Le futur d’Apple Pay : des publicités et des cadeaux

Nicolas Furno |

Apple Pay vient à peine d’être lancé aux États-Unis, mais Apple serait déjà en train de réfléchir aux prochaines étapes pour assurer l’avenir de son service de paiement mobile. Si l’on en croit des informations issues des échanges de l’été entre le constructeur de l’iPhone et les acteurs du marché, le service n’en est qu’à ses débuts. L’entreprise de Tim Cook est a priori très ambitieuse et plusieurs développements sont prévus pour inciter à la fois les utilisateurs et les commerçants à utiliser le service.

Le service devrait tout d’abord être intégré à iAd, le service de publicité mobile d’Apple. On pourrait acheter un produit vanté dans la publicité avec un seul bouton, ce qui serait plus simple que toutes les méthodes tentées jusque-là. Les clients habituels seraient très intéressés par cette méthode de vente très directe et Apple aurait même déjà discuté avec des entreprises aussi variées que Netflix ou Ikea. Pour Apple, ce pourrait aussi être le moyen de lancer enfin ce réseau publicitaire qui n’a jamais trouvé sa voie…

Autre piste suivie par Apple, cette fois pour inciter les clients à utiliser le système de paiement. Si tous ses avantages « naturels » ne suffisent pas (simplicité, rapidité, sécurité…), Apple pourrait inciter les commerçants à offrir des petits cadeaux à leurs clients, à condition qu’ils utilisent son service. Par exemple, en payant avec son iPhone 6, on pourrait avoir une bouteille de soda gratuite avec son sandwich.

À l’origine, Apple avait apparemment l’intention d’attendre l’année prochaine et de sortir un tel système à l’automne 2015, peut-être en le présentant comme un Apple Pay 2. Mais selon les derniers bruits de couloir, le constructeur aurait choisi d’accélérer le processus et de lancer son programme de fidélité dès la fin de l’année, à temps pour les fêtes de Noël. Comme les cartes de fidélité que l’on tamponnait, il pourrait permettre aux commerçants de récompenser uniquement leurs clients les plus fidèles.

Ce système se baserait sur des bornes iBeacon, une solution bon marché qui a déjà fait ses preuves notamment dans les Apple Store. Le constructeur pourrait les déployer chez les commerçants qui acceptent Apple Pay et, à condition que le paiement par NFC rencontre le succès escompté, on imagine que les bornes de géolocalisation pourraient elles aussi devenir très courantes.

On peut désormais payer son burger sans sortir de sa voiture et même sans sortir son porte-feuille !

En attendant d’en savoir plus, on peut (re)découvrir en même temps que les Américains comment Apple Pay fonctionne dans la vraie vie (lire : Apple Pay en photos et en vidéos). L’occasion de réaliser que le système de paiement est très différent de l’autre côté de l’Atlantique : ainsi, Apple Pay ne permet pas d’enregistrer plus de huit cartes bancaires, ce qui apparemment pose quelques problèmes à certains…

Autre découverte du jour, Apple Pay n’est pas tout à fait limité aux États-Unis. Si vous avez une carte bancaire américaine, vous pouvez apparemment payer dans quelques commerces au Canada et en Australie. À condition de trouver un endroit où on peut payer avec PayPass (un service de MasterCard) ou payWave (Visa) ou encore ExpressPay (American Express), on peut apparemment utiliser son iPhone. Peut-être est-ce aussi possible en France ?


avatar Chanteloux | 

Ça devient limite tout ça. Et je croirais que le but visé discrètement , dans toute cette simplification à outrance des processus d'achat, est de favoriser l'achat impulsif. Bref, je ne participerai pas à Apple Pay.

avatar John Maynard Keynes | 

@Chanteloux

Effectivement je crois que c'est limpide, l'achat impulsif avait tant de mal à se développer qu'il a fallut inventer Apple Pay pour espérer qu'il prenne enfin son envol .... Apple Pay est une merveilleuse source à conneries sans fond sur les commentaires ... ça au moins c'est certains ... rarement vu un truc produire tant de bêtises diverse et varié ... sans doute le lien à l'argent.

avatar sgb2a | 

Il se posera également la question de savoir si Apple Pay gardera/enlèvera les non acceptations de certaines cartes bancaires dans certains commerces. Par exemple, MacDo n'accepte pas les Amex en France mais est ce que MacDo validera une commande avec Apple Pay si la carte indexée est une Amex ou pas ??... Normalement non, car ce n'est juste qu'une interface supplémentaire (comme une puce, bande magnétique...) mais disons que ça rendra le processus moins sympa car il faudra y penser alors que la carte utilisée passera au second plan. C'est le détail qui peut enlever la simplicité totale et rapide du système...
Est ce que le futur d'Apple Pay est de devenir une interface de paiement comme PayPal ?? Car on ne regarde plus la carte que l'on a indexée sur Paypal, on paie avec... et certains commerçants n'acceptent pas un paiement par Amex mais acceptent quelques fois PayPal... avec une Amex indexée ! ;-)

avatar gabou009 | 

Le "à condition de trouver un terminal [...]" est trompeur. Au Canada, le paiment sans contact avec carte de crédit (et même débit, de plus en plus) est très commun et ce, dans la pluspart des commerces. Tout comme l'utilisation de la puce et du NIP pour tout achat par carte. Ce sont les États-Unis qui sont à la traîne, pas le le "Grand Nord" ;)

Je ne verrais pas pourquoi Apple Pay serait limité géographiquement d'ailleurs. N'accepter que les cartes américaines, logique puisqu'ils doivent passer des ententes avec celles-ci. Par contre, un coup la carte accepté, la transaction passe quand même par l'institution. Si les cartes de la Bank of America sont acceptés au Canada, Apple Pay avec une carte BOA sera accepté, ce n'est que la forme qui change! :)

avatar General13 | 

Sous la photo il y a une légende qui m'interpelle: "On peut désormais payer son burger sans sortir de sa voiture et même sans sortir son porte-feuille !"

En terme de process, cela demande également le même nombre d'étapes avec Apple Pay. Je ne vois pas de gains de temps pour l'utilisateur. Je m'explique:

Process porte-feuille:
1. Je commande au drive de McDo
2. Je sors mon porte-feuille
3. Je donnes ma carte Amex
4. Transaction
5. Je pars

Process Apple Pay:
1. Je commande au drive de McDo
2. Je sors mon iPhone
3. J'utilise Touch ID
4. Transaction
5. Je pars

Au final, quel est le bénéfice client immédiat ? En excluant le fait que la transaction est techniquement plus sécurisé. Je vais l'utiliser parce que je trouve ça bien mais concrètement j'aimerais l'avis d'autres lecteurs.

Merci.

avatar sgb2a | 

Salut, ;-)
Le téléphone est souvent plus accessible dans une voiture et le geste pour l'amener vers le terminal est plus simple qu'une ouverture de porte feuille+prise de carte...
Et tes étapes ne sont valables dans la seule condition que tu utilises ta carte bancaire en paiement sans contact, sinon il faut rajouter une étape d'établissement de code...
[Tout dépendra aussi de comment évoluera le paiement par carte sans contact dans le futur, si certaines personnes pensent déjà à sécuriser la carte en la mettant dans un étui protecteur, il se pourrait que les personnes n'utilisant qu'une seul carte présentent directement leur porte feuille à la machine sans même y sortir la carte... là on est dans de l'équivalence, voir même on va plus vite ^^ (par contre niveau sécurité on est à côté, d'un pour le commerçant car il ne voit pas avec quoi il est payé et pas de validation (code ou id), et pour l'acheteur qui se promène avec une carte non protégée, bien que secondaire)

avatar noooty | 

@General13 :
Fais comme moi: ne consomme que du Mac Apple... Les Mac Donald me dégoûtent, comme tous les gerbeurs industriels... Par contre, vas dans un resto hamburger aux states, au Canada, en Australie, et là, tu découvriras le bon goût, la qualité, telle qu'elle existe et doit résister...
Mais si bon, si tu préfères macdo, tant pis pour toi...

avatar Letiteuf55 | 

@noooty :

avatar ipfix8 | 

ta réponse est Hors Sujet @nooty, tu devrais aller chez ifOOd pour te plaindre, ici on parle disparition de CB. Cdt

avatar ipfix8 | 

c'est un début ! quand cette techno aura fait ses preuves tu n'auras plus de cartes avec toi.... juste quelques pièces ou billets au fond d'une poche

avatar DarKOrange | 

@General13 :
Tu oublies l'étape du code ou de la signature et l'absence d'édition de ticket qui prend quelques secondes. Et puis généralement ton iPhone est à portée de main ce qui n'est pas le cas de ton portefeuille.

avatar XiliX | 

@General13

Tu ne dois pas signer avec l'Amex ?

avatar General13 | 

@sgb2a: Aux USA, pas besoin de carte avec paiement sans contact. Il n'y a pas de codes. Donc au McDo tu donnes seulement ta carte au drive. Par contre au restaurant, tu dois laisser un tips sur le receipt et signer.

Ce qui créer une seconde question: Pourra-t-on payer dans les restaurants aux USA avec Apple Pay et si oui comment laisser le pourboir?

avatar ipfix8 | 

je pense que oui dans une dizaine d'années Apple, Android et consorts auront changé le marché des paiements. Faut être patient
La CB s'est comme les CD, c'était juste une étape dans la dématérialisation
Pour les pourboires ce sera un tap sur la NFC du serveur ;-) un truc à la BUMP (à inventer d'ailleurs, c'est une excellente idée)

avatar sgb2a | 

"Ce qui créer une seconde question: Pourra-t-on payer dans les restaurants aux USA avec Apple Pay et si oui comment laisser le pourboir?"

@General13, créateur de question ! ;-) (par contre, ce n'est pas ta plus belle création...)

Tu feras exactement comme quand tu paies avec une CB ^^ ;-)

avatar Ducletho | 

C'est bien ce business model pour apple.
Les transactions c'est intéressant mais la mine d'or est la base de données clients. Celle que les banques ont mais ne peuvent pas vendre à cause de la législation. Apple valorisera son fichier à publicitaires pour des communications ciblées, à l'image de google.
Un très bon relais de croissance.

avatar yorick | 

La grande différence entre Apple et Google c que Google a toute son entreprise basé sur la PUB.
Tout les services de google sont gratuit, aussi bien que son cloud,son mail, son moteur de recherche......que son OS. Bref google est un peu partout et son capital ne se construit avec les quelques tel qui vendent (la branche Motorola) ou avec les abonnements vendu.

Apple, son business est de vendre du matériel. Tout le reste est fait pour incité a l'achat de matériel.

Si Apple connait un scandal sur la vente de donné sensible, Apple meurt car les ventes baisseront.
Si Google connait un scandal sur la vente de donné sensible (oups il y en a eu plusieurs), he ben il continua a vendre de la pub.

avatar iJohn | 

Je rejoins l'avis des premiers commentaires, c'est limite.

avatar trolloloI | 

"Le service devrait tout d’abord être intégré à iAd, le service de publicité mobile d’Apple. On pourrait acheter un produit vanté dans la publicité avec un seul bouton"

Donc apple va utiliser la pub pour se faire de l'argent, apple une société vraiment comme les autres... Et pour inciter les gens à encore plus acheter va valoir cibler de manière la plus précise possible. Les datas personnelles deviennent bien le business d'apple contrairement à ce que dit timmy.

Et dans quelques années ils vont limiter à safari only et chercher par tout les moyens possible comment bloquer les adblockers ?

Entre ça, les rumeurs de moteur de recherche en travaux chez apple et le coups des requêtes de recherches dupliquées et transmisent à apple dans yosemite...

avatar Knuckles | 

Il serait bien qu'Apple et les autres systèmes de paiement NFC permettent également de se passer de la facture papier, et envoi directement sur le téléphone dans un historique cette facture en question lors du paiement, tout cela instantanément. Car le nombre de ticket de caisse qu'on peut accumuler dans un seul mois c'est énorme. Et quel gain de temps ce serait aussi en plus.

avatar DarKOrange | 

@Knuckles :
Relis bien les specs d'Apple pay

avatar General13 | 

@XiliX: Aux USA, ou du moins à New York/New Jersey dans mon cas, pour les petites transactions au McDo, Subway, Station Essence... tu n'as pas besoin de signer le reçu. Donc en gros, ça ne change pas grand chose au process pour cet exemple précis. Mais je suis d'accord avec la pluspart des commentaires, cela accélère grandement la dématérialisation, même si pour le moment, ce qui prend le plus de place dans ma poche n'est pas mon porte carte, très light, mais plus mon iPhone 6.

avatar Chanteloux | 

L'avenir ultime de la consommation, ce sera l'œil connecté. Hop! Tu regardes un objet fixement plus que 10 secondes, et hop, c'est vendu et payé!

avatar Chanteloux | 

Et encore, c'est trop limitatif, il faudrait se déplacer en magasin, et le temps du déplacement peut être dissuasif. Non, il y a mieux: on regarde dans un catalogue ou une pub un objet fixement pendant 10 secondes, et hop, c'est vendu et payé. Ça c'est le progrès!

CONNEXION UTILISATEUR