Les aperçus d'iTunes et les moteurs de recherche

Anthony Nelzin-Santos |
Avec Aperçu d'iTunes, Apple est en train de construire une sorte de version Web de l'iTunes Store. Si le contenu de la boutique en ligne d'Apple était jusque-là enfermé dans iTunes, il est désormais ouvert aux quatre vents, et avant tout aux moteurs de recherche, Google en tête. Et Aperçu d'iTunes est très, très bien référencé : une « étude » menée par The Apple Blog montre que dans 68 % des recherches menées sur le nom d'une application, c'est la page d'Aperçu iTunes qui est devant le site du développeur dans les résultats. Les résultats diffèrent selon le référencement d'origine du site du développeur : les sites qui étaient bien présents dans les moteurs de recherche sont en général devant iTunes (et dans la plupart des cas en première position), tandis que ceux qui sont arrivés après Aperçu d'iTunes, ou qui ont un nom plus difficile à faire sortir du lot sont noyés dans les résultats, alors qu'iTunes apparaît en moyenne au 3e rang. Sur un mot comme Tetris, Aperçu d'iTunes est le 6e résultat dans Google, ou le 7e sur Playboy. Ces résultats correspondent à une stratégie SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) impeccable de la part d'Apple : les adresses des pages d'Aperçu iTunes contiennent le nom de l'application en clair, tout comme le titre de la page, ou les balises de métadonnées. Les pages d'Aperçu iTunes ont un nombre incalculable de liens entrants (chaque lien fait vers iTunes s'ouvre d'abord dans le navigateur, qui lance ensuite iTunes), ce qui aide à remonter dans les classements des moteurs, tandis que les anciennes adresses en "phobos.apple.com" ont été proprement redirigées pour bénéficier de la masse de liens qu'iTunes a généré depuis des années. Enfin, Apple fait usage de l'attribut "nofollow" sur son lien vers la page du développeur, ce qui pénalise le référencement de celui-ci. Pour les développeurs, ce placement d'iTunes dans les moteurs de recherche représente un mal pour un bien : si leurs sites attirent moins de visiteurs, ceux-ci sont dirigés vers un endroit où ils reçoivent une information pertinente, et où ils n'auront qu'un clic à faire pour acheter. Cela veut aussi dire que puisque tout le contenu de la page Aperçu d'iTunes est indexé, il faudra désormais passer plus de temps sur les descriptions des applications, quitte à les modifier un peu pour y placer quelques mots-clefs. Voilà en tout cas qui promet à Apple une belle avance si elle place un jour iTunes dans le nuage : son emprise sur les résultats de recherche s'étend aussi aux albums et aux podcasts, et lui assure un très beau placement sur nombre de requêtes.

CONNEXION UTILISATEUR