Galileo et QZSS : l'iPhone 8 et l'iPhone X compatibles avec les GPS européen et japonais

Anthony Nelzin-Santos |

Le premier iPhone compatible avec le système de positionnement par satellites américain, le fameux GPS ? L’iPhone 3G, bien sûr. Le premier compatible avec le système de positionnement par satellites russe, GLONASS ? L’iPhone 4S, voyons. Et aujourd’hui, l’iPhone 8 et l’iPhone X deviennent les premiers iPhone capables d’accrocher le signal des réseaux Galileo et QZSS.

Le premier est développé par l’Union européenne, qui aura mis 30 satellites en orbite d’ici à 2020. Opérationnel depuis le 15 décembre 2016, il devrait couvrir la planète entière à terme, et offre une meilleure précision que le GPS. Le second est développé par l’Agence spatiale japonaise, et devrait surtout couvrir le Japon, quand son déploiement sera achevé après 2023.

La prise en charge de QZSS, dont le fonctionnement est encore limité, montre l’intérêt renouvelé d’Apple pour les spécificités du marché japonais. Celle du Galileo tient de la marche normale des choses : tous les smartphones dotés des derniers processeurs de Qualcomm sont compatibles, et le système européen est pleinement opérationnel.

avatar  Captain Bumper | 

chinois ≠ japonais

avatar  bigfafa | 

Japonais et pas chinois 🇯🇵

avatar  masahiro | 

Bonjour les japonais et les chinois c'est différent ;-)

avatar  SIMOMAX1512 | 

Après il faut voir si la précision est effectivement meilleur avec galileo mais à attraper tous les signaux GPS and co on ne sait pas vraiment sous quel système on est.

avatar  oomu | 

et ?

Cela a un impact sur un usage personnel ou professionnel ? ou suivi ?

-
"moi mOssieur, je ne consomme que du service satellitaire françaaAAAis ! " "-yeah, no ! ici on refuse le french fries ! c'est que du space américain ! heah yeaaah !"

l'important est d'utiliser au mieux le meilleur réseau permettant le meilleur service.

ho je suis sur qu'il existera une astuce ou info qq part pour savoir à chaque instant, quel système de positionnement votre iphone utilise si cela vous angoisse ou que vous êtes un véritable hacker de passion.

avatar  Marvin_R | 

@oomu

"je suis sur qu'il existera une astuce ou info qq part pour savoir à chaque instant, quel système de positionnement votre iphone utilis"

C’est même mieux que ça. Il les utilisera en même temps. Cela permettra d’avoir plus de satellites visible en même temps et d’éliminer le risque de mauvais positionnement dû à un satellite défaillant. En corrélant avec les autres, on pourra déterminer quel satellite envoie une mauvaise information.

avatar  Rom 1 | 

Le titre n'est pas bon du coup, c'est l'iPhone 8 et l'iPhone X compatibles avec les GPS européen et japonais, pas chinois. Pour ce dernier c'est Baidu et visiblement ce n'est pas encore le cas. ;)

avatar  masahiro | 

Et puis c'est pas nouveau pour QZSS, les iPhones 7 vendus au japon étaient déjà compatible QZSS

avatar  Mac13 | 

@masahiro
Don du coup la seule nouveauté c'est Gallileo... 🇪🇺

avatar  yoyo3d | 

Y a une sélection à faire dans les paramètres?

avatar  Zefram | 

Est-ce qu'on va gagner en précision d'ores et déjà s'il ont passe à l'iphone 8 ou X ?

avatar  Ridge33 | 

Bon du coup, le gps européen Galiléo est-il opérationnel avec ses problèmes d'horloges atomiques en rade sur les satellites ?

Si oui, tant mieux car la précision est de l'ordre du mètre pour Gallileo vs 10 m pour le GPS américain. Waze sera encore meilleur.

avatar  Minileul | 

@Ridge33

Ah oui j'avais entendu ça mais il paraît que tout est bon d'après cet article :

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/satellite-satellites-...

« [...] Qu'est-il donc arrivé aux horloges atomiques de la constellation de satellites Galileo ? Jan Woerner, directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA), a dû répondre à cette question lors de son point presse annuel (celui-ci permet habituellement de faire le bilan de l'année écoulée et de donner un aperçu des principaux évènements et rendez-vous de l'année à venir ; il a lieu au siège de l'agence, à Paris). En effet, 9 horloges atomiques (sur 72) des satellites Galileo déjà en orbite sont en panne.

Jan Woerner ne s'est pas dérobé à la question. Il s'est voulu transparent sur ce point embarrassant. Il faut dire que ces horloges sont le cœur de la constellation Galileo. Chaque satellite en compte quatre et, pour qu'un satellite fonctionne, il faut qu'au moins une de ces quatre horloges atomiques soit en état de marche.

Ce sont ces horloges qui garantissent la précision des signaux ; ces derniers devraient être centimétriques lorsque la constellation sera pleinement opérationnelle (un décalage d'une nanoseconde équivaut à trente centimètres d'écart au sol). Cela dit, en raison de la redondance d'horloges atomiques, aucun des satellites de la constellation Galileo n'est hors d'état de fonctionner et la précision des signaux n'est pas amoindrie.[...]»

avatar  steph775 | 

@Minileul

Bien vu. L'expression "parfaitement opérationnel" est une vraie bêtise

avatar  _Teo_ | 

@steph775

Il vient d'expliquer que c'est opérationnel...

avatar  oomu | 

il y a toujours des pannes dans toutes machines créées apr des humains. Typiquement les satellites ont de la redondance et une constellation de satellites permet justement de palier à des dysfonctionnement ou imprécisions.

Bref, les ingénieurs ne sont pas QUE abrutis (ils sont aussi stupides et mal peignés... heu...)

Bref, Galileo va bien.

avatar  Manu | 

quelle est l'url du site d'Apple où l'on peut voir le chargeur sans fil montré au keynote?

avatar  wilfried50 | 

Pas la peine de faire des réglages la NSA a tout prévue 😂😂😂

avatar  Dgamax | 

Très bien ça.

CONNEXION UTILISATEUR