Apple A5 : made in USA

Anthony Nelzin-Santos |

Selon Reuters, Samsung aurait ouvert une nouvelle usine de production de processeurs à Austin (Texas, États-Unis), en plus de sa seule autre usine du genre en Corée du Sud. Samsung possède d'abord et avant tout des usines de fabrication de puces mémoire flash NAND, une activité pour laquelle Austin est aussi mise à contribution. Dans cette usine américaine, le fabricant coréen produirait notamment l'Apple A5, le processeur double-cœur de l'iPhone et de l'iPad.

Apple A4

Austin devient peu à peu un haut lieu de la production de processeurs, ce qui n'est pas pour déplaire aux courants politiques prônant la relocalisation. Intel, AMD ou encore Freescale s'y sont tous installé, attirés par la main-d'œuvre hautement qualifiée d'ingénieurs et de techniciens de l'université voisine. Samsung emploie 3 500 personnes à Austin, dont 1 100 pour l'activité de production de processeurs. La capacité de production est estimée à 40 000 wafers par mois.

Apple est aussi installée à Austin : elle y possède des installations similaires à celle de Cork en Europe, avec un centre d'appels AppleCare et une petite plateforme logistique. La production de l'Apple A5 et de mémoire flash NAND à Austin facilite l'approvisionnement des usines Foxconn au Brésil, où sont assemblés iPhone et iPad, qui utilisent ces composants produits par Samsung.


avatar Jon_H | 
Main d'oeuvre compétente, coût de transport moindre, risque climatique moindre également, automatisation poussée, moins de déplacement internationaux d'employés (maintenance, encadrement etc...) qui sont sur place etc... relocaliser a en fait plein d'avantages... J'espère que en France on suivra aussi cette tendance. (?)
avatar Titov | 
Coût de transport moindre, c'est à voir vu que les processeurs sont envoyés, au mieux au Brésil, au pire en Chine…
avatar kuban | 
Toyota en France... La réalité est que nos industriels sont devenus de pâles investisseurs incapables d'innovations. Mais nos écoles, nos infrastructures sont encore maintenues dans un bons (excellent) niveau. Du coup produire à nouveau en occident à souvent du sens. Mais les industriels occidentaux s'étant coupé de l'industrie, c'est évidement l'Asie qui s'y colle. Logique.
avatar janonimousse | 
@mayhem : 'Non seulement, le consommateur s'en fichera mais il ne faudra pas oublier le coût prohibitif du travail en occident qui se répercutera inéluctablement sur le produit fini. ' Rappel moi ton salaire Accepterais tu un bol de riz tout les 2 jours?
avatar Titov | 
L'argument des très grands spécialistes est nul et non avenu. Les banques aussi étaient dirigées par de très grands spécialistes avant la crise dans laquelle elles nous ont plongé. Comme dit au dessus, ils sont surtout spécialistes de leurs profits, pour le reste, ça reste encore à démontrer hein.

CONNEXION UTILISATEUR