Bruxelles veut mettre en place un marché télécom unique d'ici 2015

Stéphane Moussie |

Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, a fait de l'émergence d'un marché unique des télécoms pour l'Europe sa priorité, a-t-elle déclaré lors de l'European Business Summit.


Neelie Kroes - Photo European Parliament CC

« J'ai le même âge qu'Alex Ferguson [ex-entraîneur de Manchester United, ndr], mais je n'ai pas l'intention de prendre ma retraite avant d'avoir abattu les barrières pour créer un marché unique », a indiqué la vice-présidente de la Commission européenne de 71 ans, dont le mandat se termine dans un an et demi, rapporte EUobserver.

Pour Michael Duncan, patron européen de l'opérateur Telefonica, le marché européen des télécoms est en retard face à la Chine ou aux États-Unis. La Chine compte trois opérateurs pour plus d'un milliard de personnes et les États-Unis une vingtaine d'opérateurs pour 315 millions d'habitants. Plus de cent opérateurs mobiles sont implantés dans l'Union Européenne où vivent 500 millions d'individus.

Originalement prévu pour octobre, un plan détaillé sur la création d'un marché unique sera dévoilé le mois prochain, selon le Financial Times. Cette ébauche pourrait contenir des propositions comme un numéro de téléphone européen, la suppression des frais d'itinérance — une promesse qui date de plusieurs années —, ou bien encore un régulateur unique pour tout le continent. Les acteurs de ce secteur d'activité pourront participer à l'élaboration du rapport final qui est attendu en octobre.

avatar RaZieL54 | 
Effectivement, c'est un peu comme dire vouloir abattre les obstacles s'opposant au démantèlement de la mafia en Italie, ou encore remettre a plat le financement du Sénat en France.. Elle voudrait en a peine 2 ans battre la mafia de la telephonie mobile en Europe... Faut qu'elle commence par consulter X.Niel alors, et en urgence!
avatar matb22 | 
@Zetax86 : 'Core un truc débile mise en place par des élus qui n'y connaissent rien !' Et toi tu y connais quoi? Critiquer avant de comprendre c'est sûr que c'est pas débile... Il peut y avoir de très bonnes choses à l'heure où l'Europe se cherche un avenir. Même si l''échéance me semble bien courte, l'idée semble intéressante dans un avenir qui devrait (je l'espère) tendre vers plus de fédéralisme européen. Bref une bonne nouvelle, n' en déplaise à zetax^^
avatar YanDerS | 
Zetax86 "Core un truc débile mise en place par des élus qui n'y connaissent rien !" En ce qui concerne Neelie Kroes, c'est une femme d'affaire qui à été nommée au poste de commissaire à la commission Européenne dirigée actuellement par Barroso. (controlée par rapport à d'eventuels conflits d'intérêts) Pour l'ensemble des problèmes touchant aux l'harmonisations européennes, il faut savoir ce que l'on veut (nous les européens). Si l'on ne veut pas de politique commune dans le cadre d'un groupement d'états dans une confédération (ou une vraie fédération, ou autre gloubi-boulga à inventer), et si donc on veut rester sur ce qui existe déjà et laisser faire ou si l'on veut peser d'une manière équivalents aux autres blocs qui se créent sur la planète (que sont les Mercosur pour l'Amérique du Sud, l'UNA ou Union nord-américaine, l'ANASE ou Assoc des pays de l'Asie du Sud-Est, la Chine et l'Inde qui sont des blocs à elles toutes seules, etc.) et si l'on veut faciliter les échanges et réduire à cet effet les particularismes qui restent des freins (comme les frais d'itinérance cités) et autres joyeusetés liées aux intérêts respectifs de chaque pré-carré. Que veut-on? C'est une vraie question. Maintenant, cela n'exclue pas la critique sur les projets qui nous sont soumis et les propositions alternatives à faire dans le cadre d'un intérêt européen commun
avatar eipem | 
@Zetax86 : Qu'est-ce que ça a de débile ? T'es complètement demeuré ou quoi ? Tu ne voyages donc jamais ? Pfff le niveau ici …
avatar Guillaumeg33 | 
2015 !?!? Non mais faut pas se presser !!! C'est dingue un truc qui devrait exister depuis vingt ans, au moins …
avatar koichi | 
@melaure : 'Il est évidant que ce sera bon pour nous un marché unique sur l'Europe' Ils disaient ça aussi pour l'Euro, pour le traité de Maastricht, Lisbonne etc. Et on a vu le résultat: augmentation dramatique des prix, du chômage, de l'immigration extra-Européenne etc... Que du bonheur
avatar hellonearth | 
Oh ben c'est sûr, on s'en serait tellement mieux sortis à 75 millions avec le bon vieux franc… Comme le légendaire nuage de Tchernobyl la crise économique mondiale se serait arrêtée aux frontières!
avatar hellonearth | 
@graig02: Vu ton com plus bas, ça y est, je m'y mets :) C'était en fait une réponse à danny. 75 millions, ben c'est de Français, ça me semblait assez implicite, non? Pour la crise économique s'arrêtant aux frontières, c'est clairement ce qui transparaît des coms anti-européens qui voient en l'UE le responsable de tous les malheurs de la France. Or il faut savoir ce qu'on veut, soit c'est l'UE avec une monnaie unique (pour rappel, de facto elle existait déjà bien avant sa création officielle), soit pas d'UE. Il n'existe pas de région économique intégrée (c'est-à-dire dont les règles et réglementations sont communes, ce qui permet de vendre un chiotte Made in France partout dans l'espace en question parce que partout les mêmes normes sont appliquées) sans monnaie unique. Ce n'est pas pour rien si ça fait partie des pouvoirs régaliens…
avatar hellonearth | 
graig02: Ah oui, tu as raison, je me suis enflammé un peu là!10 millions dans la face! :) Je crains malheureusement que les doutes sur le sujet aboutissent au même résultat que l'anti-européanisme, et c'est ça qui m'inquiète. Ne pas résoudre les problèmes, certes, mais sans la monnaie unique aurait-on pu autant les amortir? Et de toute façon n'aurait-on pas vu les mêmes états intervenir de la même manière en raison de l'exposition de leurs banques aux dettes grecques? Il semble évident qu'on est plus fort - et qu'on représente donc une puissance plus importante lors de négociations - quand on représente une des plus grandes économies du monde que si on est une économie secondaire, ce que serait la France seule, de même que tous les autres pays européens, Allemagne exceptée.
avatar PachaColbert | 
Les grandes manœuvres vont commencer. Il ne devrait rester à terme que 4 à 5 gros opérateurs en Europe. L'Europe est à la traine pour ce qui concerne la consolidation du marché de la téléphonie mobile.
avatar fredoc77 | 
Il est temps. Après les télécom... les transports ? les banques ? Il est vraiment temps d'aller de l'avant.
avatar Kratos58 | 
@jessy : Il n'y a qu'un seul impôt européen, il me semble.
avatar hellonearth | 
Tu pourrais quand même t'éduquer un peu sur ce que fait l'Union européenne, parce que tes connaissances ne vont pas bien loin, et en plus sont fausses. Ça fait beaucoup… Pour les taxes, l'État français - donc les Français…- est autrement plus responsable, et on peut aussi regarder du côté des collectivités locales. L'Europe c'est bien peu de taxes face à ces deux géants…
avatar solent | 
Suppression des frais d'itinérance en Europe ? Faudrait déjà que ce soit effectif en France ! J'habite à la Réunion, et j'ai une résidence en métropole. J'ai un abonnement fixe + internet et 2 abonnements mobile Orange à la Réunion, un abonnement fixe et internet en métropole, toujours Orange ! Eh bien, quand je rentre en métropole, je pourrais être au Baloutchistan Inférieur ou au au fond de la Mongolie, ce serait la même chose. Alors que je vis toute l'année en FRANCE . Alors il y a encore du boulot.
avatar YanDerS | 
"Commençons par corriger les chiffres évoqués par l’auteur de ce commentaire. Juste avant l’introduction de l’euro, en décembre 1998 [1], le prix moyen d’une baguette de pain de 250g [2] en France métropolitaine n’était pas de 1 franc mais plutôt de 4 francs et 5 centimes. Aussi surprenant que ça puisse vous sembler, la dernière fois que vous avez payé votre baguette 1 franc, c’était probablement vers 1975 ; en 1980, elle coûtait déjà 1,67 francs en moyenne." http://www.contrepoints.org/2013/01/14/111279-baguette-de-pain-et-exception-culturelle lien pêché au hasard. Une chose est sûre graig, en 98 la baguette n'était pas à un franc et lors du passage à l'euro, je ne me souviens ab-so-lu-ment pas qu'elle valait un euro. Mon boulanger est passé des ~0,90 à 1€ il y a un an environ (est parisien). On peut critiquer le passage à l'euro, mas si tu veux faire de la démagogie plus crédible, prends toi-y mieux la prochaine fois
avatar hellonearth | 
Oui, sauf que si tu fais une VRAIE recherche, tu verras que, globalement, les prix n'ont pas plus augmenté depuis l'apparition de l'euro que durant les deux-trois décennies précédentes. L'essentiel des augmentations "extra-ordinaires" vient des taxes en tous genres que les gouvernements successifs ont ajoutées, schématiquement à gauche en raison de dépenses sociales, à droite en raison de baisses d'autres impôts (avec donc, un simple transfert d'un payeur à un autre… je vous laisse deviner de qui à qui, mais c'est rarement la classe moyenne qui en a profité…).
avatar florian2010 | 
Être à ce point obnibulé par la doxa libérale devient obscène !
avatar hellonearth | 
obnubilé, c'est pas mal aussi
avatar icemanfx | 
2015 en papier après la pratique c'est pas pareil connecter tout les réseaux changer les numéros et tous ce qui va avec prend du temps.
avatar koichi | 
@béber1 De 1 franc à 1 euro, c'est sans doute exagéré mais tout le monde a compris que c'était une image (non ?), et que ça n'était pas à prendre au pied de la lettre. Depuis l'arrivée de l'euro, les prix ont flambé, et pas qu'un peu: le nier c'est mentir au monde par dogmatisme (discipline dans laquelle les politiciens excellent). Evidemment qu'il y a des disparités, et même des domaines ou ça n'a pas augmenté (voire même réduit). Mais sur la globalité, la plupart des gens sont perdants.
avatar YanDerS | 
comme tout bon neuneu, j'avais rien compris du trait forcé de graig. Ce que je critique, c'est la critique facile qui, pour faire avaliser un point de vue, force le trait jusqu'à la caricature, ce qui au lieu de servir la critique.. la dévalue. Donc un coup pour rien. Je suis un pro-européen non pas par conviction, mais par raison. Donc faites de moi le portrait que vous voulez. L'Europe telle qu'est s'est constituée depuis le Traité de Rome de 1957 est très critiquable. Néanmoins je vois mal comment on pourrait s'en passer à l'avenir, et je ne peux que constater une critique qui est à la même hauteur que celle du désintérêt des français (et même des autres européens dans leur ensemble) pour tout ce qui touche aux projets, aux élections, à l'organisation politique, industrielle, etc. On décrie surtout, mais on s'y interesse ou s'y implique peu ou pas du tout. Ce que je constate c'est que les grandes puissances comme les multi-nationnales de tous poils profitent des divisions, des manques d'harmonisations et de concertations européennes dans tous les domaines. Et je ne suis pas sûr qu'il en irait autrement si l'on en revennait aux anciennes indépendances avec monnaies et frontières nationales. Je pense qu'avec le jeu definitif des uns contre les autres, ce serait pire
avatar -oldmac- | 
@graig02 : j'allais parler de la banquette a 1 FF mais beber1, mais pour parachèver le tout, le coût de la vie a largement été freiné par l'arrivée de l'euro, mais qu'ils soient de gauche ou de droite, les politiques ont ou jours eu tendance a mettre sur le dos de l'Europe leurs échecs et a s'attribuer les succès de la même Europe. @jessy : Melanchon ou Lepen ? J'hésite ... Les États Unis n'ont pas franchement l'air d'être embêter par le fait d'être un état fédéral, comme la Californie ou le Texas n'ont pas franchement l'air de se porter plus mal que si il avait QUE leurs propres lois et monnaie ... Pour terminer, un marche unique des télécommande ça serait franchement le pied. Imagine une Europe avec un Free tapant dans la fourmilière ...
avatar YanDerS | 
"Pour terminer, un marche unique des télécommande ça serait franchement le pied." :'-)
avatar baderovitch | 
des propositions comme un numéro de téléphone européen, la suppression des frais d'itinérance mon rêve - l’Europe va y arrivé - j’espère
avatar koichi | 
@graig02 Exactement. L'Europe a déjà très bien fonctionné par le passé (Europe des nations et des projets collaboratifs: ex Airbus) Mais l'UE actuelle non merci. On peut vouloir recouvrer une certaine souveraineté sans pour autant être anti-Européen. Merci de ne pas tomber dans la caricature, relayée à coups de JT et d'émissions partisanes par la quasi-totalité des médias. Bref, pour en revenir au sujet, en lisant les propos de cette dame, on a l'impression qu'elle va faire fusionner de force plusieurs opérateurs aujourd'hui concurrents. Et avant de crier au génie, vérifiez que le but ultime est bien de supprimer les frais d'itinérance, et qu'il n'a pas d'autres conséquences fâcheuses
avatar denisbook | 
les discussions de comptoirs sur l'euro sont de toutes façon biaisés. Les gens oublient l'inflation quand ça les arrange. Mentent sur les prix qu'ils payaient en francs. Ignorent sciemment que les commerçants n'ont pas réactualisé au même rythme qu'avec le france et se fout de toute problématique sur le barème de la TVA et les réformes des gouvernements depuis l'arrivée de l'euro. Vous voulez que je parle de l'euro ? ok: il a amélioré ma vie considérablement. Important beaucoup de l'étranger, il a baissé les frais de changes avec l'europe, et aussi avec les USA grâce au fait que l'euro fut très fort pendant un moment. L'Euro limite aussi l'impact de tentatives de déstabiliser un pays en attaquant sa monnaie (tout le monde a oublié la tentative de faire chuter le France dans les années 90 ?)
avatar denisbook | 
"On peut vouloir recouvrer une certaine souveraineté sans pour autant être anti-Européen. Merci de ne pas tomber dans la caricature, relayée à coups de JT et d'émissions partisanes par la quasi-totalité des médias." je pense que cela est un tort. Il faut au contraire pousser vers le fédéralisme, si possible en poussant notre conception des choses (l'exception culturelle par exemple est totalement jouable au niveau UE, harmoniser la fiscalité ne signifie pas anéantir tous nos financements, on est plus proche sur beaucoup de points avec la majorité des pays européens qu'on ne le pense) Je ne vois aucun intérêt à + de "souveraineté" quand on sait déjà que les nations conservent toujours une grande part. Le conseil est l'ensemble des ministres de NOS états (donc heu bon..) et la commission est nommée par eux, alors hein, on a vu plus indépendants que des gens nommés... Quand la commission dit des trucs qui vous déplaisent, n'oubliez pas qu'ils sont mandatés par nos gouvernements élus, hein.
avatar denisbook | 
"Cette ébauche pourrait contenir des propositions comme un numéro de téléphone européen, " faisable, peu problématique hormis la technique et gérer les changements d'opérateur de l'abonné. Les telécom savent déjà faire ça. "la suppression des frais d'itinérance " possible. aux opérateurs d'obtenir des garanties et accords de peering convenable. "— une promesse qui date de plusieurs années —" ben, comme on est ni en chine ni corée du nord, c'est pas une décision qui appartient aux politiciens mais aux entreprises. ", ou bien encore un régulateur unique pour tout le continent." inimaginable. Le pouvoir politique que permet un organisme comme le csa/arcep est tel qu'aucun pays dans une UE peut fédéraliste ne voudra s'en passer. La France en ferait certainement un point non-négotiable. "Les acteurs de ce secteur d'activité pourront participer à l'élaboration du rapport final qui est attendu en octobre." ha ben ça va pas se faire sans ceux qui décident hein... - Oui, une conséquence sera évidemment une concentration des télécoms (rachat, etc). Elle est d'ailleurs déjà en cours. Et Orange est un acteur européen conséquent. - A mon sens, l'harmonisation du marché de la Culture est + important qu'unifier une industrie qui marche bien. - il va de soi que je suis fédéraliste, encore + quand je vois les mentalités actuelles.
avatar denisbook | 
En france, mais certainement ailleurs aussi, les bonnes nouvelles sont dues aux réformes de nos politiciens, et les mauvaises nouvelles sont dues à ces chalos d'Europe... c'est classique. On oublie cependant que ce sont les même !
avatar koichi | 
L'inflation? Merci de nous faire rire oomu
avatar denisbook | 
oui l'inflation
avatar denisbook | 
" relayée à coups de JT et d'émissions partisanes par la quasi-totalité des médias."" il va de soi bien sur qu'on est dans le Complot, que la "quasi-totalité" (comprendre Tous) sont Vendus au Grand Méchant du Jour (GMJ) et qu'il est par nature propagande contre notre lubie personnelle. (ma lubie est meilleure que la votre, au passage) Ainsi, ayant une tendance gauche progressiste, je ne vois que Figaro, FN, Mélenchon, Slate, TF1 et commentateurs anti-europe et je dis "les médias en quasi-totalité sont vendus à l'intérêt nationaliste et anti-europe , y en a marre ! " eEEEEet puis je lis Marianne, Le Monde Diplomatique, Huffingston Post, et en fait , y a une vaste diversité des opinions et sources. Comprenez bien, les "opinions" sont un produit, dont vous êtes un consommateur. Un journal vend un produit pour une clientèle. Un journal comme Figaro a une clientèle conservatrice à qui figaro vend un produit manufacturé exprès (des "opinions conservatrice") L'Humanité, lui, a un autre positionnement, répond à une demande de gens de gauche radicale. Son produit est différent, calé pour eux. etc. Si vous acceptez de sortir de votre crèmerie préférée (tout comme les Geeks à Cravate hurlent de le faire avec Apple hein.. genre "allez voir android") et bien, vous verrez que non "quasi-totalité des médias" c'est de la fumisterie. Ma colère étant l'opposée de la votre, figurez vous que pour moi la "quasi totalité des médias" dit le CONTRAIRE de ce que vous pensez. Elle nous vend la PEUR de l'Union Européenne. Mon fantasme me dit que c'est par "manipulation des gens qui ont intérêt à nous enfermer dans le nationalisme : industriels et fascistes attendant leur tour pour piller la nation" Un fantasme ne traduit que ce qu'on aime vivre, un romantisme. Changez de journaux, lisez la presse étrangère (un tout autre univers, wo dié!), changez de blogs.
avatar hellonearth | 
+1, et tant mieux si danny a honte pour moi aussi. C'est loin d'être de la spéculation, c'est non seulement logique mais aussi argumenté.
avatar hellonearth | 
@graig02: Ben non justement, chacun ne voit pas midi à sa porte. Certains oublient qu'ils ont aujourd'hui des dépenses énormes qu'ils n'avaient pas il y a 10 ans (technologiques notamment). La plupart vit sur des présomptions et des souvenirs vagues et souvent teintés d'une espèce de romantisme (parce que c'était toujours mieux avant), quand d'autres vont voir les chiffres tels qu'ils étaient à l'époque, vont regarder l'inflation et la structure des augmentations de prix sur des périodes comparables. Certains cherchent des boucs émissaires ailleurs quand la poutre est essentiellement dans nos yeux, à nous. Toute l'Europe tremblait? Mais tu rigoles? Ce n'était pas l'Europe, c'était le monde. L'exposition aux dettes grecques n'étaient pas l'apanage des institutions financières européennes, loin s'en faut, et ça aurait été tout pareil sans l'euro, parce que de toute façon on aurait dû renflouer les caisses d'un état auquel on avait prêté, pour éviter des défaillances en série! Ce que l'UE a fait c'est en effet venir sauver une économie dont la chute aurait sinon entraîné les autres!
avatar koichi | 
Oomu, contentez vous de parler de technologie, et evitez de spéculer sur les autres, vos présomptions sont tellement à côté de la plaque que j'en ai honte pour vous
avatar iguan | 
Espérons que cela se concrétise réellement et ne soit pas encore une énième promesse. Cela serait un grand pas en avant pour l'Europe et les consommateurs.
avatar lechneric | 
Je crois que Zetax faisait de l'ironie... En image aux réactions concernant le rapport Lescure qui a déchaîné les passions et où le même type d'argumentaire à deux balles faisait irruption de façon intempestive :-)
avatar koichi | 
Zombie: raisonnement simpliste
avatar YanDerS | 
developpe
avatar koichi | 
Béber1: déja on demande avec politesse " pourriez-vous développer svp" Ensuite, je n'ai pas plus de temps à perdre avec les tenants de la pensée unique, sur ce blog ou ailleurs, qui n'ont de toute façon ni la capacité ni l'envie d'envisager une alternative différente à leurs croyances Pour eux par ex, 55% des gens qui ont voté non au dernier référendum sur la constitution européenne en 2005 sont des anti européens, des c.ons ou des réacs (voire les 3 à la fois). Pas besoin de discuter avec ces gens-là, merci bien.
avatar YanDerS | 
"Pour eux par ex, 55% des gens qui ont voté non au dernier référendum sur la constitution européenne en 2005 sont des anti européens, des c.ons ou des réacs (voire les 3 à la fois)." ben non. Ajoutons aussi qu'y'en a aussi qui, en sens inverse, prennent les pro-européens (ou des partisans de la construction européenne) comme -au mieux- des formatés, des conditionnés de la pensée unique (ce que tu viens de faire d'une certaine manière) ou au pire des zélotes de la mondialisation -libérale ou anti-nations- des ardents defenseurs des dérégulations de tous ordres, , destructions des acquis sociaux, des services publics (AGCS), etc. au plus grand profit des lobbies financiers, industriels et des multinationales et patata. Je ne dis pas que c'est ce que tu penses, je n'en sais rien, mais ce point de vue est aussi faux, quand il généralise en voulant uniformiser d'une manière bien pratique et dans le sens qu'on peut être des tenants de la complexité, pour une Europe comme puissance politique internationale et de régulations, sans exclure les critiques ou les reculades nécessaires quand les évolutions de l'Europe se fourvoient ou s'éloignent du bien social commun. Je connais le contre-argument sur la naiveté, l'illusion, les conditionnements bourrages-de-cranes de la novlangue des médias formatés, de l'impossibilité d'un tel objectif à une telle échelle, etc. Mais là commence le vrai débat.

CONNEXION UTILISATEUR