iPhone 6 : un appareil photo qui (se) dépasse

Anthony Nelzin-Santos |

L’iPhone est l’appareil photo le plus utilisé du monde : les rumeurs sur ses composants photographiques sont donc suivies avec attention, et le produit final décortiqué sous toutes ses coutures. La rumeur laissait entendre que les 13 Mpx de l’excellent Sony Exmor IMX220 prendraient place dans l’iPhone 6, mais Apple a finalement fait le choix de rester à 8 Mpx. De fait, et comme souvent, elle a tapé un peu à côté pour contenter ses clients sans manquer ses propres objectifs.

S’il est toujours placé derrière un objectif ƒ/2.2 et compte toujours 8 Mpx, le capteur de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus diffère de celui de l’iPhone 5s d’une façon majeure : il intègre un système d’autofocus à détection de phase. Tous les appareils photo compacts ou presque intègrent un autofocus à mesure de contraste. Lorsque l’image n’est pas nette, deux photosites adjacents reçoivent un signal très similaire ; plus l’image est nette, plus le contraste entre ces deux photosites est censé augmenter : la mise au point est effectuée de proche en proche.

Ce système n’est ni très fiable, ni très rapide, mais il possède l’énorme avantage de n’occuper qu’un espace très réduit. L’autofocus à détection de phase est beaucoup plus précis et beaucoup plus rapide, mais il s’appuie sur des systèmes télémétriques traditionnellement composés de plusieurs miroirs, de filtres et de masques, de lentilles et d’un capteur dédié. Des fabricants d’appareils compacts comme Olympus et Fujifilm ont cependant réussi à réduire ces systèmes télémétriques à un « simple » jeu de photosites intercalaires, prenant place entre les photosites dédiés à la prise de vue. L’analyse de la différence de phase des ondes lumineuses reçues par un photosite « gauche » et un photosite « droit » permet de mesurer la distance du sujet.

Cette petite merveille de technologie, jusqu’ici réservée aux compacts experts et appareils à objectifs interchangeables, trouve donc aujourd’hui place dans l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus. Plus rapide et plus précis, les autofocus à détection de phase ne sont toutefois pas parfaits : ils s’entêtent parfois à faire le point trop en avant ou trop en arrière, et même les modules complexes des appareils reflex les plus chers peinent à « accrocher » leur sujet dans des conditions de luminosité extrême (grand soleil sur neige, nuit noire…). Ceci explique qu’un fabricant comme LG s’intéresse aux bons vieux autofocus actifs à infrarouge, qui excellent justement là où les autofocus passifs calent — qui sait, peut-être qu’Apple planche elle aussi sur un tel système hybride pour de futurs iPhone.

Nokia, LG ou encore HTC ont réussi à équiper certains de leurs smartphones du même système de stabilisation optique que celui que l’on trouve dans les optiques haut de gamme. On s’attendait à ce qu’Apple fasse de même, et elle l’a fait… uniquement sur l’iPhone 6 Plus. D’aucuns regretteront que la firme de Cupertino ait fait le choix de la finesse plutôt que de la stabilisation optique sur l’iPhone 6, mais celui-ci intègre tout de même un système de stabilisation numérique comme certains smartphones de Samsung et Sony. Les systèmes de stabilisation numérique compensent les tremblements de la main presque aussi bien que les systèmes de stabilisation optique : grâce à son processeur de traitement numérique du signal plus puissant, l’iPhone 6 prend quatre prises de vue en un temps extrêmement bref, élimine les plus floues et fusionne les autres, afin d’obtenir un cliché le plus net possible.

Reste que seuls les systèmes de stabilisation optique comme celui de l'iPhone 6 Plus sont capables de compenser les mouvements de plus grande ampleur, par exemple lorsque l’on allonge le temps d’exposition pour photographier à basse sensibilité avec un éclairage faible. Dans ce cas, le M8 relève les données de mouvement du gyromètre, et commande à de petits électroaimants de déplacer l’optique dans le sens inverse. La main et le smartphone bougent, pas l’optique : l’image est donc nette. Évidemment, ces dispositifs ne font pas de miracle et ne peuvent compenser que des mouvements de très faible amplitude.

Le processeur de traitement numérique du signal (DSP) évoqué plus haut est souvent oublié, alors que c’est un des composants les plus importants dans un appareil photo numérique. Apple a d’ailleurs plus souvent amélioré la qualité des photos de l’iPhone en travaillant son DSP plutôt qu’en améliorant son capteur ou son optique, et c’est à nouveau le cas pour l’iPhone. Le DSP de l’iPhone 6 permet de tirer une plus grande dynamique d’un petit capteur qui n’en a pas beaucoup à revendre, et de mieux traiter le bruit qu’un circuit si dense ne manque pas de générer. Il est particulièrement important dans la restitution du micro-contraste et des nuances de couleur — et ouvre la voie à un mode vidéo HDR exclusif aux iPhone 6 et 6 Plus.

Le mode vidéo lui-même bénéficie de toutes ces avancées : on peut désormais filmer en 1080p à 60 i/s, ou en super slo-mo à 240 i/s en 720 p. Seule la partie centrale du capteur étant utilisée pour filmer, les photosites environnants offrent une marge sur laquelle empiéter pour diminuer l’effet des mouvements — c’est une autre forme de stabilisation numérique, qui a fait ses preuves depuis des années. On est moins convaincu qu’Apple a réussi là où Canon, Nikon, Sony et tous les autres ont échoué, en proposant un autofocus continu qui ne perde jamais son sujet ou ne décide jamais de n’en faire qu’à sa tête. Qu’il fonctionne à peu près correctement dans la moitié des cas, et ce sera déjà un exploit qu’il faudra saluer !

Bref, Apple n’a pas forcément amélioré le module photo des iPhone comme on pouvait s’y attendre, ce qui ne veut pas dire que les progrès ne seront pas réels. Il faut cependant garder à l’esprit que le plus grand facteur limitant est la taille des photosites : à définition égale, un plus grand capteur disposerait d’une plus grande dynamique et serait un peu moins sujet au bruit. Il faudrait au passage augmenter la taille du stabilisateur et de l’optique, ce qui permettrait de les améliorer… mais Apple semble avoir fait de la finesse de ses appareils sa principale priorité, avant ces améliorations simples et efficaces. Pour le moment, sa ténacité lui permet de rivaliser avec ses concurrents sans renier ses objectifs ; reste à savoir combien de temps elle pourra poursuivre dans cette voie semée d’embûches techniques.


avatar 2DSP | 
avatar 2DSP | 

Les gens ne comprennent pas que la courses aux chiffres ne sert à rien?

APPLE ne fait que suivre la concurrence? Faux. Il a souvent initié le changement.

Des concurrents ont inclus des technologies il y a un moment alors qu'APPLE ne le fait qu'aujourd'hui. Vrai... mais pourquoi?

La concurrence (SAMSUNG en tête) font la course aux chiffres justement, toujours plus puissant sur la papier, toujours plus grand, toujours plus de pixels... pourtant après les tests, avec une puce cadencée à 2/3GHz alors que l'iPhone reste à 1GHz, les performances sont soit moindres soit équivalentes.

L'appareil photo reste à 8MPxls chez APPLE quand la concurrence fait du 16/20MPxls sur le haut de gamme, voir 41MPxls. Pourtant l'iPhone reste le smartphone le plus plébiscite pour la photographie.

Le NFC, APPLE en fait la promotion aujourd'hui, mais avec une "pack sécurité" très important... La concurrence (NOKIA) notamment l'ont lancé depuis longtemps, pour paraître en avance, mais les problèmes de sécurité étaient fréquent... Ce qui ait que cette technologie ne s'est pas répandue comme on aurait pu s'y attendre.

APPLE peut paraître un peu en retard quand on se contente des chiffres, or la firme de Cupertino inclue des technologie optimisée au maximum dans ses appareils. C'est bien pour ça que la concurrence parle de chiffre pour se différencier, ça appâte le non connaisseur.

Après... je suis d'accord qu'APPLE se garde une très confortable marge (et qu'il pourrait se permettre de faire un effort, même léger, sur ce point).

avatar _mabeille_ | 

@2DSP bin oui à l'époque de la sortie du premier iPhone, la 3G était là mais pas chez Apple le edge c'est mieux .... et puis pareil le GPS c'est de la connerie ....

sur le premier ipad la webcam pour les geeks ... les vrais eux n'en ont eu besoin que 6 mois plus tard et 600€ après ...

après ont peu aller loin, dans les ordis le TB c’est tellement utile l'usb3 c'était pour les cons ...

en clair?
en généralisant à mort on peut dire tout et n'importe quoi.

avatar curly bear | 

Vu la place que prenne films et photos sur mon iPhone, bien content qu'ils ne soient pas passés à 16 M pixels

Et les tests comme rat les champions du pixel à l'iPhone n'ont pas souvent mis en évidence d'avantages à la montée en pixel. Bien au contraire.

par contre du Slo-Mo à 240i ça doit être sympa. De même que du film en HDR et des meilleurs panorama.
Content des choix d'Apple (sauf le débordement de l'objectif. Un dos en biais à la MacBook Air aurait été plus sympa je trouve)

avatar Alyena | 

En même temps, Apple proposerait un iPhone avec un capteur de seulement 1 MP, il y en aurait toujours pour défendre ça.
Désolé mais à près de 1000€ le bousin, mettre un capteur à 8 MP, commencer sa gamme à 16go de mémoire, ne pas s'être sérieusement penché sur la question de l'autonomie, copier les concurrents sur la taille, c'est demander à ses clients fanboys de faire un jolie "rouuuh rouuuuh" et de manger des pâtes pendant 2 ans en attendant de renouveler le nouveau bousin révolutionnaire.
Cette fois ci je change de crèmerie et vais goûter au Nexus X.

avatar jcfaggia | 

@Dranouss

+ 10 000!!!

On a réussi a faire croire a tous les "photographes" nés des smartphones que max de pixels=meilleures photos.
Le jour ou tous ces c..s comprendront que l'essentiel d'un appareil photo est d'abord un objectif, ensuite la surface du capteur, pellicule ou numérique, on arretera peut être cette ridicule surenchère au pixel.
Mon ancien reflex EOS 350D faisait déjà 1000 fois mieux que le meilleur des smarphones, avec ses 6 millions, je crois, avec un 50 F 1,4.
Alors mon 700D actuel... Carrément Ferrari...
Un smartphone rend énormement de services en photo pour prendre des notes visuelles de bonne qualité. C'est tout.
Si on cherche la qualité en photo, on prend un grand capteur derrière un gros caillou.
Et c'est moins cher qu'un 6+.
Faut savoir ce qu'on veut...

avatar Hasgarn | 

Est-ce que je plussois, ou je t'érige une statue ?

Parce que c'est tellement vrai :)

avatar lennyd | 

@jcfaggia

Qualité photo ne rime pas avec talent. La photo est un art tout comme la peinture etc...
Énormément de personnes s'achètent le dernier Canon ou Nikon et font de la m...e
C'est comme acheter une Ferrari et faire le kéké en ville ou sur autoroute .

avatar Camidopidapi | 

Et l'audio HD il n'y en a pas. Je crois qu'il faut attendre l'iPhone 4S. Dommage pour moi, car impossible de mettre des fichiers en studio masters. Par contre 128go c'est bien mais peu faire mieux.

avatar demenla971 | 

La gamme Apple me semble plus logique, je dirai que la famille est au complet j'ose à espérer qu'ils garderont deux téléphones en 4'.

avatar Giacomo.ferron | 

Très bien écrit!

avatar albanet | 

Moi je prendrais les yeux fermes un iPhone presque deux fois plus épais avec une bonne fuc*ing batterie et un APN complet et des éléments optiques de qualité ... Dommage qu'ils persistent dans la voie du toujours plus fin... Ça n'apporte pratiquement rien et oblige à des compromis en permanence ...

avatar jcfaggia | 

@lennyd

J'avais oublié....évidemment, le stylo ne fait pas le roman.

avatar reno732 | 

Perso je suis déçu de ce nouvel iPhone, déçu de l'appareil photo, déçu du prix et de l'absence de nouveauté.

J'attends de voir avec le Sony Xperia Z3. Je m'attendais à être plus étonné, voir emballé, il y a quelque chose qui n'a pas fonctionné lors du keynote ...

À quand des capacité de stockage correcte que les MacBook Pro retina et pas hors de prix ... Idem sur les iPhone avouez qu'une SD juste pour stocker les photos et les vidéos se serait quand même pas du luxe ...

avatar misc | 

@reno
Ça ne serai pas arrivé la carte SD et l'iPhone avec pleins de megapixels pas cher, t'étais voué à être déçu. Si en plus un tout nouveau produit dans une catégorie naissante ne suffit pas à ce que tu considère ça une nouveauté, t'es mal barré dans la vie, ça va être blaze party.

avatar fundance | 

Bravo à Anthony Nezlin !
Article, certes un peu complexe pour un non initié, mais passionnant.
On voit bien à travers cet article les enjeux technologiques et surtout le travail souvent méconnu pour améliorer les prises de vues dans des appareils pour lesquels la miniaturisation est un passage obligé.

avatar misc | 

D'ailleurs, c'est une bonne chose que l'appareil photo n'ai pas plus de megapixels, il ont plus de chance d'être performants en basse lumière. L'on vends aujourd'hui des hybrides et reflex 16MP a plus de 2000€ le boîtier seul, alors que les compacts a 100€ font 20MP.. C'est pas sans raison.

avatar lj44 | 

Je préfère qu'Apple reste à 8M pixels et avoir des photos de qualité que je regarderai que sur un écran que Samsung qui va nous coller du 20M pixels qui servent strictement à rien si on imprime pas sur des grands formats et qui va générer du bruit en basse lumière.

Peut être qu'effectivement Apple pourrait monter à 10M pixels pour passer une barrière symbolique et faire plaisir aux gens qui n'ont pas encore compris le principe du nombre de pixels sur le capteur...

avatar Hasgarn | 

Je ne suis pas d'accord avec l'article, du moins pas sur tout.
La détection de contraste, dans la mesure ou il y a suffisamment de contraste, est plus précise que la détection de phase. Elle est en revanche très lente. La corrélation de phase est rapide, mais pas aussi régulière et précise que la détection de contraste.

Il y a de nombreux testes qui le vérifie. Après, c'est une bonne nouvelle que la corrélation de phase apparaisse sur les smartphones.

Un exemple : http://misterquince.free.fr/pages/detection_phase-contraste.html

avatar petergab | 

"Si on cherche la qualité en photo, on prend un grand capteur derrière un gros caillou.
Et c'est moins cher qu'un 6+."
Quand même pas, le 6+ peut sembler cher, mais de là à être plus cher qu'un Reflex 24x36 et optique de course (forcément, tu ne vas mettre un objectif à 300€ devant un gros capteur).
On enlève la deuxième phrase et je suis en phase...

avatar Hasgarn | 

Il ne parlait pas de 24x36 mais d'APS-C, ou du moins, ce sont ses 2 exemples. Du coup, il a raison (tout dépendant bien sur du modèle d'APN, un 700D, un D5300, un K30...).
En cela, n'importe quel APN réflex voire COI met une patate de forain l'iPhone 6 ou 6+ pour un prix équivalent voir inférieur.
Mais un FF, c'est pas pareil ^^

avatar petergab | 

Oups, j'avais lu D700 (donc Nikon plein format) et c'était 700D Canon...

avatar Hasgarn | 

C'est sur qu'il y a moyen de s’emmêler les pinceaux avec leur dénomination ^^
Le D750 vient d'être annoncé, d'ailleurs.

avatar DrJonesTHX | 

Stabilisation optique pour le 6 .
Le choix de rester a 8 Mega est aussi au bénéfice de la taille des photos, et donc de la pauvre mémoire que nous avons...
Et au dessus de 8 Mega nous n'avons pas de support pour les regarder pleinement ( 8 Mega = 4k )
Je penses que l'idée d'améliorer d'autres arguments que la course aux pixels est bonne !

avatar Landric | 

Ok merci pour l'article! Mais du côté physique je ne comprend pourquoi le capteur dépasse autant...? Celui-ci va créer un porte-à-faux!

avatar sachouba | 

Mais non, Apple ne copie pas la concurrence...
En réalité, ce sont eux qui ont inventé l'autofocus à détection de phase !

avatar citron | 

Et vous pouvez toujours améliorer ou faire des photos différentes avec des objectifs spécifiques !

sur http://boutiqueducitron.fr nous avons toute la collection !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR