Apple aimerait mettre tous les dossiers médicaux dans l'iPhone

Florian Innocente |

Apple aimerait faire de l'iPhone le dépositaire de toutes vos informations médicales, a appris CNBC. Les ordonnances, résultats d'analyses, hospitalisations, actes chirurgicaux… tout le parcours et le dossier médical d'un patient pourraient être centralisés et enregistrés sur son téléphone. Celui-ci ne stocke jusqu'à présent qu'une poignée d'informations de faible importance.

CNBC raconte qu'une équipe d'Apple, au sein de son groupe santé, travaille discrètement sur cette faisabilité, qu'elle en discute avec des développeurs, des cliniques et hôpitaux et autres parties concernées pour établir un mode de fonctionnement. Apple évaluerait également certaines sociétés spécialisées dans le stockage de telles informations dans le nuage en vue de possibles acquisitions.

Le site d'informations prend exemple d'iTunes et de l'iPod avec lesquels toute la masse de fichiers musicaux que l'on pouvait posséder a pu être réunie et organisée en un seul endroit pour un accès et une utilisation simplifiées.

C'est le problème que s'attacherait à résoudre ces travaux : trouver un moyen de rassembler des informations importantes, hétérogènes et disparates, disponibles dans de nombreux formats sur des supports papiers comme numériques.

L'article ajoute qu'Apple discute depuis des mois avec les promoteurs de deux initiatives. D'abord The Argonaut Project qui veut définir un protocole standard et ouvert pour l'échange d'informations médicales sous forme électronique. Ensuite The Carin Alliance qui défend l'idée que le patient ait un rôle central et un contrôle complet sur l'intégralité de son dossier. Bud Tribble, vétéran d'Apple et vice-président des technologies logicielles serait plus particulièrement actif auprès du second groupe d'influence. The Carin Alliance n'a pas fait de commentaires sur le rôle du cadre d'Apple.

Enfin, Apple a engagé des développeurs responsables du protocole FHIR (Fast Healthcare Interoperability Resources) conçu pour l'échange de telles données.

Tags
avatar IRONMAN65 | 

Il y a des milliers de possibilités dans le médical , concernant l'iPhone.
Il est temps qu'Apple réagisse....

avatar zohan | 

Pas sur que ce soit une bonne chose pour nous...

avatar Eltigrou | 

@zohan

+ 1

Un jour ils voudront même savoir quand on va aux toilette

avatar heckly | 

Perso, je suis suivit par plusieurs médecins et j'attend plus que ça. Le fait de devoirs chaques fois tout raconter sans trop savoir ce que le médecin veux apprendre sans parler des documents manquants parce que docteur x à pas transmit au professeur y pour le médecin z...

avatar ecosmeri | 

@heckly

Ce n'est pas a une entreprise privée de faire cela mais bien a notre merde de gouvernement et notre systeme de santé

avatar iOsIsFlying | 

@heckly

Ce serait plus simple de faire un dossier médical partagé, pour tout le monde.
C'est agaçant y compris pour les médecins de courir après les infos. Une véritable perte de temps.
D'autant plus qu'on ne peut pas se fier au patient pour les détails de la prise en charge.

avatar Sh8per | 

Donc accessible par les banques et autres organismes dans le cadre de la souscription d’un prêt : vous avez eu une maladie en 2004, donc on est obligé d’augmenter la cotisation assurance et le taux car le risque est important!

Non ! Ces données doivent rester personnelles.

avatar Domsware | 

@Sh8per

C'est pour cela qu'il est explicitement mentionné le stockage dans l'iPhone. Et non sur un quelconque nuage.

avatar byte_order | 

Va falloir plus que 32Go de base alors, parce que des dossiers médicaux ça peut exploser vite fait en taille après la moindre radio, IRM, echo et autres examens par imagerie médicale...
Et pas de format "basse resolution" ou "compression à perte" envisageable sous peine de passer à côté d'un truc dans le futur...

avatar NEWIPHONE76 | 

@Sh8per

Connaissant Apple ça m'étonnerait !

avatar postman94801 | 

@Sh8per

Quand tu souscrit un emprunt immobilier tu as intérêt à ne rien omettre au niveau de l'assurance, sinon c'est une fausse déclaration et l'assurance ne fonctionnera pas... Donc je ne vois pas le problème.

avatar balyves | 

@postman94801

En Suisse en tous les cas, c'est sur les 5 dernières années que tu dois mentionner t'es problèmes médicaux, ce que j'ai eu il y a 20 ans ne les concerne pas...

avatar byte_order | 

Le taux de l'assurance rémunère le risque pris par l'assureur que votre santé, malgré les antécédents déclarés et évalués *au moment* de la signature du contrat, se dégrade plus que prévu et entraine donc la non rentabilité du contrat pour l'assureur.

Le problème, c'est la possibilité aux assureurs de suivre dynamiquement l'évolution de votre santé *après* la signature du contrat, et ainsi de soit faire évoluer à la hausse le taux pour que la rentabilité du contrat soit en permanence assuré (et donc la prise de risque, pourtant objet de la rémunération, devienne zero en pratique) soit d'acter une rupture unilatéral du contrat, laissant ainsi l'assuré à la fois sans protection et sans les fonds ayant pourtant financé jusqu'ici un risque pourtant jamais vraiment couru par l'assureur...

Prendre un pari sur des risques futurs et pouvoir réévaluer en permanence ces risques au fur et à mesure et pouvoir changer votre pari, c'est pas du tout la même chose.

C'est comme si le PMU pouvait se permettre de revoir les gains des paris *durant* la course de votre cheval pour être sûr d'être le seul vrai gagnant quelque soit la course...

avatar Bigdidou | 

@Sh8per

"Donc accessible par les banques et autres organismes dans le cadre de la souscription d’un prêt"
C'est réglementé, on ne peut pas te demander des trucs que ce soit sur ton iPhone ou pas. Mais il y a un danger de dérive, et pas que pour des emprunts, je suis tout à fait d'accord.

avatar alfatech | 

@Sh8per

"Donc accessible par les banques et autres organismes dans le cadre de la souscription d’un prêt : vous avez eu une maladie en 2004, donc on est obligé d’augmenter la cotisation assurance et le taux car le risque est important!

Non ! Ces données doivent rester personnelles."

Ça se défend, par contre le jour où tu as un accident grave cela pourrait te sauver la vie…Donc à voir

avatar didloan92 | 

Et tout ça dans le Cloud ! Misère que ce nuage (percé) et tout ces objets connectés intrusifs à souhait. Il y a un bon fond dans toute évolution mais lorsque l'on voit comment l'homme le détourne a des fins commerciales et autres... ?

avatar Silverscreen | 

@ Sh8per

On ne parles pas de Google : Apple ne commercialise jamais les données de ses clients et quand collectes d'informations il y a (rapports de bug, utilisation GPS), les données sont anonymisées exprès par algorythmes...

L'idée du projet est de faire du téléphone un terminal de consultations de ces infos par le patient, patient qui peut ensuite décider de partager ces infos avec son médecin.
Une sorte de carnet de santé numérique.

En l'état, la carte vitale ne dit pas grand chose de l'historique médical et le patient ne peut consulter librement et pratiquement son dossier...

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Tiens encore un gars qui en 2017 ne sait toujours pas comment fonctionne Google... Marrant...

avatar Nesus | 

@Ze_misanthrope

Vu ce que Google vend au marketing de ma boite, il a tout à fait raison. Et encore, il est encore très loin de la vérité.

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Explique un peu, car tu tiens un scoop là...

avatar ecosmeri | 

@Silverscreen

"Apple ne commercialise jamais les donnees" en es tu sur? Perso j'en doute

avatar XiliX | 

@ecosmeri

Jusqu'a la preuve du contraire, ce n'est pas le gagne pain d'Apple.

avatar pat3 | 

@Silverscreen

"En l'état, la carte vitale ne dit pas grand chose de l'historique médical et le patient ne peut consulter librement et pratiquement son dossier..."

Mais c'est en expérimentation à Toulouse et en Haute-Garonne , envie d'une extension à toute la France… je doute qu'ensuite le gouvernement ait envie de filée les données à Apple.

avatar Flo67 | 

Il ne faut pas oublier les règlementations diverses et variées qui affecte les données relative au monde médical.
Il n'est pas si évident de créer de telles base de donnée pour de multiples raisons (sécurité, confidentialité, réglementation de l'accès, sachant que le patient reste "propriétaire" de ses données).

Ensuite il y a multiples données à stocker : Biologie, radiologie (IRM, TDM, Echo), Compte rendu, Note médicale?, divers autres examens complémentaires, photos. Pour ceci il faudrait un standard.

Une telle organisation est difficile à gérer pour un CHU alors gérer ce genre de données à l'international par une multinationale... Impossible...

Le DMP (dossier médical partagé) [www.dmp.gouv.fr] [a / avait] entre autre cette vision mais c'est perdu d'avance si c'est pour encore alourdir la charge administrative des médecins et qu'il n'est pas connu du grand public.

Je rêve d'un jour où un patient vient, AirDrop son dossier. On peut commencer à "soigner" au lieu de faire de la bureaucratie...

Peut être dans 20 ans...

avatar bompi | 

Je scanne toutes mes ordonnances, analyses et comptes-rendus depuis trois ans et, pour peu qu'il y ait un chouïa de réseau, je peux le transmettre à l'interne du moment s'il lui en manque un bout.

Pour l'imagerie, c'est plus délicat : on reçoit dorénavant des CD mais il faut un logiciel plus ou moins dédié (et pas forcément gratuit) pour parcourir les images. Je me vois mal prendre 650 MB sur mon téléphone et ne rien pouvoir en montrer. Du coup, je fais parfois des captures des choses supposément intéressantes.

L'initiative est intéressante et il ne faut pas la juger négativement pour le moment ; mais il est assez évident qu'on n'est pas près d'avoir une méthode universelle.

avatar Bigdidou | 

@bompi

"Je scanne toutes mes ordonnances, analyses et comptes-rendus depuis trois ans et, pour peu qu'il y ait un chouïa de réseau, je peux le transmettre à l'interne du moment s'il lui en manque un bout."
C'est une bonne habitude. Après, toutes les informations ne sont pas pertinentes (la vieille biologie standard, bof).
Et puis cette idée qu'on doit être totalement transparent pour tout, avec tous les médecins, y compris la sécu, m'est insupportable.
J'ai le droit de garder des trucs pour moi, et/ou que je partage pas systématiquement avec le premier interne venu.
C'est le gros problème du DMP, cette tyrannie de la transparence.

avatar steinway59 | 

@Flo67

Je decouvre le dmp par votre message : mais mon département n'est pas listé donc inutile que je le crée ?

avatar pat3 | 

@Flo67

"Le DMP (dossier médical partagé) [www.dmp.gouv.fr] [a / avait] entre autre cette vision mais c'est perdu d'avance si c'est pour encore alourdir la charge administrative des médecins et qu'il n'est pas connu du grand public."

Il est testé sur une dizaine de milliers de patients volontaires en Hte Garonne

avatar Djeetee | 

C'est le moment de prendre des parts dans CloudMine, je parie sur un rachat dans les semaines à venir!

avatar misterbrown | 

Apple aimerait contrôler le monde avec son iPhone

avatar yorick | 

Désolé mais Apple a déjà été devancé par Google

avatar JadEstuaire | 

Apple souhaitant être présent sur tous les secteurs on comprend pourquoi elle ne commercialise pas à l'extérieur nos données personnelles, à terme c'est une mine d'or qu'elle exploitera pour son écosystème qui s'enrichira de tous les nouveaux secteurs où Apple mettra les pieds ☹️

avatar PiRMeZuR | 

En France, on est à des années-lumières de ça grâce à la planification publique. Les médecins ont déjà accès à une messagerie sécurisée pour transmettre les infos de santé (MSSanté) et ça commence à être bien répandu dans l'hospitalier. Le DMP, souvent critiqué car ayant coûté trop cher et pris trop de temps (ce qui est vrai) est maintenant disponible, il vous suffit de demander à votre médecin traitant d'en ouvrir un pour vous.

Et l'ASIP, agence en charge des SI de santé en France, fait avancer à marche forcée les éditeurs logiciels et les hôpitaux pour qu'ils intègrent ces deux composantes dans leurs SI et y fassent transiter ou y stockent des informations structurées. On parle de standard dans l'article mais ils existent déjà, pour à peu près tous les domaines dans le médical, la bio, etc... et le fait d'avoir un secteur de santé en grande partie publique facilite énormément leur adoption grâce à des subventions et des certifications (ASIP1, ASIP2, etc...).

Le chantier est immense, et évidemment, ça prend très longtemps car il faut complètement chambouler les pratiques des médecins et des fonctions support, mais la France est probablement un des pays les plus avancés et un de ceux qui va dans la meilleure direction. Si ça vous intéresse, je vous encourage à aller consulter le site de l'ASIP, ils ont pas mal d'infos sur le sujet.

avatar PiRMeZuR | 

Bref, rassurez-vous, si Apple veulent vous proposer de consulter vos données de santé dans leur app dédiée, ils passeront obligatoirement par votre DMP (si l'État le rend possible) et ils utiliseront forcément les standards internationaux adoptés en France.

Mais le plus probable, c'est que les Français utilisent une app dédiée DMP et que les médecins accèdent à vos infos directement via celui-ci, en scannant simplement votre carte vitale.

avatar Maître Folace | 

J'ajouterais que le DMP à la française s'appuie sur des standards internationaux fournir par HL7 comme les documents CDA et autres. On n'est pas dans une initiative uniquement locale.

avatar GoldenPomme | 

Ca va être beau à la moindre fuite de données et la class actions à X dizaines de milliards de $ aux USA. Trop risqué pour apple.

avatar arowbase | 

Oula... une belle base de donnée "personnelle" à laquelle les assurances, services financiers et services de prospections rêveraient d'avoir accès...

avatar Eratic | 

Mais le plus important dans tout ça:
JOYEUX ANNIVERSAIRE FLORIAN !!! Et vraiment désolé pour les 5 jours de retard !
?

CONNEXION UTILISATEUR