Indice de réparabilité : pourquoi les iPhone ont les plus mauvaises notes

Stéphane Moussie |

Ça y est, depuis la fin de la semaine dernière, lorsque vous achetez un iPhone sur l'Apple Store, vous êtes informé de son indice de réparabilité. Un indice qui n'est pas très élevé en l'occurrence, voire carrément en dessous de la moyenne pour certains iPhone. Comment expliquer ces mauvaises notes ? Passons au crible ce nouvel indice de réparabilité.

Un indice de réparabilité assez large

C'est la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire qui a rendu obligatoire depuis le 1er janvier l'affichage de l'indice de réparabilité pour les smartphones et quatre autres catégories de produits. Cet indice se présente comme un équivalent du nutri-score ; il a pour objectif de sensibiliser les consommateurs à la réparation et inciter les fabricants à améliorer leurs produits et prestations sur ce point.


avatar Paul_M | 

En gros logique que l'iPhone prenne un score moisi vu qu'il est hyper dur à réparer, pas de gros mystère

avatar horizon | 

L’indice de fiabilité n’est-il pas tout aussi important finalement ?

avatar Sindanárië | 

de la chinoiserie, faut pas s’étonner 🪤🍿

avatar fousfous | 

C'est pas très utile tant qu'il n'y a pas l'indice de fiabilité.
Parce que quel est l'intérêt de pouvoir réparer un produit si celui-ci ne tombe pas en panne?
C'est pas pour rien qu'il y a pleins de choses qui sont coulé dans la résine, c'est pas du tout réparable mais ça augmente largement la fiabilité.

avatar Dodo01 | 

@fousfous

Parce que la majorité des réparations ne sont pas dues à un souci de fiabilité mais à une casse 😉

avatar fousfous | 

@Dodo01

Mais justement, tu limites aussi la casse en noyant tout dans la résine.
Moins il y a des pièces qui peuvent se démonter et meilleure sera la fiabilité.

avatar Dodo01 | 

@fousfous

Je ne suis pas certain que la résine empêche le verre de peter.

On nous vend du ceramic Shield, du Gorilla Glass, et j’en passe, moi ce que je vois c’est que ça se casse toujours...

avatar fousfous | 

@Dodo01

Si tu ça peux empêcher le verre de peter, imagine une boule de verre creuse et une autre boule de verre avec la même quantité de verre mais remplis de résine. Normalement la boule remplis de résine a plus de chance de ne pas casser que la boule vide.

avatar YetOneOtherGit | 

@Dodo01

"Parce que la majorité des réparations ne sont pas dues à un souci de fiabilité mais à une casse 😉"

Merci, c’est con,mais je n’y avais pas pensé 🖖🙏

Et effectivement cela change forcément mon point de vue 👀👍

avatar DG33 | 

@fousfous

J’ai suivi tes conseils et j’ai fait une inclusion de mon iPhone dans de la résine. J’attends que ça sèche bien, mais là je vois que quelqu’un est en train de m’appeler je fais comment ?
😕

avatar ingmar92110 | 

@DG33

😄😄😄

Au bout du fil était France Gall qui chantait une chanson dont le refrain est: Résine, toutoutoutoutoutou, Résiiiine

avatar YetOneOtherGit | 

Je serai curieux de connaître la taille du pb adressé.

Combien d’iPhone finissent leur vie faute de pouvoir être réparés et au bout de combien de temps ?

Difficile de trouver des chiffres sérieux et je me demande à quel point nous sommes ici sur une volonté d’adresser un vrai pb ou sur de la communication environnementale sans grand effet sérieux.

Et que pèsent ces enjeux de répartition par rapport à ceux de recyclage ?

Je reste dubitatif et circonspect 🤨

avatar Fredouille14 | 

l’iPhone on n’a pas forcément envie de le dégager 12 mois après achat comme la plupart des concurrents
et il a une vraie vie en seconde main

reparabilite c’est bien de le mesurer,
mais la durée effective de vie est le vrai indicateur,.

avatar Giloup92 | 

En tant qu’utilisateur de longue date d’iPhone et d’iPad, cet indice me laisse complètement indifférent.

avatar tempest | 

Je pense que la note ne va pas changer grand chose aux ventes d’iPhone. Le plus important reste la durabilité et les mises a jour. Vive la France 🇫🇷

avatar raoolito | 

Perso ca aura deja un point: je vais acheter un 12 et pas un 11 d’occase.
Deja passer au-dessus de la moyenne ca rassure un peu
Par contre j’en reviens pas comme les XS/r et 11 sont médiocres, coincés entre des 7/8 et des 12 bien lotis

avatar Silverscreen | 

Je comprends qu’Apple soit réticent à laisser le client moyen ouvrir son téléphone et y remplacer une pièce lui-même. N’importe qui qui a déjà travaillé avec des batteries de smartphone sait à quel point ça peut être dangereux en cas d’éraflure, perçage ou pliage…

idem, quand on sait que le simple fait de ne pas être relié à la terre lors d’interventions sur une carte mère peut provoquer des décharges électrostatiques provoquant des perforations microscopiques dans le silicium des puces…

Sans compter qu’au final, pour peu que la pièce changée soit d’origine et l’appareil sous garantie, c’est Apple qui couvrira les éventuels dysfonctionnements provoqués par une réparation maladroite.

Ceci étant dit, il y a plusieurs axes à améliorer : le disponibilité et le prix des pièces pour les réparateurs tiers, le prix des réparations en Apple store (300 balles l’écran oled changé en 30 minutes…). La possibilité de faire des réparations sur des composants individuels (en général, Apple ne change que l’appareil photo arrière, l’écran ou la batterie : au delà, c’est tout le combiné qui est remplacé) qui pourrait être réalisé par des réparateurs agréés, pour peu qu’on leur file les pièces…

avatar pacolapo | 

« le prix des réparations en Apple store (300 balles l’écran oled changé en 30 minutes…) »

T’estime à combien le prix - juste- d’un changement d’un écran OLED ? Samsung n’est pas très loin je crois, dans les 250-280 euros non ? 🤔

avatar Valiran | 

En même temps, c'est fini l'époque du LCD pas cher où tu achetais un écran pour 30€ sur ebay.
Et encore 30€ c'était pas un écran Apple, l'écran Apple il tapait dans les 160€ si ma mémoire est bonne.
Les écrans OLED ca coute une blinde sur les portables, pour 200€ t'as pas un officiel, donc en boutique, avec une pièce legit, 300€ c'est pas déconnant.

avatar bazino | 

Pourtant on observe tous que les iPhone ont des multiples vies. On voit encore en circulation des modèles de plus de 8 ans, pas envisageable pour les appareils Android par exemple.
Je ne parle même pas de la durée du support logiciel qui est record chez Apple.
J’ai l’impression qu’on ne note pas sur les usages et la durabilité du matériel.
Bizarre.

avatar frankm | 

Malheureusement je préfère l’iPhone

avatar LambdaBoss | 

Pourquoi il a la plus mauvaise note … quelle question … tout simplement parce qu’il est plus fiable … et que cette note on n’en a que faire … ce n’est certainement pas elle qui nous fera changer de crèmerie … !!!

avatar Bruno de Malaisie | 

Heureusement que mon IPhone X🅂 a eu 20 sur 20 dans la dernière rubrique (critère 5)...

avatar JLG01 | 

C'est aussi la rançon de moult progrès.
J'était capable de poser le moteur de ma première R4L sur l'établi pour le remettre intégralement en l'état avec les outils disponible au bricoleur de base, c'est chose aujourd'hui impossible avec n'importe quelle voiture actuelle (outils spécifique à chaque marque, coffret de contrôle, voir outils de frettage…).
Et c'est sans compter avec la confidentialité du contenu, car il n'en est rien dit dans cette histoire.

avatar Florent Morin | 

Cette notation me surprend un peu.

Si l'appareil est conçu pour durer, il n'a pas besoin d'être réparé tous les 4 matins.

J'achète un iPhone. Il me dure 5-6 ans (si on s'en réfère aux mises à jour logicielles). En général, pour un usage normal, aucune réparation requise. Juste la batterie à changer en cas d'usure. En Apple Store, l'ancienne batterie est reprise et la nouvelle est montée de manière optimale pour éviter toute dégradation future.

En parallèle, j'achète un autre smartphone. Les mises à jour stoppent au bout de 2-3 ans. Des pièces me lâchent. Elles sont rapatriées de l'autre bout du monde (emballages, extraction de matière première, usinage, transport, etc). C'est un bon business pour le constructeur : ça fait rentrer de l'argent. Et, finalement, je me rend compte qu'acheter un nouvel appareil me reviendra moins cher, d'autant que chaque réparation vient fragiliser l'appareil. Sans parler de l'obsolescence logicielle.

Ça n'incite pas à concevoir des appareils durables, mais des appareils réparables.

Ça créé juste un nouveau business qui s'appuie sur la fragilité de conception.

avatar Stitch.be | 

J'ai déjà eu beaucoup d'iphones, et j'en ai réparé beaucoup aussi. Alors bien sûr ça demande du matériel, ce n'est pas un playmobil, mais au final il n'y a que 2 choses qui sont vraiment déterminantes:

1. On a voulu des appareils qui soient plus étanches à l'humidité, donc quand on les répare tous ces joints se déchirent et il faut les remplacer.
2. Ceux qui on déjà réparé leur iPhone vous le diront, il y a des séries "maudites", qui sont en fait assemblées en empilant les composants sur l'écran, et les séries "bénies", où l'écran est assemblé en dernier. Sur les maudites, si vous cassez l'écran, vous devez retirer toute l'électronique d'abord pour le remplacer

avatar ingmar92110 | 

@Stitch.be

Exact. iPhone 6, du caviar à réparer ou intervertir des pièces.
Mais je n’ouvrirai jamais mon Xr

avatar pat3 | 

On a l’impression que ça vous chagrine, le mauvais score des iPhone ? Rien de surprenant, non ? Ifixit nous avait déjà prévenu à moultes reprises, non ?
Pour ma part, je trice que c’est bénéfique. Un déficit d’image dont Apple va devoir répondre de manière concrète, en attendant que l’indice de fiabilité fasse (peut-être) remonter sa côte. Si ça peut amener de la souplesse et une baisse de prix du côté des réparateurs, je ne vois pas de quoi chouiner.

CONNEXION UTILISATEUR