iBooks Store : Apple augmente le prix des livres

Anthony Nelzin-Santos |

Surprise ! Apple va finalement augmenter le prix des livres distribués dans les iBooks Store européens. Le changement des règles comptables dans l’Union est une nouvelle fois en cause, mais la firme de Cupertino avait laissé entendre qu’elle reporterait la hausse sur les revenus des éditeurs.

Jusqu’au 31 décembre 2014, Apple bénéficiait du taux luxembourgeois de TVA « super-réduite » à 3 % pour l’ensemble de ses ventes réalisées dans l’Union européenne. Depuis, elle doit appliquer le taux de TVA du pays de vente — 4 % en Italie, 5,5 % en France, entre 19 et 25 % dans la plupart des pays européens, et jusqu’à 27 % en Hongrie.

Alors qu’elle a augmenté automatiquement les prix des applications, Apple avait décidé de ne pas toucher ceux des livres. Les éditeurs avaient donc le choix de perdre environ 15 % de leur chiffre d’affaires, ou de s’aliéner des lecteurs en relevant leur prix. Les prix vont bien être relevés… mais la responsabilité est reportée sur la firme de Cupertino.

Les changements seront appliqués dans les 48 prochaines heures, et toucheront donc plus durement la Belgique (21 %) que la France, où la TVA à taux réduit s’applique. Nous ferons donc en sorte que le prix de nos livres n’augmente pas en France : nous absorberons cette légère hausse de fiscalité.


avatar MA8306 | 

Augmenter le prix des livres c'est bien mais corriger les nombreux bugs de l'appli iBooks serait mieux...

avatar patrick86 | 

"Augmenter le prix des livres c'est bien mais corriger les nombreux bugs de l'appli iBooks serait mieux..."

Vous savez que l'application iBooks n'est pas développée par la compta ?

avatar gemrosh | 

Les gens achèteront moins... A force de tout augmenter, Ca n'encouragera que le piratage surtout dans ces temps difficiles...

avatar feefee | 

@gemrosh :

"Les gens achèteront moins... A force de tout augmenter, Ca n'encouragera que le piratage surtout dans ces temps difficiles..."

Moi j'ai dressé mon chien pour aller ramasser les tomates du voisin .
Bon il en prend encore des vertes mais j'ai bon espoir .

avatar mimy1987 | 

Le livre numérique vas finir par coûter plus plus cher qu'un livre physique c'est quand même impressionnant et après on nous parle de piratage...

avatar Ast2001 | 

C'est déjà assez souvent le cas.

avatar Liena | 

On peut toujours acheter en librairie, ce ne sera pas moins cher, mais plus humain.
Oui, j'entends d'ici les gens dire "ouais mais quand on n'a pas de librairie à proximité " (c'est quoi la proximité ? ) etc.
Bref.

avatar deltiox | 

Pas de distribution en kiosques ou librairies avec intermédiaires et gestion des invendus
Pas de frais d'impression

Un site ou honnêtement il est plus que mal aisé de chercher quoi que ce soit (en comparaison d'Amazon)

Une base légale toujours au Luxembourg pour "optimiser" non ?

Et ils augmentent les prix
Et bien, Apple a peut être envie de couler la boutique toute seule

Je commence a m'interroger sur la gestion de M. Cook dernièrement

avatar Elyandrah | 

@deltiox :
Pour information le livre est un produit culturel réglementé : on ne peut pas le brader.
C'est aussi pour ça que maintenant Amazon fait payer des frais de livraison pour tous les livres : pousser la vente physique.
Donc Apple n'a rien décidé.
Apple applique.

Comme pour l'iPhone "à plus de 1000€"
Oui l'iPhone 6 Plus 128Go est à 1019€, car il y a 20€ de copie privée.
Apple applique.

avatar warmac33 | 

@ Elyandrah
"Pour information le livre est un produit culturel réglementé : on ne peut pas le brader."
Une belle stupidité bien française, du même niveau que la chronologie des médias (où quand les lobbys sont plus influents que les véritables politiques d'accès à la culture)

"C'est aussi pour ça que maintenant Amazon fait payer des frais de livraison pour tous les livres : pousser la vente physique."
Même réflexion que précédemment

"Donc Apple n'a rien décidé.
Apple applique."
DU coup ça ne change rien, je suis d'accord avec toi sur ce coup, quoi qu'on puisse quand même se poser la question des efforts qu'appel pourrait faire pour s'adapter : amazon applique des frais de livraison symboliques, apple pourrait peut-être envisager de revoir ses marges plutôt scandaleuses (tout comme dans l'appstore d'ailleurs...)

"Comme pour l'iPhone "à plus de 1000€"
Oui l'iPhone 6 Plus 128Go est à 1019€, car il y a 20€ de copie privée.
Apple applique."
Là je ne suis plus d'accord : apple applique la taxe d'accord, mais fixe bien le prix de base et donc le prix final, et quand on voit le taux de conversion scandaleux $ -> € qu'ils appliquent (et ne me parle de l'argument fallacieux du prix HT aux US, car le taux est sans comparaison et ne peux justifier une telle différence) on peut plutôt parler d'arnaque intellectuelle... Le 6+ 128 au prix US avec change actuel + TVA + taxe copie privée et on est encore loin des 1000 !

Après pour revenir un peu sur le livre numérique en général, l'histoire se répète après la musique et le cinéma : à vouloir l'argent du beurre et la crémière le système se tue de lui-même, et la plupart des gens savent très bien maintenant où aller chercher des livres gratuitement au format epub pour leur tablette. La seule alternative se situe dans l'abonnement global comme la proposition récente d'amazon (n'en déplaise à pellerin et les lobbys de l'édition), il n'y a pas de raison que ça ne finisse pas comme pour la musique ou les films où spotify et netflix représentent l'avenir économique de ces secteurs

avatar Elyandrah | 

@warmac33 :
Aller c'est parti pour le calcul.

iPhone 6 Plus 128 Go
949$

949$ = 819€
(Source XE.com)

819€ HT = 982,80 TTC

1002,80€ avec la Copie Privée.

Je viens de faire le calcul avec le taux de change actuel.

Je vais ressortir mon exemple de Parrot
Comment ça se fait que leurs drones, et leur casque, sont au "même" prix en dollar et en euro ?

Je rappelle que c'est une boîte française.
Selon ta logique il font payer plus cher à leur propre pays ?

Les français sont toujours mauvais en math.

avatar warmac33 | 

c'est marrant parce que :
- Les prix de l'iphone 6 datent d'avant la chute de l'euro donc il y a quelques semaines ton calcul ne faisait que confirmer largement mes dires
- même avec le taux du jour moi j'arrive à 816,55HT -> 979,86TTC -> avec copie privée je suis donc à moins de 1000 €, il faudra donc toujours m'expliquer pourquoi cette barrière des 1000€ est franchie et surtout était franchie lorsque l'euro était bcp plus haut, et alors même qu'un produit valant 1000€ sera toujours vendu 999... sauf chez apple

Et si ce genre de calcul est pour toi le reflet d'un quelconque niveau en maths, ça préjuge surtout de ton niveau à toi, d'autant que tu ne connais ni mon parcours ni ma nationalité.
J'ajouterai que ce genre de phrase est très tendancieuse... pour toi les français sont nuls en maths, les américains des xénophobes, les chinois des plagieurs, les juifs sont bons en commerce et les noirs à l'athlétisme c'est ça ???

avatar gwen | 

@warmac33 :
En tout cas. Toi t'es un beau Guignols dure de la feuille en plus.

avatar feefee | 

@warmac33 :

"pour toi les français sont nuls en maths, les américains des xénophobes, les chinois des plagieurs, les juifs sont bons en commerce et les noirs à l'athlétisme c'est ça"

Si tu le dis alors ...

avatar Domsware | 

@warmac33 :
Tu indiques que la marge sur l'AppStore est scandaleuse. Tu peux m'indiquer combien elle représente car je n'ai pas l'info.
Mais peut être évoques-tu les 30% ? Et alors dans ce cas tu te trompes car il ne s'agit pas de marge mais du prix du service proposé (ou de la commission).

avatar yorick | 

Et tu es gentil.
En plus de la copies privé il y aussi la TVA a 20%

avatar Mrleblanc101 | 

@deltiox :
Apple ajuste les prix en fonction de la TVA... Ça n'as rien à voir avec la gestion de Tim Cook ! Les prix serait rester les même sans cette loi européenne... Assumez vos choix politiques maintenant au lieu de blâmer Apple

avatar Mrleblanc101 | 

@deltiox :
De plus cest les maison d'édition ou les auteurs indépendant qui décident des prix de leur œuvre sur l'iBook store et non Apple... Apple a simplement suivi la nouvelle TVA afin que les éditeur garde la même marge de profit qu'avant

avatar patrick86 | 

@deltiox :

Lisez le machin sous le Titre et au dessus des commentaires, appelé "article".

avatar poikoi | 

Oui, c'est la faute d'Apple qui décide des prix de la TVA

avatar sachouba | 

"Oui, c'est la faute d'Apple qui décide des prix de la TVA"

Tiens c'est marrant, il me semble que les prix n'ont pas augmenté sur le Google Play Store. Ni sur Google Play Livres.
Peut être qu'Apple pourrait réduire ses marges, sinon, n'est ce pas ?

avatar julien76 | 

@Elyandrah : Amazon facture 1 centime la livraison .... Apple applique les lois en ce mettant une nouvelle marge dans la poche !! Fait le calcul des applications , elles ont augmentés bien plus Que la tva !!!

Et L'iPhone 6 plus a 999 euros avec toujours 19 euros de copie privée et tout à fait réalisable ! Et il serait même encore trop cher ! Mais bon faut rien dire du vénérable Apple et puis la on est hors sujet !!!

avatar Elyandrah | 

@julien76 :
La copie privée est une taxe locale, comme la TVA, pourquoi un constructeur devrait il l'absorber ?

avatar julien76 | 

@Elyandrah :
Chaque constructeurs soumis à la copie privée n'a pas spécialement augmenté ses tarifs . Apple qui est déjà le plus cher se permet de la répercuté. C'est juste de l'avarice .

avatar Elyandrah | 

@julien76 :
On sait tous pourquoi ils sont plus cher, en lisant Macg au quotidien. Le débat n'est pas là.
Si tu n'estime pas normal de payer plus dans ton pays que dans un autre parce que les taxes sont plus élevés... Déménage !
Beaucoup de marques font ce que Apple fait aujourd'hui, et c'est normal, mais Apple a MacG &eco qui retranscrive immédiatement ces changements. Les autres marques pas forcément

avatar Elyandrah | 

@julien76 :
Et c'est le vendeur du livre qui décide des prix, pas Apple.
Apple a juste automatisé une augmentation pour ne pas diminuer le revenu/livre de l'éditeur.
Si l'éditeur veut baisser pour retrouver l'ancien prix, il peut le faire.

avatar béber1 | 

Ccchhhhtt, tu lui sapes toute son argumention

avatar CNNN | 

Quand je pense que j'ai payé 2.99€ la version numérique de Charlie Hebdo, soit 1 centime de différence avec la version papier..
Ok l'impression ne doit pas coûter grand chose (sûrement plus qu'1 centime) mais c'est pas une raison de foutre de nous! Surtout pour un scan pdf..

Pour revenir à la News il faut qu'on aille tous dans les petites librairies au lieu du furet, de la Fnac ou même Apple ou Amazon .. Et vous aurez sûrement quelqu'un de sympathique en face de nous qui pourra réellement vous conseiller

avatar Elyandrah | 

@CNNN :
C'est Charlie Hebdo qui a décidé du prix.
Et pour rappel dans un achat sur l'app store, 70% reviennent à l'éditeur. 30% sont empochés par Apple pour les frais de serveur,vmarketing etc'...

30% c'est bien ce que doit payer Charlie Hebdo papier pour la publicité la production' distribution etc...

Donc penser acheter dématérialisé pour payer moins cher, c'est une mauvaise idée qu'on se fait du dématérialisé.
Par contre c'est moins de papier, c'est un service immédiat (Charlie Hebdo en est le parfait exemple avec la penuerie les premiers jours), et une œuvre à laquelle tu auras toujours accès grâce au "cloud"

avatar Silverscreen | 

Pour un petit tirage comme Charlie, l'impression, la distribution, la logistique (invendus à perte à détruire) vont bien au-delà des frais de maintenance d'une grosse ferme de serveur et de distribution numérique où les frais sont répartis à l'identique sur la totalité des ouvrages édités. Les quantités variables n'entrainent aucune différence de coût.

Néanmoins, c'est illusoire de penser que la différence de prix entre le physique ou le numérique représente beaucoup sur le prix final. Les taxes (TVA, justement) sont incompressibles, comme les droits d'auteur. Le problème des petites librairies, c'est le choix : qui a encore envie de patienter 2 semaines pour un livre commandé ou de repartir les mains vides parce que le gros du public n'a pas les mêmes goûts que moi ? Perso, y a plus de choix dans la médiathèque de mon quartier que dans n'importe quelle librairie de taille respectable.

Sorti des Prix Goncourt, Femina etc., des quelques blockbusters saisonniers (Musso, Levy, autobiographies de stars et cie), des commandes pour les profs de français des collèges et lycées du coin et de 4-5 nouveautés de chaque gros éditeur, c'est le vide intersidéral…

avatar iSc0tty | 

@CNNN :
Dans les 2,99€ il a comme dit précédemment les 30% de commission d'Apple. De plus Apple ne permet pas un prix totalement il y a une grille tarifaire. Il me semble que le tarif juste en dessous est 1,79€ ou 1,99€ (je ne suis pas sur mais c'est dans ces eaux là). S'ils prenaient ce prix la il faut à nouveau prendre en compte les 30% d'Apple. Bref, pour la version App Store ou ils gagnaient d'avantage que sur le papier ou ils perdaient de l'argent, je pense.

avatar Lestat1886 | 

Si les éditeurs ont le choix en quoi ils peuvent reporter la faute sur apple sur ce coup la ?

avatar Silverscreen | 

C'est un peu compliqué les livres numériques, surtout en France ou le secteur culturel est fragile mais de qualité :

- soit les livres numériques sont au même prix à peu près que les livres papiers et on préserve encore un peu le secteur de l'édition, des libraires, les livres d'auteurs etc, déjà largement sous la pression d'Amazon qui est pas loin d'avoir un monopole dans la diffusion physique (ou, en tout cas une énorme part du gâteau)

- soit les livres numériques sont moins chers que les livres physiques (ce qui est logique, les coût d'impression, de distribution et de mise au pilon des invendus étant moindres) et les gens vont basculer plus facilement sur ce marché et précipiter la chute du secteur de la vente physique de moyenne taille.
Du coup, ça va renforcer encore la puissance d'Amazon qui, en diminuant les marges des éditeurs (forcément, avec la grosse majorité de la demande, ils font la pluie et le beau temps), éditeurs qui seront de moins en moins tentés de prendre des risques et qui privilégieront les blockbusters à la littérature plus confidentielle.

Le seul moyen d'éviter ça ça aurait été de créer une saine concurrence entre plateformes de vente numérique, en filant un coup de pouce à Apple et d'autres (Barnes & Noble, des syndicats d'éditeurs nationaux) etc, pour permettre aux éditeurs d'avoir le choix des distributeurs acceptant des marges variables, des exclusivités etc. Ce à quoi le Department of Justice a justement mis le holà au nom de la libre concurrence…

Aujourd'hui, le seul moyen de baisser le coût du livre numérique sans entamer la survie des éditeurs, c'est imposer une chronologie des médias (x mois avant de proposer un format lowcost équivalent au poche etc…, x années avant d'autoriser la location). Et comme d'hab, ça se fera au détriment du confort des consommateurs et pour le grand bonheur des pirates…

avatar yorick | 

Le monde évolue, et les habitude évolue..... Pour la musique, on a eu droit a la meme reaction.

Des offres a 10euros/mois existe pour lire en illimité, tout comme le fais Deezer pour la musique.
Youboox (en france qui est le Spotifi du livre ) et Amazon kindle Unlimited .

Apple nous proposera peut etre un model économique semblable.
Pour ce qui est des librairies......
Il y a bien longtemps qu'elles sont morte, comme les disquaires du coin, ou les cinémas de quartier.
Malheureusement les consommations évolue.....

CONNEXION UTILISATEUR