L'iPhone 14 pourrait envoyer et recevoir des SMS par satellite

Christophe Laporte |

Voilà la rumeur de retour, on l’avait presque oubliée ! Vous pensiez tout savoir sur l’iPhone 14 ? Voilà que la rumeur du satellite, qui avait surgi de nulle part il y a quasi un an, fait son grand retour ! C’est le consultant Tim Farrar spécialisé dans les communications par satellite qui a remis une pièce dans la machine.

Apple prépare bel et bien un service de messages et d

Apple prépare bel et bien un service de messages et d'appels par satellite, selon Bloomberg

D’après lui, Apple et Globalstar devraient faire une annonce allant dans ce sens à l’occasion du keynote le 7 septembre. Si cette rumeur devait s'avérer, le carton d’invitation avec son slogan Far Out — une expression que l'on pourrait traduire par « d’avant-garde », « génial » ou tout simplement « lointain » — prendrait tout son sens.

Et si Apple voulait continuer à segmenter ses deux gammes d’iPhone, elle pourrait réserver cette fonctionnalité à l’iPhone 14 Pro. Alors pourquoi la rumeur revient sur le devant de la scène ? En février, la société Globalstar avait annoncé qu’elle avait acquis 17 nouveaux satellites afin de compléter sa constellation et d’assurer la continuité de son service à un « client potentiel », dont le nom est bien évidemment resté secret. De là à dire que cet anonyme est situé à Cupertino…

Selon le spécialiste, Apple aurait conçu son service en utilisant exclusivement le spectre en place, ce qui signifie que le Californien n’a pas à exposer ses projets aux régulateurs et peut garder ainsi le secret. Farrar avance que le service d’Apple sera gratuit et limité à l’envoi et la réception de SMS. Pour permettre d’échanger des photos ou passer des coups de fil avec un tel système, il faudrait investir dans une constellation de satellites beaucoup plus importante, un investissement qu’il chiffre en milliards de dollars.

Apple en concurrence avec SpaceX et T-Mobile

Dans ce domaine, Apple devrait être confronté à T-Mobile et SpaceX qui ont officialisé aujourd’hui leur projet visant à s’attaquer aux zones blanches grâce aux satellites. L’offre permettra à partir de fin 2023 d’envoyer et de recevoir des SMS. L’offre sera réservée aux États-Unis dans un premier temps. Les appels et les SMS vocaux suivront plus tard.

Le souci, c’est que les responsables de ce projet veulent utiliser une partie du spectre de la 5G. Farrar pense logiquement que cette approche va se frotter à des contraintes réglementaires de tout premier ordre. Il va falloir convaincre la FCC et les régulateurs du monde entier d’utiliser ce spectre pour un tel usage…

Elon Musk et Mike Sievert, CEO de T-Mobile, lors de la conférence de presse de ce jour pour annoncer leur collaboration - image : T-Mobile

Mais l’approche de T-Mobile et SpaceX présente un avantage : la plupart des smartphones en vente sont déjà compatibles, alors que dans le cas d’Apple, il faudrait une puce spéciale pour assurer la connexion aux satellites… Reste qu’en matière de calendrier, Apple aurait un avantage important sur la concurrence. L’objectif premier de ces offres est bien entendu de pouvoir sauver des vies et de communiquer facilement sa position aux secours. Garmin possède des solutions de ce type, mais elles sont onéreuses et nécessitent d’avoir un appareil dédié.

Si la rumeur voulant que l’iPhone puisse communiquer avec des satellites avait surgi il y a tout juste un an, cela fait des années qu’il se murmure qu’Apple serait intéressé par un projet satellitaire.

