Apple ouvre les portes d'iAd à plus d'annonceurs

Mickaël Bazoge |

Apple ouvre à tous la possibilité de lancer une campagne de pub sur son réseau iAd (hors iTunes Radio, qui reste un cas à part). L'outil iAd Workbench, utilisable depuis une interface web, qui se limitait auparavant aux seuls développeurs enregistrés, est désormais disponible à tous ceux qui possèdent un identifiant Apple - il peut s'agir d'un compte iTunes ou d'une adresse iCloud. La conception d'une campagne est très simple : après avoir rempli un formulaire de contact, l'annonceur a la possibilité de créer son bandeau destiné à une app ou un produit, de sélectionner le mode de paiement (au coût par clic ou coût pour mille affichages), de choisir les dates de la campagne, le public visé… sans oublier de fixer le budget maximum. Tout cela évoque la propre plateforme de publicité de Google, comme le rappelle AdAge.

Autre changement important : les interstitiels vidéos sont désormais disponibles, comme la rumeur l'annonçait début mars (lire : Des interstitiels vidéos iAd seraient à venir). Ce nouveau format affiche une vidéo plein écran et pourra transporter l'utilisateur vers le site web de l'annonceur ou un contenu iTunes (pas uniquement vers une application mobile).

Apple cherche ici à attirer des clients qui ne sont pas nécessairement au fait de l'inscription au programme de développement d'apps (qui coûte 99$ par an); les vidéos pourront quant à elles attirer les studios de cinéma ainsi que les points de vente qui auront la possibilité de se montrer en vidéo. Tout cela participe du besoin d'iAd de diversifier son fichier d'annonceurs, qui restent majoritairement attirés par les liens sponsorisés de Google. Si les publicités d'iTunes Radio ne sont pas concernées, l'intégration dans iAd Workbench ne devrait pas tarder d'après le site.

Le constructeur de Cupertino n'a pas encore su transformer le carton initial d'iAd (avec ses annonceurs prêts à payer un million de dollars pour en être) en succès continu. Apple en est même encore très loin (lire : iAd à la recherche d'un second souffle avec iRadio) : iAd ne représente que 2,7% des revenus de la publicité en ligne, loin derrière Google et Facebook. Néanmoins, les efforts d'Apple commencent à porter leurs fruits : en 2013, le chiffre d'affaires généré par la régie pub a été de 260 millions de dollars, et il devrait atteindre les 487 millions en 2014.

Tags
#iad
avatar Norandy | 
@b_eddy : avec iAd les redirections n’ont lieu que si l’on tape la pub. Les redirections automatiques (je ne l’ai constaté que sur le web) sont une plaie qui me font boycotter pas mal de sites en effet. Bon, il parait que c’est déjà arrivé sur macg/igen… mais on sait qu’ils sont contre cette pratique et font en sorte que ça ne se reproduise pas…
avatar eipem | 
@b_eddy Ce que tu décris ne ressemble pas du tout à une iAd. Toutes les publicités sur iOS ne sont pas des iAds tu sais ? Ton truc ressemble plutôt à une saloperie diffusée parfois par certains annonceurs peu scrupuleux. Sinon, tu peux aussi utiliser des apps qui ne sont pas financées par la pub. Bien sûr pour ça il faut payer l'app...
avatar denisbook | 
"Le constructeur de Cupertino n'a pas encore su transformer le carton initial d'iAd " vous devriez vous en féliciter. Je ne pense pas qu'Apple cherche à en vivre, plutôt à éviter de laisser l'entier contrôle des freemium sous la coupe de Google ou autre régie pub peu regardante. Afin de tenter que l'expérience utilisateur sur produits Apple soit la moins dégradée possible (pas de popup qui harcèle, pas de vol des contacts, etc) Mais combien même, le fait qu'apple ne gagne pas grand chose avec est une BONNE CHOSE. Si iAd était un succès démentiel rapportant autant que l'iphone lui même, cela pervertirait l'entreprise et la forcerait à changer de culture d'entreprise, sous la pression des investisseurs pour le chemin le + rapide vers la croissance. - Le renvoie de force dans itunes via les pubs est une INFAMIE INSUPPORTABLE qui me fait à la fois _HAIR_ le SITE, la PUB et l'APPLICATION. Je ne suis pas toujours en situation d'être derrière un privoxy. C'est là qu'il me faut rappeler qu'iCab sur iOS permet de filtrer les pubs, les jscripts etc, tous. je dis bien _tous_. -_-
avatar eipem | 
Je suis assez partagé entre réjouissance et désespoir quand je vois le développement d'iAd. D'un côté je ne vois d'un très bon oeil qu'Apple ne mette à la pêche aux données personnelles comme Google. D'un autre je me dis que ça pourrait être amusant de voir Apple réussir à taquiner Google sur son terrain de jeu. Mais c'est quand même jouer avec le feu. Par contre, j'imagine qu'Apple sera suffisamment transparente sur la nature des données qu'elle récolte et la manière dont elle les exploite et ça c'est plutôt rassurant.

CONNEXION UTILISATEUR