iPhone 11 : la recharge inversée, cette fonction qu'on attendait d'Apple

Florian Innocente |

Apple a-t-elle mis dans les iPhone 11 tout ce qui est nécessaire à une fonction de recharge inversée, pour finalement la désactiver au niveau d'iOS ? C'est ce qu'affirme, Sonny Dickson, lequel reçoit parfois des confidences.

Cette fonction, qui permettrait d'utiliser le dos d'un iPhone 11 ou 11 Pro comme support de recharge par induction pour un autre iPhone, un boîtier d'AirPods ou tout autre appareil compatible Qi, avait été évoquée dès février par l'analyste Ming-Ming-Chi Kuo (parmi d'autres petites choses qui se sont révélées exactes).

La recharge inversée sur les Galaxy S10

Le site japonais Macotakara en avait remis une couche le mois suivant et Mark Gurman, chez Bloomberg, courant août. Mais une semaine avant le keynote, patatras, machine arrière chez Ming-Chi Kuo et Mark Gurman qui ont tous deux entendu dire que cette possibilité avait été finalement annulée. Selon le premier, Apple n'était pas satisfaite des performances de ce mode de charge.

Le démontage à venir des iPhone 11 par iFixit révèlera peut-être des changements matériels au niveau des composants de charge par induction. Lors du démontage des Galaxy S10 qui proposent cette recharge inversée, iFixit remarquait que la bobine était prise en sandwich entre deux lames de graphite. Et de penser que cela avait à voir avec la nécessité de mieux dissiper la chaleur en cas de charge d'un autre appareil.

Chez Samsung, cette recharge inversée s'appelle le « Partage d'énergie sans fil ». Il n'est pas le seul fabricant à savoir le faire. Huawei avait déjà un équivalent sur ses P30 Pro et Mate 20 Pro. Le système de Huawei dispense 2,5 W, celui de Samsung est plus costaud avec 4,5 W, contre 5 W pour le chargeur secteur des iPhone 11 (les 11 Pro ont un 18 W pour la première fois).

En mars PhoneArena avait testé ce mode de charge entre un Galaxy S10e et un boîtier de Galaxy Buds, l'équivalent des AirPods chez Samsung, puis avec une montre Galaxy Watch Active. Le téléphone était protégé par un étui Samsung, ce qui peut avoir une légère influence sur le rendement de la charge.

Il en ressortait que pour remplir à 100% la batterie vide de ce boitier (252 mAh, sans les écouteurs à l'intérieur) il fallait attendre 3h. Pendant ce temps la batterie du téléphone avait perdu 25% de sa capacité. Pour charger la batterie (230 mAh) de la montre, cela avait pris 3h 26 min et la batterie du téléphone avait fondu de 40 %.

Image : PhoneArena

C'est très long, ça ponctionne pas mal l'autonomie du téléphone mais on peut l'envisager dans une situation où l'on n'a aucun moyen de charger ses accessoires. C'est du dépannage mais pour qui trouve trop précieuse la batterie de son téléphone, ça pourrait être rédhibitoire.

Cependant, rien n'oblige à les remplir à fond, on peut juste avoir besoin d'un peu de rab', le temps de trouver une prise. D'autant plus qu'Apple a bien insisté sur le surcroit d'autonomie offert par les iPhone 11 (jusqu'à 1h de plus face au XR) et 11 Pro/Max (4 et 5h de plus comparé aux XS et XS Max). Durant le keynote on s'attendait à ce que Phil Schiller accompagne cette bonne nouvelle de l'annonce de cette fonction inédite pour des iPhone… mais rien n'est venu.

Réagissant à l'affirmation de Sonny Dickson, John Gruber indique que selon l'un de ses bons contacts, Apple a, plusieurs fois durant ces derrières années, pourvu ses appareils de possibilités matérielles que ses logiciels n'ont jamais révélé ni exploité.

Et de rappeler en outre ces quelques cas où des fonctions furent finalement activées après une mise à jour : Wi-Fi 802.11n sur des Mac en 2007, le Bluetooth sur l'iPod touch en 2008 avec iPhone OS 3.0 et sur l'Apple TV avec iOS 7.1 en 2014. Parfois ces mises à jour étaient payantes ― des sommes symboliques ― pour se conformer à une loi comptable.

avatar mapiolca | 

@anonx

Sauf qu’ils font des processeurs toujours plus puissant et toujours plus économes

avatar mapiolca | 

Recharger un appareil qui tient quasiment 2 jours avec un appareil qui a du mal à tenir 18h... Aucun intérêt...

avatar pikachoux_bzh | 

Euh non, les iPhones tiennent déjà difficilement la journée, c’est pas pour les utiliser comme batterie d’appoint.... Fonction gadget très dispensable

avatar abioninho | 

J’eus préféré qu’on conserva le 3D Touch

avatar feutus | 

l'intérêt serait de pouvoir prendre que le chargeur de son iPhone en déplacement par exemple !
On branche l'iphone et on pose la montre ur son dos ! et hop au petit matin tout est à 100 %

avatar fte | 

J’aimerais que l’iPhone puisse alimenter une clé USB (ou un SSD) branché en USB. Ça me serait plus utile que la recharge sans fil inversée, ou pas inversée.

(Mais je comprendrais que ça soit utile à d’autres.)

avatar bossdupad | 

Autant j’adore recharger mes iPhone sans fil depuis le X autant je ne vois aucun intérêt dans la recharge inversée... À part sauver un téléphone d’un ami en galère au risque de rayer le dos du siens je ne vois pas quand ça pourrais servir.

avatar oomu | 

ça permettrait effectivement de sauver un téléphone d’un ami en galère au risque de rayer le dos du sien. :)

avatar bossdupad | 

@oomu

Et c’est la que mon égoïsme prendrait le dessus 😅

avatar kinon | 

C'est pour ça que les pubs Samsung où ou montre une femme proposer à un gars de recharger son tel sur le sien est une scène que l'on ne risque pas de voir souvent. Qui aurait envie de décharger son tel pour faire plaisir à un inconnu?
A la limite ok si c'est juste pour lui permettre de consulter ses messages ou passer un coup de fil urgent, mais dans ce dernier cas il sera plus simple, rapide et moins pénalisant pour sa batterie de lui prêter son tel pour le faire.

avatar Hideyasu | 

@kinon

Enfin vu la perte d’énergie pour charger des écouteurs (25% en moins sur le tél après 3h) imagine la tête de la batterie de ton tél pour en charger un autre, et le temps que ça va prendre ...
Vu la perte d’énergie, c’est vraiment une fonction gadget. Je m’en doutais déjà mais pas à ce point pour charger des écouteurs 😳

avatar ClownWorld 🤡 | 

Vous vous échinez à prouver que les rumeurs de ces analystes sont des vérités alors que ce sont des fuites parfois vraies d’autres fois fausses mais qui intéressent dans les deux cas la presse et la bourse.

avatar steph0678 | 

J’ajouterai que personne n’a demandé jusque là un câble lighting-lightning pour recharger un autre iPhone depuis le sien. Preuve que ce n’est pas très utile.

avatar julien74 | 

L’écoute par FM de la radio est matériellement présente et à jamais été exploitée. Pourtant tellement plus intelligente que de faire de la radio FM par IP...

avatar jfvit77 | 

Fonction totalement gadgets, j’ai un chargeur à induction à mon domicile, un dans la voiture et un dernier a mon bureau au travail... au final rare sont les jours où j’ai moins de 60% de batterie :)
En plus le rendement a l’air bof bof chez la concurrence et la recharge est très longue d’autant plus qu’on ne peu pas utiliser le téléphone en même temps...

avatar webHAL1 | 

Apparemment peu de personnes ici ont compris que cette fonctionnalité a pour but de dépanner.
Il n'est absolument pas question de recharger un autre appareil à 100% via la charge inversée. Ni de l'utiliser comme moyen de recharge la majeure partie du temps.
Un scénario typique d'utilisation ça va être un restaurant entre amis le soir. Une personne arrive avec son appareil quasiment déchargé, une autre a encore 80% de batterie. Cette dernière permet à la première de gagner 15-20% de batterie et rentrer en fin de soirée sans avoir un appareil à plat.
Est-ce que ça arrive chaque jour ? Non. Est-ce que c'est pratique de pouvoir le faire quand ça arrive ? Oui.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR