iPhone 4G : la police va enquêter

Christophe Laporte |

L'iPhone 4G perdu par Apple et qui a fini dans les mains de Gizmodo va-t-il être l'objet d'une querelle judiciaire ? On n'en est pas encore là, mais Apple a demandé à la police d'enquêter sur cet incident.

Rappelons brièvement les faits : une personne aurait mis la main dans un bar de San Jose sur cet iPhone. Après avoir essayé sans succès de le rendre à Apple, la personne a fini par le donner à Gizmodo moyennant 5000 $.

Si tout ceci était confirmé, Apple serait en position d'attaquer le vendeur. Une loi californienne de 1872 interdit de vendre un bien qui ne lui appartient pas et dont il connait le propriétaire. Ce qui était manifestement le cas, puisqu'avant que l'iPhone soit bloqué, la personne a lancé l'application Facebook présente sur le prototype de Gray Powell…

D'autre part, une seconde loi prévoit une peine de prison pouvant aller jusqu'à un an pour les personnes qui achètent des biens alors que ceux-ci ont été obtenus illégalement.

Cependant, il parait peu probable qu'Apple attaque Gizmodo. Ce dernier pourra toujours se réfugier sous le premier amendement qui assure la liberté de la presse. Reste que son éditeur, Gawker Media, a sans doute été maladroit en divulguant beaucoup trop d'informations sur la manière dont elle s'est procuré l'iPhone.

[via CNET]

Sur le même sujet :
- iPhone 4G : Gizmodo sort sa calculette et Lufthansa fait sa pub


avatar PtitRital67 | 
ce qui est hallucinant aussi c'est que l'employé n'ait pas protégé son proto avec un mot de passe à l'écran d'accueil
avatar ocrteam | 
il a pas fait un reset à distance ? c'est ce que j'ai cru comprendre ! avec mobileme c'est faisable non ?
avatar PtitRital67 | 
si mais je vois pas le rapport
avatar ocrteam | 
ben moi ca me paraît évident vu ce que tu dis mais bon... j'ai du mal à saisir comment tu peux être certains qu'il n'a pas mis un code alors qu'il a "reseté" son iphone a distance... -> donc on peut pas savoir :/
avatar PtitRital67 | 
le code sur l'écran d'accueil n'a rien à voir avec la réinitialisation à distance, tu n'as pas besoin d'avoir mobileMe pour mettre un code (et heureusement) ça oui il devait avoir mobileMe pour tester les fonctions de synchro dans le nuage
avatar PtitRital67 | 
ouaip et en théorie la politique de sécurité de structure comme Apple aussi...
avatar hdub | 
"Après avoir essayé sans succès de le rendre à Apple" Comment ca, Apple n'a pas voulu le récupérer !?
avatar Tibimac | 
> Une loi californienne de 1872 interdit de vendre un bien qui ne lui appartient pas et dont il connait le propriétaire Oui, enfin c'est pas super original non plus, comme loi. Qu'on connaisse le propriétaire ou pas (je ne comprends pas trop la subtilité d'ailleurs), ça doit être à peu près la même chose dans tous les pays : vendre un truc qui ne vous appartient pas est probablement globalement illégal... Enfin je suis pas juriste, mais si il y en a un qui passe par là et peu nous dite le contraire, il y a des affaires à faire ... ;-)
avatar Wolf | 
@zoncou : si tu arrives dans le premier APR en clamant avoir trouvé un proto d'iPhone, je ne pense pas qu'on te prenne tout de suite au sérieux. Il doit miser là dessus. Mais il est certain que s'il avait vraiment voulu le rendre, il aurait pu. Enfin, de toute façon, cette histoire ne semble pas claire. Ça pue le vol...
avatar jbdw21 | 
La police !? Pourquoi faire, on as plus droit de trouver des téléphone par terre !!!
avatar kubernan | 
Pas des secrets indus..
avatar indycroft | 
tu es un peu naïf ... Il est évident, en considérant les évènements, que les personnes qui ont vendues/acheté le prototype étaient au courant (moi quand je trouve un Nokia par terre, il me viens rarement à l'idée d'aller voir Gizmodo pour le leur vendre ...). Il étaient donc conscient de ce qu'ils faisaient ce qui change tout d'un point de vu juridique.
avatar Lolodesbois | 
la police n'a donc rien à faire aux USA que d'enquêter sur un téléphone perdu et retrouvé... ? si apple a perdu un prototype, il a été retrouvé et rendu point final... (mais personne n'est aller le voler...) aller porter plainte pour ça, c'est un peu exagéré...
avatar PtitRital67 | 
hein? t'es bien en train de parler du pays où tu peux porter plainte parce que le café est trop chaud (et enfin surtout gagner)?
avatar Lolodesbois | 
ben, s'ils gagnent contre gizmodo, ça fera mauvaise presse, idem pour celui qui a vendu l'appareil... je trouve que la discrétion serait la meilleur des solutions...
avatar iNico88 | 
"Une loi californienne de 1872 interdit de vendre un bien qui ne lui appartient pas" ... Existe t-il une législation où cela est possible ? ;-)
avatar Mayorkam | 
"Cependant, il parait peu probable qu'Apple attaque Gizmodo. Ce dernier pourra toujours se réfugier sous le premier amendement qui assure la liberté de la presse." Le premier amendement ne protège en RIEN les journalistes qui commettent des actes crapuleux. La seule exception pour l'achat de documents ou biens volés est lorsque cela fait progresser la recherche de vérité dans des cas où cela est nécessaire pour faire par exemple tomber des affaires louches. En clair, le journaliste américain peut voler les voleurs pour les dénoncer, il peut avoir des sources qui "piquent" des documents si cela permet par exemple de mettre à jour des pratiques douteuses. En revanche, l'acte gratuit, le scoop pour le scoop n'est pas protégé. Un article diffamant une star sous prétexte de faire du papier peut aboutir à la saisie du numéro incriminé ou à une forte amende (comme en France d'ailleurs). Le diffusion de secrets commerciaux pour faire un scoop n'est à priori pas plus "couverte" par une logique de démonter une affaire qui ici par exemple dévoilerait des actes délictueux d'Apple, ce qui n'est pas le cas. Le problème dans cette affaire, c'est que Gizmodo semble avoir commis plusieurs boulettes légales en cascade. Le rachat d'un bien à une personne qui n'en est pas le propriétaire est assimilable à du recel. Mais même s'il y a possibilité de s'en sortir en prétextant que le "trouveur" a tout fait pour rendre l'appareil à son proprio (et donc couvrir de facto l'achat de Gizmodo) il se greffe dessus les lois de l'Economic Espionage Act, lois datant de 1996, et qui stipulent de façon claire que lorsqu'il s'agit de secrets commerciaux, l'achat de celui-ci, QUEL QUE soit le moyen utilisé (en clair, MEME s'il ne s'agit pas de recel), est formellement interdit sans l'accord express de l'entreprise concernée. On pourrait ENCORE (ça fait beaucoup de "encore") acter du fait que Gizmodo ne savait pas qu'i s'agissait d'un proto d'Apple (mais alors pourquoi payer 5000 dollars pour le récupérer ?). Mais le fait de démonter un objet qui POURRAIT être un secret de type commercial ou avec la VOLONTE de découvrir un tel secret (ce qui est bien le but affiché par Gizmodo, là c'est TRES clair), est tout aussi interdit par la loi. Le pire est bien que lorsque Gizmodo est sûr d'avoir à faire à un appareil sous le sceau du secret, ils DIFFUSENT alors un secret commercial, ce qui est là encore interdit et se cumule bien sûr à l'ensemble des infractions déjà commises. Cela n'a RIEN à voir avec quelques photos de "Leak". Là on parle de la possession et de la diffusion d'un secret commercial détenu en main propre par d'autres personnes que le dit propriétaire du secret commercial. La loi est claire là dessus, il suffit de se renseigner. Je pense que gizmodo s'est mis tout seul dans une merde noire et si l'on se dit journaliste, on ne doit pas couvrir ce genre d'agissements qui sont aussi gratuits et sans rapport avec une recherche de vérité dans le sens de l'intérêt public. Gruber taille gizmodo et Gruber n'est pas un fasciste anti-information libre que je saches. Mais la LOI est la même pour tout le monde, sauf dans quelues cas bien délimités par des cas ayant fait jurisprudence pour les journalistes, leur permettant entre autres de protéger leurs sources et d'être couverts dans certains cas bien précis, cas qui ne semblent pas du tout avoir une quelconque affinité de genre avec le "scoop" de Gizmodo sur un secret commercial qui, dévoilé, donne maintenant un coup d'avance à la concurrence. Et il faut arrêter de faire croire que ce genre d'affaire est courant dans le journalisme Un très bon texte sur cet ensemble de lois sur le secret commercial: http://www.droit.univ-paris5.fr/warusfel/articles/NoteCohenAct_warusfel97.pdf
avatar Otto Mator | 
De toute façon Apple n'attaquera pas gizmodo pour ça, l'affaire risquerait d'être aux mains de toutes la presse et de voir le proto du prochain iPhone sur macge et sur le JT de 20 H ça fait pas le même buzz
avatar rick75 | 
Il me semble qu'il est "nécessaire" que la police enquête, afin de bien faire comprendre "aux curieux" que le vol industriel n'est pas toléré. Quelque soit le domaine d'activité. Ce qui me fait rire, c'est que Airbus avait perdu (il y a quelques années) un gros contrat à cause de Boeing, suite à des écoutes illégales depuis le Royaume-Uni. Alors de voir maintenant une entreprise américaine pleurer à cause de vol de secret industriel... c'est un retour de manivelle! Même si Gizmodo se la joue plus "presse à scoop (scandale)"... je pense que là, ils ont peut-être été un peu loin dans la manière de faire. Ils doivent maintenant assumer. De toute manière, cela ne peux que leur faire de la publicité, comme le cloneur de l'époque.

CONNEXION UTILISATEUR