Apple empêche les autres d'innover ?

Anthony Nelzin-Santos |

250 millions d'iPod et quelques dizaines de millions d'iPhone, cela requiert pas mal de mémoire vive — suffisamment, en fait, pour provoquer une asphyxie de ce marché (lire : Apple provoque l'asphyxie du marché de la mémoire). Les fournisseurs comme Samsung, Micron, Toshiba et Hynix se frottent les mains en accueillant à bras ouverts l'argent venu de Cupertino, qu'Apple est d'autant plus à encline à donner qu'en achetant à de tels volumes, elle doit bénéficier d'arrangements. Avantages financiers dont la concurrence ne profite pas, quand elle arrive seulement à se fournir en mémoire.

Selon Crunchgear, l'histoire serait en train de se répéter avec l'iPad, et le succès d'Apple, et la firme de Cupertino, par ses commandes en masse et l'attente qu'elle génère de la part de l'industrie asiatique, qui sait que la raréfaction de l'offre permet l'envolée des cours, empêcherait les autres d'innover — ou en tout cas de suivre, ce qui ne ferait que renforcer sa capacité à réussir.

Alors que la tablette Apple venait à peine d'être présentée, des dizaines de communiqués de presse, si ce ne sont des centaines, sont arrivées dans toutes les boîtes mails pour annoncer la sortie de telle ou telle protection pour iPad. Des protections qui ne sont pour le moment que des modèles en 3D ou des prototypes, mais un simple coup de fil pourrait faire démarrer leur production en masse. Et cette simple attente permet de faire grimper les cours des matières premières tout en les monopolisant, décourageant la fabrication d'accessoires pour d'autres produits.

L'emprise d'Apple sur le marché de la mémoire Flash n'aurait d'égale que celle qu'elle possède sur le marché des écrans tactiles capacitifs. Dans l'attente de l'iPad, les fabricants auraient fait monter les cours, rendant peu profitable la fabrication d'appareil les employant, et paralysant les approvisionnements en favorisant les gros clients comme Apple aux partenaires plus petits et aux commerces de détail. Pendant ce temps, tous ceux qui voudraient pouvoir suivre l'iPhone en s'équipant d'un écran similaire ne le peuvent, et l'écran tactile résistif, moins bon mais moins cher, joue les prolongations.

Le dernier coup d'Apple est bien le prix de l'iPad : à 499 $, Apple fait toujours plus de 40 % de marge, certainement grâce à de bons contrats de fourniture. Ni Asus, ni Acer, qui avaient déclaré vouloir casser les prix si Apple sortait une tablette, ne peuvent désormais suivre (lire : iPad : Acer ne montera pas au créneau). On imagine parfaitement Steve Jobs et Jon Ive plancher sur leur prochain produit « révolutionnaire et magique » pendant que Tim Cook manœuvre pour obtenir de toujours meilleurs contrats — on oserait presque parler de machiavélisme…


Tags
avatar Mayorkam | 
"Et cette simple attente permet de faire grimper les cours des matières premières tout en les monopolisant, décourageant la fabrication d'accessoires pour d'autres produits." La réalité crue, c'est que l'attente du marché va vers l'Ipad et pas vers d'autres produits et qu'il est plus commode pour les concurrents de dauber la politique commerciale d'Apple que de s'inspirer de sa capacité d'innovation (fallait voir les tablettes bien daubiques du dernier CES tout de même).
avatar Mayorkam | 
"Le dernier coup d'Apple est bien le prix de l'iPad : à 499 $, Apple fait toujours plus de 40 % de marge, certainement grâce à de bons contrats de fourniture." ça s'appelle le capitalisme ça coco. Quand ce sont les constructeurs qui se rallient derrière le panache blanc de Microsoft sous prétexte que ça fait vendre des machines même si ça contrevient à la vente liée, personne ne dit plus grand chose, mais si Apple arrive à obtenir de bons prix de ses fournisseurs alors c'est une hérésie. Même si Apple ne commandait pas en masse, QUI le ferait derrière en ayant suffisamment et autant confiance dans la réussite de leur produit qu'eux ? Les fournisseurs ont eu à se plaindre des commandes d'Apple ? Ils n'ont pas réussis à vendre en masse leurs Ipods ou leurs Iphones ? Les stocks excédaient la réalité de la demande ? Quand Microsoft sort son Zune HD, il est tellement confiant que ce n'est pas une sortie mondiale, et cela n' a ici rien à voir avec Apple mais bien avec l'attitude de Microsoft. Quand Google vend son Nexus via un procédé de vente contraignant, justifiant à priori des ventes plutôt faibles ce n'est PAS la faute d'Apple. Apple croit en ses produits, mieux, il les vends, mieux, il les vends en masse. Il paye bien ses fournisseurs et à l'avance. Ceux ci seraient fous en retour de ne pas accorder de prix à un acteur du marché qui leur garanti d'aussi gros volumes de production.
avatar nemrod | 
Excellent article.
avatar Mayorkam | 
@Divoli: Bah oui, excellent article = Bad Apple Quand c'est l'inverse les rédacs du site n'ont pas suffisamment d'esprit professionnel à tes yeux. Tu es un livre ouvert.
avatar macfille | 
Je plussoies avec Divoli, excellent article, qui éclaire une autre facette de la stratégie Apple. Après tout, la fabrication de composants high tech n'est pas plus illimitée que le pétrole, et on peut imaginer qu'Apple a intégré ces paramètres - raréfaction de la mémoire Flash, écrans capacitifs - dans son planning de lancement de l'iPad. Et comme disait Shenmue dans un excellent avis en réponse à une autre news, l'idée de fond étant peut-être de gagner le terrain de l'iPhone à l'iPad, puis à l'iMac, donc à l'ordi «ordinaire» (ou jugé comme tel aujourd'hui). La réussite de ce pari, il me semble, n'est pas tant dans l'assêchement des composants pour les concurrents que la réussite d'un iPad qui semble, à ce stade, quand même très (trop?) hybride. Pas PC complet, pas iPhone/iPod Touch. Cité dans l'article, Acer signale ne pas pouvoir lutter contre l'AppStore. Intéressant. Pour suivre Shenmue, même si, à supposer, l'iPad était un plantage commercial, Apple pourrait passer au stade suivant: des «PC» plus classiques (iMac actuel, MacBook), mais tactiles et offrant les fameuses 140 000 apps.
avatar macfille | 
... moi qui suis un petit contributeur sur MacGe, j'espère que les fidèles remarqueront que j'ai réuni la pertinence de Divoli et l'acuité de Shenmue dans une seule réponse. Je suis Suisse, je pacifie ;-) S'il n'y a pas fumage du calumet de la paix après ça!
avatar Mayorkam | 
A noter que rien n'empêche bien sûr un concurrent de commander en masse s'il pense que son produit va être un succès et donc de générer des baisses de prix en sa faveur. Mais, fait étrange, ils ne le font pas, et fait encore plus étrange concernant la tablette, les concurrents ont présentés leurs tablettes AVANT celle d'Apple pour la plupart et visiblement c'est pratiquement à reculons et ils n'ont pas passé de grosses commandes aux fournisseurs. Pourquoi ils étaient à ce point sûr qu'ils allaient dans le mur ? Si un concurrent voulait jouer le même jeu qu'Apple il suffisait d'inonder le marché de SES commandes à lui et il aurait ainsi coupé l'herbe sous les pieds d'Apple, mais les concurrents sont tellement confiants ou leurs produits tellement mauvais qu'ils doutent que le seul avantage comparatif du prix (répercuté grâce au coût des composants achetés à vil prix aux fournisseurs) suffise à garantir le succès de ceux-ci. C'est donc que ce n'est PAS qu'une affaire de prix mais aussi de qualité du produit...CQFD. Apple prend un risque en commandant en masse. Si le produit n'est pas bon ou boudé par le public, ils se retrouvent avec des stocks surnuméraires de composants à déstocker beaucoup plus lentement que prévu, voire même à les passer sous pertes et profits. Crunchgear surfe sur la vague du "bad Apple", mais comme d'hab c'est d'autant plus naif que tout le monde, AU DEBUT est à armes égales. C'est comme au poker, se plaindre de celui qui bluffe le mieux n'a pas de sens. Seul le tricheur est à condamner, et Apple ne triche pas ici. Aux concurrents de donner les moyens pour que l'on ait réellement envie d'acheter leurs produits et que cela justifie de gros volumes de composants. Mais est-ce cela qu'ils veulent faire ou le but n'est-il pas de suivre le premier relanceur en espérant avoir une bonne main par la suite ? Le monde réel n'étant pas du Poker au final, dans la vraie vie, le premier relanceur empoche souvent la mise.
avatar Xeos | 
@shenmue Tu m'as vraiment fait rire. Bravo. "Apple est dégueulasse pcq'elle bluffe mieux que les autres!" Très bonne analyse en passant... Dommage si tu en est l'auteur quelqu'un va s'en approprier la paternité. :-(
avatar Xeos | 
On reproche occasionnellement à Apple de s'accaparer de toute les mémoires disponibles. Mais personne ne reproche au fournisseurs ne pas augmenter l'offre. À ma connaissance, les puces de mémoires sont encore faite de silicium. Pas d'or ou de platine ou autres métaux précieux, Le silicium ce n'est que du sable. La matière la plus abondante après l'eau. Seul les installations de gravures sont dispendieuses. Si les constructeurs ne veulent pas investir dans de nouvelles usines, c'est qu'ils considèrent que ce n'est pas dans leurs intérêts. Apple n'a aucun savoir faire dans la fabrication de puces. Finalement Apple ont le dos large. C'est tellement plus simple de les accusés.
avatar h4l3 | 
"Apple n'a aucun savoir faire dans la fabrication de puces" Si je ne m'abuse, Apple est co-concepteur de la puce PowerPC G3 avec Altivec (avec IBM et Motorola (maintenant une division nommée Freescale) et probablement les puces suivantes G4 et G5... De plus, avec le rachat de Palo Alto Semiconductor dit PA Semi dont l'objet est de concevoir des puces ARM et autres... Apple est maintenant experte en conception de puces aussi efficace qu'un Intel ou AMD/ATI...
avatar JonathanMds | 
Ils sont diaboliquement diabolique ahah ! Mais moi ça me fait marrercette histoire de prix, ils ont laissé enfler la rumeur de 1000$ jusqu'au dernier moment et la pan ! Ils ont couché tout le monde >_< C'est ça qui est bon !
avatar High Mack | 
Sur la question de l'innovation et le rapport d'Apple aux autres sociétés il y a ca aussi qui appelle à la réflexion derrière l'éloge de la marque: http://freakosophy.over-blog.com/article-google-vs-apple-copier-n-est-pas-jouer--42391827.html
avatar Venel | 
@ jimmy Maizeroi Il y a une différence fondamentale entre les concepteurs et les fabricants de composants. Nvidia, Ati ou Apple n'ont jamais produit la moindre puce. Ils conçoivent juste l'architecture, la puce étant ensuite fondue par une société séparée. Le seul produisant vraiment ses composants est Intel (et encore pas tous). Franchement accuser Apple d'être responsables du bazar dans l'industrie de la mémoire est juste une bonne blague. Ces dernières années, les surproductions de mémoires flash et vive ont fait couler la plupart des petits fabricants, laissant le marché à quelques grands groupes qui profitent aujourd'hui de la montée de la demande pour faire remonter les prix et rattraper les pertes. Dans cette situation seuls les plus gros acheteurs peuvent négocier, et Apple est l'un des plus gros producteurs d'ordinateur au monde et en profite pour négocier. D'autres comme hp ne sont certainement pas gênés non plus. C'est toute cette industrie qui doit se réorganiser, et en attendant on avait bien profité de l'effondrement des prix (regarder le prix de la ram qui est souvent vendue à prix coûtant).
avatar 100sons | 
A quand les Macintosh avec des puces apple! ça serai bien qu'apple lâche ces merde de puces Intel! pour moi la transition PPC a intel est la pire des choses que pouvait faire apple...
avatar hugome | 
Je trouve ça un peu court de tirer cette conclusion. Est-ce Apple qui demande aux fabricants de mémoire de stopper les chaînes pour faire monter les cours ? Non, ils prennent cette décision tout seul. Ils doivent y trouver leur compte. @ SebDominguez Ha oui ! Pourquoi ? C'est la couleur du logo d'Intel que tu n'aimes pas ?

CONNEXION UTILISATEUR