Apple aurait maintenant la tête dans l’espace

Apple aurait maintenant la tête dans l’espace

Alors, il faudra patienter une dizaine de jours pour voir si la rumeur a vu juste cette fois. De son côté, Mark Gurman, qui a lui aussi plusieurs fois évoqué le sujet, a indiqué qu’il en dirait plus dans sa newsletter du dimanche !


avatar Gerrer | 

Intéressant , mais ça change quoi exactement 🧐 ?

avatar Travis_Scott | 

@Gerrer

À nous à rien, si c’est présenté, ça sera réservé au marché américain.

avatar Bounty23 | 

@Travis_Scott

Bah du coup non, rien n’indique que c’est une solution uniquement pour les américains…

Ça servira uniquement aux personnes isolées sans antenne opérateur.

avatar IceWizard | 

@Travis_Scott

« À nous à rien, si c’est présenté, ça sera réservé au marché américain. »

Les grappes satellitaires passent partout au dessus de la Terre ! Attendons la présentation avant de conclure sur les limitations éventuelles de quelque chose, qui n’est qu’une rumeur pour le moment.

avatar Sillage | 

@IceWizard

« Les grappes satellitaires passent partout au dessus de la Terre ! »

Les satellite sont géostationnaires, donc pas en mouvement. Et il y a une couverture bien précise. Toute la surface de la planète n’est pas couverte.

Dans le cadre de Globalstar, un petit regard par ici:
https://www.globalstar.com/en-us/coverage-maps

avatar Adodane | 

@Sillage

Non les satellites ne sont pas géostationnaires.

avatar Sillage | 

@Adodane

Il y a des satellites qui ne le sont pas, mais généralement ceux en orbite basse pour les télécommunications le sont. C’est en to it cas ce que mes recherches ont démontrés.

Pourrais-tu partager un lien sur un article qui le démontre ? Merci.

avatar Link1993 | 

@Sillage

Ceux en orbite basse sont des satellites géostationnaires ?
Relisez vous ! 😉 ☺️

Sinon, je suis aller voir la page wiki de globalstar (aucune connaissance précise sur ce truc), et bon, on est sur de la constellation classique avec une groupe de satellites par plan d'orbite, en orbite basse (1500km). Ça devrait passer tranquillement un peu partout dans le monde sauf peut-être au niveau des pôles, ce que je doute vu la clientèle de globalstar.

Je pense beaucoup de gens ici ont du confondre avec eutelsat voire Intelsat :)

avatar Sillage | 

@Link1993

« Ceux en orbite basse sont des satellites géostationnaires ?
Relisez vous ! 😉 ☺️ »

Après avoir lu plusieurs articles au sujets des satellites, j’ai appris pas mal. Et en fait, ça a du sens avec la physique. Mais je ne connaissait pas l’altitude pour du géostationnaire.

Considérant la carte de la couverture du réseau, je m’attendais vraiment à du géostationnaire, ce qui n’est pas le cas.

« Ça devrait passer tranquillement un peu partout dans le monde sauf peut-être au niveau des pôles, ce que je doute vu la clientèle de globalstar. »

Justement, ils ont une carte de leur couverture, et elle n’est pas globale. Il est même dit qu’il y a 7 satellites au dessus des USA. Tout ça m’amenait à penser au géostationnaire. Mais en effet l’orbite basse ne permet pas le géostationnaire.

Il doit y avoir des restrictions si le signal est émis ou non en fonction de leur localisation.

avatar Link1993 | 

@Sillage

Alors, je triche, je suis dans le milieu 😅

Pour la couverture, j'avais répondu un peu plus tard en effet.
Souvent, c'est lié à l'absence de station au sol pour transmettre les données au satellite puis au client.
Ça peut aussi être lié aux autorisations d'obtention des fréquences :)

avatar Sillage | 

@Link1993

Ca a du sens. En tout cas, sujet très intéressant. Moi, ce n’est pas mon milieu. LOL. Merci pour les infos.

avatar IceWizard | 

@Sillage

« Il y a des satellites qui ne le sont pas, mais généralement ceux en orbite basse pour les télécommunications le sont. »

LOL ! La vitesse orbitale d’un objet est inversement proportionnelle au rayon de l’orbite. C’est de la physique de base.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vitesse_orbitale

Un satellite en orbite basse se déplace très vite. A 300 km d’altitude la vitesse est de 7,8 km/s, ce qui correspond à un tour de la terre, toutes les 90 mn !

La station spatiale internationale dont l’altitude varie entre 330 km et 420 km a déjà tourné plus de 120.000 fois autour de la terre, depuis son lancement en 1998.

Pour qu’un objet reste immobile par rapport à la terre, il faut atteindre l’orbite géostationnaire de 36.000 km.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Orbite_géostationnaire

On parle de grappe satellitaire parce qu’il faut des centaines, voir des milliers de satellites en orbite basse, pour en avoir toujours un à proximité pour obtenir une communication.

StarLink a 2.300 satellites en orbite basse (550 km d’altitude) et voudrait en avoir 12.000 en 2025. Objectif final : 40.000 satellites !

—-

Il y a une limite à la vitesse orbitale : 11 km/s. Au delà un objet quitte l’orbite terrestre et va vivre sa vie dans le vaste cosmos.

avatar Sillage | 

@IceWizard

J’ai vu la chose du mauvais angle. Tout sur le site tendait à faire croire que c’était géostationnaire. Je suis heureux de dire que j’avais tord sur ce point-là. Et content d’avoir appris un truc. 👍

Merci pour les détails.

avatar Sillage | 

@Adodane

On peut lire qu’il y a 7 satellites pour les USA sur les 24 qui font partie du réseau. Ma question était une vraie question, car ce que j’ai lu et d’après les descriptions, ça rend plutôt à être du géostationnaire pour Globalstar.

avatar Deuxbase | 

@Sillage

Un satellite géostationnaire est synchronisé avec la vitesse de la Terre. Et pour ne pas dépenser d’énergie, il est posé dans une orbite géostationnaire… à 36.000 km. 🤓
Communiquer en synchrone à cette distance me paraît illusoire, mais pourquoi pas pour des sms.
Quant à l’énergie nécessaire à cet exercice, de plus sur un téléphone mobile (et non transportable, comme dans un bateau ou une voiture) ça me semble compliqué. 🤔

avatar Sillage | 

@Deuxbase

J’ai appris plusieurs choses. Merci pour les détails.

avatar Link1993 | 

@Sillage

Globalstar est une constellation avec des orbites à 1500km.

On est excessivement loin du géostationnaire.

Vous devez confondre avec eutelsat ou Intelsat :)

Édit : ok, oui, parce que le service fourni semble localisé. C'est parce que les plans d'orbites des satellites sont probablement synchronisé avec la région couverte, ainsi que les stations au sol qui ne sont pas présentes partout, donc un satellite qui passe au dessus de vous, mais qui peut pas communiquer avec une station au sol ensuite ne marchera pas. Et en orbite basse, il faut plus de station au sol, ou alors les satellites doivent communiquer entre eux. Pas trop a la mode encore à l'époque de la conception de la deuxième génération des satellites globalstar (lancé en 2010, donc début de développement au plus tard 2008, probablement plus 2005-2006).

avatar MarcMame | 

@Sillage

"Les satellite sont géostationnaires, donc pas en mouvement."
———-
Pas obligatoirement.
C’est dépendant de l’orbite sur laquelle ils sont placés ainsi que de l’usage.

avatar Link1993 | 

@MarcMame

Nan, pour le coup, ça dépend uniquement de l'orbite. Un des commentaires moins sympa au dessus explique bien pourquoi :)

A la limite, sur des orbites plus basse, tu peux avoir un plan d'orbite qui peut être synchrone. Typiquement utilisé pour des satellites qui vont faire de l'imagerie qui vont toujours passer au dessus de nous vers 10h par exemple, ou alors qui tourneront sur un plan aligné avec le soleil :)

avatar MarcMame | 

@Link1993

"Nan, pour le coup, ça dépend uniquement de l'orbite"

Oui c’est bien ce que j’écris… 🤷🏻

avatar Sillage | 

@MarcMame

👍

avatar Gerrer | 

@Travis_Scott

Au moins c’est clair 👌

avatar nggigo | 

@Gerrer

Bah imagine, t’es perdu dans un coin du monde sans moyen d’avoir une connexion cellulaire et pas moyen d’envoyer un SMS… Bah là tu as une solution.

avatar DP-Britto | 

@nggigo

Oue du coup, jamais quoi, à part une fois dans une vie max.

avatar DG33 | 

@DP-Britto

Si c’est la fois où ça sauve ta vie tu pourras dire que tu as une nouvelle vie. 😇

avatar Link1993 | 

@DP-Britto

C'est très différent aux USA, ainsi que d'autres pays. La France a beaucoup de chance la dessus :)

avatar Gerrer | 

@nggigo

C’est sur que ça peux toujours servir

avatar IceWizard | 

@Gerrer

« Intéressant , mais ça change quoi exactement 🧐 ? »

« Maman, je n’ai pas de réseau ici, mais je te souhaite quand même bon anniversaire par SMS. Tout va bien pour nous »

Ou :

« Pris dans une tempête de neige. Coordonnées GPS xxxxx. Envoyer secours »

avatar cecile_aelita | 

@IceWizard

Il ne faudra pas un forfait pour ça ?
Donc oui « maman je suis coincée dans la neige »
Mais uniquement si t’as anticipé en prenant un abonnement non?🙂

avatar DahuLArthropode | 

@cecile_aelita

Selon l’article, « Farrar avance que le service d’Apple sera gratuit et limité à l’envoi et la réception de SMS. »

avatar cecile_aelita | 

@DahuLArthropode

J'avais lu 🙂.
Petit rappel de la définition d'une rumeur : information non fiable qui se propage de manière incontrôlée ^^
la partie "non fiable" de la définition est la plus interessante.
Chaque année, on a le droit aux valses des rumeurs, et chaque année les gens RALENT parce que les rumeurs sont fausses lol.
C'est assez magique d'ailleurs je trouve... les gens trouvent le moyen de râler sur des trucs qu'apple na jamais annoncés 😅.

avatar DahuLArthropode | 

@cecile_aelita

Certes. En l’occurrence, l’article porte sur cette rumeur. Mais j’attends avec impatience celui qui reprendra les rumeurs de Cécile sur le fait qu’il y aura un abonnement.
😉

avatar cecile_aelita | 

@DahuLArthropode

😂! La base même d’une rumeur c’est de balancer ce qui nous plait. Au pire tu dis que tu t’es trompé au mieux tu frimes parce que tu as raison 😅!
C’est top comme boulot 😋!

avatar IceWizard | 

@cecile_aelita

« Mais uniquement si t’as anticipé en prenant un abonnement non?🙂 »

Comme je l’ai dis plus haut, ce n’est qu’une rumeur pour le moment. Moi je parle de ce qui est techniquement possible. Comment veux-tu que je réponde à une question commerciale sur un service qui n’existera peut-être pas, et dont aucun détail n’ont été annoncé ?

avatar cecile_aelita | 

@IceWizard

Tout à fait, mais c’était pour faire une petite piqûre de rappel sur ce qu’est une rumeur 😋.
Vu que ça part vite en « vérité absolue » sur le forum… et après ça va pleurer en septembre parce que la rumeur sera … juste une rumeur … et que c’est de la faute d’Apple si ils ne l’ont pas fait etc 😅😋

avatar Gerrer | 

@IceWizard

Ça peux donc sauver des vie ?

avatar IceWizard | 

@Gerrer

« Ça peux donc sauver des vie ? »

OUI !

avatar Biking Dutch Man | 

@IceWizard

« Pris dans une tempête de neige. Coordonnées GPS xxxxx. Envoyer secours »

Si le service est réservé aux États-Unis la réponse sera:

“Pas de problème, quel est votre numéro de carte de crédit”.

avatar IceWizard | 

@Biking Dutch Man

« Si le service est réservé aux États-Unis la réponse sera:
“Pas de problème, quel est votre numéro de carte de crédit”. »

Ah bon, le 911 le numéro d’urgence aux USA est payant ?

avatar ruru75020 | 

@Gerrer

Ça change tout.
De la même manière que les puces AX ont permis à  de se passer d’intel ses SoC, cela pourrait représenter la première étape pour éliminer un intermédiaire inutile aux yeux de la pomme pour l’iPhone: les opérateurs telecom.

C’est un intermédiaire qui, s’il était remplacé par Apple directement, pourrait augmenter les revenus de la firme dans la continuité de la volonté de faire plus de service à côté du hardware.

La banque c’était pareil, Card et Pay sont des laboratoires permettant de se placer pour remplacer les banques quand c’est possible et de grossir ainsi encore plus le chiffre d’affaire.

avatar IceWizard | 

@ruru75020

« De la même manière que les puces AX ont permis à  de se passer d’intel ses SoC, cela pourrait représenter la première étape pour éliminer un intermédiaire inutile aux yeux de la pomme pour l’iPhone: les opérateurs telecom. « 

Je n’y crois absolument pas. Il faut sacrément d’énergie pour communiquer avec un satellite, à des centaines de km de distance. Sans parler que cela ne fonctionne certainement qu’en extérieur, comme les téléphones satellitaires du réseau Iridium. Un système d’urgence avec des SMS, oui. Se substituer à un opérateur vocal, non..

Il me semble d’ailleurs avoir lu récemment que Google a abandonné son projet de réseau téléphonique, basé sur des ballons en haute altitude. Pourtant, communiquer avec un relais flottant dans les airs, à une dizaine de km est bien moins energetivore pour la batterie qu’un satellite.

avatar ruru75020 | 

@IceWizard

La techno évolue, les satellites sont de plus en plus bas, la consommation des composants de plus en plus faible.
J’ai pas dit « en 2025,  vous proposera un iPhone sans opérateur » mais c’est une première étape dans ce sens et ça fait très longtemps qu’ils y travaillent.

avatar MarcMame | 

@ruru75020

"et ça fait très longtemps qu’ils y travaillent."

Allez zou. Oublions le conditionnel. Parce que MOI je SAIS ! 😅

avatar ruru75020 | 

@MarcMame

Tu n’a pas lu l’article que tu es en train de commenter alors à mon avis parceque c’est écrit noir sur blanc. Ça commence à faire beaucoup de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent dis donc.

avatar MarcMame | 

@ruru75020

"Tu n’a pas lu l’article que tu es en train de commenter alors à mon avis parceque c’est écrit noir sur blanc."

——-
Et aller, encore une jolie interprétation.
Apple travaille depuis longtemps sur cette fonctionnalité (les sms) et c’est ce qui est écrit noir sur blanc.
Toi tu affirmes qu’ils travaillent sur l’abandon à long terme des opérateurs pour se substituer à eux.
La différence est gigantesque.

Assume tes propos.

avatar MarcMame | 

@ruru75020

"cela pourrait représenter la première étape pour éliminer un intermédiaire inutile aux yeux de la pomme pour l’iPhone: les opérateurs telecom. "

Tu ne verras pas la dernière étape de ton vivant.
Mais la vie est aussi faite de rêves, aussi improbable soient-ils.

avatar MarcMame | 

@ruru75020

Comme je disais : tu rêves.
Et c’est beau.
Par contre, prendre tout ce qu’on trouve sur internet pour argent comptant t’amenera au devant de grandes désillusions.

avatar Gerrer | 

@ruru75020

Je ne sais pas si c’est vraiment comparable avec les puces Apple silicon.

avatar ruru75020 | 

@Gerrer

Oh que si c’est toujours le même objectif : être indépendant pour proposer de nouvelles choses et le monétiser. Rien d’illogique là dedans mais il faut en être conscient. Quand Apple peut se passer d’un constructeur dont il est dépendant sur un hardware sensible ou quand il peut supplanter un intermédiaire, ils le font.
Les exemples sont partout.

- Toutes les applis développées par des indépendants qu’Apple intègre comme fonctionnalité dans une nouvelle version d’iOS.
- La eSIM
- Sillicon
- Card \ Pay
- Music
Etc

Aujourd’hui en plus du hard il faut vendre du service de partout. Or le telecom c’est un peu le service de base, au centre de tout le reste pour un iPhone. Après tout pas d’opérateur pas d’internet. Après jusqu’où iront-ils pour que ça reste profitable, s’ils décident d’y aller d’ailleurs ? Ça … le temps nous le dira. Ça finira peut être à la poubelle comme pleins d’autre projets faute de pouvoir finement dégager les marges qui les intéresse.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR