Touch ID : la mainmise d'Apple sur les bons lecteurs d'empreintes

Stéphane Moussie |

En inspectant le code source d'Android Lollipop, on savait déjà que le Nexus 6 aurait dû bénéficier d'un lecteur d'empreintes digitales. Mais on ne savait pas encore pourquoi ce capteur, qui devait se trouver à la place du logo du constructeur, ne s'était pas concrétisé.

Dennis Woodside, qui a supervisé Motorola jusqu'à son acquisition par Lenovo, a révélé à The Telegraph que cet abandon était lié à Apple.

Apple a acheté le meilleur fournisseur. Il ne restait donc qu'un seul fournisseur pour tout le reste de l'industrie et il n'était pas encore au niveau du premier.

Le « meilleur fournisseur » est en l'occurrence AuthenTec, acheté en juillet 2012 pour 365 millions de dollars, une des plus grosses sommes jamais dépensées par Apple — Beats est hors catégorie.

Quant au second fournisseur dont parle Woodside, il s'agit de Synaptics, qui produit notamment le lecteur d'empreintes du Galaxy S5... que Samsung voudrait remplacer par un capteur plus performant et plus pratique, à la Touch ID. Le Galaxy S5 nécessite en effet de balayer son doigt bien à la verticale sur le bouton d'accueil, pour un résultat très variable.

Plutôt que d'intégrer un mauvais capteur biométrique au Nexus 6, Motorola a choisi de ne pas en intégrer du tout. Une telle fonction « n'aurait pas fait de grande différence » de toute façon, estime Woodside. Pourtant, une fois qu'on a goûté à Touch ID, il est difficile de s'en séparer, d'autant plus avec iOS 8 qui a considérablement élargi son champ d'action.

La stratégie d'Apple sur les lecteurs d'empreintes digitales est éprouvée. Elle acquiert ou noue un contrat d'exclusivité avec le spécialiste le plus en pointe du domaine pour avoir ensuite un temps d'avance sur la concurrence. Dans l'équation, Apple peut aussi faire jouer ses besoins exceptionnels (plusieurs dizaines de millions d'iPhone vendus chaque trimestre) pour s'accaparer les ressources de production et assécher l'offre à destination de la concurrence.

C'est ce qui s'est produit pour la mémoire flash au temps de l'iPod et au début de l'iPhone, les châssis en métal avec les MacBook Air/Pro, et les écrans tactiles à la sortie de l'iPad, entre autres.

Capteur biométrique de l'Ascend Mate 7. Crédit AnandTech.

Le monopole d'Apple sur les bons lecteurs d'empreintes pourrait toutefois bientôt toucher à sa fin. L'Ascend Mate 7 de Huawei, sorti en automne dernier, a un capteur aussi efficace que Touch ID, selon tous les sites qui l'ont testé. Fourni par FPC, il est fiable, rapide et simple d'utilisation (il suffit de poser son doigt). Samsung parviendra-t-il à se hausser au même niveau avec le Galaxy S6 ? Réponse dans quelques semaines.


avatar Applesoft | 

@xx-os :

Si on copie Apple Pay d'Apple, là aussi, c'est qu'il semble bel et bien qu'on est en face d'une autre innovation. Encore une fois, Apple n'invente rien, Google Wallet existait tout comme plein d'autres services de paiement. Mais pour l'instant, on est dans le confidentiel ... Et les premiers retours d'Apple Pay semblent accréditer qu'il s'agit d'une belle innovation de la pomme : la bonne équation pour créer un vrai marché du paiement avec son device.

Perso, ça me bluffe : intuitivement, je trouve beaucoup de défauts avec le fait de payer sur son IPhone (confidentialité, pas vraiment plus rapide, voire plus long, usage vraiment disruptif etc) et Apple doit batailler en même temps contre tous les organismes bancaires comme il l'a fait en son temps contre les opérateurs. Donc j'étais sceptique et pourtant, Apple semble être sur la voie de modifier durablement encore une fois un usage.

De toutes les manières, Touch ID est pour moi la plus belle innovation de la pomme depuis longtemps. C'est une porte d'entrée incroyable pour repenser de nombreux usages ! Et je m'attends à ce qu'Apple tisse patiemment une toile autour de ce capteur pour encore plus nous enfermer dans leur écosystème :)

avatar byte_order | 

et bien sûr c'est un avis objectif car fondé sur l'expérience...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR