iPhone XS : un air de déjà-vu dans les premiers tests

Nicolas Furno |

Comme tous les ans, Apple a distribué à la presse quelques iPhone XS et iPhone XS Max en avance. Et à quelques jours de leur sortie — ce sera ce vendredi 21 septembre 2018 — l’embargo sur les tests a été levé. On peut ainsi découvrir les premiers retours concernant ces nouveaux modèles. En attendant nos prises en main et nos tests complets, voici une synthèse de ces impressions sur les iPhone XS.

Photo The Verge

Nous avons compilé les avis de The Verge, du Wall Street Journal, de Cnet, de TechCrunch et de Daring Fireball pour cet article.

Sommaire

Un très grand écran… qui ne sert pas vraiment

Extérieurement, l’iPhone XS est quasiment identique à l’iPhone X, sauf si vous optez pour le modèle doré qu’Apple a systématiquement envoyé à la presse. C’est probablement pour cette raison que les tests se sont concentrés surtout sur l’iPhone XS Max, un modèle nettement plus grand pour un écran vraiment immense.

C’est ce qui ressort de tous les tests, c’est clairement un grand écran, plus qu’un grand téléphone. D’ailleurs, ce modèle « Max » est à peu près du même format que les anciens « Plus », mais l’absence de bordures permet d’ajouter un pouce de plus à l’écran. C’est énorme, et c’est très agréable pour des vidéos ou des jeux… mais cette taille n’a pas que des avantages.

Photo Wall Street Journal.

Joanna Stern du Wall Street Journal a fait appel au basketteur le plus grand de la NBA, Gheorghe Muresan, pour montrer à quel point le téléphone nécessite de grandes mains pour un usage confortable.

Joanna Stern et Gheorghe Muresan
Dans celles de la journaliste, l’utilisation du téléphone est vite pénible, il lui faut manipuler l’appareil de façon parfois dangereuse, ne serait-ce que pour atteindre la deuxième rangée d’icônes sur l’écran d’accueil. Le basketteur de son côté n’a aucun problème, mais il mesure 2,31 mètres et il est loin de la norme.

Avec de petites mains, atteindre la deuxième rangée d’icônes sur l’écran d’accueil peut devenir un problème sur l’iPhone XS Max. Capture d’écran de la vidéo du Wall Street Journal, comme pour la suivante.
Il faut un géant pour utiliser l’iPhone XS Max de façon confortable.

Par rapport aux iPhone Plus et leur écran de 5,5 pouces, l’iPhone XS Max est plus difficile à utiliser selon la journaliste, parce que son écran monte plus haut et descend plus bas. Avec un Plus, atteindre la première rangée d’icônes à une main peut être compliqué, mais elle reste accessible, alors que le nouveau modèle nécessite une deuxième main, ou bien le mode « Accès facile » qui n’a pas séduit les journalistes.

C’est le même constat pour Nilay Patel de The Verge, qui indique qu’il n’a jamais réussi à afficher le centre de contrôle sans une deuxième main sur le Max. Il ajoute qu’iOS ne profite même pas de cet écran plus grand, puisque l’affichage est identique à celui de l’iPhone XS, mais en plus grand. Il n’y a pas de rangée d’icônes en plus sur l’écran d’accueil, on ne peut pas afficher une vidéo en superposition comme sur l’iPad, encore moins afficher deux apps à la fois.

Photo The Verge

En bref, ce très grand écran n’apporte pas grand-chose à l’usage… sauf pour regarder du contenu vidéo ou des images. Tous les tests insistent là-dessus, l’écran OLED HDR des iPhone XS est splendide — et même encore meilleur, le journaliste de Cnet indique que c’est sensible comparé à l’iPhone X. Et sur le Max, il apporte un confort d’utilisation indéniable, d’autant que les haut-parleurs stéréo sont de meilleure qualité. Ils sont plus puissants et permettront de remplacer plus souvent des écouteurs.

Pour protéger ses écrans, Apple a encore amélioré le verre et promis que c’est le plus résistant jamais installé sur un smartphone. Les testeurs ont souvent noté que l’iPhone X se rayait plus facilement que la moyenne, mais on manque évidemment de recul pour les XS.

Le journaliste de TechCrunch, qui n’a manifestement pas l’habitude de soigner ses iPhone (cf. la photo suivante), n’a rien relevé après une semaine d’utilisation. Celle du Wall Street Journal, en revanche, a une expérience moins heureuse : après une chute sur du bois, la vitre de son iPhone XS Max de test a lâché. Conclusion : les coques restent probablement indispensables.

Photo TechCrunch

En matière de résistance, les deux iPhone XS sont IP68 et non plus IP67 comme les iPhone X, ce qui veut dire qu’ils peuvent rester plus longtemps sous l’eau. En une semaine, aucun journaliste n’a réussi à noyer un modèle, c’est déjà ça.

Performances légèrement en hausse, autonomie excellente sur le Max

L’Apple A12 Bionic des iPhone XS est un petit peu plus puissant que l’Apple A11 Bionic des iPhone X, mais autant le dire, cela ne se voit pas vraiment au quotidien. Les performances brutes sont à peine supérieures et à l’usage, le journaliste de The Verge indique qu’il n’a pas vu de différence. Même la puce graphique, censée être 50 % plus performante, ne creuse pas l’écart à l’heure actuelle. Il faut dire que les anciens modèles étaient déjà très puissants et leur interface extrêmement fluide.

La plus grosse différence, sur le plan des performances, c’est le moteur neuronal qui est bien plus puissant sur l’Apple A12, puisqu’il peut réaliser 5000 milliards d’opérations par seconde, contre 600 milliards « seulement » l’an dernier. Cette débauche de puissance est mise à l’épreuve, notamment pour l’appareil photo — nous y reviendrons —, mais aussi pour diverses tâches quotidiennes, dont Face ID.

La vidéo de The Verge le montre bien, la détection faciale est légèrement plus rapide sur l’iPhone XS. Ce n’est pas une différence radicale, comme Touch ID 2 pouvait l’être par rapport à la première génération, mais c’est appréciable au quotidien. Scott Stein de Cnet place cette rapidité supplémentaire parmi les points forts des XS, quand Matthew Panzarino de TechCrunch ne note même pas de différence. Il relève qu’en théorie, les angles de détection ont été améliorés, mais que la différence n’est pas plus sensible.

Ce qui ressort des tests sur ce point, c’est que les iPhone XS font mieux, mais légèrement mieux seulement. Si Face ID ne vous convenait pas avant, cette génération ne vous séduira pas davantage. Sans compter que les mêmes limitations persistent : la reconnaissance faciale ne fonctionne pas en mode paysage, certaines lunettes de soleil bloquent totalement la fonction1. On comprend pourquoi Apple s’est bien gardée de parler de nouvelle génération, c’est une amélioration qui reste légère et non un tout nouveau système.

Photo Cnet

Le moteur neuronal est aussi particulièrement sollicité en matière de réalité augmentée et les deux XS font nettement mieux dans le domaine. Sur cette brève vidéo publiée par TechCrunch, la différence saute aux yeux et l’expérience est nettement plus fluide sur le nouveau modèle. Ce sera bénéfique pour les expériences actuelles, mais plus prometteur encore à l’avenir, note le journaliste en soulignant que les développeurs ont une belle marge de manœuvre désormais pour exploiter la réalité augmentée. Même constat pour Cnet, qui souligne que c’est l’un des meilleurs arguments en faveur de cette génération.

Outre son intelligence artificielle renforcée, la principale nouveauté de l’Apple A12 est la finesse de gravure à 7 nm, au lieu de 10 sur l’ancienne génération. Cette nouveauté permet, soit d’augmenter les performances sans toucher à la consommation, soit de réduire la consommation électrique à performances égales. Dans l’ensemble, Apple a choisi cette deuxième voie, avec une autonomie améliorée sur les deux iPhone XS.

Sans surprise, c’est le Max qui s’en tire le mieux et l'autonomie peut alors être même excellente, bien plus encore que ce qu’Apple a promis, si l’on en croit The Verge. Le journaliste a tenu 12 heures sans jamais passer en mode économie d'énergie et en utilisant le téléphone de façon intensive pendant tout ce temps.

L’écart se réduit entre le X et le XS, à tel point que TechCrunch a obtenu une autonomie quasiment identique, avec quelques pourcentages de plus en fin de journée sur le nouveau modèle par rapport à un iPhone X qui a été utilisé pendant un an. Joanna Stern a mené un test plus rigoureux, en lecture de vidéos sur Netflix : le XS Max a tenu 13 heures, le XS 10,5 heures et le X 9,5 heures.

Si l’autonomie de l’iPhone X ne vous convenait pas, mieux vaut vous intéresser à l’iPhone XS Max, c’est lui qui fait vraiment la différence dans ce domaine. À ce sujet, Apple a mentionné une recharge Qi plus rapide pendant son keynote. Dans les tests, il ressort surtout qu’elle est censée être plus fiable et facile, notamment parce que la recharge dépend moins du bon placement sur le socle Qi. Apple a précisé à The Verge qu’elle était aussi plus rapide, même nettement plus rapide puisqu’une charge complète peut se terminer en 30 minutes de moins.

Photo The Verge

Bizarrement, aucun des autres tests n’en fait mention, Cnet précisant même que la limite de 7,5 W présente sur l’iPhone X est toujours la même. Alors, est-ce que Nilay Patel a mal compris ce que lui a dit Apple, ou est-ce qu’il y a bien des gains à obtenir de ce côté ? Nous n’avons pas trouvé de test précis de cette mesure, mais nous ne manquerons pas de mener les nôtres.

Tout le monde souligne aussi que les iPhone XS sont toujours fournis avec un petit chargeur de 5 watts seulement, alors qu’ils sont compatibles avec une charge bien plus rapide. Une radinerie qui a du mal à passer à ce niveau de prix, alors que plusieurs testeurs pensent qu’il serait grand temps de passer à l’USB-C au niveau du chargeur. Et en parlant de radinerie, il n’y a plus d’adaptateur mini-jack dans la boîte, mais cela n’a semble-t-il gêné personne.

Un meilleur appareil photo, mais pas le meilleur

Dans les grandes lignes, les trois appareils photos des iPhone XS sont très proches de ceux de l’iPhone X. Un grand-angle et un télé-objectif de 12 mégapixels au dos, un grand-angle de 7 mégapixels devant. Dans le détail, il y a du nouveau et des progrès qui ont été largement sous-vendus par Apple pendant la conférence, si l’on en croit TechCrunch.

Photo The Verge

Matthew Panzarino consacre, comme toujours, une large portion de son test à l’appareil photo et il est enthousiaste sur l’écart creusé par cette génération. C’est surtout le mode HDR intelligent qui l’enthousiasme, cette nouveauté qui combine jusqu’à huit photos pour produire un cliché équilibré et détaillé en toutes circonstances. Apple n’a pas manqué de l’évoquer pendant la conférence, mais les résultats sont spectaculaires par rapport à l’iPhone X, selon le journaliste.

Il donne plusieurs exemples, dont cette photo où la différence est indéniable. Non seulement le sujet est sous-exposé sur la photo prise avec l’iPhone X, mais l’arrière-plan est sur-exposé. Avec le XS, les deux éléments sont mieux équilibrés et la photo est dans l’ensemble mieux réussie. Cette fonction, liée à de nouveaux traitements et au moteur neuronal de l’Apple A12, améliore sans conteste les photos et le mode HDR est quasiment systématiquement activé désormais, ajoute le testeur.

Photos TechCrunch
Photo prise par Cnet avec un iPhone XS.

Autre avis extrêmement positif sur l'appareil photo, celui du blogueur John Gruber, qui considère que c'est le meilleur argument des iPhone XS, y compris face à l'iPhone X. Il lui a permis de prendre de bonnes photos dans un environnement où l'ancien modèle aurait produit des photos médiocres, comme sur cet exemple en mode portrait.

Mode portrait sur l'iPhone X à gauche, et l'iPhone XS Max à droite. Photos Daring Fireball.

L’appareil photo est aussi plus réactif, note le Wall Street Journal qui précise que cela se voit autant à l’ouverture qu’au déclenchement des photos, avec un autofocus qui fait moins patienter notamment grâce à la présence de deux fois plus de « focus pixel » dans le nouveau capteur au dos. De quoi réussir des photos plus spectaculaires, comme celle-ci, prise par Austin Mann au sein d’une galerie publiée par le site PetaPixel.

Photo d’Austin Mann

La galerie vaut le détour, pour montrer ce qu’un professionnel peut tirer de l’appareil photo des iPhone XS. Vous pouvez aussi consulter les photos prises par Pete Souza, ancien photographe de la Maison-Blanche, publiées par le Daily Mail.

Photo de Pete Souza

Il y a aussi des progrès pour le mode portrait, avec la possibilité de régler a posteriori la profondeur de champ. Ce n’est pas nouveau, mais Apple le fait mieux, de l’avis de tous les testeurs. Le rendu est plus naturel et, comme le souligne TechCrunch, c’est un réglage particulièrement utile pour les selfies de groupe. L’iPhone X pouvait avoir tendance à flouter les visages qui n’étaient pas au premier plan et c’est toujours parfois le cas sur les XS, mais au moins il y a une solution pour le corriger.

GIF de The Verge
Un cas pratique fourni par TechCrunch : sur la photo originale (droite), le flou était appliqué trop lourdement. Le nouveau réglage permet de corriger ce problème en l’enlevant sur le garçon, et tout en conservant un petit peu de flou à l’arrière-plan (gauche).

Malgré tout, Apple n’a pas encore corrigé tous les défauts du mode portrait et les nouveaux téléphones se plantent toujours parfois. On peut s’attendre à des progrès quand les conditions lumineuses deviennent plus exigeantes, mais c’est une fonction qui reste très sensible à la lumière. Apple a modifié le flou sur les iPhone XS, en s’inspirant d’appareils photo haut de gamme. The Verge réplique qu’on en est toujours loin, mais TechCrunch relève qu’il est moins systématique qu’avant, et souvent plus naturel.

Un iPhone XS contre un reflex professionnel (à gauche). Capture d’écran de la vidéo de The Verge, comme les suivantes.

L’appareil photo est clairement en progrès sur les iPhone XS, mais pour autant, il n’est pas le meilleur du lot. Nilay Patel le dit très clairement : selon lui, l’appareil photo du Pixel 2 de Google est toujours meilleur, et on attend de découvrir un Pixel 3 le mois prochain qui promet de faire encore mieux. Comme le note le journaliste, c’est beaucoup affaire de goût, et Google a fait des choix très différents en matière de traitement, notamment pour renforcer les contrastes et afficher une colorimétrie plus froide.

Des choix différents, mais aussi des avantages objectifs. L’article de The Verge indique que le Pixel 2 offre systématiquement plus de détails que les iPhone XS Max. Ces derniers se rapprochent davantage d’un traitement « à la Samsung », avec une sorte de flou qui est appliqué parfois de façon exagérée, notamment sur les visages. Cet exemple est révélateur, il reste nettement plus de détails sur le visage avec la photo prise avec le smartphone de Google.

iPhone XS à gauche, Pixel 2 à droite (photos The Verge).

Dans l’ensemble, les tests sont positifs concernant l’appareil photo, c’est surtout The Verge et le Wall Street Journal qui soulignent ses faiblesses vis-à-vis de la concurrence. Le premier évoque aussi le mode HDR, qui est parfois trop agressif dans ses traitements, nuisant à la qualité de la photo finale (c’est particulièrement visible sur la photo de comparaison dans un bar, ci-dessus). Quant à Joanna Stern, elle trouve que ses photos prises avec l’iPhone XS sont aussi bonnes que celles de l’iPhone X, et là encore, inférieures à la concurrence.

Pour terminer cette partie sur une note plus positive, le journaliste de Cnet souligne les progrès effectués en enregistrement vidéo. Outre l’enregistrement stéréo, la stabilisation est en progrès à tel point que l’on peut se passer de guimbal et il y a un pseudo mode HDR qui améliore la qualité de l’image.

L’ombre de l’iPhone XR plane

À l’exception notable de TechCrunch, tous les tests utilisés ici évoquent immanquablement l’iPhone XR dans leur conclusion. Et recommandent invariablement à leurs lecteurs d’attendre ce modèle qui doit sortir dans un mois avant de se décider. Les deux iPhone XS sont excellents, mais l’ombre de ce modèle moins cher et sans doute suffisamment bon pour la majorité plane sur les tests.

Photo TechCrunch

De manière assez ironique, voilà une situation qui rappelle fort celle de l’an dernier, quand tout le monde pouvait tester les iPhone 8 tout en attendant l’iPhone X. Sauf que cette fois, on attend pour payer moins cher et peut-être avoir autant… réponse en octobre à ce sujet.

En attendant, tous les tests s’entendent pour dire que l’évolution entre un iPhone X et un iPhone XS est probablement trop limitée pour justifier la mise à jour, sauf si vous utilisez constamment l’appareil photo. C’est une histoire différente si c’est l’iPhone XS Max qui vous intéresse, mais en sachant qu’un essai est probablement préférable, pour vérifier que vous arrivez à gérer sa taille. Si vous aviez un modèle plus ancien, la réponse est plus simple : les deux iPhone XS n’ont aucun défaut et ils sont parmi ce qui se fait de mieux aujourd'hui.

Sauf que l’iPhone XR fait peut-être aussi bien, et pour bien moins cher…


  1. À ce sujet, Apple a indiqué à The Verge qu’il travaillait avec les fabricants de lunettes pour qu’ils proposent des modèles compatibles avec Face ID. Comme le note le journaliste, c’est bien le seul constructeur qui adapte le monde en fonction de ses besoins, et non l’inverse. ↩︎

avatar Bigdidou | 

@FreeDa

« Un iPhone de la taille d’un SE avec un écran bord à bord type X aurait fait un carton »

Non, il t’aurait convenu.
Mais faire un carton, tu n’en sait rien, alors qu’il est fort probable qu’Apple en ait une petite idée avec des moyens d’étude marketing que tu n’as pas ;)
Et il est fort peu probable qu’elle choisisse de passer à côté d’un « carton »...

avatar rimshot | 

D’où l’idiotie d’avoir fait le xr plus grand que le Xs. Personne n’aurait acheter le Xs si il n’était pas plus petit que le Xr. Apple nous a pris pour des pigeons une fois de trop.

avatar splend_f | 

Rien sur la dual SIM et eSIM ?

avatar Horfilas | 

Mdr les journalistes qui découvrent que pour interagir avec un écran de 6,5 pouces il faut utiliser ses deux mains.

« Il ajoute qu’iOS ne profite même pas de cet écran plus grand, puisque l’affichage est identique à celui de l’iPhone XS, mais en plus grand. »

C’est sûr que quand tu as la chance d’avoir des yeux de pilote de chasse, tu vois pas l’interêt d’un plus grand écran ?

avatar kilemal | 

J’ai possédé un mate 10 pro et j’ai été surpris par les selfies immondes au rendu artificiel. J’espère Qu’ils se sont améliorés avec le 20 pro. D’autre part je préférerai toujours le rendu naturel de l’iPhone à la saturation de Samsung ou de Huawei qui en metttent plein la vue.

avatar Mac_Gay | 

Parce que vous écrivez sur Iphone avec un seul pouce?
Ben oui faut deux pouces, donc 2 mains!! Et a fortiori sur ce grand écran qui m’attend!!! Et pour téléphoner sans cacher la moitié de son visage? Ben et les écouteurs banane!
Pfff...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR