli, et certaines fois, l'appli se repointe plusieurs fois dans le même mois, et certaines sont probablement refusées, donc aller-retour... On sait juste que l'AppStore gagne peu : https://www.macg.co/unes/voir/127283/combien-gagne-apple-avec-l-app-store http://www.mac4ever.com/news/44551/l_appstore_n_est_pas_une_vache_a_lait_pour_apple/ http://www.journaldugeek.com/2010/06/25/non-lappstore-nest-pas-une-poule-aux-oeufs-dor-pour-apple/
avatar krishteban | 
iJack : bien sur, et maintenant, on a une taxe pour combler le manque à gagner des majors, donc ton calcul est très bien mais dans la réalité, ils continuent à gagner de moins en moins d'argent, et les taxes compensent... tu veux la même chose avec la presse ?
avatar maudet/demarthe | 
@mediapress Tu sembles certain que 30% de marge pour Apple dans le cadre de la presse, c'est excessif, et que la presse sera perdante... Pour ma part, j'attends de voir ce que les autres plateformes proposeront, Google en tête. Elles sont pour la plupart dans la Silicone Valley, où les méthodes commerciales sont similaires, je serais surpris si l'on obtenait des tarifs très différents. Il y a cependant le phénomène de la pub, encore en béta-test chez Apple, et déjà bien développée sur Android (vois le cas d'Angry Birds, qui rapporterait plus sur Android que sur iOS, alors que c'est gratuit, un comble !). Cet aspect pourrait influer fortement les choses (dans le bon sens), Apple devant dans ce cas revoir sa copie :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR